Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Les Dernières Heures - Minette WALTERS

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

1 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Mois de juin de l’an 1348 : une épidémie monstrueuse s’abat sur le Dorset et décime peu à peu les habitants. Nobles et serfs meurent par milliers dans d’atroces souffrances.
Quand la pestilence frappe Develish, Lady Anne a l’audace de nommer un esclave comme régisseur. Ensemble, ils décident de mettre le domaine en quarantaine pour le protéger.
Bientôt, les stocks de vivres s’amenuisent et des tensions montent car l’isolement s’éternise. Les villageois craignent pour leur sécurité lorsqu’un événement terrible menace le fragile équilibre. Les gens de Develish sont en vie, mais pour combien de temps encore ? Et que découvriront-ils quand le temps sera venu pour eux de passer les douves ?

Galerie photos

Vos #AvisPolar

  • 1001histoires 2 novembre 2019
    Les Dernières Heures - Minette WALTERS

    Les dernières heures  : Minette Walters abandonne le roman policier pour un roman historique. L’aventure commence pendant le mois caniculaire de juillet 1348, dans le Dorset sur la côte sud-ouest de l’Angleterre pendant le long règne d’Édouard III. Le récit de Minette Walters est d’une intensité rare.

    Le Moyen-Âge offre une multitude de sujets au romancier : il y a les seigneurs et les serfs, des amours impossibles, les guerres, les famines, des brigands, des complots, la religion toute puissante. La violence est omniprésente, celle des armes mais aussi le viol comme représentation de la domination de l’homme sur la femme. Durant l’été 1348, la peste déferle sur le Dorset. La mort noire n’épargne personne, c’est un châtiment envoyé par Dieu. Le domaine de Develish sur les rives de la rivière Frome va-t-il survivre à ce sombre fléau ?

    Sir Richard le seigneur de Develish est une des premières victimes. Ce n’est certainement pas lui qui aurait sauvé son domaine, mauvais gestionnaire, sa vie se résumait à la recherche du plaisir avec de jeunes filles. Il n’a pas d’héritier mâle, seulement une fille, Eleanor, quatorze ans, stupide, fière et fourbe. Contre toute attente, l’épouse de Sir Richard, Lady Anne, âgée de seulement vingt neuf ans, prend le domaine en main, ses dernières heures ne sont peut-être pas encore arrivées ... Conseillée par le sage Gyles Startout, ses décisions seront bonnes : isoler le domaine de Develish dans l’espoir que la peste l’épargne et nommer un régisseur capable de diriger une communauté coupée du monde. Ce nouveau régisseur est un serf, Thaddeus Thurkell, un géant au teint basané. Hugh de Courtemains, le favori de Sir Richard, est évincé.

    Le décors est planté en quelques pages. Minette Walters grâce à un travail de recherches historiques rigoureux et ample, reconstitue de manière brillante la vie quotidienne dans le Dorset au 14ème siècle. La magie d’un Moyen-Âge aussi violent qu’attachant fait le reste. Rivalités, complots, secrets de famille s’installent et tissent un récit fascinant avec des péripéties en cascade. L’auteure sait faire du lecteur un complice, il est dans la confidence grâce à quelques extraits d’un journal intime tenu par Lady Anne. L’aventure est aussi au rendez-vous lorsque Thaddeus à la tête d’un petit groupe d’éclaireurs est envoyé à l’extérieur de Develish pour découvrir où en est la mort noire. Pas une seule page ( 520 au total ! ) n’est ennuyeuse ! J’ai souvent pensé aux "Piliers de la terre" de Ken Follett, les deux sagas sont tout aussi foisonnantes.

    Et ce n’est pas fini, la famine menace le domaine de Develish près duquel rôdent des bandes de pillards. Mais c’est une autre histoire que j’attends avec impatience ...

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.