Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Evasion

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

2 #AvisPolar
2 enquêteurs
l'ont vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Ray Breslin est un ingénieur spécialisé dans la conception de prisons ultrasécurisées. Il teste lui-même l’efficacité de ses bâtiments en se faisant enfermer puis en s’évadant. Contacté par une société privée souhaitant tester un concept révolutionnaire de prison hi-tech, il se retrouve prisonnier. Piégé dans ce complexe ultra-moderne, harcelé par un directeur impitoyable et son gardien corrompu, Ray découvre une conspiration pour le faire disparaître à jamais. Sa seule chance de survie : une alliance avec Emil Rottmayer, un co-détenu ayant lui aussi un secret. Pour avoir une chance de s’évader, ils vont d’abord devoir se faire confiance.

Pour aller plus loin

Vos #AvisPolar

  • jeanmid 12 octobre 2018
    Evasion

    L’écriture est rugueuse - le style si singulier pourra en dérouter certains - , sans filtre ni artifices de quelque sorte . le récit est dur , violent et sans concession .
    Benjamin Whitmer nous délivre avec ce roman un portrait féroce mais terriblement réaliste de l’Amérique d’aujourd’hui .
    Il nous propose à travers cette histoire d’évasion de prisonniers de la prison de Old Lonesome , Colorado , une véritable radiographie de son pays en cet hiver 1968 mais que l’on pourrait parfaitement « copier coller » sur la carte des USA de Trump .
    Un Etat de plus en policier , où certains droits sont remis en question et où règne le régime des armes à feu .
    Whitmer met ici en lumière des personnages sans grade , sans passé et sans avenir . Des types qui n’ont jamais vraiment eu de chance : une vie de misère , un père alcoolique et violent , le système d’comme règle de vie et le petit de grain de sable supplémentaire qui les ont dirigé directement vers la case prison : que ce soit leur couleur de peau , leur statut social , leur manque d’éducation, leur rancoeur ou le délit de trop . Mopar , Bad News , Howard et les autres sont des évadés de l’intérieur qui s’enferment progressivement à l’extérieur car on ne sort pas de cette ville maudite où tout tourne autour de cette prison , dirigée d’une main de fer par le Directeur Jugg , épaulé par une bande de gardiens qui carburent aux amphétamines pour tenter d’oublier leurs misérables conditions et leur donner les forces supplémentaires pour continuer à traquer ces hommes dans ces conditions climatiques extrêmes et les ramener morts ou vifs au patron .
    Au milieu de tout ça on trouve deux éléments hétéroclites : deux journalistes venus de Denver couvrir l’élément pour leur journal et dont la participation à ces actions violentes et sanglantes leur laissera à jamais des marques indélébiles.
    Quelques protagonistes sortent malgré tout de cette brochette bigarrée et guerrière : Dayton , une trafiquante de « weed » que la vie n’a pas gâtée non plus mais qui tente de s’en sortir et par la même occasion de sauver la mise à son cousin Mopar . Jim Carvey , un gardien doué pour pister et retrouver les traces infimes que les échappés laissent derrière eux ; une bonne âme malgré les coups durs et les vicissitudes financières et familiales.

    Un roman à l’univers (très) noir qui vous marque et un auteur original tant par sa plume acérée et corrosive que par son sens de la dramaturgie.
    A découvrir d’urgence.

  • ReadLookHear 23 janvier 2020
    Evasion

    Je dois avouer que j’ai eu du mal à rentrer dans ce livre, non que ce soit de la faute de celui-ci, mais je sortais d’un énorme coup de coeur avec La vie en chantier de Pete Fromm un autre roman de chez Gallmeister. Il m’a donc fallu plusieurs jours pour vraiment me plonger dans cette histoire, et une fois dedans, il m’a été impossible de le lâcher. Ceux qui me connaissent savent que j’aime le noir, que je prend vraiment mon pied dans ce genre littéraire qui me fascine. Benjamin Whitmer, nous offre ici une vrai perle dans le noir et forcément c’est chez Gallmeister.

    Alors voilà, ce roman nous raconte une nuit dans une petite ville du Colorado. Old Lonesome est le nom de cette ville, mais également le nom de la prison et toute la vie de cette bourgade tourne autour de cette prison. Pendant la nuit qui nous est racontée, se produit une évasion d’une dizaine de prisonniers. Benjamin Whitmer, nous raconte alors la fuite de l’un d’entre eux, Mopar, mais surtout la traque qui se met en place en pleine nuit et en plein blizzard.

    Les chapitres s’enchainent rapidement en présentant à tour de rôle les points de vues de plusieurs personnages. Alors, moi franchement, mes préférés sont Mopar et Jim le traqueur. Nous sommes avec ce roman totalement dans le noir. Les personnages sont tous très sombres, les uns marqués par les anciennes guerres, les autres par des enfances plus que difficiles et d’autres encore marqués par le rejet des uns et des autres face à la différence, de couleur, de manière de vivre ou de sensibilité. Alors, l’écriture est elle aussi très noire, il n’y a à mon sens pas un mot ou une phrase de trop, c’est d’une justesse absolue. Par moment nous frôlons l’ignominie ou le glauque mais sans jamais rentrer dans des clichés ou des facilités. C’est exceptionnellement bien écrit.

    Ne cherchez surtout pas une touche d’espoir dans ce roman, vous n’en trouverez pas. Quand Pierre Lemaître dit qu’il s’agit de la quintessence du noir, c’est vraiment totalement cela. Je l’ai dit, les personnages sont sombres, la plume de Benjamin Whitmer est incisive et forcément noire et ce qui fait également la force de ce roman, c’est l’ambiance. J’ai suffoqué tout au long de cette lecture, le blizzard et la neige sont dans ce roman presque les personnages principaux, j’ai ressenti le vent et le froid. C’est tellement bon de lire des livres comme ceux-ci. Merci à Gallmeister de nous offrir ces pépites.

    Je ne parlerai pas de coup de coeur, mais ce fut pour moi une magnifique lecture, j’ai hâte de lire les prochains romans de Benjamin Whitmer.

    https://readlookhear.wordpress.com

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.