Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

L’évangile de la colère - Ghislain Gilberti

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

10 #AvisPolar
1 enquêteur
l'a vu/lu
2 enquêteurs
Veulent le voir/lire

Résumé :

Au commencement, il y eut un enfant.
Le petit Gabin Schwartz. Six ans. Son corps retrouvé dans un parc. Exsangue.
Puis ce fut un agriculteur. Enterré vivant. Son index désignant le ciel.
Puis un marchand ambulant, écrasé sous son stock.
Sale baptême du feu pour Seth Kohl, le chef du groupe chargé de l’enquête à la Brigade criminelle du SRPJ de Versailles. Comment avancer quand rien ne relie les victimes entre elles ?
Alors que les corps s’accumulent, un lien se dessine enfin, inattendu, fragile et incomplet : le tueur pourrait bien s’inspirer des Danses macabres, ces fresques que l’on retrouve dans les vieilles églises, ou dans les bibliothèques des collectionneurs.
Mais chaque série de tableaux est différente. Laquelle est la bonne ? Le temps presse, et Seth Kohl est assailli par ses propres démons, qui l’invitent eux aussi à quelques pas de danse avec la mort...

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Vos #AvisPolar

  • alexandra 24 octobre 2022
    L’évangile de la colère - Ghislain Gilberti

    Ce livre peut se lire indépendamment de ses trilogies précédentes mais ses fidèles lecteurs retrouveront avec plaisir quelques noms connus.
    On est dans du pur Gilberti dans le texte. Cette fois-ci nous suivons un groupe d’enquêteurs du srpj de Versailles en plein changement. Au jeu des promotions, la place de chef de groupe reste vacante et c’est Seth Khol, commandant ancien des stups du 36 qui débarque. Celui-ci apporte avec lui un lourd passé très sombre.
    Dès son premier jour, pas de temps pour le pot d’arrivée : un gamin de 6 ans a été kidnappé en plein jour dans un parc. Il sera retrouvé mort 2 jours plus tard.
    D’autres morts suspectes surviennent ms sans aucun point commun si ce n’est les mêmes empreintes.
    Alors qu’est-ce qui les relit ? Quelle logique suit ce mystérieux tueur ?

    Avez-vous entendu parler des danses macabres ?
    Je ne vous en dis pas plus mais ce livre, comme tous ceux de l’auteur, vous entrainera dans une escalade de violence à couper le souffle. C’est froid, clinique, ultra violent. Chaque page nous enfonce davantage dans l’horreur et la folie du tueur.
    Chaque révélation est distillée de manière subtile et au bon moment.
    On découvre l’origine des danses macabres et le dessein du tueur en même temps. Une véritable course contre la mort démarre mais le tueur est chaque fois plus rapide.
    Sur la psychologie des personnages c’est du grand art comme toujours. Les policiers sont très humains, ne cachent ni leurs faiblesses ni leur part d’ombre. Seth est aussi touchant que mystérieux. Céline Fauvel est aussi très convaincante. Mon seul petit bémol et qu’on frise parfois trop la perfection et les bons sentiments avec les enquêteurs. Mais le tueur... torturé et violent à souhait !
    Ça défouraille, c’est technique, quasi militaire, maitrisé. Quand une balle est tirée on est tout de suite dans la cervelle qui gicle. Bref sans fioriture, sans temps mort, des mises en scène ultra glauques, un twist redoutable au milieu de l’intrigue.
    Bref un excellent thriller qui ravira les fans de l’auteur et qui convaincra les nouveaux.

  • Musemania 31 juillet 2022
    L’évangile de la colère - Ghislain Gilberti

    Thriller finement travaillé, il vous fera vivre de longues heures de suspens dans une ambiance absolument envoûtante. Pour les aficionados de l’auteur, Ghislain Gilberti, ils auront la chance de retrouver des personnages issus de sa Trilogie des Ombres.

    Pour les autres, ne vous en faites pas, car cela sera une totale découverte sans perte de saveur. L’auteur l’indique lui-même que la lecture de ses précédents œuvres n’est pas une condition sine qua non pour se plonger dans son dernier, « L’évangile de la colère ».

    Différents meurtres atypiques sont perpétrés et pour les résoudre, un flic atypique lui aussi est appelé : Seth Kohl, ancien infiltré de la Brigade des Stups. Celui-ci est devenu lui-même toxicomane à la suite d’un épouvantable drame familial. Comme vous l’aurez déjà compris si vous suivez mes chroniques, j’aime particulièrement ce genre d’anti-héros, dont les failles et faiblesses en font ses forces.

