Qui je suis - Mindy Mejia

Notez
Notes des internautes
10
#AvisPolars
Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !
Vous devez être inscrit ou connecté pour bénéficier de votre médiathèque!
Notez
Notes des internautes

Résumé :

Hattie Hoffman a passé sa vie à jouer de nombreux rôles : la bonne élève, la bonne fille, la bonne petite amie. Mais Hattie rêve d’autre chose, d’une expérience plus intense… et qui se révèle extrêmement périlleuse. Lorsque son corps sauvagement poignardé est découvert, une redoutable onde de choc traverse la ville de Pine Valley.
Très vite, il apparaît que Hattie entretenait une relation secrète, hautement compromettante et potentiellement explosive. Quelqu’un d’autre était-il au courant ?
Et jusqu’où cette personne était-elle prête à aller pour mettre fi n à cette relation ? Le petit ami de Hattie semble désespéré par sa mort. Son amour profond serait-il devenu une obsession ? Ou l’intrépide Hattie s’est-elle simplement retrouvée au mauvais endroit au mauvais moment ?
Suggestif et tranchant, ce roman examine la frontière entre l’innocence et la culpabilité, l’identité et la duperie. L’amour conduit-il à la découverte de soi… ou à la destruction ?

Vos #AvisPolar

  • Leroy Delphine 4 septembre 2018
    Qui je suis - Mindy Mejia

    Qui je suis est un thriller à trois voix, c’est-à-dire que chaque chapitre indique le point de vue d’un des trois personnages principaux : Hattie Hoffman, jeune lycéenne dont on trouvera le corps et qui relate sa dernière année en vie ; Del, le shériff de Pine Valley avec lequel on va suivre les évolutions de l’enquête et Peter, jeune prof d’anglais fraîchement débarqué dans cette ville pour suivre sa femme.

    Cette construction est de plus en plus usité dans les thrillers et permet de découvrir une même histoire sous plusieurs angles, ce que je trouve, personnellement, très intéressant.

    Au fil de notre lecture, on découvre que chaque personnage a des choses à cacher et qu’il ne fallait pas se fier aux apparences.

    Malgré une intrigue intéressante et avec quelques rebondissements intéressants, je n’ai pas ressenti d’empathie pour les personnages que j’ai trouvé assez ingrats.
    La manipulation est un art que consomme bon nombre de personnages de ce roman et ça n’a pas aidé à me les rendre sympathiques. De plus, j’y ai trouvé quelques longueurs qui ont mis à mal ma lecture.

    Cependant, Qui je suis est un bon thriller qui distille son suspense jusqu’au bout et le rend addictif :)

  • Laure Manda Marie 26 septembre 2018
    Qui je suis - Mindy Mejia

    Un bon roman mi policier mi dramatique.

    L’entrée dans l’histoire m’a cependant était difficile, beaucoup de longueurs, de descriptions, pas forcément pertinentes. Puis peu à peu, lorsque les différents personnages ont fini de prendre leur place on se laisse aller avec plaisir à sa lecture.

    Les chapitres s’enchaînent avec cohérence, la construction est parfaite et la lecture agréable malgré quelques passages un peu longs.

    Une double fin chargée d’émotions dans une ! Qui fait remonter mon appréciation du roman et qui m’amène à vous conseiller sa lecture.

    avis plus détaillé ici https://happymandapassions.blogspot.com

  • Sonia Boulimique des Livres 19 octobre 2018
    Qui je suis - Mindy Mejia

    Nous voilà plongés dans le monde du théâtre et de la littérature anglophone : un vrai bonheur !

    On vit cette histoire sous trois angles différents : Hattie, la victime, Del, chargé de l’enquête, et Peter, professeur d’anglais.

    On se prend d’affection pour Hattie, puisqu’on partage sa vie, ses doutes, ses craintes, ses envies. On espère que Del trouvera le coupable, celui qui a enlevé la vie à cette jeune fille si fraîche et si mystérieuse. Hattie vit sa vie comme une pièce de théâtre, elle est un peu manipulatrice sur les bords, mais elle reste tellement attachante. Dans le fond, c’est une ado normale, qui demande de l’attention et qui cherche le grand amour.

    La situation de Peter n’est pas facile, tiraillé entre son amour pour sa femme et son aversion pour sa belle mère. Obligé de quitter Minneapolis pour cette petite ville des Etats Unis, perdue dans la campagne, au milieu des ruines de son couple.

    Del, qui a le délicat rôle d’enquêter sur le meurtre de celle qu’il connaissait depuis toujours. Il va suivre le moindre indice, la plus petite piste pour tenter de résoudre l’affaire de sa vie.

