Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Les ténèbres d’Orcus - K Bellatrix

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

9 #AvisPolar
4 enquêteurs
l'ont vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Rillon-en-Montagne est un village tranquille et isolé du Morvan. Chacun y mène une vie paisible, en apparence.

Mais certains habitants protègent un vieux secret.

Dans la forêt communale, le corps d’un homme décapité est découvert. Sylvain Chevrillon et son adjoint, gendarmes à la section de recherche de Dijon, mènent l’enquête.

Chevrillon décide de s’immerger dans la vie des villageois, où chacun garde un œil sur son voisin. Il investit l’univers des chasseurs afin de mieux cerner la personnalité des suspects. Il découvre un monde à l’opposé de ses principes de vie, inhospitalier, secret, n’acceptant pas l’intrusion de cet enquêteur orgueilleux aux idées préconçues.

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Galerie photos

Vos #AvisPolar

  • sam_ds_49 8 août 2021
    Les ténèbres d’Orcus - K Bellatrix

    Si on me demandant comment j’ai connu ce roman, je crois que je serais bien incapable de le dire, mais je sais que sa découverte m’a marqué au point de vouloir le lire, même si je savais que ce ne serais surement pas des sa sortie. Et voila, enfin je m’attelle à sa lecture.

    Je ne comprends pas qu’on ne connaisse pas plus l’auteur car ce thriller vaut largement le coup qu’on s’y arrête.

    Le vent s’est remis à souffler.
    La lune s’est cachée derrière d’épais nuages.
    Les éléments s’agitent, comme s’ils sentaient que la mort rôde.
    Elle électrise les consciences, et ce n’est pas fini.

    Des le début du roman le décor est planté, nous sommes dans la France profonde et Une série de crimes sanglants et barbares à été perpétré dans le village de Rillon-en-Montagne. Ici,nous ne parlerons pas des hautes juridictions policières parisienne du 36 bien entendu puisque l’enquête est remise à Sylvain Chevrillon et son adjoint, gendarmes à la section de recherche de Dijon.

    Avec sa lampe torche, il éclaire le sentier qui le ramène sur la route. Mais le terrain ne l’entend pas ainsi. Il glisse sur les pierres. La boue aspire ses chaussures, chaque pas est un effort. Les rafales de vent le déséquilibrent. Penché en avant, il a l’impression de gravir une montagne…

    Le corps d’un homme décapité et éviscéré est découvert dans la forêt communale, dans un endroit inaccessible, sauf pour les chasseurs de sangliers, rompus à cette nature sauvage. Chevrillon et Arango doivent enquêter auprès des villageois aussi inhospitaliers que le climat. Dans ce village de 200 âmes tous le monde semble vouloir se protéger et pour ainsi dire personne n’est coupable mais en même temps chacun méprise et se méfie de l’autre !

    Mon avis :

    J’ai trouvé que ce livre est tellement bien conçu qu’il pourrais facilement être adapté au cinéma. On sent bien ce climat oppressant dans ce village isolé du monde, ses habitants vivants reclus. On ressent l’humidité et le froid de ce village de montagne un peu a la manière d’un thriller télévisé. Vraiment je me suis senti intégré dans cette histoire en huis clos. Bref, que du bon.

  • mouffette_masquee 2 juillet 2021
    Les ténèbres d’Orcus - K Bellatrix

    Résumé : Rillon-en-Campagne, petit village isolé de 200 âmes. Ici, tout le monde se connaît, depuis des générations. Quand le corps supplice de l’un des leurs est découvert dans un coin difficilement accessible de la forêt, il n’y a pas de doute, le tueur est du coin. Mais qui ? Et surtout pourquoi ? On ne décapite pas un homme pour un petit différent. Sylvain Chevrillon, et son adjoint Rubio Arango, gendarmes à Dijon, sont en charge de cette enquête en huis-clos, teintée de vieux secrets enfouis.

