Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Pièces détachées - PHOEBE MORGAN

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

6 #AvisPolar
1 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Corinne, Londonienne de 34 ans, a déjà eu recours à trois FIV. Mais cette fois, elle en est sûre, c’est la bonne. Elle va tomber enceinte. Cette cheminée miniature en terre cuite, qu’elle découvre un matin sur le pas de sa porte, n’est-elle pas un signe du destin ?

Cette cheminée coiffait le toit de la maison de poupée que son père adoré – célèbre architecte décédé il y a bientôt un an – avait construite pour elle et sa sœur Ashley quand elles étaient enfants.

Bientôt, d’autres éléments de cette maison de poupée font leur apparition : une petite porte bleue sur le clavier de son ordinateur, un minuscule cheval à bascule sur son oreiller...

Corinne prend peur. Qui s’introduit chez elle ? Qui l’espionne ? La même personne qui passe des coups de téléphone anonymes à Ashley ? Y a-t-il encore quelqu’un en qui la jeune femme puisse avoir confiance ?

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

  • Acheter sur LesLibraires.fr
  • Acheter sur Emaginaire
  • Acheter sur Cultura
  • Acheter sur Rakuten

Vos #AvisPolar

  • Musemania 8 juin 2020
    Pièces détachées - PHOEBE MORGAN

    Il est indéniable, pour moi, que les auteurs anglais, tout comme les auteurs nordiques, ont un don certain pour distiller dans leurs thrillers et polars une atmosphère tout à fait singulière due à leur talent. A peine lit-on quelques pages qu’il est aisé de deviner que la plume est anglaise. Dans « Pièces détachées » de Phoebe Morgan, j’ai trouvé que cette particularité se ressentait beaucoup. Appréciant beaucoup cette ambiance, je me suis très vite laissée captivée par cette auteure qui signe son tout premier livre, doté de qualités certaines.

    J’ai donc quitté ma précédente lecture en Australie (« Victime 55 « de James Delargy) pour atterrir à Londres où vivent Corinne, trentenaire en couple avec Dominique, journaliste de profession. Bien que leur voeu le plus cher est d’accueillir un bébé, les différentes fécondations in vitro échouent. Alors qu’ils entreprennent une dernière tentative, des éléments de la maison de poupée que son père lui avait construite quand elle était enfant, font leur étrange apparition. Corinne en vient à avoir peur et à se demander si quelqu’un lui voudrait du mal mais ses proches se mettent à douter d’elle. Doit-elle avoir peur de ces intrusions dans sa vie ? En qui peut-elle vraiment faire confiance ?

    Par ces quelques mots du résumé de l’histoire, on peut déjà se rendre compte que l’on est en plein thriller psychologique domestique. Pour ceux qui n’aiment pas cette catégorie de thriller, il vaudra mieux que vous passiez votre chemin. Par contre, pour les aficionados comme moi, vous ne pourrez qu’être happé par le récit.

    L’auteure a fait le choix de dédier chacun des chapitres à l’un des protagonistes et de les enrichir du récit d’une petite fille, dont l’existence cache beaucoup de secrets et de souffrances. Les chapitres s’alternent et permettent de mieux comprendre la psychologie de chacun des personnages. Comme dans tous les thrillers psychologiques, certains thèmes sont récurrents. On parle de manipulations, de faux-semblants, de secrets,… Pourtant, je ne me suis pas du tout ennuyée dans cette lecture et je l’ai d’ailleurs beaucoup appréciée.

    Certes, il n’y a pas d’énormes originalités dans ce livre mais les éléments caractéristiques d’un bon suspens sont rassemblés pour un bon moment d’évasion littéraire. Les événements s’enchaînent et la trame reste crédible. Le sentiment d’angoisse promis sur la quatrième de couverture m’a parfois saisi et ce premier bouquin de cette auteure laisse présager une certaine habilité pour l’écriture de thrillers. Un nouveau talent anglais à suivre…

    Je remercie les éditions de l’Archipel pour leur confiance.

