Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Trois bonnes raisons de lire ou relire Pierre et Jean - le plus grand thriller familial de Maupassant

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

0 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Pierre et Jean sont deux frères rivaux, qui ont grandi dans une famille de la petite bourgeoisie normande. Un jour, le notaire vient annoncer la mort d’un vieil ami, Léon Maréchal, qui lègue toute sa fortune à Jean. Intrigué, Pierre commence à mener son enquête...

Bien avant Chabrol qui les avait lus, Flaubert et Maupassant avaient documenté les habitus de classe propre à la bourgeoisie de province et déterminé les invariants d’une hypocrisie qui s’accommode de secrets particulièrement intéressants, si l’on aime le suspens. Pierre et Jean, chef-d’oeuvre du récit hybride, entre roman et nouvelle, est peut-être, au-delà de sa forme intrinsèquement naturaliste, le plus grand thriller de Maupassant. Trois raisons de lire (ou relire) ce texte cruel, construit comme un polar familial.

- Un mystérieux héritage vient semer la zizanie au sein d’une famille où deux frères s’affrontent : Pierre a fait médecine, son frère Jean a étudié le droit. Dès la partie de pêche inaugurale, les deux jeunes adultes se mesurent. La mort d’un ami, Léon Maréchal, et son leg au cadet de la famille déclenche l’incompréhension puis l’enquête de Pierre.

- L’usage du point de vue interne resserre le cadre des investigations, en les teintant d’une subjectivité indéniable, celle de l’enquêteur. Ainsi, le lecteur n’est pas fondé à croire les soupçons de Pierre, qui sont aiguisés par les remarques d’une serveuse de brasserie et du pharmacien Marowsko à qui le protagoniste se confie. La paranoïa suscitée par une simple phrase ne saurait constituer la preuve intangible d’une culpabilité. Et pourtant, il y a un mobile dans l’affaire...

- Les déambulations de l’enquêteur sont celles d’un détective solitaire, telle que l’orthodoxie du genre policier, qui n’existe pas à l’époque de Maupassant, la documentera à travers un certain nombre d’avatars. Pierre et Jean est le roman de l’exclusion, solidaire de l’exclusivité : Jean est le préféré, Pierre en conçoit une légitime amertume qui se dégrade en soupçon et l’isole, tandis que le reste de la famille se complaît dans une forme de tranquillité fondée sur des faux-semblants.


Pierre et Jean - Guy de Maupassant
Paul Ollendorff Editeur - 31 décembre 1887

Galerie photos

Pour aller plus loin

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.