    Tous ces personnages sont émouvants, chacun dans des domaines différents. Et tous on un point commun : ils agissent comme les autres voudraient qu’ils agissent.

    L’écriture est fluide, agréable, sans temps mort, le rythme est bon, du fait de l’enchainement des chapitres à chaque fois vus d’une personne différente, et de la temporalité, alternant passé et présent. L’action monte crescendo. On doute de la culpabilité de tous les personnages.

    C’est l’histoire d’une enquête sur un meurtre sordide, certes, mais pas que. C’est aussi la formidable histoire d’un amour impossible.

    Le final est top, grandiose comme je les aime.

  • Aelithsu 31 octobre 2018
    Qui je suis - Mindy Mejia

    J’ai totalement dévoré ce roman. Dès le début, où l’on découvre le corps de Hattie, jusqu’à la résolution, je n’ai presque pas pu reposer le livre.

    J’ai beaucoup apprécié la chronologie de ce thriller. L’auteur revient dans le passé, pour que Hattie puisse narrer son histoire, et qu’on puisse comprendre ce qui a mené à son meurtre. On alterne également son point de vue avec celui de Del, le shérif chargé de l’enquête et proche de la famille, et celui de Peter, le professeur d’anglais de Hattie. Ces deux derniers personnages m’ont attiré plus de sympathie que celui de Hattie. En effet, celle-ci, qui rêve de devenir comédienne, joue un rôle auprès de tous ses proches, et n’hésite pas à manipuler pour arriver à ses fins. Malgré cela, elle reste un personnage assez intéressant. Peter est complètement largué et affligé par le dilemme, et Del tente de mener son enquête, tentant de concilier l’affection qu’il porte à la famille de Hattie et sa conscience professionnelle.

    J’ai trouvé que les personnages secondaires manquaient un peu de consistance, on ne les découvre que par le point de vue du protagoniste qui est le narrateur. Mais cela ne m’a pas empêchée de m’immerger entièrement dans l’histoire.

    L’écriture de l’auteur, que je ne connaissais pas, est très agréable, le découpage de ses chapitres également, et le tout donne un rythme assez soutenu.

    J’ai, de plus, été absolument ravie par la fin, parce que j’étais partie sur une fausse piste concernant l’assassin. La conclusion était parfaite selon moi, surprenante et avec un soupçon d’optimisme, comme je les aime.

    Ce livre donne également une certaine leçon, à force de jouer un rôle, il peut arriver de blesser les autres et d’en arriver à des conséquences dramatiques.

    Avis complet sur : https://lecturesetchats.blogspot.be/2018/04/qui-je-suis.html

  • Aelithsu 31 octobre 2018
    Qui je suis - Mindy Mejia

    J’ai totalement dévoré ce roman. Dès le début, où l’on découvre le corps de Hattie, jusqu’à la résolution, je n’ai presque pas pu reposer le livre.

    J’ai beaucoup apprécié la chronologie de ce thriller. L’auteur revient dans le passé, pour que Hattie puisse narrer son histoire, et qu’on puisse comprendre ce qui a mené à son meurtre. On alterne également son point de vue avec celui de Del, le shérif chargé de l’enquête et proche de la famille, et celui de Peter, le professeur d’anglais de Hattie. Ces deux derniers personnages m’ont attiré plus de sympathie que celui de Hattie. En effet, celle-ci, qui rêve de devenir comédienne, joue un rôle auprès de tous ses proches, et n’hésite pas à manipuler pour arriver à ses fins. Malgré cela, elle reste un personnage assez intéressant. Peter est complètement largué et affligé par le dilemme, et Del tente de mener son enquête, tentant de concilier l’affection qu’il porte à la famille de Hattie et sa conscience professionnelle.

    J’ai trouvé que les personnages secondaires manquaient un peu de consistance, on ne les découvre que par le point de vue du protagoniste qui est le narrateur. Mais cela ne m’a pas empêchée de m’immerger entièrement dans l’histoire.

    L’écriture de l’auteur, que je ne connaissais pas, est très agréable, le découpage de ses chapitres également, et le tout donne un rythme assez soutenu.

    J’ai, de plus, été absolument ravie par la fin, parce que j’étais partie sur une fausse piste concernant l’assassin. La conclusion était parfaite selon moi, surprenante et avec un soupçon d’optimisme, comme je les aime.

    Ce livre donne également une certaine leçon, à force de jouer un rôle, il peut arriver de blesser les autres et d’en arriver à des conséquences dramatiques.

