Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

La Faussaire - Patricia Delahaie

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

4 #AvisPolar
1 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Elle était sa vie, son amour, sa Marylin. Il a exaucé tous ses vœux. Même le pire.

Avec ce premier roman enlevé et tragique inspiré d’une histoire vraie, Patricia Delahaie explore la " banlieue " du crime, ces zones d’ombre et de lumière qui conduisent un homme plutôt meilleur que les autres à revêtir, petit à petit, un costume d’assassin taillé à sa mesure.

La cinquantaine, père et mari aimant, Paul Ménard est un médecin dévoué, rassurant, autour de qui gravitent les habitants d’une bourgade beauceronne. Jusqu’à ce jour de printemps 1997 où son regard croise celui d’une femme éblouissante. Camille.

Peu après, la belle se rend au cabinet médical. Les visites se répètent, Paul succombe. Dîner aux chandelles, timbales de saumon. Camille sait vivre, Camille sait aimer.

Mais Camille est mariée. Un militaire toujours en mission. Un homme dur, indifférent, souvent violent. Paul veut la sauver. Il n’en dort plus, divorce, délaisse ses patients, enrage de sa lâcheté.

13 juillet 1998. La France est championne du monde. Et le docteur Paul Ménard prend une décision irréversible...

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Vos #AvisPolar

  • Happy Manda Passions 7 avril 2022
    La Faussaire - Patricia Delahaie

    Un thriller psychologique qui réserve certes une lente montée en tension, mais une construction impeccable
    L’histoire est inspirée d’un fait divers. Comme je regarde peu les journaux je n’ai pas reconnu lequel !!!
    Entre le titre et le début de l’histoire on se doute rapidement où l’auteur va nous embarquer.
    La première partie, l’auteur pose la trame, une étrange Camille, un gentil docteur amoureux Paul et des faux semblants à l’infini. La seconde partie comportera le procès et la vérité derrière les mensonges.
    L’amour rend fou, l’amour rend aveugle. Paul est un homme cultivé, issu d’une famille bourgeoise, comment se laisse-t-il embrigader ainsi ? Parce que vous l’aurez compris moi je suis du côté de Paul, je le plains ce brave Paul qui ne voit rien venir, qui croit en l’amour et en la pureté. J’avais tellement envie de le secouer par moment. Même quand l’évidence lui saute aux yeux, il laisse le noir de côté et n’admire que la beauté.
    Le roman m’a inspiré beaucoup de réflexions sur l’amour et la passion, le côté psychologique monte doucement en puissance. Il m’a été très facile d’imaginer les décors, de donner vie aux personnages, un seul m’a cependant totalement dérouté c’est Céleste. Arrivée à la fin, j’ai encore un peu de mal à appréhender son rôle. Est-ce que c’est voulu ou est-ce un pur hasard ? Je pense qu’elle pourrait tenir la vedette d’un autre roman à elle toute seule, la digne héritière de sa mère !
    L’auteure s’emploie à décortiquer une histoire passionnelle jusqu’à la tragédie, et sur ce point elle le fait très bien. Il y a beaucoup de nuances et de profondeur dans le récit. Toutes les explications donnent du sens aux actes. Il est délicat de juger quand on a pas marché dans les pas de quelqu’un, ce pauvre Paul peut on vraiment lui en vouloir finalement ?
    Un roman psychologique, dont la lenteur du récit, lui confère un côté fascinant, il faut tout de même s’accrocher au début pour atteindre cet effet de grâce. L’auteur nous plonge dans la contemplation de cette histoire d’amour toxique. Elle la décrit fidèlement, on dirait presque qu’elle l’a déjà vécue (bon j’espère qu’elle n’a tué personne !).
    Un peu de répétition c’est dommage.
    Un très bon récit, je ne le classerai pas dans mes favoris en première lecture, mais il est probable qu’une seconde lecture lui donne plus de points positifs.

  • La Papivore 17 mars 2022
    La Faussaire - Patricia Delahaie

    J’ai été plongée dans une affaire incroyable grâce à ce roman. Je connaissais les grandes lignes grâce à l’émission de Christophe Hondelatte, mais ici Patricia Delahaie nous propose de vivre l’histoire à travers les yeux de l’amant, le Dr Paul Ménard. Ce médecin de campagne, marié depuis 20 ans à la même femme qu’il n’aime plus vraiment, habite dans un château vieillot, a un physique ingrat, une calvitie naissante, leurs deux grands enfants ont quitté le nid familial, et ma foi il s’ennuie un peu.

    Un jour il croise une belle jeune femme, blonde, habillée tout de blanc, chaussée de talons hauts, une vision à la limite du rêve tant cela semble invraisemblable dans ce village du Loiret. Et dès lors elle ne va plus quitter son esprit ; elle s’appelle Camille Ellis, elle est mariée à Marc, un aviateur, et elle est diablement manipulatrice.

    Patricia Delahaie a su nous faire entrer dans la tête de Paul Ménard, au point que l’on se prend de sympathie pour lui, on a même pitié alors qu’il a tout de même tué le mari de Camille. Évidemment sans son amour passionnel pour cette femme, il serait resté le petit médecin de campagne bien sous tout rapport, à jamais marié à sa femme, et dévoué à ses patients. Il a été le bras armé de Camille, une femme dérangée, manipulatrice, mythomane, et on a envie de le secouer pour qu’il ouvre les yeux : tout au long du roman il excuse sa maîtresse, minimise ses mensonges, lui trouve des circonstances atténuantes, alors qu’il se fait avoir jusqu’à l’os. Mais il l’aime. Il l’aime à en sacrifier sa vie, pendant qu’elle se moque éperdument de lui et l’utilise comme un moyen d’atteindre son but.