    Doté de nombreux rebondissements, ce livre ne vous laissera jamais au bout de vos surprises. Alors qu’à plusieurs reprises, vous pensez être le digne successeur de Sherlock Holmes pour avoir démêler l’enquête et trouver le coupable, vous vous rendez alors compte que l’auteur s’est tout simplement joué de vous, pauvres lecteurs.

    Dans une atmosphère très sombre et envoûtante, vous aurez l’occasion de savourer ses quelques 570 pages. Malgré ce nombre important, vous ne verrez pas le temps passer. En plus, au regard des meurtres multiples, il n’est absolument pas question de s’ennuyer !!

    Plume addictive dès les prémisses du récit, c’est une histoire à 100 à l’heure que vous vivrez dans les tréfonds sombres de l’âme humaine. Je suis certaine qu’en plus, ce livre vous donnera encore plus envie de découvrir La Trilogie des Ombres.

  • LeSuricate 4 juin 2022
    L’évangile de la colère - Ghislain Gilberti

    Lire un Ghislain Gilberti, c’est lire un thriller pur jus qui tabasse, mais dans lequel la violence n’est jamais gratuite, et "L’évangile de la colère" ne fait pas exception. Avec son style caractéristique, incisif, direct et presque chirurgical, Ghislain Gilberti nous entraîne dans une enquête comme on en lit rarement dans les autres romans policiers. J’ai adoré de la première à la dernière page.
    https://lelecteursuricate.wordpress.com/2022/06/04/levangile-de-la-colere-ghislain-gilberti/

  • Kirzy 23 mai 2022
    L’évangile de la colère - Ghislain Gilberti

    Cela fait plusieurs romans que j’avais envie de lire Ghislain Gilberti. C’est chose faite, enfin, avec son dernier thriller, L’évangile de la colère. Et c’est une superbe entrée dans l’univers de cette auteur atypique. Les fidèles y retrouveront un des personnages cultes de la Trilogie des ombres. Les non-initiés comme moi ne seront pas gênés dans leur lecture car ces Evangiles se lisent parfaitement indépendamment.

    Dès le prologue coup de poing permettant de présenter de façon très musclé, Seth Kohl dit le Zombie, le personnage principal, on se dit que ça va envoyer si l’auteur dégaine un combustible si puissant d’emblée … il le fera tout le long du roman sans aucune déperdition d’énergie. C’est quasi tout le temps hors-norme et pourtant on y croit à fond sans vraiment se demander si c’est possible, crédible ou plausible ! A commencer par cet incroyable personnage du Zombie, fracassé par un passé terrible : héros de guerre au Kosovo et en Afgnaistan, ex-flic à brigade des stupéfiants au 36, ex-infiltré devenu toxicomane, famille défouraillée. Bref, lorsqu’un type comme ça déboule dans une enquête elle-aussi hors-norme …

    Le titre met sur la piste. L’enquête est centrée sur la traque urgente d’un tueur en série illuminé qui tue sur un rythme frénétique ( impressionnant nombre de cadavres qui s’accumulent ) , persuadé d’être un ange exterminateur ayant reçu la mission divine de rappeler aux pécheurs que Dieu peut abattre sa colère sur n’importe quel pécheur. L’idée que ses meurtres seraient inspirés des Danses macabres médiévales est excellente et parfaitement exploitée par Ghislain Gilberti, lui permettant de déployer un sens de la démesure viscéral. Les nombreuses scènes de crime révèlent une grande violence mais sans que l’auteur ne s’y complaise.

    L’intrigue, à la complexité assurée, est tortueuse à souhait, haletante. Il s’en dégage une grande authenticité à l’ultra réalisme assumé dans la conduite précise de l’enquête comme dans les dialogues associés. Chaque détail compte, surtout ceux passés inaperçus qui prennent sens lorsqu’ils nous reviennent en mémoire, éclairés par un autre élément de l’enquête. La tension monte, totalement maitrisée, renforcée par une focalisation externe surpuissante qui pour autant, permet un accès pertinent net aux pensées de personnages, tous très riches et fouillés psychologiquement, du tueur aux membres de la brigade de la SRPJ de Versailles qui accueille le Zombie.