    Avis complet sur : https://lecturesetchats.blogspot.be/2018/04/qui-je-suis.html

  • mlle javotte 1er novembre 2018
    Qui je suis - Mindy Mejia

    Qui je suis est un excellent thriller, très bien construit, qui alpague le lecteur et le garde accroché pendant plus de 300 pages pleines de suspense et de tension. En tous cas moi j’ai dévoré ce thriller en 3 jours.

    Hattie Hoffman est une jeune fille mystérieuse, férue de comédie, elle rêve de quitter sa campagne pour découvrir New York. Mais qui est-elle vraiment ? C’est la question qui va se poser quand son corps sans vie va être retrouvé dans une grange.

    "J’avais passé ma vie à jouer des rôles, à être ce qu’ils voulaient que je sois".

    Pendant que le shérif Del Goodman mène l’enquête pour découvrir qui a pu commettre ce crime horrible, l’autrice nous fait remonter en arrière et nous raconte ce qui s’est passé dans la vie de Hattie pendant l’année écoulée pour en arriver à ce moment fatal pour la jeune fille. L’alternance de chapitres sur l’enquête policière à travers les yeux du Shérif "Del", par ailleurs très ami avec le père de la victime, et de chapitres sur la vie de Hattie à travers ses propres yeux mais aussi ceux d’un troisième personnage, donnent un rythme soutenu à cette lecture qui devient très vite addictive. L’intrigue est très bien construite, les chapitres sur Hattie se terminant bien souvent sur un indice aussitôt exploité dans le chapitre suivant consacré à l’enquête policière. Cette construction qui balade le lecteur entre passé et présent est hautement passionnante et tient bien en haleine.

    Il y a plusieurs suspects possibles, plusieurs hypothèses qui se forment dans l’esprit du lecteur, d’autant plus s’il est un "pro" des thrillers et le tout est de savoir laquelle va se révéler être la bonne. C’est ce que j’apprécie dans les romans de ce genre, quand je me dis "ouais ben c’est lui/elle" et que plus tard tard, je me dis "ah ben non c’est ça qui s’est passé" et que plus loin encore je change encore d’option. C’est ce que l’autrice nous fait dans ce thriller, elle nous fait tourner en bourrique, forçant notre esprit à imaginer la résolution finale mais une résolution finale qui change au fil des pages qui se tournent.

    Et l’histoire en elle même est aussi passionnante. Sur fond de littérature théâtrale, on apprend à mieux connaître Hattie. Elle met mal à l’aise, elle questionne, elle émeut, on a beaucoup de mal à la cerner et à savoir qui elle est vraiment. C’est frustrant mais c’est ce qui nous fait tourner les pages de ce roman pour en découvrir toujours plus sur cette jeune fille déterminée. L’autrice nous offre également une belle réflexion sur les sentiments amoureux, sur les choix de vie et leurs conséquences.

    Ce thriller m’a fait passer un excellent moment de lecture

  • eTemporel 7 février 2019
    Qui je suis - Mindy Mejia

    Ce roman examine la frontière entre l’innocence et la culpabilité, l’identité et la duperie. Voilà ce que l’on peut lire sur la quatrième de couverture. J’ai tendance à me méfier des résumés fournis par les éditeurs, ils sont là pour vendre du rêve et sont bien souvent mensongers. Pas cette fois, c’est exactement ça. C’est un livre qui parle de l’importance des apparences et de la manière dont on peut jouer avec. Un livre qui parle d’amour, de haine aussi. Pas vraiment un thriller, au sens où on l’entend habituellement, mais un joli roman contemporain à suspens.

    C’est l’histoire d’Hattie, adolescente de dix-sept ans assez mal dans sa peau qui rêve de quitter la campagne où elle est née pour partir jouer la comédie à New York. La comédie, elle aime ça, c’est même quelque chose qui fait partie d’elle au quotidien, puisqu’elle adapte son comportement en fonction des gens avec lesquels elle se trouve. Un rôle avec ses parents, un rôle au lycée avec ses professeurs, un rôle avec son petit copain, un rôle avec sa meilleure amie, etc. … Mais dans tout ça, il n’y a jamais de place pour celle qu’elle est vraiment, la jeune femme ambitieuse qui rêve de devenir comédienne. Et puis un jour, Hattie est assassinée, on retrouve son corps à demi immergé dans une grande abandonnée, le visage tailladé, méconnaissable. Alors qui a tué Hattie ?

