La poule aux oeufs d’or - Claude Izner

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

1 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Paris 1923, les années folles. Engagé sur un tournage, le pianiste américain Jeremy Nelson découvre les coulisses du cinéma, sa faune truculente, ses techniciens, figurants et seconds couteaux. Autour de Cora Lee, la vedette, et de son amant, un énigmatique magicien, gravitent une scénariste à l’imagination débridée, un garçon de café misanthrope, un assistant décorateur obsédé par un prochain conflit mondial et un étrange marionnettiste. Et quel est le rôle de cette fillette qui saute à la corde rue des Petits-carreaux ? Entraîné à son corps défendant dans une succession de cambriolages, de disparitions et d’assassinats, Jeremy Nelson, secondé par son ami Sammy, va tout tenter pour contrer le maléfice qui s’abat sur les acteurs de cette distribution insolite.
Une nouvelle enquête du héros de Claude Izner qui compose une partition syncopée comme un ragtime.

Vos #AvisPolar

  • 1001histoires 10 avril 2019
    La poule aux oeufs d’or - Claude Izner

    La poule aux oeufs d’or  : c’est le troisième titre des aventures de Jeremy Nelson, pianiste de jazz d’à peine trente ans. Jeremy est américain et vit à Paris au début des années 1920 en quête de son père Pinkus Kherson disparu depuis le naufrage du Lusitania.

    Mars 1923, Jeremy n’en finit pas d’écumer les cabarets parisien pour gagner sa vie. Son premier disque n’a connu qu’un succès fugace en Angleterre. Jeremy a déniché un job pour le studio cinématographique Levinski à Joinville. Avec un jazz-band, il joue pendant le tournage d’un film, "la musique aide les acteurs à manifester leurs sentiments et les extérioriser". Bienvenu dans le monde du cinéma ! C’est l’époque du Robin des Bois de Douglas Fairbanks, Sacha Guitry fait ses début de réalisateur, les obsèques de Sarah Bernhardt rassemblent une foule immense. Les références au septième art naissant sont nombreuses, un brin nostalgiques.

    Un avenir de vedette s’offre à la jeune et spontanée actrice Cora Lee. Mais sa professeure de diction, la scénariste Madeleine Brady, a disparu. Toutes les hypothèses sont permises, le 36 Quai des Orfèvres est sur l’affaire ! Jeremy se retrouve impliqué dans l’enquête bien malgré lui, la faute à une matriochka dérobée et qu’un immigré russe recherche activement alors qu’elle a échouée dans le piano de Jeremy ce qui pourrait bien rendre jalouse Camille sa petite amie. L’histoire est légère au départ, la narration est pleine d’humour avec des quiproquos comme dans un vaudeville. Mais l’intrigue se complique et tourne à la tragédie après la découverte d’un cadavre. Le récit devient un bon polar.

    Il reste à rendre hommage aux auteures pour leur formidable travail d’historiennes. Le Paris des Années folles est reconstitué avec une grande rigueur, des cartes postales en noir et blanc défilent sous nos yeux, les vieux métiers revivent, les rues d’aujourd’hui retrouvent leur visage d’antan, les références musicales rythment les pas des protagonistes, le vocabulaire de l’époque renforce la véracité du récit qui devient une reconstitution historique plus vrai que nature.

    Les aventures de Jeremy Nelson : voir ICI

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.