Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

La remplaçante - Michelle Frances

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

6 #AvisPolar
3 enquêteurs
l'ont vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

UN CONGÉ MATERNITÉ À HAUTS RISQUES…

Productrice à succès, Carrie a un job on ne peut plus stressant. Et les responsabilités qui vont avec. Elle et son mari Adrian, scénariste en vogue, avaient décidé qu’ils ne voulaient pas d’en- fants. Or, à 42 ans, Carrie est enceinte.

Elle est aux anges, mais cela semble contrarier Adrian, acca- paré par l’écriture d’une nouvelle série. Et, dans cet univers hautement compétitif qu’est la télévision, Carrie regarde avec inquiétude son congé maternité approcher.

UNE REMPLAÇANTE PARFAITE. TROP ?

Emma est recrutée pour remplacer Carrie pendant son absence. Vive, talentueuse et… ambitieuse, la jeune femme se rend bien vite indispensable. Surtout aux yeux d’Adrian.

Carrie commence alors à douter. Pourquoi son mari passe-t-il de plus en plus de temps avec elle dans leur maison de campagne ? Emma a-t-elle une idée derrière la tête ? Veut-elle prendre la place de Carrie ? Ou plus encore ?

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

  • Acheter sur Cultura

Vos #AvisPolar

  • Musemania 16 décembre 2020
    La remplaçante - Michelle Frances

    Si vous n’êtes pas amateur de thriller psychologique ou de thriller domestique, je vous conseille alors de passer votre chemin car ce livre « La remplaçante » en est un exemple-type du genre.

    Se déroulant dans le milieu des séries télévisées anglaises, j’ai apprécié cette pointe d’originalité de décors pour un thriller. En effet, cela doit être l’un des seuls livres, tout genre confondu qui prend comme scénographie ce monde particulier. À part peut-être « Hysteria Lane » que je n’avais pas beaucoup apprécié (voir ma chronique sur mon blog) mais qui se déroulait à Hollywood).

    J’ai apprécié dans ma lecture être plusieurs fois surprise par les choix opérés par l’auteure, Michelle Frances. Autant, parfois je m’attendais presque à des facilités dans la trame. Finalement ce sont des situations diamétralement opposées qui m’ont été proposées par l’auteure et quand ce sont de bonnes surprises, je suis preneuse.

    Ce livre met l’accent sur la force, parfois destructrice, que les non-dits peuvent avoir sur nos vies. Ce n’est pas seulement les mensonges ou les secrets. Mais simplement ces choses qu’on évite ou qu’on ne pense pas forcément à dire et qui pourtant, même des mois voir des années plus tard, peuvent encore engendrer des dégâts irréparables. J’ai trouvé que ce thème est adroitement abordé et pèse de tout son poids dans l’histoire.

    Le gros soucis avec les non-dits est les situations tendancieuses auxquelles ils peuvent mener. Bien souvent, cela m’a donné envie de secouer le personnage, tant par moments, cela nous semble évident quand on connaît tous les éléments mais peut engendrer de nombreux quiproquos ou imbroglios. Je pense que cet agacement ressenti est le résultat d’une bonne composition dans son récit par Michelle Frances.

    J’ai, par contre, été étonnée positivement par la densité du roman. Souvent, dans ce genre de thriller, les chapitres sont brefs et rapides. Dans le cas présent, l’écriture est plus fignolée. Vous aurez compris que ce fût encore un élément qui m’a donc plu.

    Se clôturant sur un bon twist final comme je les aime, cette lecture fût donc pour moi un bon moment d’évasion !

    Je remercie les éditions de L’Archipel pour leur confiance.

