Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Malefico - Donato Carrisi

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

6 #AvisPolar
1 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Marcus est un pénitencier. Un prêtre capable de déceler le mal enfoui en nous. Mais il ne peut pas toujours lui faire barrage. Sandra est enquêtrice photo pour la police. Elle photographie les scènes de crime. Et ferme parfois les yeux. Face à la psychose qui s’empare de Rome ils vont unir leurs talents pour traquer un monstre. Ses victimes : des couples. Une balle dans la nuque pour lui. Une longue séance de torture pour elle.
Quel et l’être maléfique qui ne tue que des jeunes amoureux ?

Vos #AvisPolar

  • Saveur Littéraire 21 janvier 2019
    Malefico - Donato Carrisi

    J’ai retrouvé avec grand plaisir le deuxième opus de la série consacrée à Marcus, prêtre pénitencier et chasseur des ténèbres, et Sandra, photographe sur les scènes de crimes. Si vous n’avez pas lu le premier, vous ne serez néanmoins pas déstabilisé par le second. Donato Carrisi prend le temps de nous réintroduire aux évènements passés dans Le tribunal des âmes.

    Tout commence avec la découverte du corps salement mutilé d’une sœur religieuse dans les jardins du Vatican. Ensuite, on passe à une nouvelle enquête. Un couple retrouvé nu aux abords de sa voiture, l’homme tué d’une balle dans la tête et la femme horriblement torturée avant de recevoir le coup qui aurait dû la tuer. Sauf que ce schéma se répète. Bien sûr, Marcus et Sandra se retrouvent à enquêter dans cette sombre histoire, chacun aidé par sa juridiction.

    Tant de questions que l’on prend le temps de se poser, et qui trouvent leur réponse au fil de ces 544 pages habilement écrites. Donato Carrisi garde sa force ; le suspense qu’il créé à ces enquêtes, les personnages nombreux comme à chaque fois mais à qui on s’accroche, parce qu’ils sont humains. Et que dire des nouveaux concepts, des endroits où l’auteur nous amène ? En plein cœur de Rome, sous Rome, au Congo, au sein de l’esprit humain que l’on n’aimerait ne jamais rencontrer.

    Le bien est l’exception, le mal est la règle. Telle est la citation que l’on retrouve souvent dans ce nouvel opus, elle prend tout son sens. Coup de coeur, obligé, coup de coeur !

  • eTemporel 10 février 2019
    Malefico - Donato Carrisi

    Si les polars nordiques sont à la mode, ou en tous cas l’ont été toutes ces dernières années, on dirait qu’en ce qui me concerne, ce sont plutôt les thrillers italiens qui me passionnent ! En effet, depuis cet été, je navigue à vue entre Sandrone Dazieri et Donato Carrisi ! C’est ainsi qu’après avoir découvert Le tribunal des âmes il y a quelques semaines, c’est avec joie que je me suis à nouveau plongée dans les aventures de Marcus et Sandra. On les retrouve quelques mois après la fin du volume précédent, ils se sont plus ou moins perdus de vue mais le Mal va se charger de les réunir.

    Je n’ai jamais mis les pieds à Rome. J’en rêve, comme beaucoup de gens j’imagine, et j’irai sûrement un jour. En attendant, je me contente de tous ces fabuleux romans dans lesquels la ville éternelle constitue davantage qu’un bête décor, elle est presque un personnage à elle toute seule. Et malgré la noirceur de ses histoires, Donato Carrisi sait si bien me faire voyager. Par les rues et les bâtiments célèbres qu’il évoque, d’une part, mais aussi par l’atmosphère qui règne dans la cité qu’il dépeint sans concession aucune. Le style de l’auteur est particulièrement évocateur à son sujet. Rome est une partie intégrante du récit, indéniablement, avec son histoire et sa religion.

    Il n’y a pas que ça, il y a l’intrigue aussi, et les personnages. J’ai toujours adoré les combats entre le Bien et le Mal, c’est sans doute grâce à eux que Stephen King fait partie de mes auteurs préférés. Chez Carrisi, particulièrement dans ce roman, les choses sont moins manichéennes. Quand le Mal semble nécessaire à la survie du Bien, nos repères s’en trouvent quelque peu chamboulés, mais on aime ça, pas d’inquiétude. Et si Sandra semble avoir retrouvé une certaine sérénité, Marcus a toujours autant de mal à admettre ce qu’il est. Ses relations avec Clemente s’en ressentent, il se rapproche de la jeune femme mais jusqu’où peut-il aller sans trahir son serment ?

    Les personnages ont une vraie profondeur et c’est bien agréable. D’autant plus que ce n’est pas du tout au détriment de l’intrigue. En effet, de rebondissements en révélations, Malefico est un véritable page-turner. Le travail de recherche de l’auteur est indéniable et ajoute davantage de crédibilité à ce récit particulièrement tortueux. Un mélange détonant qui fait de ce roman un must du genre, et un excellent moment de lecture. Allez, j’enchaîne avec Tenebra Roma ?

