Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Mauvaise main - Gilbert Gallerne

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

3 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Par le lauréat du prix du Quai des Orfèvres 2010.
Une France profonde et noire où il ne fait pas bon s’aventurer...
Un véritable roman noir, une terreur familiale, un frère qui s’élève en patriarche.
Une écriture sèche et directe, un roman au cœur des forêts des Vosges, où la loi s’arrête après les premiers sapins.

"La lame vrombissait comme un essaim de guêpes en colère. Personne pour le chasser. Il avança. Chercha du regard un morceau de bois à lui offrir.

Les appels de sa mère se rapprochaient. Si elle le trouvait ici, il serait bon pour une fessée. Il devait se dépêcher. Là ! Près de l’établi, quelques planches. Une petite ferait l’affaire. Il se penchait sur le bois abandonné quand on le saisit sous les aisselles. Il serra les dents dans l’anticipation de l’impact sur ses fesses. Il n’y eut pas de claque. On le projeta en l’air, droit sur la lame qui hurlait sa faim."

Galerie photos

Vos #AvisPolar

  • Ophé Lit 1er février 2019
    Mauvaise main - Gilbert Gallerne

    Chronique du secret

    C’est au cœur des Vosges que nous emmène Gilbert Gallerne avec ce roman très noir, brutal...

    Dès les premières pages, je revois les Vosges, les paysages naturels magnifiques mais aussi les cadavres des anciennes scieries et filatures qui parsèment les lieux. Gilbert nous entraîne dans un semi huis-clos dans l’une des scieries de ces paysages. Eric est né dans l’une d’elle. Lorsque, à l’âge de 5 ans, la grande scie lui emporte la main, sa mère le confie à une tante. 20 ans après, Eric se retrouve à la rue avec sa femme enceinte. Il n’a pas d’autre choix que de retourner à la scierie. Difficile de prendre ses marques dans une famille dont on est sans nouvelles pendant tant d’années. Eric et Elise vont vite comprendre qu’entre les secrets de famille et la tyrannie de Léo, le frère aîné, ce retour n’était sans doute pas le bon choix…

    Au fil d’une écriture nerveuse, au détour de phrases courtes, dans un style brut voir brutal, Gilbert Gallerne nous emporte dans une histoire sombre à souhait. Le malaise est palpable, il étreint le lecteur avec un sentiment d’oppression, l’enserre dans ses griffes avec puissance…

    L’auteur nous livre des personnages puissants, qui nous touchent par leur force ou leur côté sombre, voir abject pour certains… Un roman que j’ai lu d’une traite, emportée par l’histoire, sa violence qui, si elle n’est pas toujours décrite, suinte en filigrane au fil des mots de son créateur.

    Des personnages qui vivent en autarcie dans un coin reculé de notre douce France, des secrets de famille, de la peur, de la violence, de la douleur, de l’amour, de la tendresse… Gilbert Gallerne a su mêler l’ensemble de ces sentiments pour nous livrer un roman noir, puissant avec un final qui m’ a scotché… Pas que je m’attendais à une autre fin, mais il ouvre les champs du possible et que c’est bon…

    French Pulp a le chic pour nous livrer des romans hors « case » et même si, pour moi, ça ne fait pas mouche à chaque fois, j’avoue que ce culot me plait !

    Quant à Gilbert Gallerne, j’avais adoré son précédent roman noir et dérangeant Sous terre personne ne vous entends crier, Mauvaise Main prend la suite avec brio et plus de force encore !

  • manonlit_et_vadrouilleaussi 8 avril 2019
    Mauvaise main - Gilbert Gallerne

    Vosges. De nos jours. Eric, 25 ans, sans emploi retourne à contre cœur dans sa famille avec sa femme Elise sur le point d’accoucher.
    Des années qu’il n’a pas revu sa mère Eléonore et ses frères Léo et Michel qui gèrent maintenant la scierie familiale.
    La scierie, lieu de traumatisme pour Éric. Á 5 ans et il y a perdu la main, tranchée par la grande scie. Suite à l’accident, sa mère l’abandonne à sa tante. Quels secrets peu bien cacher cette famille ?
    🏔🏔
    Je découvre l’auteur avec ce roman. « Une plume incisive, qui vous pique, vous heurte.Gallerne ne fait ni dans la demi-mesure, ni dans la caricature, il fait dans le noir , juste le noir ». Effectivement nous sommes plongés dans un récit noir très réaliste. La famille Broux, vivant en huis-clos, une famille que l’on peut aisément retrouver dans la rubrique faits divers de nos journaux. Un frère aîné craint de tous qui fait régner sa loi et s’octroie entre autre le droit de cuissage sur une de ses belles-sœurs...

    C’est la loi familiale qui y règne et les femmes n’ont pas leurs mots à dire.
    Une ambiance lourde s’installe au fur et à mesure de la lecture et nous rend mal à l’aise au sein de cette famille à l’instar d’Eric et Élise. Mais le malheur les frappera et la vérité éclatera !
    L’auteur nous signe un final pour le moins inattendu. « Personne ne sortira indemne de cette mauvaise main »

  • kirzy 12 avril 2019
    Mauvaise main - Gilbert Gallerne

    Qui a dit qu’il ne se passait rien dans les campagnes d’ici et d’ailleurs ? Décidément le polar rural qui dépote à le vent en poupe ... après les malfrats de père en fils des Appalaches ( Bull Mountain, Brian Panovich ), après les voyous loosers déglingos du fin fond de l’Ardèche ( Ma Vie sera pire que la tienne, Williams Exbrayat ) ou encore après le déchirant Gus des Cévennes ( Grossir le ciel, Franck Bouysse ) ... voici la famille autarcique des Vosges qui vit sous la coupe d’une brute épaisse, une famille aux moeurs primitives, sauvages, sordides, une famille dans laquelle on vous nettoie au jet d’eau froide devant tout le monde , où un oncle tripote ouvertement à table sa nièce sans que personne n’ose réagir. Affreux, sales et méchants, mais pas que.

    A côté du personnage monolithique du frère tyran, l’auteur fait émerger des personnages intéressants et nettement plus complexes : la mère, un bloc polaire beaucoup trop taiseux pour n’avoir rien à cacher ; la belle-fille Elise, dopée par sa grossesse puis maternité, l’élément perturbateur qui va tout faire exploser ; Ludovic, le neveu révolté qui veut apprendre, lire, faire des études.

    Gilbert Gallerne a un vrai talent pour créer une ambiance lourde, poisseuse en mode huis clos oppressant, sa plume est précise et sèche, efficace pour servir le propos. le scénario est implacable ; dès les premières pages, on sent bien que l’office du tourisme des Vosges ne va pas plussoyer, mais qu’importe l’auteur nous emmène dans des recoins de l’intrigue qu’on n’avait point soupçonné.

    Bravo aux éditions French Pulp qui publie des polars / romans noirs qui ont du chien, du culot, de la singularité et du peps !

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.