  • Mes petits plaisirs à moi 13 novembre 2020
    La remplaçante - Michelle Frances

    Des différentes manières de faire sa place dans le monde de la télévision

    Être une femme en 2020, ce n’est déjà pas simple. Décider d’avoir un enfant, quand votre conjoint n’est pas forcément partant, ne facilite pas beaucoup les choses. Mais alors, prendre un congé maternité quand vous travaillez dans les milieux de la télévision, cela relève presque du projet suicidaire. Vous allez alors me dire : mais ce roman est donc bourré de clichés ? Ben oui et non ! En effet, personne ne peut nier cette réalité alors difficile de reprocher à Michelle Frances son choix. La réussite de l’auteur ici, c’est surtout de transformer son roman en roman des secrets. En effet, les trois personnages principaux en ont tous un personnel qui va les lier aux autres jusqu’au dénouement de l’intrigue.

    Ainsi, la maternité soudaine de Carrie est surtout, pour elle, le moyen de se découvrir (et de la découvrir pour le lecteur). Cette femme dynamique et accro au boulot apprivoise petit à petit ce nouveau rôle qui, pourtant, la terrifiait depuis le moment de l’annonce faite à son mari, Adrian. Tout en surveillant activement sa remplaçante, elle se glisse finalement avec aisance dans son nouveau costume à notre grand étonnement. Mais il n’y a pas de place pour le hasard et vous comprendrez rapidement la raison de ce brusque changement. Quant à Adrian, c’est sans doute lui qui détient le pire des secrets, même si on s’imagine rapidement que dans le monde sans foi ni loi de la télévision, on doit en rencontrer des dizaines de gars comme lui. J’y reviendrai plus tard. Et au milieu de tout cela, il y a Emma dont la présence dans le roman se justifie amplement en tant que clé de tous ces secrets. Mais on doit reconnaître, et c’est sans doute cela qui m’a le plus insatisfait dans cette lecture, c’est que ces révélations (et notamment la dernière) arrivent un peu comme un cheveu sur la soupe. Alors, oui, au final tout s’éclaire mais l’objectif d’un bon thriller n’est-il pas de donner une chance à son lecteur de découvrir à un moment le pot-aux-roses ? Là à moins d’avoir un sens hyper développé pour découvrir l’improbable (ou bien s’appeler Mme Irma), on en reste un peu sans voix. C’est d’autant plus dommage que l’intrigue se tient globalement plutôt bien.

    En effet, on aime cette histoire où se mélangent les soupçons de Carrie (qui tournent presque à l’obsession tant elle se fait des films), la suffisance d’Adrian prêt à tout pour parvenir à ses fins et l’innocence parfois feinte d’Emma qui, derrière son ambition de percer dans le milieu télévisuel, dissimule, contrainte et forcée, un tout autre projet. Au final, Michelle Frances réussit à empêtrer ses trois personnages dans leurs angoisses respectives. Mais voilà, les pages se tournent sans forcément emballer le lecteur. On ne s’ennuie pas mais il manque cette petite pointe de peps pour se sentir happé et captivé, ce qui fait que Michelle Frances nous offre ici un petit thriller somme toute assez classique dans sa construction.

    Ma tête à claques à moi

    Sans grande surprise, et vous le devinerez rapidement en lisant ce roman, c’est Adrian qui décroche la queue du Mickey cette fois. On se demande vraiment comment Carrie a pu supporter un tel mec aussi longtemps. Imbu de sa personne, égoïste, opportuniste et manipulateur, Adrian se résume en trois mots : moi, moi et moi ! C’est tout dire ! Et que penser de la confiance absolue qu’il a en son charme, charme qui ne trompe au final que lui ! Mesdames, si vous avez un peu de jugeote, au premier Adrian rencontré au croisement d’une rue, fuyez, s’il vous plaît. La cause féminine (et féministe) vous en remerciera !!!!!!!

    Au final, un thriller qui plaira sans doute aux non-initiés du genre mais qui décevra inévitablement les amateurs qui n’y décèleront pas suffisamment d’originalité.

