Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Les sorties poche à ne pas rater en septembre 2021 !

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

0 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

C’est la rentrée et les éditeurs sortent les livres en nombre ! Beaucoup de livres intéressants et moins de grandes figures habituées des listes de bestsellers dans notre sélection. S’il est toujours difficile de dégager une tendance dans ce genre devenu si protéiforme que le polar, on observe certaines tendances, ancrées depuis plusieurs années : la persistance du polar historique, qui se renouvelle pas mal et les grands thrillers horrifiques où les auteurs Français prennent une place de plus en plus importante. Il y en a pour tous les goûts avec ces 11 romans sélectionnés parmi plus de 70 nouveautés (!).

La Loi des hommes de Wendall Utroi (Le Livre de Poche)

Vous voulez découvrir une passionnante enquête sur les bas-fonds du Londres période victorienne ? Ce livre est fait pour vous. Nous étions passés à côté de la parution en grand format, le poche est l’occasion d’un rattrapage salutaire.

Résumé

Jacques est cantonnier à Houtkerque, dans le Nord. Ce qu’il découvre ce matin-là en nettoyant la sépulture centenaire de J. Wallace Hardwell va bouleverser sa vie. Un livre de mémoires écrits en anglais, œuvre d’un inspecteur des mœurs de Scotland Yard qui a vécu dans la capitale anglaise pendant l’époque victorienne. Jacques va plonger dans les bas-fonds du Londres de Jack l’Éventreur, happé par une enquête secrète aux relents nauséabonds. Entre crimes et passions, amour et trahison, il est transporté là où s’affrontent l’honneur et l’horreur de la loi des hommes.

Plus fort qu’elle de Jacques Expert (Le Livre de Poche)

Moins connu que des Michel Bussi, Bernard Minier ou plus récemment Nicolas Beuglet ou Olivier Norek, Jacques Expert, pourtant homme de médias, continue de tracer son sillon avec talent… et succès. Un thriller efficace qui décortique les dessous d’un meurtre conjugal pas si simple qu’il n’y paraît…

Résumé

Cette nuit-là, dans la banlieue chic de Bordeaux, Cécile, quarante-quatre ans, est réveillée par une voix familière : « Debout, il faut qu’on parle. » Quelques instants après, elle est précipitée dans l’escalier de marbre de sa maison et tuée sur le coup. Aux origines du meurtre, la police le comprend très vite, il y a la liaison passionnée entre le mari de Cécile et son assistante, Raphaëlle. Liaison pour laquelle Raphaëlle a tout quitté, y compris ses enfants, métamorphosée par cet amour plus fort qu’elle. Qui a tué Cécile ? Le mari, la maîtresse ? Les deux à la fois ? Peu à peu, une manipulation se dessine sous nos yeux. Oppressante. Glaçante…

La Maison des voix de Donato Carrisi (Le Livre de Poche)

Faut-il encore présenter l’italien Donato Carrisi ? L’Apulien (c’est-à-dire originaire de la région des Pouilles, qui a le vent touristique en poupe), de nombreuses fois récompensés, s’était fait connaître du public francophone grâce à son premier roman, Le Chuchoteur. Il n’est question dans ce roman ni de Mila Vazquez ni de Marcus & Sandra, personnages récurrents de ses romans mais on retrouve certains de ses thèmes de prédilection, l’hypnose, la manipulation et la révélation de souvenirs refoulés.

Résumé

Florence, de nos jours. Pietro Gerber est un psychiatre pour enfants, spécialiste de l’hypnose. Il arrive ainsi à extraire la vérité de jeunes patients tourmentés. Un jour, une consœur australienne lui demande de poursuivre la thérapie de sa patiente qui vient d’arriver en Italie. Seul hic, c’est une adulte. Elle s’appelle Hanna Hall et elle est persuadée d’avoir tué son frère pendant son enfance.
Intrigué, Gerber accepte. C’est alors qu’une spirale infernale va s’enclencher : chaque séance d’hypnose révèle plus encore le terrible passé d’Hanna, mais aussi qu’elle en sait beaucoup trop sur la vie de Gerber. Et si Hanna Hall était venue le délivrer de ses propres démons ?

