Les enfants de Lazare - Nicolas Zeimet

Notez
Notes des internautes
0
commentaire
Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !
Vous devez être inscrit ou connecté pour bénéficier de votre médiathèque!
Notez
Notes des internautes

Résumé :

Un thriller exceptionnel entre Paris et le Cambodge

« Je m’appelle Agathe, avait-elle annoncé avant de s’asseoir sur une machine. Je suis la chanteuse des laveries… » Tout commence quand Pierre Sanak, journaliste reporter d’images à France Télévisions, croise par hasard cette jeune artiste un peu fantasque et très énigmatique. D’origine cambodgienne, Agathe a été adoptée, vit à Paris, ne se sépare jamais de sa guitare et semble errer entre plusieurs mondes… Pierre en tombe immédiatement amoureux. Apprenant en conférence de rédaction l’incroyable nouvelle de la résurrection momentanée de Sokhom, un jeune Cambodgien qui aurait vécu une expérience de mort imminente, Pierre ne peut s’empêcher de tisser un lien ténu avec l’histoire d’Agathe… Le journaliste s’envole aussitôt pour une semaine de folles investigations à Siem Reap et dans la jungle d’Angkor où, bien après le génocide, le tourisme des orphelinats semble perdurer. Une dangereuse course contre la montre s’engage alors. Pierre parviendra-t-il à découvrir le secret d’Agathe ?

Après le très remarqué Retour à Duncan’s Creek – Prix Dora-Suarez 2018 –, Nicolas Zeimet nous revient en grande forme avec un nouveau roman encore une fois très troublant, Les Enfants de Lazare. À partir d’intrigues souvent très atypiques, il tisse des romans addictifs tout en finesse et d’une sensibilité à fleur de peau ! Nous nous étions égarés dans les montagnes arides de l’Utah lors de son précédent roman, nous nous battons aujourd’hui contre des fantômes du passé dans l’oppressante jungle cambodgienne ! Le ton est toujours juste et bouleversant… Aventures hors norme et émotions fortes traversent ce thriller de la première à la dernière page… Nicolas Zeimet est de ces auteurs dont « on se souvient des romans comme on se rappelle des instants heureux ou malheureux de notre enfance. Ils marquent et persistent, nous accompagnant même parfois au fil des pérégrinations de nos vies. » dixit Sous les pavés la page. Sombre, lumineux, époustouflant, tragique, touchant… Les adjectifs ne manquent pas ! Et à lire un tel roman, le plaisir, lui, est immense !

Galerie photos

Votre commentaire

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.