  • Happy Manda Passions 5 novembre 2020
    La remplaçante - Michelle Frances

    J’avais totalement succombé à "La petite amie" en 2018 donc impossible de passer à coté de celui ci. A nouveau l’auteure explore les confins de trop ou pas assez de communications entre des personnes qui aboutissent à des situations inextricables et terribles.
    Quand on lit le résumé on peut se dire thriller à l’intrigue facile et on sait ou on va nous amener. Et bien détrompez vous elle va détourner totalement le scénario premier, dans un résultat epoustouflant.
    Une réussite totale, hormis quelques longueurs descriptives ce thriller est affreusement prenant et addictif, il fait bouillir notre sang
    Une auteur à découvrir et se délecter de ses histoires. https://happymandapassions.blogspot.com/2020/09/la-remplacante-michelle-frances.html

  • valmyvoyou lit 3 novembre 2020
    La remplaçante - Michelle Frances

    Carrie est productrice et son projet en cours est le tournage de la nouvelle série d’Adrian, avec qui elle est mariée depuis dix-huit ans. Son époux, scénariste, a reçu une récompense, un bafta, pour sa dernière réalisation qui a cartonné : Génération rebelle. Ils sont amoureux et se consacrent entièrement à leur carrière.

    Alors qu’ils ne voulaient pas d’enfants, Carrie, âgée de quarante-deux ans, découvre qu’elle est enceinte. Elle décide de garder le bébé contre l’avis d’Adrian. Emma est recrutée pour la remplacer, pendant son congé maternité. C’est une jeune femme talentueuse et elle devient très vite indispensable au scénariste. Après la naissance de Rory, Adrian, qui ne s’occupe jamais de son enfant, est de plus en plus absent du domicile conjugal. En prétextant le manque d’inspiration, il s’isole souvent dans leur maison de campagne… avec Emma. Carrie se sent évincée, elle s’inquiète pour son travail et pour son couple. D’autant plus que certaines rumeurs au sujet de sa remplaçante ne sont pas rassurantes et que l’attitude de celle-ci est très ambiguë.

    Alors qu’Emma me semblait louche, je ne pouvais m’empêcher de m’attacher à elle. Je craignais ce moment qui allait me faire changer d’opinion. En effet, je ressentais qu’elle désirait prendre la place de Carrie, et cependant, elle ne semblait pas avoir d’animosité envers elle. Elle paraît manipulatrice, mais nous n’arrivons pas à percevoir quel est son objectif, tant elle réussit à se rendre indispensable.

    Pourtant, lorsque Carrie partage ses doutes, nous comprenons que la situation est difficile pour elle et qu’elle risque de tout perdre. Elle a consacré sa vie à sa carrière, mais la naissance de son fils l’a transformée : c’est lui avant tout. On la voit se débattre pour parvenir à être sur tous les fronts, aussi le comportement démissionnaire d’Adrian m’a révoltée. Et si elle nous manipulait ?

    Adrian est égoïste, il refuse que l’arrivée de Rory change son quotidien. Il ne montre que de l’indifférence au sujet de son enfant. Il n’apporte aucun soutien logistique à Carrie et j’ai eu mal au coeur de voir ce bébé grandir sans l’amour de son père, cet homme qui manipule ceux qui l’entourent …

    Dans la première partie, la tension est psychologique. Nous découvrons les interactions entre les personnages et tentons de comprendre qui manipule qui et dans quel but. Mes sentiments pour chacun ont oscillé. Dans ce milieu professionnel concurrentiel, dans lequel peu réussissent, la jalousie, les complots et les coups bas se multiplient. Aussi, je ne savais pas en qui je pouvais avoir confiance et j’ai adoré ne pas savoir à qui me fier. Dans la deuxième partie, les rôles de chacun sont déterminés et les cartes sont redistribuées. Mes attentes ont évolué et mon sens de la justice a été rogné. Enfin, dans la troisième partie, la vengeance commence. Qui en est l’orchestrateur ? Je vous laisse le découvrir. La peur des conséquences me tenait en tension. Cependant, alors que j’ai énormément aimé ce dénouement, j’ai fini par penser que l’auteure le faisait un peu trop durer : ce qui me plaisait commençait à me lasser. Mais heureusement, un rebondissement m’a ébahie et a relancé la dynamique de l’histoire.

