Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Noir côté cour - Jacques Bablon

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

1 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

« Dans ses romans, Jacques Bablon va toujours à l’essentiel. Dès l’ouverture du polar, l’ambiance est bien là, donnant envie d’aller plus loin, de lire encore et encore. Avec lui, pas le temps de souffler, on ne lâche pas le livre tant qu’il n’est pas terminé. Des romans noirs dignes des plus grands. » Emmanuel Fleury.

Paris. Un immeuble ancien avec une cour pavée. Cinq étages. Fin de semaine calme. Si ce n’est que… Que la grosse fête au quatrième chez ces trentenaires bien dans leur époque tourne mal. Qu’au premier, un des deux Lettons de passage dans la capitale a pris un éclat de grenade GLI-F4 dans le dos et saigne comme un bœuf. Que l’homme du deuxième qui a accueilli une sans-papiers ne rêve que de la baiser. Que la belle étrangère sait particulièrement bien calmer les ardeurs des hommes qui se croient tout permis. Que le jeune du cinquième connaît tout des horreurs commises par le salaud du deuxième et qu’il ne va pas en rester là. Que l’importateur de pistaches qui habite au troisième a pris une balle dans la tête. Mais qui pourrait affirmer que dans ce nid de vipères l’amour ne pourrait pas éclore ?

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Vos #AvisPolar

  • Mes évasions livresques 29 novembre 2020
    Noir côté cour - Jacques Bablon

    C’est le deuxième roman de l’auteur que je lis et deux fois que ces polars comportent une couleur et en fouillant sa bibliographie, j’ai vu que c’était un peu sa marque de fabrique tout comme des polars courts mais très efficaces.

    Tout part d’une fuite dans un immeuble de cinq étages à Paris. Une fuite qui occasionne des dégâts au troisième où on découvre un meurtre. On va petit à petit découvrir chaque locataire et leurs petits travers.

    On va surtout suivre Galien Rivière, le locataire du cinquième, fils du propriétaire, oisif ou fainéant, que son père cherche à expulser par tous les moyens. Un personnage principal qui n’inspire pas spécialement la sympathie.

    En très peu de pages, l’auteur nous offre une intrigue efficace, avec une galerie de personnages, qui offrent des petites intrigues et traite de nombreux thèmes comme les migrants, le chômage, la vengeance, le harcèlement, la violence policière lors des manifs, les black blocs et leurs débordements...

    Beaucoup de thèmes d’actualité, qui vu le nombre de pages, sont malheureusement survolés, plus pour décrire tel ou tel personnage que pour émettre un avis dessus.

    Noir côté cour vous fera passer un bon moment de par son intrigue resserrée et l’efficacité de ce polar, tirant clairement sur le roman noir.

    Je lirai d’autres romans de l’auteur car j’aime sa plume minimaliste et sans avoir de coup de cœur, je ressors à chaque fois ravie de ma lecture.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.