Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Les polars en poche à ne pas louper en novembre 2021

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

0 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Bestsellers, « romances polar » et petites maisons d’édition, tels sont les maîtres mots de ce mois de novembre 2021, ou tout du moins de notre sélection. Que vous préfériez les valeurs sûres, les découvertes ou les genres moins en vogue, il y a toujours de quoi trouver votre bonheur !

N’hésitez pas d’ailleurs à partager vos coups de cœur personnels ou à commenter nos choix en commentaires (car oui, nous aussi on vous lit).

On en profite pour signaler également la sortie du recueil Storia (Hugo Poche), beau projet fédérant 17 auteurs et dont les droits sont reversés à l’association ELA, qui lutte contre les leucodystrophies. N’hésitez pas à faire un beau geste, d’autant que vous n’êtes pas à l’abri de pépites dans ces 17 nouvelles !

La Fille cachée de Lisa Gardner (Le Livre de Poche)

Lisa Gardner est passée ces dernières années du rang d’auteure à succès à véritable phénomène d’édition, dans les toutes premières places des vendeurs de polars en France. Ce roman n’est très certainement pas son meilleur (il date de 2001, c’est plus une réédition chez un autre éditeur qu’une vraie nouveauté), mais les fans reconnaitront avec plaisir les bases du « style Gardner » dans ce récit.

Résumé
Texas, 1977. Un tueur en série, Russell Lee Holmes, est exécuté pour le meurtre de six enfants, dont Meagan Stockes, le fille d’un honorable médecin de Boston. Mais qu’est devenue sa petite fille, dont il n’a jamais révélé l’identité ? Une vingtaine d’années plus tard, un journaliste de la presse à scandale révèle à Mélanie, la fille adoptive du Dr Stockes, la véritable identité de son père génétique : Russell Lee Holmes ! Ce qui pourrait n’être qu’un choc psychologique se double d’une énigme, car Mélanie a été adoptée à l’âge de neuf ans, quelques jours seulement après la mort de Holmes. Et elle n’a aucun souvenir de sa prime enfance... Peu de temps après, le journaliste meurt dans des conditions mystérieuses. Et Mélanie, harcelée de coups de téléphone anonymes, reçoit des menaces de mort...

Verity de Colleen Hoover (Hugo Poche)

On en parle peu dans les médias, et chez BePolar aussi soyons honnêtes, mais la « romance polar » qui comme son nom l’indique, mêle éléments de polar et de romance, nous offre parfois de belles surprises. C’est le cas de ce roman de Collen Hoover, véritable star de la romance, qui n’est pas sans faire penser au roman de Gillian Flynn, Les Apparences (adapté au cinéma sous le titre de Gone Girl). Bref, on vous invite à dépasser vos clichés et à découvrir ce thriller tout en sensualité et en dissimulations.

Résumé
La vie a toujours souri à Verity Crawford. Ses livres font d’elle une auteur star, sa maison du Vermont est splendide et elle forme avec Jeremy, son mari, un couple parfait. Mais un jour, sur une route, son rêve tourne au cauchemar. L’accident l’empêche d’écrire, transforme sa trop grande maison en prison et menace de l’éloigner de Jeremy. La vie n’a jamais été tendre avec Lowen Ashleigh.
Ses livres ne rencontrent qu’un accueil poli, ses finances sont au plus mal et ses histoires d’amour sont des feux de paille. Jusqu’à ce que Jeremy la recrute pour devenir le ghostwriter de Verity et terminer à sa place sa série à succès. Pour Lowen, aussi incongrue que soit la proposition, l’occasion est beaucoup trop belle pour ne pas la saisir. Et Jeremy beaucoup trop séduisant pour qu’elle lui dise non. Mais en découvrant, dans les papiers de Verity, ce qui semble être son autobiographie, Lowen va voir se dessiner, page après page, le portrait d’une femme épouvantable, prête au plus atroce des crimes pour ne pas perdre ce qu’elle a, prompte à toutes les perversités lorsqu’elle se sent menacée.
Et aux yeux de Verity, Lowen est désormais une menace.

