Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

#Mafia : « X » de J. J. Connolly

N°28 au palmarès des meilleurs livres du crime organisé selon BePolar

Retour à la fiction avec le 4ème volet de notre saga sur le crime organisé et destination l’Angleterre pour un roman qui ravira les fans de l’humour british, des films de Guy Ritchie (le réalisateur d’Arnaques, crimes et botanique ou de Snatch) et de l’underground : X de J.J. Connoly.

L’histoire :

X est un dealer londonien anonyme et tient à le rester : dans son milieu, la notoriété relève en effet de la faute professionnelle. Et des fautes professionnelles, X veille soigneusement à n’en commettre aucune. Il se contente d’être un intermédiaire, ce qui lui évite de fréquenter la rue et ses camés trop bavards. Il ne flambe pas, préférant rester discret sous ses allures d’homme d’affaires. La pègre le tient en haute estime pour son intelligence et sa rigueur. Sachant qu’on ne fait en général pas de vieux os dans le business, X met le maximum d’argent de côté pour pouvoir prendre le large le jour de ses 30 ans. Il en a 29 et il ne lui reste plus que quelques semaines à tirer quand son boss, le mafieux Jimmy Price, lui demande un dernier service qui va bouleverser la donne d’une manière fort inattendue.

Pourquoi ce livre est important :

On l’a évoqué dans la précédente chronique, malgré sa popularité fictionnelle, les mafias ont tout intérêt à rester dans l’ombre : trop visibles, elles choquent l’opinion publique et poussent les autorités à réagir ou peuvent parfois générer de grandes jalousies… C’est la première originalité de ce roman : se focaliser sur un personnage anonyme et qui souhaite le rester. Un protagoniste intelligent, donc, qui évolue dans l’univers moins connu de la mafia britannique, elle aussi très discrète.

Après des années de domination des fictions axées sur la mafia italo-américaine, ce roman contribue également à la modernisation du polar mafieux aux tournants des années 2000, phénomène parallèle à ce qui s’est passé au cinéma où de très talentueux réalisateurs, notamment britanniques, ont su dynamiser l’offre, au premier rang desquels figure Guy Ritchie. Il y a un peu de Snatch dans ce roman, avec qui il partage le rythme échevelé, les personnages réalistes et inoubliables « corrigés » par des situations complètement déjantées.

Et c’est bien ce dernier point qui fait rentrer le livre dans notre palmarès : cette patte et cet humour so british dans un genre qui se prend si souvent au sérieux, cette découverte d’un Londres underground dont on ne sait jamais s’il appartient à la fiction ou à une réalité que seuls les vrais Anglais peuvent connaître…

Ce qu’il faut retenir (pour briller en société) :

1. Ce roman a connu un grand succès dans les libraires britanniques à sa sortie en 2000 et a très vite été adapté en film sous le titre Layer Cake par Matthew Vaughn en 2004, qui révèlera un certain Daniel Craig… Le roman suivant, Viva la Madness, va également être adapté, mais en série TV. Jason Statham devrait y tenir le rôle principal.

2. Le film Layer Cake a connu un certain succès dans les pays anglo-saxon et a vu le jour de manière improbable : le réalisateur Matthew Vaughn était assis tout à fait par hasard à côté du romancier J.J. Connolly lors d’un match de football. Ayant lu à la suite de cette rencontre le roman et l’ayant adoré, il voulut en confier la réalisation à son ami Guy Ritchie. Celui-ci engagé sur d’autres projets, Vaughn passa pour la première fois derrière la caméra comme réalisateur principal, ce qui lança sa carrière.

3. Ce même Vaughn est le compagnon à la ville d’une certaine… Claudia Schiffer, mère de ses trois enfants. Oui, oui, BePolar s’est pris pour « Voici » l’espace de quelques lignes.

Galerie photos

spip-bandeau

Votre #AvisPolar

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.