Ce lien entre nous de David Joy (10-18)

La très belle pépite de cette sélection, éditée en grand format chez Sonatine. Au cœur des Appalaches, dans un cadre qui n’est pas exactement celui de l’Amérique de la prospérité, une histoire de drame banal et de vengeance qui fait la part belle aux liens qui unissent les hommes, qu’ils soient réputés bons ou moins bons. Pour les (éclairés) amateurs, ça se rapproche un peu de l’excellent Ron Rash.

Résumé

Caroline du Nord. Darl Moody vit dans un mobile home sur l’ancienne propriété de sa famille. Un soir, alors qu’il braconne sur des terres voisines, il tue accidentellement un homme. Lorsqu’il réalise qu’il s’agit d’un membre du clan Brewer, connu dans cette région désolée des Appalaches pour sa violence et sa cruauté, il craint pour sa vie et celle de ses proches. Une seule personne peut l’aider : son meilleur ami, Calvin Hooper. Mais Dwayne Brewer, à la recherche de son frère disparu, a vite fait de remonter la piste jusqu’à Darl et Calvin. Pour eux, le cauchemar ne fait que commencer.

Transaction de Christian Guillerme (Taunarda)

On vous propose ce détour chez un petit éditeur avec ce thriller fait de colère et de violence qui fait irruption dans la plus banale des situations, la revente d’un appareil photo d’occasion. Une trame bien foutue (avec un risque narratif osé, le récit commençant par sa fin) pour (re)découvrir la folie ordinaire…

Résumé
Un site de petites annonces en ligne comme il en existe des dizaines. L’arnaque de trois amis, noyée parmi des milliers de bonnes affaires. Un individu dangereux qui sommeille au milieu des acheteurs potentiels. Quelle était la probabilité qu’ils se croisent ? Transaction… l’engrenage fatal est enclenché !

Ne dis rien de Patrick Radden Keefe (Pocket)

Une très belle enquête journalistique pour ce livre multi-récompensé et qui vient raconter, par le prisme d’un événement presque banal (on a bien dit presque), tous les rouages du conflit nord-irlandais. Ou comment le destin des individus peut être brisé par une cause, un conflit qui dépasse l’échelle individuelle, où les non-dits sont encore nombreux…

Résumé

« Jean McConville avait trente-huit ans lorsqu’elle disparut, et elle avait passé près de la moitié de sa vie enceinte ou à récupérer d’un accouchement. » Par ces mots, le journaliste américain Patrick Radden Keefe réveille les démons d’un pays traumatisé. Car l’enlèvement de cette mère de famille, en 1972, sous les yeux de ses enfants n’a jamais quitté la mémoire des catholiques de Belfast. La jeune femme avait-elle vraiment trahi l’IRA ? Bravant l’omerta qui règne sur cette affaire, ce récit haletant plonge dans l’histoire des « Troubles » nord-irlandais pour en dévoiler le souvenir sanglant. Et, sous les pavés, les derniers secrets…

Les naufragés hurleurs de Christian Carayon (Pocket)

On a bien aimé ce récit d’après-Première Guerre mondiale sur l’île bretonne de Bréhat (Côtes d’Armor). Un récit « classique », entre Sherlock Holmes et Agatha Christie pour l’ambiance mais au ton de thriller plus moderne, où il est notamment question de sorcellerie et de refoulement…

Résumé

1925. Tout semble si déréglé qu’une prédiction qui annonce la fin des temps au solstice d’hiver se fait de plus en plus entendre. Pour Martial de la Boissière, cette fin des temps correspond plutôt au naufrage d’un voilier au large de l’île de Bréhat. Celui-ci emporte son ami d’enfance et, ainsi, le dernier fil qui le reliait à celle-ci. Mais, quand Martial se décide à creuser un peu, il découvre que l’accident n’en est peut-être pas un. Dès lors, son enquête ne va cesser de le ramener sur cette île aux deux visages, où les secrets d’une riche famille viennent côtoyer les rumeurs de sorcellerie, tout en le poussant à affronter sa propre part d’ombre. Et à comprendre qu’il n’y a pas qu’en mer que l’on déplore des naufragés.

L’heure du Diable de Patrick Bauwen (Le Livre de Poche)

Avec ce roman, Patrick Bauwen clôt sa trilogie entamée dans Le jour du Chien. Un thriller « à la française » qui le rapproche d’auteurs comme Maxime Chattam ou Jean-Christophe Grangé : mutilation, jeux macabres, tueurs diaboliques… Efficace et glaçant.