  • L’atelier de Litote 18 juin 2020
    Pièces détachées - PHOEBE MORGAN

    Deux sœurs, Corinne et Ashley vont voir leur quotidien se transformer en quelques choses de plus en plus inquiétant au fur et à mesure que de petits événements, des petits riens au départ viennent peu à peu perturber leurs vies. Corinne cherche désespérément à tomber enceinte FIV après FIV, alors que sa sœur croule sous la charge morale de sa propre famille de trois enfants. Un roman à fort suspense qui laisse le lecteur avide de comprendre ce qui se joue. Dès le départ, les chapitres alternent une double temporalité le présent avec nos deux sœurs et le passé avec une petite fille et sa mère dont on ne sait pas grand choses. Le thème des secrets de famille n’est pas inhabituel mais pour son premier roman, l’auteure l’exploite brillamment. Une lecture agréable mais qui ne m’a pas fait vivre de véritable frayeur, ni douter de tous les personnages comme j’ai pu le lire sur la couverture. En revanche, j’ai apprécié le côté très humains des personnages avec leur qualité et leur défaut. Le rappel constant à des souvenirs d’enfance auprès d’un père aimant pour les unes et absent pour une autre était bien vu. Cette maison de poupée dont les pièces réapparaissent petit à petit est quand a elle bien mystérieuse. Hélas, très vite j’ai compris qui se cachait derrière tout cela et évidemment ça enlève au charme du roman. Ne me restait plus qu’à observer de quelles manières l’auteure allait tirer les fils de l’action. On peut lui reprocher un certain manque de rythme mais en soit cela ne m’a pas dérangée, j’aime que les auteurs prennent le temps d’installer leurs personnages dans leur univers. Et cela elle l’a parfaitement réussi ce qui nous donne beaucoup d’empathie pour ses deux jeunes femmes. Une lecture classique donc, mais où l’on sent un potentiel qui ne demande qu’à s’exprimer. Bonne lecture.
    http://latelierdelitote.canalblog.com/archives/2020/06/18/38193531.html

  • bookliseuse 3 juillet 2020
    Pièces détachées - PHOEBE MORGAN

    Corinne, 34 ans, fiancée à Dominique journaliste, est au bord de la dépression nerveuse, après plusieurs FIV, elle n’est toujours pas enceinte. Mais cette fois elle en est sûre, cette FIV a fonctionné !

    Sa sœur Ashley, 38 ans, et quant à elle épuisée, mère de 3 enfants, sa petite dernière de 9 mois ne fait toujours pas ses nuits et son mari et de plus en plus absent, soit disant pour le travail. Plus le temps passe, plus elle se méfie de celui-ci et pense qu’il la trompe.

    Ce roman est composé des récits de plusieurs des protagonistes de l’histoire, dont celui d’une petite fille en grande souffrance et manque d’amour.

    On retrouve dans ce livre tous les ingrédients d’un roman à suspense : de la jalousie, beaucoup de manipulation, des personnages avec des troubles psychologiques plus ou moins importants. Les mensonges sont omniprésents dans le roman, ceux-ci prenant des proportions inimaginables et conduisant à des actes irréversibles.

    On a froid dans le dos avec l’un des personnages, en effet, il est pris d’une folie meurtrière par jalousie, et son seul but et de faire souffrir et pour cela tous les moyens sont bons !

    Un bon moment de lecture, mais pas de coup de cœur, il me manquait un petit quelque chose…

  • celine85 8 juillet 2020
    Pièces détachées - PHOEBE MORGAN

    Corinne et Dominique ont des difficultés pour avoir un enfant. Ashley, la soeur de Corinne l’aide pour financer sa dernière FIV. de son coté elle a 3 enfants et ressent le besoin de travailler quelques heures par semaine comme serveuse pour avoir sa bouffée d’oxygène.
    Un jour Corinne trouve une cheminée en miniature sur le seuil de sa porte d’entrée. Elle est identique à celle qui était sur la maison de poupée fabriquée par son père pour sa soeur et elle. Cet objet va faire remonter des souvenirs. Quelque temps après c’est une porte miniature qui apparait sur le bureau. Qui a posé ses objets ? Dans quel but ? Cette maison de poupée va devenir une obsession.
    De son coté Ashley reçoit des coups de téléphone mais personne ne parle. Elle pense que son mari James lui cache des choses.
    On part dans les non dits, les secrets de famille…
    Je n’ai pas trouvé le coté angoissant annoncé pour présenter le livre. le suspense n’est pas extraordinaire. J’ai trouvé que les évènements s’enchainaient de manières fluides et je suis restée dans l’attente que quelque chose de palpitant arrive. Bon moment de lecture mais pas de coup de coeur pour le premier roman de Phoebe Morgan
    Parution le 2 avril 2020 aux Editions l’Archipel

  • livrement-ka 20 juillet 2020
    Pièces détachées - PHOEBE MORGAN

    Deux soeurs, une maison de poupées qui fait rêver toutes les petites filles.