    J’aime beaucoup ces histoires à tiroirs qui se passent souvent dans des campagnes profondes où tout le monde se connaît et où les noirs secrets sont légions. L’enquête que l’auteur nous propose ici va mettre au jour tous ceux d’Hattie mais pas seulement. Elle est menée par Del, le shérif, ami du père d’Hattie, qui l’a vue grandir et s’est laissé lui aussi abuser par ses nombreux rôles. Il se sent donc particulièrement concerné par cette enquête et veut à tout prix coffrer l’assassin. Les chapitres alternent entre son enquête et des flashbacks de la vie de deux autres personnages : Hattie elle-même bien sûr, mais aussi Peter, son professeur d’anglais, un citadin échoué là pour suivre son épouse venue s’occuper de sa mère malade.

    Une construction assez classique, mais qui fonctionne parfaitement et qui va nous permettre de reconstituer les derniers mois de la vie d’Hattie. Adolescente mal dans sa peau, elle est incapable d’assumer qu’elle rêve d’une vie à l’opposé de celle qu’elle mène. Très douée, elle se transforme à volonté et manipule tout son entourage d’une main de maître : “Elle avait plusieurs personnalités, c’était la seule explication. Elle était dangereuse, calculatrice, diabolique et… brillante.” De son côté, Peter est malheureux. Il ne se sent pas à l’aise dans la maison de sa belle-mère, encore moins dans cette petite ville, et s’éloigne chaque jour un peu plus de son épouse. Pour ne pas sombrer, il se raccroche à la littérature et au théâtre et c’est par ce biais qu’il va entrer dans la vie de Hattie.

    Je vous vois venir, vous êtes en train de vous dire que c’est une banale histoire de sexe. Et bien, en réalité, pas tant que ça ! L’auteur nous propose un récit plus complexe, truffée de fausses pistes, et je suis tombée dans le panneau en imaginant un coupable qui n’était pas le bon. Un roman qui appelle à la réflexion, sur plusieurs sujets graves, et qui vous fera passer un chouette moment de lecture.

  • ellemlire 8 février 2019
    Qui je suis - Mindy Mejia

    Tout d’abord, je tiens à remercier les éditions Mazarine et Netgalley pour ce livre que j’ai lu en avant-première et dont j’ai tardé à publier la chronique.

    Qui je suis ?
    Qui est Hattie Hoffman ?

    "– Je ne sais pas. Sans doute. Mais peu importe qui je suis. Ça parle de toi, de qui tu es. Je ne sais toujours pas comment je dois t’appeler. Avec tous tes noms. Toutes tes identités."

    Le roman s’ouvre sur la tentative de fuite d’Hattie à l’aéroport. La jeune fille souhaite partir tenter sa chance à New York comme actrice mais elle n’avait pas tout prévu. Peu de temps après, son corps est retrouvé mutilé dans une cabane. Qu’est-il arrivé à Hattie ? malédiction, meurtre ? Tout est envisagé.

    Tout le monde connaissait Hattie dans cette petite ville. le shérif, ami de longue date de ses parents, ses amis du lycée, son professeur d’anglais… Derrière ses airs de bonne élève et de fille sérieuse, Hattie aime l’interdit et le risque. Cela va la conduire à la tragédie. Au fil des pages, on la voit jouer avec son professeur, son petit ami, et même ses parents et sa meilleure amie.

    "Tu joues à l’élève parfaite avec tous les profs à qui j’ai parlé, et chacun est persuadé que tu vas choisir sa matière pour poursuivre tes études. Apparemment, rien ne te gêne dans tout ça. Tu dis que c’est de la comédie, mais, en réalité, tu te fractures en mille pièces, et chaque fois que j’en découvre une nouvelle, tu es déjà ailleurs. Tu deviens quelqu’un d’autre, une foule d’ « autres ». Et je finis par me demander s’il existe une personne nommée Hattie Hoffman. Je me dis que toute cette histoire n’est peut-être qu’une hallucination."

    Dans ce roman à plusieurs voix, l’auteure nous dévoile les multiples facettes de la personnalité complexe d’Hattie. Elle n’est pas aussi adorable qu’elle veut le faire croire. Hattie nous apparaît être une personne différente selon la personne qu’elle fréquente. Tantôt élève, tantôt manipulatrice, tantôt vendeuse aimable dans une pharmacie, et même séductrice. Une chose est sûre, Hattie sait ce qu’elle veut et ce qu’elle ne veut pas. Elle est charmeuse et bonne actrice, elle sait parler aux autres et est prête à tout pour parvenir à ses fins. A sa fin.
    Clap de fin, la pièce est terminée, le rideau est tombé, Hattie n’est plus.