    J’ai adoré La remplaçante, mais comme lors de la lecture de La petite amie, la fin me laisse un goût d’inachevé. J’ai toutes les réponses, mais après un passage qui m’a semblé un peu long, j’ai trouvé que la conclusion était un peu rapide.

  • Le Monde de Marie 29 octobre 2020
    La remplaçante - Michelle Frances

    Une lecture qui nous fait découvrir l’univers des producteurs et scénaristes de séries télé. Un décor dans lequel j’ai adoré plonger et que j’ai trouvé très intéressant. Malgré un départ un peu lent, on sent vite que les choses ne sont pas telles qu’elles semblent êtres. Que des secrets vont se révéler. Et quand bien même l’aspect thriller met du temps à vraiment prendre son envol, j’ai été prise par le quotidien des personnages. Surtout celui de Carrie qui s’apprête à devenir mère et qui fait face à l’injustice d’un mari indifférent face à cette nouvelle vie qui se profile. Un accident qui vient contrecarrer ses plans.

    Il faut attendre un bon tiers avant que la tension devienne véritablement palpable. A partir de là, elle n’ira qu’en s’accentuant pour nous donner les frissons d’un bon thriller psychologique. Le lecteur reste dans le flou, il suppose mais dès que les premiers indices sont donnés, les révélations qui vont suivre deviennent trop évidentes. J’aurais préféré que les choses ne prennent pas un tournant aussi prévisible, que le suspense se maintienne plus longtemps. La fin m’a elle surprise et séduite par son côté « à l’eau de rose » lorsque je m’attendais à qqch de plus sombre, de moins facile.

    Des personnages féminins forts. On est intrigué par l’une tandis qu’on ne peut que développer une profonde empathie pour l’autre. Je suis totalement tombée sous le charme du petit Rory et ce fut un délice de suivre son évolution. Par contre, j’ai exécré Adrian. Un homme très petit par ses agissements.

    Un thriller psychologique qui n’est pas parfait mais avec lequel j’ai passé un bon moment.

  • Matildany 19 octobre 2020
    La remplaçante - Michelle Frances

    Carrie travaille avec son époux Adrian dans le milieu de la télévision. Il est un scénariste à succès, et vient de rejoindre la société de production où travaille Carrie.
    Le couple à qui tout réussit n’ayant jamais voulu d’enfant, ils sont bientôt confronté à un différend quand Carrie accidentellement enceinte, décide de garder le bébé.
    Sa remplaçante, Emma, est une jeune femme brillante, dont les capacités vont bientôt inquiéter Carrie, qui craint pour son avenir.. et pas que professionnel, Emma se rapprochant beaucoup d’Adrien, qui ne digère toujours pas le fait d’être père.
    Un thriller psychologique classique, où le suspense est entretenu sur les motivations des personnages. J’ai eu du mal à concevoir et accepter les réactions d’Adrian, il est immature et égoïste, pour moi. Quant à Carrie, j’espère que c’était les hormones post-accouchement qui lui ont mis la tête à l’envers pour accepter cette attitude !...
    On découvre par la suite ce qui motive Emma, et comme souvent dans les thrillers psychologiques, les personnages ne sont pas ce qu’ils paraissent. Un rythme un peu trop lent, une construction en quatre parties, pour chacun des personnages, mais sans réel changement d’angle de vue,...la révélation de fin de roman remet des choses en place, mais il est dommage que cela n’ait pas été un peu plus induit au fil de l’histoire..
    Merci à Mylène de L’Archipel et #NetGalley pour l’envoi de ce roman !

    https://instagram.com/danygillet

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.