Tombes oubliées de Douglas Preston & Lincoln Child (J’ai lu)

Un bon cru que ce Preston & Child sur les traces d’un campement perdu dans la Sierra Nevada. Les auteurs mêlent toujours aussi habilement intrigue policière et archéologie, et offrent avec le duo Nora/Corrie deux personnages convaincants. On ne ferme jamais un de leurs romans sans apprendre quelque chose, et on se laisse tout autant porter par l’enquête. Un bon roman pour découvrir des auteurs qui mériteraient encore plus large audience.

Résumé
Nora Kelly, de l’Institut archéologique de Santa Fe, est approchée par l’historien Clive Benton pour localiser le Campement perdu de l’expédition Donner, introuvable depuis 1847, afin d’y effectuer des recherches historiques... et mettre la main sur un trésor. Benton a en effet trouvé le journal d’une victime de l’expédition, au cours de laquelle des pionniers, coincés par une tempête de neige dans la Sierra Nevada, n’ont eu d’autre choix que de s’entredévorer pour survivre... Mais, outre de vieux ossements et quelques pièces d’or, ce qu’ils vont découvrir va faire grimper la température de plusieurs degrés. D’autant que la jeune agente du FBI Corrie Swanson, qui a rejoint Nora et son équipe, leur apprend que les fouilles en cours ont un lien avec des exactions commises de nos jours...

Se cacher pour l’hiver de Sarah St. Vincent (J’ai lu)

Première pépite de cette sélection pour ce livre qui n’a pas connu le succès en grand format mais qui aurait mérité mieux. Assez lent à s’installer il aborde assez subtilement des thèmes comme la culpabilité et la rédemption via une rencontre improbable entre une « local girl » en Pennsylvanie et un étudiant ouzbek. Laissez-vous tenter et on parie que vous serez surpris !

Résumé
Il y a mille façons de disparaître au cœur de l’hiver, et le printemps toujours retrouve notre trace. On a coutume de dire qu’il y a deux types d’histoires : celle où le héros part en voyage et celle où un étranger arrive en ville. Les derniers touristes se sont envolés depuis longtemps quand, ce jour de décembre 2007, "l’étranger" - Daniil - pousse la porte de l’auberge dans laquelle travaille Kathleen, au cœur du parc naturel. A son accent et son allure, il n’est à l’évidence pas d’ici, mais Kathleen, qui a choisi ce coin pour son silence, n’est pas du genre à jouer les indiscrètes. A seulement 27 ans, elle est veuve depuis quatre ans déjà, depuis l’accident de voiture qui a coûté la vie à son mari... "L’étranger" dit être un étudiant ouzbek - rien ne le prouve, par contre il semble évident qu’il a peur, qu’il fuit quelque chose, quelqu’un. Les jours passent, se ressemblent, peu à peu une amitié se noue. Plus Kahtleen apprend des secrets de Daniil ("J’ai trahi"), plus il lui devient impossible de continuer à ignorer les siens. Et, pendant ce temps, le danger se rapproche...

Ils sont chez nous de Lisa Jewell (Hauteville)

Pluie de questions et de mystères dans ce véritable page-turner qui piégera dans sa toile même les plus récalcitrants d’entre vous !

Résumé
Trois cadavres et un bébé abandonné : c’est la macabre découverte que fait la police dans une demeure de Chelsea. Faute de preuves, on privilégie la piste d’un suicide collectif et l’affaire est classée. Pourtant, avant l’arrivée des « autres », la famille Lamb coulait des jours heureux. Mais il est des invités qui ont tendance à s’éterniser, et certains ne repartent jamais. Le jour de ses vingt-cinq ans, Libby hérite de la maison où elle a été retrouvée bébé. Bien décidée à percer le mystère de ses origines, la jeune femme mène l’enquête au 16 Cheyne Walk. Mais est-elle prête à découvrir l’effroyable secret qu’on lui cache depuis sa naissance ? Elle ignore encore que quelqu’un, quelque part, donnerait cher pour la retrouver…