    Mon avis : Je ne savais pas trop à quoi m’attendre en commençant cette lecture ; le titre me faisait craindre une pincée de surnaturel, mais pas du tout. Dès les premières pages, j’ai été conquise par le style fluide et naturel de l’écriture. Ni trop guindé, ni trop familier, le dosage est parfait ! On est propulsé immédiatement dans l’horreur de ce meurtre atroce, ainsi que dans l’ambiance pesante de ce village de campagne en automne, avec son code d’honneur, ses non-dits et ses secrets. Ambiance « chasse, pêche et nature » mais en version malsaine, on n’a pas envie de s’y retrouver coincé. Au début, j’aimais bien le gendarme Chevrillon et son côté cash, mais il est rapidement devenu antipathique. Citadin hautain qui méprise les « bouseux », un poil misogyne et borné comme pas deux... Insupportable ! J’aurais aimé que son adjoint lui rentre un peu plus dans le lard, il le méritait le bougre.
    L’intrigue est très efficace, même si j’ai eu un léger soupçon à un moment, j’ai été surprise grâce aux nombreux rebondissements et j’ai trouvé ça très bien ficelé. J’ai juste tiqué sur un détail dont j’ai discuté par la suite avec l’autrice, mais ça n’enlève en rien le plaisir que j’ai eu à le lire, grâce à son suspense, son action et son originalité. Bravo ! Je lirais avec plaisir le prochain.

  • lireencore93420 22 mai 2021
    Les ténèbres d’Orcus - K Bellatrix

    Sylvain CHEVILLON et son adjoint, gendarmes à la section de recherches de Dijon arrivent à RILLON EN MONTAGNE, le corps d’un homme décapité est découvert dans la forêt communale. Pour ces deux citadins, s’investir dans la vie de ces chasseurs ne va pas être simple.

    En premier lieu, avec ce personnage, Sylvain CHEVILLON, j’ai beaucoup ri, et quand on débute un thriller avec une victime décapité, c’est toujours sympa, cela allège la tension et c’est vraiment plaisant.

    J’ai beaucoup aimé ce personnage, il est atypique, il a des failles et il plante bien le décor, la forêt, et le milieu des chasseurs, et me suis fait remarquer que leur milieu a beaucoup de similitudes avec les meurtriers.

    L’intrigue est bien ficelée, on s’ennuie pas du tout, c’est haletant, ce qui est intéressant avec cet ouvrage est vraiment l’atmosphère, qui tient une place prépondérante cela m’as permis de m’émerger complétement dans l’histoire.

    Le sujet de la campagne vu par l’œil des citadins est bien amené, la vengeance est au cœur de la trame, ce que j’ai apprécier également c’est que j’ai était vraiment surprise par la conclusion, car je me suis demander mais quel chasseur peut être le meurtrier.

    Cela serait bien si d’autres aventures avec ces deux enquêteurs pouvait avoir lieu, j’ai aimé leur solidarité et leur différence qui fait leur force.

    J’aime beaucoup la nature, la forêt, et quand un livre en parle, me sens chez moi, moi qui ai effectuée des randonnées, c’est vrai que parfois les chasseurs nous gâchent un peu le plaisir, cela m’a plus de les retrouver dans une intrigue à la sauce thriller.

    L’écriture de l’auteur est immersive vous pousse à tourner les pages, et à le finir très vite, je l’ai lu en une journée et demie.

    Encore avec les livres voyageurs, on a toujours d’excellences découvertes et cela nous offre de jolie lecture, maintenant, il va partir ailleurs, et j’espère juste que le prochain lecteur ou la lectrice l’apprécieras autant que moi.

    https://www.nathlivres.fr/l/les-tenebres-de-lorcus-de-k-bellatrix/

  • Bagus35 12 mars 2021
    Les ténèbres d’Orcus - K Bellatrix

    Merci à Librinova de m’avoir permis la lecture de ce bon polar . le capitaine de gendarmerie ,Sylvain Chevrillon ,est appelé suite à la découverte d’un cadavre par des chasseurs dans une forêt du Morvan.La victime a été décapitée et atrocement mutilée .Les villageois de Rillon-en-Montagne
    accusent le coup mais ne sont pas disposés à aider les gendarmes d’autant que de vieilles histoires pourraient resurgir .Un bon polar du terroir.