    Sauf qu’aujourd’hui les soeurs sont grandes, mariées et l’un a des enfants et l’autre essaie d’en avoir vainement.

    Alors que leurs vies suivent leur cours, voici que Corinne l’une des deux soeurs découvrent régulièrement des morceaux qui lui rappellent cette maison de poupée qui avaient été fabriquée par leur défunt père.

    Pièce par pièce, l’auteure va instiller dans l’esprit du lecteur des doutes, la peur et surtout l’incompréhension. Corinne devient elle folle ? Est ce son désir d’enfant qui lui joue des tours ?

    Bref on va plonger au coeur de cette famille qui semble avant tout banale, mais qui va nous réserver bien des secrets et des non-dits.

    De chapitre en chapitre, on avance à pas de velours, non sans vouloir connaître le dénouement mais surtout en ayant peur des découvertes de chaque instant.

    Et quand au final, des discordes interviennent entre les conjoints des soeurs, il n’en faut pas plus au lecteur pour subir de nombreux rebondissement, en veux-tu en voilà.

    Et Corinne qui va profiter d’un dîner chez sa mère pour en avoir le coeur net et aller jeter un oeil à cette maison de poupée : alors là c’est le pompom. Elle ne s’attend pas à ce qu’elle va découvrir. Et sa mère qui semble changer de sujet un peu trop régulièrement à son goût .

    Une écriture facile, un style fluide et surtout des personnages auxquels on peut s’identifier sans problème. De nombreux détails permettent également de s’imaginer les scènes, et de penser anticiper le dénouement..... A tort bien évidemment.

    Puis alors qu’on croit avoir fait le tour, voici qu’Ashley reçoit des coups de téléphone anonymes, le tout en parallèle avec un changement d’attitude de son époux. La réponse semble évidente et pourtant, que nenni on fonce droit dans le mur avec nos certitudes qui s’effritent les unes après les autres.

     

    **************************

    Mon ressenti : Un thriller bien ficelé, une intrigue particulièrement bien menée et surtout des personnages très attachants et somme toute très ordinaire.

    Le petit plus : Les histoires dans l’histoire, les multiples rebondissements.

  • Mes évasions livresques 9 août 2020
    Pièces détachées - PHOEBE MORGAN

    Phoebe Morgan, avec ce premier roman, nous livre un thriller psychologique captivant, inquiétant et addictif.

    En janvier 2017, on suit la vie de deux sœurs vivant à Londres : Corinne, la plus jeune, qui travaille dans une galerie d’art, en mal d’enfant, qui vit en couple avec Dominique, journaliste au Herald ; et Ashley, mère de famille de trois enfants, délaissée par son mari James et débordée par ses enfants et son boulot à mi-temps de serveuse.

    Autant Ashley est proche du burnout, autant Corinne semble prise d’hallucinations et de paranoïa. Alors qu’elle tente la FIV de la dernière chance, elle reçoit une pièce lui rappelant étrangement une pièce de la maison de poupées, que son père, Richard, mort un an auparavant, avait construit pour les deux sœurs...

    En parallèle, on a une troisième voix, non identifiée, d’une femme révélant des pans de son passé quand elle observait, petite, avec sa mère, la maison de Corinne et Ashley quand elles étaient petites.

    L’histoire se dessine très rapidement pour le lecteur qui devine beaucoup d’éléments aisément mais à qui il manque cependant la motivation et certains points après lesquels il court au fil des pages.

    Bien sûr, de fausses pistes seront sur le chemin du lecteur afin de lui donner des leurres et des hypothèses à formuler.

    La plume de Phoebe Morgan est agréable et ses personnages sont bien développés bien que j’ai eu du mal à ressentir de l’empathie pour la plupart. Pour moi, seuls Ashley et Dominique sortaient du lot.

    J’ai lu avec plaisir ce premier roman qui place le lecteur dans une ambiance pleine de suspense et offre un bon thriller psychologique.

    J’ai déploré le fait d’avoir trouvé assez rapidement l’identité des "observatrices", il n’y avait pas trente-six possibilités et assez peu de personnages autour de la famille et dans le roman pour deviner aisément.

    Cependant, tous les ingrédients du thriller psychologique sont là et l’intrigue apporte son lot de moments anxiogènes.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.