    La lecture est dense et intense, juste quelque peu alourdie par l’arc narratif secondaire de la vendetta personnelle de Seth Kohl. Clairement, même si cela permet de sonder profondément les ressorts du personnage en prise avec son passé, et de creuser la passionnante porosité entre le Bien et le Mal, moi, ce qui m’importait, c’était de retrouver la fascinante traque du tueur en série mystique. Sûr en tout cas que je vais rattraper mon retard et remonter le fil de l’oeuvre de Ghislain Gilberti dont l’univers affirmé et la plume tranchée sortent du lot et ont séduit l’amatrice de thrillers bien sombres que je suis

  • loeilnoir 9 mai 2022
    L’évangile de la colère - Ghislain Gilberti

    Une série interminable de crimes atroces terrorise la banlieue parisienne : cela commence par un enfant de six ans découvert égorgé dans un parc. Puis un agriculteur enterré vivant, l’index pointé vers le ciel… Des victimes que rien ne relient entre elles, un mode opératoire qui diffère systématiquement, des lieux choisis d’une façon qui semble tout à fait aléatoire… Un tueur en série atypique dont le profil laisse perplexe Seth Kohl, le nouveau chef de groupe qui vient d’intégrer la brigade criminelle du SRPJ de Versailles. Une enquête déroutante également pour la capitaine Céline Fauvel, qui met à profit ses compétences psychologiques au service de la police et qui a plus d’une corde à son arc… Leur ténacité sera récompensée et ils se lanceront sur une piste où le fanatisme religieux d’un tueur habité par une mission divine les entraînera dans une danse avec la mort.

    Un prologue musclé et éloquent vous donne la mesure de l’univers de Ghislain Gilberti : les scènes de violence sont si détaillées que l’on croirait voir le ralenti d’un film d’action. De quoi frapper fort dès le début, comme un clin d’œil à la trilogie des ombres. Le déroulement de ce thriller prend ensuite des allures plus classiques, notamment avec un tueur qui puise son inspiration des Danses macabres de Holbein le Jeune, et cette direction m’a beaucoup plu, car cet enchainement de crimes sordides et démesurés mise en parallèle avec les illustrations médiévales m’ont tenu irrémédiablement en haleine !

    Si je n’ai pu m’empêcher de comparer avec ce que j’avais déjà lu de l’auteur et trouvé la première partie du roman moins dense que l’incomparable Sa majesté des Ombres, l’intrigue de l’Evangile de la colère est véritablement diabolique car lorsque l’on pense trouver les choses un peu trop faciles, l’auteur entame avec maestria la deuxième partie et là le récit se corse sérieusement ! Enfer et damnation, cette colère là n’habite pas seulement le psychopathe de service, auteur des terribles meurtres qui jalonnent l’intrigue mais aussi (et surtout) des personnages qui sont du bon côté de la loi, à savoir les enquêteurs, les membres des forces de l’ordre. Sous la plume pointilleuse de Ghislain Gilberti naissent des psychologies complexes et torturées, pour qui la frontière entre le bien et le mal semble floue et où le désir de vengeance est exacerbé et impérieux. Faire un bout de chemin avec Seth Kohl c’est partager son caractère borderline, être pris au piège avec lui de sa culpabilité et de ses doutes, plonger en apnée avec une haine dont on ne sait s’il ressortira indemne. Un nouveau protagoniste dans le monde détonant de l’auteur que j’ai adoré suivre sur cette enquête passionnante !

    Merci infiniment aux Editions Hugo Thriller via NetGalley pour cette lecture !

  • Sonia Boulimique des Livres 7 mai 2022
    L’évangile de la colère - Ghislain Gilberti

    « L’évangile de la colère » est un one shot. Enfin, presque. Car, comme le souligne Ghislain dans son introduction, les personnages de ce roman sont totalement nouveaux, mis à part l’intervention de Cécile Sanchez, que nous avons pu croiser dans les romans précédents. Mais bon, rassurez-vous, nul besoin d’avoir lu les autres pour savourer ce bébé tout beau tout neuf.

    Par contre, accrochez-vous, c’est noir, sombre, brutal. Préparez-vous à dévorer les 570 pages en apnée, et surtout, sans vous en rendre compte. Arrivée à la fin, j’en voulais encore ! Pourtant, Dieu que cette lecture fût oppressante !

    Les morts pleuvent, car nous sommes en présence d’un serial killer qui a décidé de revisité la Danse Macabre, rien de moins ! Voilà un roman original par son sujet, amenant un vent nouveau dans le thriller. J’ai vraiment apprécié la transposition de cette danse appréhendée par un tueur sans merci.

