La femme aux fleurs de papier - Donato CARRISI

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

2 #AvisPolar
1 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

La nuit du 14 au 15 avril 1912, le Titanic sombre au beau milieu de son voyage inaugural. Un passager descend dans sa cabine de première classe, revêt un smoking et remonte sur le pont. Au lieu de chercher à sauver sa peau, il allume un cigare et attend la mort. En 1916, dans les tranchées du mont Fumo, quatre ans jour pour jour après le naufrage du Titanic, un soldat italien est fait prisonnier.

À moins qu’il ne révèle son nom et son grade, il sera fusillé le lendemain. Jacob Roumann, médecin autrichien, n’a qu’une nuit pour le faire parler. Mais le prisonnier veut diriger l’interrogatoire. Sa vie, décrète-t-il, tient à trois questions : « Qui est Guzman ? Qui suis-je ? Et qui était l’homme qui fumait sur le Titanic ? »

Dans ce huis clos se noue alors entre les deux ennemis une alliance étrange autour d’un mystère qui a traversé le temps et su défier la mort.

Vos #AvisPolar

  • Saveur Littéraire 21 janvier 2019
    La femme aux fleurs de papier - Donato CARRISI

    Après avoir dévoré La fille dans le brouillard, le Chuchoteur et sa suite L’écorchée, je n’allais pas m’arrêter sur ma lancée dans la découverte de l’auteur ! J’ai donc lu La femme aux papiers de fleur, petit roman qui se lit facilement, et avec qui l’on se sent bien dès les premières lignes.

    Nous voici revenus à la Première Guerre Mondiale, dans les tranchées où règne la terreur et l’odeur de la mort, entre les tirs et les blessés. Nous suivons un médecin autrichien, Jacob, qui ne supporte pas la guerre et ses effets ; pourquoi essayer de sauver des soldats, alors qu’il sait que ses patients mourront probablement dans une autre bataille ? Pourquoi l’Homme, dans sa grande intelligence et ce qu’il pourrait avoir de sagesse, cherche à s’entre-tuer incessamment ? Et face à lui, des ordres d’un commandant. Sur le champ de bataille, des ennemis ont été capturés. Jacob se voit incombé d’une mission qui pourrait racheter son honneur ; faire cracher à un prisonnier italien son nom et son grade, en vue d’une monnaie d’échange.

    Voilà notre histoire, une nuit passée entre un médecin autrichien et un prisonnier italien. Nous voici en compagnie de ces deux hommes liés par une histoire, l’histoire que notre prisonnier se propose de raconter en échange de cigarettes, ce qu’accepte rapidement Jacob.

    Trois questions, trois seulement, pour ce voyage entrecoupé de la fumée qui se dégage de cigarettes. Muni de ces trois questions que Jacob garde en tête, nous voilà emportés sur un récit magnifique, où l’on voyagera à divers endroits : dans les plus imposantes montagnes, dans le port de Marseille, dans un village merveilleux de Chine, et pendant quelques instants, au milieu des âmes perdues sur le Titanic. Et entre ça, nous ferons des rencontres magnifiques.

    Une écriture prenante, un peu comme une poésie, la manière qu’ont les personnages de décrire leur manière de fumer. Car fumer est une chose importante et primordiale dans ce roman. Un lien qui permet à Jacob et son prisonnier de parler, de redevenir des hommes civilisés alors que, dehors, à quelques mètres d’eux, deux camps s’affrontent en utilisant les pires armes possibles.

    Le rapport au Titanic ? On ne le voit pas arriver, et pourtant, il est tout le temps présent. Et expliqué, lui aussi ! A la fin, quitter le livre demande un effort. Coup de coeur pour moi, et hop.

  • lectures_criminelles 16 avril 2019
    La femme aux fleurs de papier - Donato CARRISI

    J’ai commencé ce livre court (environs 200 pages) en pensant logiquement qu’il s’agissait d’un thriller, l’auteur ayant écrit le sublime « Chuchoteur », entre autres. Pas du tout ! C’est un roman, un voyage, un poème... Un conte pour adultes, empli de magie du quotidien, d’amour, et d’un soupçon d’histoire. J’ai eu la sensation d’être le compagnon de voyage invisible de Guzman, à travers sa vie, ses voyages et ses rencontres. J’ai aimé découvrir son histoire au travers d’épisodes loufoques et d’une certaine beauté un peu naïve. J’ai aussi ri plusieurs fois (ce qui ne m’arrive que rarement tant mes lectures sont d’habitude teintées d’hémoglobine !), mais j’ai également été triste avec certaines révélations. Je ne m’attendais pas à ces trois réponses, l’auteur nous offre un beau dénouement. J’ai donc été surprise, en bien, j’ai beaucoup aimé cette lecture, et je pense que je devrais peut-être sortir un peu de ma zone de confort de temps en temps.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.