  • Maks 12 mars 2021
    Les ténèbres d’Orcus - K Bellatrix

    Ce thriller se déroule dans un petit village complètement perdu dans la campagne de Dijon. Au programme ? Enquête, suspense, action, meurtres et bottes en caoutchouc !!

    J’ai été très surpris par ce roman (en bien), car je m’attendais à quelque chose d’assez classique alors que finalement l’auteur brouille très bien les pistes et prend plaisir à torturer nos méninges mais aussi ses personnages. Principalement 2 gendarmes de Dijon qui se retrouvent à enquêter donc dans ce village de 200 âmes où tout le monde se connaît et où les secrets ne sont pas bons à déterrer, la venue de nos deux compères va faire du bruit et surtout va déranger tout ce petit monde.

    J’ai été captivé par le personnage principal, une vraie tête à claque qui aime secouer les ruches et aime provoquer pour pousser les gens à parler, à faire des erreurs, à se trahir.

    J’ai aimé aussi que le point de vue change à un moment donné pour une raison que je garderai pour moi (no spoil), ce qui change le rythme de l’histoire, ce qui fait que le lecteur ne peut pas s’ennuyer.
    Le final est bon, même si le lecteur pense avoir trouvé la solution, rien n’est joué avant les derniers instants.

    Les amateurs de thrillers aimeront forcément cette lecture.

    https://unbouquinsinonrien.blogspot.com/2021/03/les-tenebres-dorcus-k-bellatrix.html

  • Mélodie reno 31 décembre 2020
    Les ténèbres d’Orcus - K Bellatrix

    Premier roman pour moi de K. Bellatrix et je me suis régalée, je l’ai littéralement dévoré !
    Je n’ai pas vu le temps passer tant l’enquête ne connaît pas de temps mort.
    C’est violent, c’est torturé et c’est tout ce que j’aime.
    Ce duo de gendarmes est attachant (même si Chevrillon passe pour un bon gros con une bonne partie du livre en méprisant ses interlocuteurs). Le choc des cultures entre un citadin détestant la campagne et ces paysans pas vraiment friands de voir les gendarmes déterrer les secrets de leur village m’a beaucoup plu.
    Espérons retrouver ce duo dans un prochain bouquin 😊

  • Lady Meredith 26 octobre 2020
    Les ténèbres d’Orcus - K Bellatrix

    Je suis déçue !
    Déçue que cet excellent polar ne soit pas plus connu c’est il le mérite amplement !
    Dès les 1res pages, K.Bellatrix nous plonge dans un roman noir immersif, oppressant qui n’est pas sans rappeler les atmosphères de Grangé et de certains scandinaves. Pourtant ici, on est dans la France profonde, et les enquêteurs sont des produits locaux : des gendarmes !
    Une série de crimes sanglants et barbares ( rien de gratuit, tout a son utilité) s’abattent dans ce huis clos à ciel ouvert qu’est Rillon-en-montagne, village de 200 âmes du Morvan.
    3 points forts, selon moi :

    1 - l’ambiance rurale, le silence aussi lourd que les secrets, le rapport à la chasse, à la nature. L’écriture impeccablement maîtrisée devient cinématographique. On dirait que K.Bellatrix écrit caméra à l’épaule, et nous entraîne sur un terrain accidenté, glissant et dangereux.

    2 - le contrôle du rythme,parfois lent, pesant, immobile, soudain il accélère, s’affole, et on tourne les pages, on s’emballe et pof ! On s’arrête sur une plaque de glace, on achoppe contre une souche. Impossible de ne pas se laisser embarquer par cette plume virevoltante et maîtrisée.