    Pour l’arrêter, les flics de la Crim du SRPJ de Versailles vont devoir tout donner. Seth Khol, le chef de groupe, en tête. Quel personnage ! Taillé à la serpe par la plume acerbe de Ghislain. Il y a des moments où je me suis demandée si Seth n’était pas plus barré que le tueur ! Ancien militaire, ses méthodes sont loin d’être conventionnelles (je dirais qu’elles ne sont pas très catholiques, pour rester dans le thème du roman😉), et il ne rechigne pas devant un petit shot illégal….

    « Quand on flirte avec l’héroïne, cette déesse du plaisir brut, on scelle un contrat à vie. Même désintoxiqué, cette substance est la première pensée qui vient à l’esprit d’un ancien junkie au réveil, et sa dernière avant de s’endormir. C’est un contrat signé ad vitam æternam. Il n’y a pas d’ancien toxicomane, c’est un mythe. »

    Surnommé « Le zombie », Seth cache ses secrets. Son histoire permet d’enrichir l’enquête initiale, car il traque les meurtriers de sa famille. Un flic malmené par la vie, au passé sombre, qui tente de rebondir. Son équipe est composée de Céline Fauvel « le Petshop », analyste, et Asia Baptista, de la police scientifique. Des personnages riches, attachants. Tous forment une famille de cœur et resteront soudés dans l’enquête quoi qu’il arrive.

    L’enquête, parlons-en. Les rebondissements et le rythme intense font de ce roman un réel page turner. Lorsqu’on pense tenir le bon bout, mais non, Ghislain en remet une bonne couche et nous voilà reparti pour un tour. La plume de l’auteur est riche, fine, acerbe, pointilleuse. Rien n’est laissé au hasard, que ce soit dans les choix des mots ou encore dans la construction.

    Le serial killer, parti dans son délire mystique, est également un personnage intéressant. Le côté psychologique est bien fouillé. Je ne peux rien vous dévoiler mais le lecteur va de surprises en surprises, et n’a pas d’autre choix que de continuer un chapitre de plus…puis un autre…et encore un autre.

    Âmes sensibles abstenez-vous. Rien n’est épargné au lecteur, même si beaucoup de descriptions sont dans la suggestion, certaines restent malgré tout bien gratinées. Ghislain ne fait pas dans la dentelle. Bon, perso, ça ne me gêne pas😀.

    « La dernière balle traverse la paume et arrache le pouce avant de pénétrer son crâne juste au-dessus du sourcil gauche. Avec la force de l’impact, la tête est rejetée en arrière et le corps s’écroule sur le dos. Derrière sa dépouille, le mur est tapissé de fragments d’os, de cervelle et de sang. »

    Du grand Ghislain Gilberti, un auteur qui fait indéniablement partie de mes valeurs sûres. Je vous conseille cette lecture, vous m’en direz des nouvelles !

    Je remercie les Éditions Hugo Thriller et NetGalley pour cette lecture.

    #lévangiledelacolère #GhislainGilberti #HugoThriller

  • dominolu 6 mai 2022
    L’évangile de la colère - Ghislain Gilberti

    Envie d’une petite nuit blanche pour ce weekend ?
    J’avais hâte de lire ce dernier roman de Ghislain Gilberti que j’avais découvert avec "La trilogie de ombres".
    Un nouveau roman indépendant mais où j’y ai retrouvé l’atmosphère sombre et l’écriture addictive qui m’avait complètement embarquée lors de mes précédentes lectures de cet auteur.
    Dans "L’évangile de la colère" Ghislain Gilberti met en scène un tueur illuminé qui assassine et choisi ses victimes selon un schéma très particulier. Un premier meurtre : un enfant de 6 ans, Gabin retrouvé exsangue dans un parc peu de temps après son enlèvement...et puis tout s’accélère et les meurtres s’enchainent mais ne se ressemblent pas !
    L’équipe de flics qui traque ce meurtrier est tout aussi particulière que dans ses précédents romans.
    Ils ont tous un bagage pas toujours simple à porter mais le machiavélique Ghislain nous oblige à avoir de l’empathie pour chacun d’entre eux.
    Encore une fois je me suis régalée par ce polar très noir que j’ai dévoré en musique ..métal bien sûr !!!
    Merci à Netgalley et Hugo Thriller pour l’envoi de ce livre en version numérique

  • redblack 24 avril 2022
    L’évangile de la colère - Ghislain Gilberti

    intrigues et complots quel

    suspense

  • redblack 24 avril 2022
    L’évangile de la colère - Ghislain Gilberti

    intrigues et complots quel suspense

  • redblack 23 avril 2022
    L’évangile de la colère - Ghislain Gilberti

    envoûtant et drôle je conseille

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.