Résumé

Le lieutenant Audrey Valenti enquête sur le meurtre d’une jeune femme dont le corps a été retrouvé la nuit d’Halloween, encastré à l’avant d’un train. Le docteur Chris Kovak, quant à lui, est toujours la proie de ses addictions et pratique la médecine en téléconsultation. Il est contacté par le Chien, un tueur impitoyable à qui il a déjà eu affaire par le passé.

De soleil et de de sang de Jérôme Loubry (Le Livre de Poche)

Repéré avec Les Refuges, Jérôme Loubry nous entraîne cette fois ci en Haïti, pays qui accumule les malheurs. On y suit l’enquêteur Simon Belage sur la traces de crimes vaudous qui ont lieux dans les beaux quartiers… Une plongée dans un enfer baigné de soleil.

Résumé

Dans ce quartier chic de Port-au-Prince s’élèvent de belles demeures de pierre entourées de palmiers, de flamboyants et d’arbres orchidées. C’est là que, pour la deuxième fois en une semaine, un couple est retrouvé assassiné dans sa chambre. Deux corps mutilés gisant au pied du lit conjugal. La presse titre déjà sur une série de "crimes vaudous".
Pourtant l’inspecteur Simon Bélage refuse de tomber dans la superstition. Sur cette île, la corruption et le trafic d’enfants font plus de ravages que le terrible Baron Samedi, le dieu des morts. Simon sait avec certitude que ces crimes sont l’oeuvre d’un être de chair et de sang. Et tous les indices convergent vers un orphelinat fermé depuis près de vingt ans, surnommé la "Tombe joyeuse". Mais Simon devrait prendre garde. En Haïti, ignorer les avertissements des esprits, qu’ils soient vrais ou faux, peut se révéler dangereux.

Le Jardin des papillons de Dot Hutchison (Pocket)

Brillante construction pour ce thriller où l’on plonge dans le « harem » d’un psychopathe qui enlève et tatoue de jeunes filles pour en faire ses esclaves sexuelles. Deux agents du FBI vont interroger une survivante dont le comportement les laisse perplexe… Glauque à souhait, addictif pour ceux que fascinent les esprits criminels dérangés.

Résumé

Près d’une grande demeure isolée, au cœur d’un immense et luxuriant jardin, débordant de fleurs et de plantes rares, le FBI fait une découverte terrifiante. Le lieu est peuplé de « papillons » : de très jeunes femmes dont le dos a été tatoué pour ressembler à celui de l’insecte.
Celui qui veille sur ce monde fascinant et effrayant est un homme brutal à l’esprit troublé que ses victimes ont baptisé « Le Jardinier ». Son obsession : capturer, préserver et immortaliser ses plus beaux spécimens. Parmi les survivantes, une jeune femme, Maya, semble différente. Chargés de lever le mystère sur l’une des affaires les plus obscènes et les plus horrifiques qu’ils aient jamais eue à traiter, les agents spéciaux Victor Hanoverian et Brandon Eddison sont perplexes. Plus ils interrogent la jeune femme, plus elle se révèle être elle-même une véritable énigme. Et plus elle se confie, et plus les agents se demandent ce qu’elle leur cache encore…

La Gestapo Sadorski de Romain Slocombe (Points)

Romain Slocombe nous plonge de nouveau avec brio dans le Paris de l’occupation en poursuivant les enquêtes de son détestable personnage, l’inspecteur Sadorski, collaborateur actif. On y découvre avec passion la grande et la petite histoire, celle des personnages secondaires, du quotidien.

Résumé

Paris, octobre 1943. Un important dignitaire nazi, le colonel SS Julius Ritter, a été assassiné en sortant de chez lui, près du Trocadéro. La Gestapo est sur les dents. Elle convoque l’inspecteur principal adjoint Sadorski pour lui confier la direction d’une petite unité de policiers français gestapistes chargée de traquer les "terroristes" juifs FTP-MOI. Sadorski caresse l’espoir de gagner de l’avancement en effectuant un brillant coup de filet. Joignant l’utile à l’agréable, il cache dans son appartement la jeune Juive Julie Odwak, qu’il a mise enceinte. La situation est des plus scabreuses : sa femme Yvette, qui ignore la véritable identité du père, doit simuler pour elle-même une grossesse afin d’éviter la curiosité des voisins lorsque l’enfant naîtra... Les choses ne se passeront pas exactement comme Sadorski l’avait prévu. Ce sera bien pire.

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Galerie photos

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.