Chambres noires de Karine Giebel (Pocket)

Karine Giebel confirme tout le bien qu’on pense d’elle en nous montrant dans ce livre qu’elle maitrise (aussi) l’art de la nouvelle. Quatre nouvelles inédites (avec d’autres qui ne le sont pas) aux noms de films, dans des registres fort différents mais qui explorent la diversité des formes de mal. Une vraie belle réussite !

Résumé
Il y a des soupirs, des souvenirs et des sourires. Il y a ces jours sans fin et ces nuits sans chaleur. Cette sensation d’être sale, d’être rien, moins que rien. Ces dangers qu’on n’a pas vus venir, ces risques qu’on n’a pas osé prendre. Ces tentations auxquelles on n’a pas eu la force de résister.
Il y a ces mauvais héritages, ces mauvais choix, mauvaises pentes, mauvais départs. Il y a ce manque de chance. Il y a cette colère, ce dégoût. Il y a… Des fois où on préférerait être mort.

Les yeux d’Iris de Magalie Collet (Taurnada)

Beau thriller psychologique paru chez les petites mais dynamiques éditions Tauranda, Les yeux d’Iris dissèque les conséquences d’un viol et de la vengeance qui s’en suit. Un livre plein de noirceur mais qu’on ne lâche pas. On respecte la volonté éditoriale de ne pas trop vous en dire pour réellement découvrir ce roman.

Résumé
Un meurtre et un suicide. Trois hommes. Trois femmes. Des retrouvailles. Un pacte. Tout se paye, même l’amitié.

La Cité des rêves de Wojciech Chmielarz (Le Livre de Poche)

On suit avec plaisir ce 4ème volet des aventures de Jakub Mortka, dit « le Kub », dans une Pologne tout à la fois dépaysante et pleine de contradictions, où l’ambition et l’entre soi règnent en maître. Une série qui n’est pas sans nous faire penser aux (bons) romans du danois Jussi Adler-Olsen.

Résumé
Une résidence protégée de Varsovie se trouve brutalement plongée dans le drame : ce matin, au pied des immeubles modernes tout confort, le gardien a découvert un cadavre. Il s’agit d’une étudiante en journalisme. Pour Mortka, chargé de l’enquête avec l’aide de la lieutenante Suchocka, le coupable semble d’abord tout désigné. Mais ce qui paraît simple va prendre, à mesure des investigations, la portée d’un vaste scandale. Ici, comme dans une Pologne en miniature, politique et mafia, sexe et drogue, ambitions et aspirations, secrets et rêves parfois meurtriers se rencontrent…

Oskal de Guillaume Coquery (M+ éditions)

Deux affaires mêlées par-delà le temps et l’espace, c’est un classique de l’enquête policière, mais un classique qui fonctionne très bien dans ce roman qui ouvre une trilogie. On y découvre le bel art de la narration et de camper les personnages de Guillaume Coquery avec l’envie de découvrir la suite. L’occasion aussi de saluer le très beau travail de découvreur de talents de la maison M+ éditions !

Résumé
Été 2010, dans un bois proche de Besançon, une joggeuse disparaît. Elle ne sera jamais retrouvée et, étrangement, l’affaire sera vite classée. 2018, à proximité de Toulouse, une danseuse de cirque est découverte morte. Pour le jeune capitaine Damien Sergent et ses coéquipiers, cette affaire a toutes les apparences d’un suicide… jusqu’à ce que certains éléments les conduisent à Besançon. Sur place, certaines personnes ont tout intérêt à ce que le passé ne soit pas déterré… Entre manipulation, influence et souvenirs douloureux, l’équipe de Damien Sergent évolue désormais en terrain hostile.

Galerie photos

Pour aller plus loin

`

Votre #AvisPolar

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.