    3 - les personnages, ciselés, croqués dans leur histoire, leur environnement, leur caractère. Un duo d’enquêteurs qui fonctionne : un bellâtre arrogant et antipathique, son adjoint, bienveillant et empathique, un psychopathe magistral, des villageois tous bourreaux, tous victimes.

    Bref, je recommande +++

    Un seul regret : la lecture par trop vite, un seul espoir : un tome 2, un seul désir, que cette chronique donne envie au plus grand nombre de découvrir ce roman haletant, ténébreux et bien écrit !

  • Emi Lucie 8 octobre 2020
    Les ténèbres d’Orcus - K Bellatrix

    Une bonne découverte. Une intrigue originale. Une atmosphère sombre.

    https://tassedetheetpiledelivres.wo...

  • alexandra 4 octobre 2020
    Les ténèbres d’Orcus - K Bellatrix

    Une excellente surprise que ce thriller qui nous emmène aux côtés d’un binôme de gendarmes de section de recherches dans la campagne dijonnaise. le pitch est simple : un homme est retrouvé mort dans la forêt de Rillon en montagne. le capitaine Sylvain Chevrillon et l’adjudant chef Rubio de la SR de Dijon sont chargés d’enquêter. Ce livre est tout simplement un coup de coeur. le style est impeccable, efficace, direct, maîtrisé, visuel. On est tout de suite dans l’ambiance. Vous aimez les ambiances glauques vous allez être servis. Vous allez sentir le froid de novembre imprégner vos vêtements, vous allez pleurer sous les griffures des sous-bois et la gifle causée par les bourrasques de … bref bienvenu à la campagne où vous marcherez dans les pas du capitaine de gendarmerie Chevrillon, citadin convaincu, persuadé que les habitants de Rillon sont des culs-terreux rustres et bas du plafond. Ce gendarme d’une trentaine d’année n’a de prime abord rien pour qu’on l’apprécie. Il prend les villageois de haut et ne fait rien pour se rendre sympathique à leurs yeux. Il fume comme un pompier, ne semble pas prendre très soin de lui. Mais à côté de ça, on le découvre obstiné, courageux, observateur, avec un très fort sens de la déduction. Il es très attaché à son coéquipier et au travail en équipe. Et finalement on s’attache à ce gendarme bourru en apparence qui nous révèle (à nous et son binôme) ses failles. Ce qui le rend plus humain. les habitants de Rillon sont très bien dépeints, très crédibles, cette bande de vieux chasseurs qui veillent envers et contre tout sur leur village et ses secrets. Quiconque entre dans ce village est un étranger, un intrus, fusse-t-il un gendarme venu pour enquêter sur la mort d’un des leurs. l’ambiance "virile" de ce type de personnages est très juste. Bref la deuxième force de ce roman c’est la crédibilité des personnages même ceux qui semblent secondaires ; bien construits, complexes, sans clichés. On comprend donc vite que ce choc des cultures risque de jouer des tours à Chevrillon et si le meurtrier se trouve parmi les habitants, il pourrait le payer cher... Mais alors quel secret vieux de 30 ans ces hommes veulent-il taire ? Pourquoi le mort avait-il la bouche cousue au fil de fer et la tête déposée dans son torse évidé ? Quant à l’histoire à l’origine de ce meurtre et la motivation du tueur... personnellement j’ai approuvé son geste ! Et sa folie était plutôt bien décrite. Un thriller efficace et sans temps mort. le suspense et la tension sont maîtrisés dans ce livre. C’est un vrai page-turner. J’ai rarement lu un livre où le paysage et l’atmosphère avaient une telle importance dans l’’intrigue, étaient aussi puissants et évocateurs. le même roman en ville ou en été aurait été beaucoup moins percutant. les paysages sont des personnages à part entière et c’est vraiment bien fait. J’espère vraiment qu’il y aura de nouvelles enquêtes avec ce duo car le potentiel de Chevrillon est incroyable et l’auteur a une vraie plume.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.