Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

La Souricière - Danielle Thiéry

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

2 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Vador, violeur en série, se suicide en prison après la visite d’un mystérieux prêtre. Cette mort bouleverse d’étrange façon la vie de la capitaine Valentine Cara, qui se retrouve au cœur d’un drame familial. Alors que toute la police parisienne se mobilise pour retrouver un homme politique subitement disparu, les entrailles de l’ancien Palais de justice et les cellules désaffectées de la bien nommée Souricière sont le théâtre de scènes terrifiantes. Un homme qui se fait appeler Hadès condamne et, en véritable dieu des Enfers, juge ceux qu’il estime nuisibles à la société. Jusqu’au jour où le fantôme d’une femme de son passé revient le tourmenter. Scénarios criminels et darknet, hallucinations et crimes sectaires... La commissaire Edwige Marion voit se refermer sur elle et son équipe un piège qu’il semble impossible de déjouer.

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Vos #AvisPolar

  • L’atelier de Litote 18 juillet 2022
    La Souricière - Danielle Thiéry

    Qu’est-ce que la souricière ? Un piège à souris certes mais une fois à l’intérieur, il est impossible d’en sortir. C’est aussi le surnom donné au passage souterrain entre la cour du 36 quai des orfèvres et le Palais de Justice par les prévenus. Un lieu mythique et quasi historique mais à l’abandon aujourd’hui, enfin peut-être pas au vu du dernier habitant qui hante les lieux, surnommé Hadès en référence au dieu des enfers.
    On retrouve le personnage récurent de la commissaire Marion et son équipe. Alors que la suicide d’un détenu sur le point d’être libéré pose question et que des disparitions inquiétantes sèment le trouble dans la sphère politique. On plonge pour un aller simple en enfer avec trois drôles de dames pour une histoire glauque au relents putrides qui vient nourrir une fois de plus l’appétit insatiable des lecteurs de polars. Avec un style aguerri et des descriptions plus vraies que nature, on côtoie le malin. Une écriture dynamique, sans lenteur qui va au plus prêt de l’os. Une construction du récit aboutit, où l’on trouve tout ce que l’on attend en terme de suspense, d’horreur, de révélation, de quoi plonger la tête la première dans une enquête qui vous fera regarder le prochain canidé que vous croiserez avec circonspection. Plusieurs pistes à suivre, des secrets de famille qui éclatent, une vengeance poussée à son paroxysme et un final qui laisse la porte ouverte à une nouvelle aventure, que demander de plus. Alors même si on peut lire ces romans séparément, il me semble judicieux de les reprendre dans l’ordre afin de profiter pleinement des informations dévoilées sur les personnages. Ils n’en seront que plus attachants en sachant un peu plus ce par quoi ils sont déjà passés. Beaucoup de personnages féminins forts dans ce polar, ça fait du bien . Bonne lecture.
    http://latelierdelitote.canalblog.com/archives/2022/07/18/39531795.html

  • celine85 12 juillet 2022
    La Souricière - Danielle Thiéry

    Vador un violeur se suicide après la visite d’un prêtre. Pourquoi a-t-il mis fin à sa vie alors qu’il allait prochainement sortir de prison ? Il semblait avoir peur. Peur de quoi ou de qui ?
    Dans un même temps la police est bien occupée sur la disparition de Fabien Larcy un homme politique.
    Pendant ce temps un homme se faisant appeler Hadès joue au justicier dans la souricière (cellule de dépôt de l’ancien Palais de justice) En se baladant sur le net, il va être perturbé en reconnaissant une femme grâce à son tatouage.
    J’ai bien aimé le mélange de différentes enquêtes à la fois qui apporte du rythme dans la lecture. Cette mis en forme est totalement maitrisé. Elle maitrise également le monde de la police car elle a été la première femme commissaire divisionnaire en France. Un roman agréable à lire.
    La série Marion sur 13ème rue est une adaptation des romans de Danielle Thiéry.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.