    "J’observais ses doigts et y vis une main que je pouvais manier à ma guise, que je pouvais pousser à assassiner le roi. J’observai la confusion sur son visage et y vis la folie que nous partagerions bientôt. Je devins froide, insensible. Quand il se racla la gorge pour lire la première réplique, je sentais le goût de ma propre mort."

    L’ambiance qui règne est assez pesante, la proximité entre les habitants de cette petite ville où il ne se passe d’ordinaire jamais rien y contribue. Tout le monde se connaît, tout se sait, ou presque. L’auteure maintient la tension en alternant les points de vue et en promenant le lecteur dans les mois passés.

    Si j’ai aimé l’histoire en elle-même, j’y ai trouvé quelques longueurs. Je ne l’ai pas lu sans pouvoir m’arrêter. Je pense que certains passages n’étaient pas utiles à la bonne compréhension de l’intrigue et leur suppression aurait pu alléger le récit. Je n’ai pas été vraiment surprise par la révélation de l’identité du tueur, mais pour autant tout m’a paru bien ficelé dans ce thriller. Je pense que je lirai le prochain livre de Mindy Mejia pour me faire une meilleure idée de son style.

    En bref, malgré les quelques longueurs, Qui je suis est un roman très bien construit, bien qu’assez conventionnel. Un roman que je conseille si vous aimez les portraits psychologiques, celui d’Hattie est particulièrement intéressant.

    "[…] un strip-tease psychologique qui me torturait en me donnant envie de la mettre en pièces pour découvrir qui, ou quoi, se cachait à l’intérieur."

  • Maks 9 février 2019
    Qui je suis - Mindy Mejia

    "Qui je suis" est un thriller se déroulant dans la campagne américaine proche de Mineapolis. On imagine bien ces décors remplis de grands espaces et d’arbres à n’en plus finir.

    Le récit est construit autour du point de vue de trois personnages, Hattie, jeune fille qui veut réussir et rêve de partir à New-York faire une carrière de comédienne, d’un policier, qui suivra l’enquête et essayera de démêler le puzzle que l’auteure a composée, et d’un troisième personnage dont vous serez assez tôt de savoir qui il est lors de votre lecture.

    L’intrigue est bien construite grâce à cette triple narration, c’est la grande force de ce roman, je pense qu’à une seule voix l’ennui serait arrivé assez vite.
    Les personnages sont intéressants, surtout Hattie et sa personnalité atypique, on notera tout de même que s’ils sont efficaces, on retrouve les mêmes clichés que dans beaucoup de polars américains, le flic connu de tout le monde, le petit ami avec son gros pick-up etc...

    Vous l’aurez compris, nous sommes en présence d’un thriller efficace, un peu convenu dans le fonds mais sous une forme originale.

  • valmyvoyou lit 9 février 2019
    Qui je suis - Mindy Mejia

    Malheureusement, cette histoire n’a absolument pas fonctionné sur moi.

    Au départ, je me suis énormément ennuyée. Il a fallu attendre d’avoir lu 60 % du livre pour que je commence, un peu, à apprécier ma lecture. J’ai trouvé qu’il y avait beaucoup de longueurs, que le rythme était plat et qu’aucun détail ne retenait mon attention ou me faisait frémir.

    Malheureusement, les ficelles m’ont semblé trop grosses au niveau du suspense. À chaque fois que l’auteure a tenté de désigner un coupable, je savais que ce n’était pas lui, tant c’était trop visible qu’elle voulait que l’on arrive à cette déduction.

    Je n’ai rien ressenti pour les protagonistes. Je n’ai eu aucun sentiment, ni positif, ni négatif. L’écriture était trop distante. Je n’ai même pas ressenti d’empathie pour les parents de la victime. L’auteure, à force de vouloir décrire Hattie comme une fille pas si innocente que ça, m’a perdue. Le récit m’a semblé lent. J’ai eu l’impression de lire une succession de détails et d’évènements, mais je me suis pas sentie concernée.

    Les personnages sont beaucoup trop caricaturaux à mon goût, avec par exemple, l’adolescent sportif pas très malin, le professeur de lettres qui est sensé faire penser au professeur du Cercle des Poètes disparus, la femme qui s’éloigne de son mari depuis qu’ils se sont installés chez sa mère, etc.

    Conclusion

    Même si l’idée de départ de s’interroger sur le passé de la victime pour découvrir le mobile de son meurtre était intéressante, le style narratif et les effets de suspense ne m’ont pas convaincue. Cependant, même si certains chroniqueurs partagent mon avis, énormément de lecteurs ont été époustouflés par ce thriller et l’ont trouvé très bien construit.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.