Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Chambre 312 - Sylvie Bougeot

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

2 #AvisPolar
1 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Le corps meurtri d’une enfant de 9 ans vient d’être découvert à l’institut psychiatrique où elle séjournait. La porte de la chambre était verrouillée, les vigiles n’ont rien vu, le personnel soignant n’a rien entendu.
Cette affaire complexe et nébuleuse est une mission toute désignée pour Dan Kiefer, ce flic revêche que la vie n’a pas épargné. Malgré son franc-parler, il devra taire ses préjugés en matière de psychologie et ravaler ses diatribes car une jeune psychiatre de la criminelle lui sera imposée. Une affaire sinueuse qui sèmera le trouble dans l’esprit des deux enquêteurs d’autant que les spectres du passé viendront hanter leur âme et fragiliser le duo improbable.
Romancière, Sylvie Bougeot est suivie et appréciée de nombreux passionnés de thrillers et de polars. Elle a remporté le concours de nouvelles policières de Bessancourt présidé par Maxime Chattam lequel l’a encouragée à poursuivre dans l’écriture. "Une intrigue époustouflante..." « Complètement addictif, foncez..! »
« Du suspens de la 1ère à la dernière page... »

Vos #AvisPolar

  • VALERIE FREDERICK 24 janvier 2020
    Chambre 312 - Sylvie Bougeot

    Institut psychiatrique Victor Broussail : une petite fille de 9 ans a été assassinée d’une manière atroce. Son corps et son visage ont été mutilés.
    On y envoie le commissaire Dan Kiefer, un policier au franc-parler et aux réactions parfois un peu trop violentes. Sa ressemblance avec Jean Reno dans « Léon » ne lui permet pas de passer inaperçu ! Les hommes le craignent et les femmes tombent sous son charme. Mais dès lors qu’il pose ses larges paluches sur votre bureau, vous n’avez qu’une envie : lui donner satisfaction pour qu’il vous laisse tranquille !
    Le voilà donc qui déboule dans l’institut, accompagné de Stéphanie, une psychiatre de la criminelle qu’on lui a imposé en haut-lieu. Les indices sont très pauvres et Dan sent que cette affaire va être délicate. Il interroge le personnel soignant à tour de bras mais rien ne filtre. Au contraire, une chappe de plomb et de silence semble s’être posée aux quatre coins de l’établissement de soin.
    C’est alors que les péripéties et les retournements de situation vont s’enchainer à une vitesse folle. Qui est vraiment Stéphanie, cette psychiatre de la criminelle que des personnes de l’institut semblent reconnaître alors qu’elle dit ne jamais y avoir exercé ? Et Kiefer, ce rustre, que cache-t-il sous couvert de ses terribles migraines ? Est-il vraiment celui qu’il dit être ? Que veulent dire ses terribles visions qui le mettent à mal ?
    Les assassinats d’enfants dans l’institut, tous soumis au même mode opératoire horrible, vont être réitérés. Mais Dan ne trouve pas l’identité de l’assassin… Son passé, lui, le rattrape d’une manière violente et inattendue.
    La perversité humaine va se profiler d’une manière abjecte et déclencher de nombreux questionnements chez notre enquêteur : « Quel plaisir l’homme pouvait-il tirer du fait de tant salir, pervertir, humilier, blesser de jeunes proies sans défense ? Était-il si lâche pour ne pas affronter des adultes tels que lui ? Comment pouvait-on propager la peur, le stress et l’angoisse sans éprouver une once de culpabilité ? » Comment Kiefer, père de famille, peut-il réagir ?

    Au final, Sylvie Bougeot signe un thriller qui emmène son lecteur à 200km/h dans les méandres de la psychologie humaine la plus noire. Les évènements et découvertes s’accélèrent dans les dernières pages et j’avoue que parfois, j’aurais eu besoin d’un peu plus d’explications quant aux révélations finales. Mais dans l’ensemble, on reste vraiment en apnée dans un univers qui s’assombrit, qui étouffe et questionne, au fur et à mesure que l’on tourne les pages.
    Une auteure à suivre. Indubitablement.

  • Cedric Remaud 29 janvier 2020
    Chambre 312 - Sylvie Bougeot

    Retour "Chambre 312" de Sylvie Bougeot aux éditions M+EDITIONS
    On retrouve ici Dan Kiefer, flic à la crim’ de Paris, qui ne mâche pas ses mots, le genre de type lunatique, qui t’envoie balader à la moindre contrariété, et qui se fait passer pour le gros connard de service.
    Il va être amené à enquêter sur un meurtre d’une jeune fille de 9 ans dans un institut psychiatrique. Cette fillette a été mutilé à plusieurs endroits de son petit corps. Mais il y a un souci, la chambre où séjournait cette dernière, était fermé à clé et il n’y a aucune trace d’effraction !!
    Le personnel, aide soignant, directeur, cadre de vie, qui dorment sur place, n’ont décelé aucun bruit avant coureur.
    Le flic grincheux, ayant un passé lourd et n’aimant pas le milieu psychiatrique, se voit confier l’affaire, avec une psychiatre de la criminelle de Paris, dénommée Stéphanie Boisleau.
    Vont-ils trouver le coupable ? Qu’est-il arrivé à cette jeune fille ?
    Tout d’abord je tenais à remercier les éditions M+EDITIONS Marc Duteil , pour m’avoir fait découvrir l’univers du thriller de Sylvie Bougeot. La plume de cette auteure est époustouflante, simple, efficace et accrocheuse...
    En démarrant ce bouquin, j’ai eu peur de me lancer dans du revu de Shutter Island de Dennis Lehane, que j’ai bien aimé par ailleurs, mais non pas du tout.
    J’ai adoré ce flic, au passé pittoresque, qui se laisse pas marché sur les pieds. Il y a de la profondeur dans ce roman, les détails sanglants sur les meurtres sont décrits avec logique, donnent un sens à l’histoire, et ne figurent pas d’invraisemblance. le sujet abordé sur le pourquoi de cette intrigue m’a marqué, m’a enragé, m’a touché, surtout quand on est parent. cette ignominie m’a mis en colère !!
    Les personnages sont attachants, émouvants, et nous font vivre leur histoire. Pas de longueurs dans ce livre, on est happé du début à la fin de l’histoire.
    Ici, on est en plein dans le thriller psychologique, qui pour moi, a une place importante, dans le milieu du thriller et polar.
    Je vous le conseille fortement si vous êtes fan d’enquêtes, de sujets qui vous touche à tous et d’un dénouement à vous couper le souffle. Où règne dans ce livre, une ambiance anxiogène qui vous donnera des frissons jusqu’à la fin.
    Plongez dans le décor qui changera votre vision de la vie en psychiatrie.
    Bravo Sylvie, qui a réussi à mes brouiller les pistes, mis le doute et m’a manipulé jusqu’à la fin....

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.