  • La Papivore 18 février 2019
    Malefico - Donato Carrisi

    Deuxième opus de la saga Marcus & Sandra. On retrouve donc notre ami Marcus qui se pose des questions sur sa cure et surtout sur l’ordre auquel il appartient, les pénitenciers.
    La mécanique est sensiblement la même que dans le premier livre : un serial killer est en liberté et commet des crimes dans les environs de Rome. La police est sur les dents, et Sandra, enquêtrice photo fait l’enquête de son côté, rejointe par Marcus.

    Dans le premier tome, le personnage de Sandra m’avait laissée sur ma faim, la trouvant ennuyeuse. Ici elle ne m’a pas parue beaucoup plus attrayante. A vrai dire on ne la croise pas souvent dans le livre. Donato Carrisi n’est pas très sympa envers elle, parce qu’elle morfle dans chaque livre ! Mais ici c’est Marcus, en pleine crise existentielle, qui domine l’histoire.

    Au final, ce deuxième opus ne m’a pas autant séduite que le premier. J’ai trouvé qu’il y avait des choses trop peu crédibles et les cent dernières pages du livre m’ont vraiment fait soupirer d’ennui. Par contre Donato Carrisi est réellement un maître dans le genre du thriller. Il sait mêler ésotérisme et enquête policière avec brio, en ajoutant un soupçon d’Histoire.

    Dernier mot, il n’est pas essentiel d’avoir lu le premier livre avant de lire celui-ci. C’est mieux évidemment, mais pas obligatoire.

    En somme c’est un bon thriller mais moins bon que le premier.

  • Booksnpics 21 février 2019
    Malefico - Donato Carrisi

    Lorsqu’un couple d’amoureux se fait mystérieusement assassiner dans la pinède d’Ostie, la psychose s’empare de la Ville Éternelle. Marcus, dernier représentant d’un ordre sacré, un pénitencier parvenant à déceler les signes du mal, et Sandra, photographe de scènes de crime, travaillent tous deux sur cette même enquête visant à découvrir l’identité du Monstre de Rome.

    Déjà rencontrés dans “Le tribunal des âmes” nos deux personnages, aux personnalités complexes, vont se retrouver confrontés à de biens sombres desseins.

    Cette intrigue, allant bien au-delà du rationnel, est très bien ficelée, et ne laisse pas de temps morts. L’écriture addictive nous entraîne dans un rythme de lecture tellement soutenu qu’il est difficile de le lâcher. Donato Carrisi, à travers ce nouveau roman, nous manipule une fois de plus, tirant les ficelles d’une main de maître dans cette atmosphère sombre et pesante.

    Une valeur sûre !

  • Killing79 22 février 2019
    Malefico - Donato Carrisi

    Donato Carrisi est devenu en trois livres, un de mes auteurs de thrillers favoris. A chaque nouvel opus, je trouve qu’il apporte une originalité, une façon bien à lui de traiter le sujet, en dehors des sentiers battus. Il se différencie des spécialistes du genre en modifiant les codes.
    Donc lorsque j’ai eu l’occasion de lire celui-ci, je ne me suis pas fait prier. Je n’avais pas lu « Le tribunal des âmes », le précédent, mais ce n’est pas vraiment pénalisant, car il peut se lire indépendamment.

    Donato Carrisi utilise ce qui fait sa grande force et nous met une nouvelle fois en présence de personnages charismatiques. Sandra et Marcus sont des protagonistes si atypiques qu’ils en deviennent marquants. Petit à petit, des informations sur leur passé sont distillées, ce qui permet d’étoffer leurs vécus personnels et de nous les rendre encore plus attachants. On est alors entrainé mécaniquement dans leurs aventures.

    Cette fois-ci, Donato Carrisi s’attaque à une histoire ésotérique au cœur de Rome. On découvre ainsi différemment des hauts lieux de la capitale italienne. On ouvre des portes secrètes, on entre dans des endroits interdits et on tire le fil d’une machination diabolique.
    Comme à son habitude, tout est parfaitement ficelé. L’écriture est fluide et le scénario bien huilé, pour nous garder sous tension. Même si certains événements sont un peu tirés par les cheveux, ce thriller se révèle d’une grande efficacité.

    L’auteur italien semble avoir créé un cycle sur le Mal et ses disciples que je vais suivre avec plaisir. J’ai parfois senti que les éléments du « Tribunal des âmes » me manquaient pour appréhender au mieux les héros de ce roman. J’ai trouvé aussi que l’histoire était un poil plus classique que la série « Le chuchoteur ». Ce ne sera donc pas un coup de cœur pour moi mais je ressors tout de même enthousiasmé par un nouveau très bon Carrisi.

  • Sylvie Belgrand 26 avril 2019
    Malefico - Donato Carrisi

    Facile à lire, bien rythmé, personnages principaux intéressants, ayant une histoire, de l’épaisseur. Une intrigue dans la veine des complots et des archives secrètes du Vatican.
    À lire pour le plaisir, sans se prendre la tête.

    Le quatrième de couverture :

    Marcus est un pénitencier. Un prêtre capable de déceler le mal enfoui en nous. Mais il ne peut pas toujours lui faire barrage. Sandra est enquêtrice photo pour la police. Elle photographie les scènes de crime. Et ferme parfois les yeux. ...

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.