    Même si j’ai regretté une fin un peu trop longue, et un manque d’explications notamment sur la façon dont Marc a été empoisonné, j’ai beaucoup aimé ce roman qui se base énormément sur l’émission Faites entrer l’accusé.

  • L’atelier de Litote 14 mars 2022
    La Faussaire - Patricia Delahaie

    J’ai découvert ce premier roman avec curiosité puisqu’il est inspiré un fait divers tragique, même si maintenant que je dois donner mon avis, il m’apparaît à posteriori plutôt simple et naïf. Ce roman psychologique, illustre parfaitement la citation de Gunnar Staalesen : “L’amour rend aveugle, dit-on, mais c’est un mensonge éhonté. L’amour paralyse, devrait on dire, quand il n’est pas réciproque.” C’est l’histoire de Paul Ménard, médecin de campagne dans la Beauce, bien établi ,respecté et apprécié de ses patients. A cinquante ans, marié, ses jumeaux élevés, il va tomber profondément amoureux de la belle Camille. Il plonge dans un premier temps avec délice dans l’infidélité conjugale mais bientôt, s’en est fini de sa vie bien réglée.
    De son côté Camille est mariée et maman d’une petite fille taciturne. Son mari militaire de carrière part souvent en mission. Très vite Paul comprend que Camille est maltraitée par son mari et il ne peut s’empêcher d’intervenir pour la sauver de ce mari violent.

    Selon le caractère et l’expérience du lecteur ? On pourra être agacé par la candeur et la crédulité du bon docteur mais aussi par la manipulation qui transpire de Camille. Je ne pense pas que l’on puisse y croire complètement à moins d’être soi-même ignorant des choses de la vie.
    Un récit avec peu d’ action et sans tension notoire, on devine très tôt se qui se joue et forcément sans surprise l’intérêt chute. Ce qui a attiré mon attention a été le choix de l’auteure d’une large temporalité qui donne un aperçut avant après. J’ai aussi eu un regain d’intérêt avec la description du procès et de la période d’incarcération. Mais au fond de moi j’attendais et espérais autre chose, peut-être une réelle prise de conscience de Paulo qui qui tarde à arriver. Un avis mitigé donc mais je serai heureuse de suivre les prochaines parutions de cette auteure. Bonne lecture.

    http://latelierdelitote.canalblog.com/archives/2022/03/14/39350525.html

  • Lectures noires pour nuits blanches 25 février 2022
    La Faussaire - Patricia Delahaie

    Paul, la cinquantaine, marié, deux enfants, est un homme qui a réussi. Médecin dévoué, il est apprécié de toute la communauté. Son cabinet marche bien, son mariage également, pas de folies mais une vie paisible et agréable.
    Camille ressemble à Marilyn, belle, jeune et frivole. Elle est mariée à Marc, un pilote militaire qui s’absente très souvent pour des missions. Ils ont une fille de neuf ans, Céleste.
    Paul rencontre Camille en consultation et il en tombe immédiatement éperdument amoureux. Un amour qui le poussera à tout abandonner et à commettre l’irréparable.

    J’ai trouvé le récit des amourettes de nos deux amants assez répétitif et sans surprise. Elle le mène par le bout du nez et il n’y voit que du feu.
    J’ai vite été agacée par les personnages, insupportables et pathétiques chacun à leur manière. Elle, sa bêtise égale sa beauté, lui sa naïveté égale sa bonté. Ca frise la caricature tout ça ! Comment peut-on être idiot au point de se laisser manipuler et devenir le pantin d’une affabulatrice sans scrupules ? L’amour rend aveugle mais là il est accompagné d’une grande dose de connerie. Trop bon trop con ! Voilà encore un adage qui sied à merveille à Paul qui à aucun moment ne m’a inspiré de sympathie. J’avais juste envie de le secouer pour qu’il se réveille et ouvre enfin les yeux. Quel gâchis !

    Arrivée au procès, j’ai heureusement retrouvé un regain d’intérêt et j’ai apprécié cette partie très intéressante. Grâce aux différents témoignages, nous avons un point de vue différent du déroulement des faits. L’auteure dissèque la psychologie des personnages et ils nous apparaissent enfin sous leur vrai jour. Le machiavélisme et la perfidie de Camille ne font plus aucun doute.
    Une dernière partie nous raconte l’incarcération et la vie des personnages des années après. Nous suivons particulièrement Céleste, victime collatérale de cette triste affaire qui fait enfin face à son douloureux passé.

    Un roman intéressant par la psychologie des personnages et le déroulement du procès mais qui manque de rythme et de suspense. Tout est prévisible dès le départ et se déroule sans surprise aucune. Une lecture agréable malgré tout mais qui ne me laissera pas un souvenir impérissable. Si vous aimez les faits divers, celui-ci est inspiré de loin d’un fait réel, tentez-le.

    Merci à Babelio et à Belfond pour cette lecture.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.