Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Les brouillards de la Butte - Patrick Pécherot

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

1 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Dans le Paris de 1926, il est difficile de survivre sans un sou en poche. L’armistice de 1918 n’est pas loin, et les traces de la guerre sont encore présentes. Venu de Montpellier tenter sa chance à la capitale, Pipette en fait l’amère expérience. Laveur de bouteilles, collaborateur d’un journal à scandales, il multiplie les petits boulots. Le soir, il déclame des poèmes à Montmartre, il y croise la Goulue, André Breton et les surréalistes, les défenseurs de Sacco et Vanzetti... La nuit venue, en compagnie d’une bande d’illégalistes, il cambriole les riches pour arrondir les fins de mois. Un coup, c’est un peu d’argent, un autre quelques lingots. Mais quand un coffre-fort s’ouvre sur une macabre découverte c’est une bien sombre histoire qui commence. Les brouillards de la Butte, avec son évocation du Paris populaire de l’entre-deux-guerres, a reçu le Grand Prix de littérature policière 2002.

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

  • Acheter sur LesLibraires.fr
  • Acheter sur Emaginaire
  • Acheter sur Cultura
  • Acheter sur Rakuten

Vos #AvisPolar

  • 1001histoires 16 mai 2020
    Les brouillards de la Butte - Patrick Pécherot

    Les brouillards de la Butte : premier volet de la Trilogie parisienne ( ou Saga des brouillards ). Publié en 2001 - Série noire - Grand prix de littérature policière 2002.

    Pipette a quitté son Montpellier natal avec l’espoir de devenir célèbre en déclamant ses poèmes dans les cabarets de Montmartre. Il devra se contenter de petits boulots, d’une piaule miteuse dans le quartier du Château Rouge et de fréquentations douteuses.

    Bienvenu dans l’ambiance de Paris durant l’hiver 1926 - 1927. Des rues sombres, des petites gens au parler parisien truculent, les surréalistes d’André Breton bien dans leur rôle, les lumières du Moulin-Rouge qui se reflètent sur les pavés humides, ce roman de Patrick Pécherot est un roman d’ambiance. Et il arrive parfaitement à faire revivre l’entre deux guerre à travers le regard de personnages modestes et à l’avenir incertain. Pas étonnant que le soutien à Sacco et Vanzetti soit total.

    Pipette avec trois comparses volent les riches. Un cambriolage tourne mal, ils forcent un coffre-fort et se retrouvent face à un cadavre. Et c’est le début des ennuis, sans doute parce que Pipette est curieux et s’est mis en tête d’identifier le macchabée avant de savoir qui l’a assassiné ! Pipette s’improvise détective, aidé par une jeune et belle innocente employée de maison. Un cadavre cache toujours de sombres affaires et Pipette doit enquêter dans des salles de jeu privées comme le Zanzi Bar où il croise des truands protégés par des porte-flingues et des mastards. Un cadavre peut en cacher un autre tout comme un chantage peut en cacher un autre !

    Patrick Pécherot nous fait sourire tout en déambulant dans un Paris sombre mais attrayant où on entend parler de Potemkine et de Mistinguette avant de croiser La Goulue dont le destin tragique surprend. Pipette est un personnage attachant aux talents de détective privé prometteurs. Il pourrait ressembler à Sir Denis Nayland Smith héros de la littérature policière de l’époque et commissaire de police en Birmanie ( Burma en anglais ... ).

    Bibliographie de Patrick Pécherot ICI

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.