La Coupure - Fiona Barton

Notez
Notes des internautes
3
commentaires
Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !
Vous devez être inscrit ou connecté pour bénéficier de votre médiathèque!
Notez
Notes des internautes

Résumé :

Quand quelques lignes en bas de la colonne des brèves révèlent la découverte d’un squelette de bébé sur un chantier de la banlieue de Londres, la plupart des lecteurs n’y prêtent guère attention. Mais pour trois femmes, cette nouvelle devient impossible à ignorer.
Angela revit à travers elle le pire moment de son existence : quarante ans auparavant, on lui a dérobé sa fille à la maternité. Depuis, elle cherche des réponses.
Pour Emma, jeune éditrice en free lance, c’est le début de la descente aux enfers, car ce fait divers risque fort de mettre son secret le plus noir à jour et de détruire sa vie à jamais.
Quant à Kate, journaliste de renom et avide d’une bonne story, elle flaire là le premier indice d’une affaire qui pourrait bien lui coûter quelques nuits blanches.
Car toutes les histoires ne sont pas bonnes à être publiées... Encore moins quand elles font resurgir des vérités que personne ne souhaite connaître.

Vos avis

  • Louison Lit 13 septembre 2018
    La Coupure - Fiona Barton

    Quatre femmes sont les personnages centraux de « La coupure » nous retrouvons Kate la journaliste déjà rencontrée dans le précédent roman de Fiona Barton « La veuve » Emma, une jeune femme au passé compliqué et sa mère Jude et enfin Angela qui depuis vingt-huit ans pleure toujours la disparition de sa petite Alice. Lorsqu’un article de presse relate la découverte d’un squelette de bébé sur un chantier à Londres toutes ces femmes vont se sentir concernées. Kate décide de faire un article complet avec investigation à l’appui.
    L’intrigue démarre lentement, chaque chapitre est écrit par l’une ou l’autre des quatre femmes et n’atteint jamais un rythme de croissance important pourtant c’est loin d’être un défaut. En effet ici, on laisse de côté le rythme effréné que j’ai pu lire récemment dans de nombreux thrillers psychologiques pour se focalise plus sur la vie privée des personnages. Quels secrets ces femmes cachent-elles et de quelles manières leurs vies émotionnelles sont affectées par les tragédies passées ? Le roman semble rebondir constamment entre présent et passé. Kate s’implique de plus en plus et découvre des éléments qu’elle n’est pas certaine de vouloir révéler au public, j’ai aimé voir de quelle façon elle est la dépositaire des secrets les plus intimes de ces trois femmes qui vivaient dans le quartier au moment de la mort du bébé. Emma vit avec de terribles secrets qu’elle n’a partagé avec personne et surtout pas June pour qui elle n’a jamais été la priorité. Quand à Angela elle n’a jamais pu se remettre du traumatisme et cela a affecté toute sa famille. Les personnages sont écrits avec intelligence et j’ai ressenti de l’empathie pour chacune d’entre-elles même si elles sont imparfaites et parfois méprisables. Les personnages secondaires masculins (policiers, journalistes, maris) sont tout aussi forts et réalistes et apportent un intérêt supplémentaire à l’histoire. La coupure est une histoire d’amour et perte et l’écriture de Fiona Barton donne autant à voir de mystères que de réparation des ruines de la vie de ses personnage. On ne s’ennuie jamais tant il y a de rebondissements pourtant j’ai encore réussi à me faire surprendre par le twist final. J’ai aimé cette tournure final pour son côté rédempteur sur un plan émotionnel et sa capacité à rassembler la plus grande question de l’histoire d’une manière complètement imprévisible et émouvante. Bonne lecture

  • Sangpages 14 septembre 2018
    La Coupure - Fiona Barton

    Après La veuve , Fiona Barton nous offre un livre dans la même veine. Un thriller psychologique qui, je dois dire, m’a clairement plus emballée que ce premier.
    Je l’attendais au tournant, comme toujours quand le petit deuxième pointe le bout de son nez et j’avoue qu’elle a réussi à me bluffer !
    La coupure, c’est trois femmes :
    Une journaliste, Kate. A la recherche du scoop. Prête à tout pour l’obtenir.
    Emma qu’on sent dépressive et dont seul son récit est à la première personne. Dans l’ombre de sa mère Jude qui ne manque pas d’intervenir elle-aussi.
    Angela, dont le bébé a été enlevé dans les années 70.
    Au milieu de tout ça, les ossements d’un bébé retrouvés sur un chantier. Ossements qui semblent être là depuis de nombreuses années.
    Que relie ce cold case à ces trois femmes ? Y a-t-il même un lien ?
    Quelque peu prévisible, semble-t-il, au premier abord. Un truc cousu de fil blanc jusqu’au moment où tu te rends compte que tu te fourres le doigt dans l’œil. La trame tient la route alors qu’à un moment donné j’ai failli presque crier au scandale tant ça paraissait évident. C’est dire si elle m’a bluffée ! Le final est d’ailleurs excellent et sordide à souhait !
    La psychologie des personnages est habilement menée et j’ai beaucoup aimé l’alternance des récits à la première personne ou à la troisième en fonction de qui parlait. Cette alternance où tu te retrouves, à chaque fois, dans la tête du personnage et où tu revis même certaines scènes, identiques, mais d’un autre point de vue, un autre son cloche. Comme toujours, ça sonne différemment et c’est fascinant !
    Fiona, au travers de ce récit relève avec brio tout ce qu’implique la perte d’un enfant quelle qu’elle soit et nous emporte dans un tourbillon d’émotions.
    C’est bien foutu, c’est vraiment sympa à lire et je ne peux que te recommander d’en faire autant 🙂

  • bookliseuse 10 octobre 2018
    La Coupure - Fiona Barton

    2012 - Londres

    Le squelette d’un nouveau né est découvert dans un chantier.

    Emma, correctrice à domicile pour une maison d’édition, la quarantaine, mariée à Paul, essai de calmer ses angoisses par le travail. La coupure de presse annonçant la découverte du squelette d’un bébé la terrifie.

    Kate, journaliste, à la peur au ventre chaque jour en arrivant au travail, en effet elle tremble à l’idée d’être la prochaine sur la liste des licenciements du journal pour lequel elle travail. Elle décide d’enquêter sur la découverte de ce squelette afin de lui donner un nom et une sépulture, mais également elle espère trouver le sujet qui fera redémarrer sa carrière.

    Angela, la soixantaine, pense, en lisant cet article, qu’il s’agit de sa petite Alice kidnappée il y a 40 ans, elle n’a jamais réussi à tourner la page malgré ses 2 autres enfants et l’appui de son mari.

    Les chapitres sont courts, aucun temps mort, tout s’enchaîne très vite et très bien. Nos 3 personnages principaux sont attachantes, on les sent toutes les 3 à la fois fragiles, mais aussi avec une volonté de ce battre. Des femmes de caractères opposés, qui vont unir leur destin "grâce" à une coupure de presse, certaines liées par une tragédie qui a lourdement changé et entaché leur avenir. Les personnages secondaires apporte un vrai plus à l’histoire, je pense particulièrement à Jude la mère d’Emma.

    Que dire de ce livre sinon que j’ai adorée, un énormmmmme coup de coeur, j’ai vraiment eu du mal à le lâcher, l’auteur montre par ce 2eme roman l’ampleur de son talent. Une auteur à suivre de très très près.

Votre commentaire

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.