Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Mousson froide - Dominique Sylvain

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

3 #AvisPolar
1 enquêteur
l'a vu/lu
1 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Séoul, 1997. Un gangster accomplit une vengeance sanglante.
Montréal, 2022. Mark, un flic d’origine coréenne, Jade et Jindo, son labrador à l’odorat affûté, spécialisé dans la détection de mémoires électroniques, enquêtent sur un réseau pédopornographique.
Alors que les premiers coupables de cette sombre affaire tombent, un mystérieux tueur ensanglante l’hiver montréalais. L’homme, insaisissable, redoutable, a croupi plus de deux décennies dans une prison coréenne. À peine libéré, il monte dans un avion, destination le Québec, déterminé à prendre la revanche qu’il fomente depuis des années.
Dans la ville enneigée, l’assassin poursuit son passé…

Source : Lisez

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Vos #AvisPolar

  • Namg Namg 24 juin 2021
    Mousson froide - Dominique Sylvain

    L’auteure Dominique Sylvain casse les codes du roman noir depuis son précédent roman une femme de rêve. Ici l’originalité du récit est à travers un des narrateurs un peu particuliers : Jindo, un chien policier élevé pour détecter les appareils informatiques.

    Il a pour maîtresse Jade, une jeune femme maître-chien, d’origine indienne qui vit chez la mère d’un de ses collègues Mark. Jade est brillante, mais elle a été marquée par un évènement de son passé que je vous laisse découvrir. On découvre à travers elle, les rituels, la relation maître-animal si précieuse. Jeune femme passionnée et honnête, elle fait tout pour aider la mère de Mark, mais aussi celui-ci .

    Mark est d’origine coréenne, il est tourmenté, dépendant à diverses substances pour oublier son passé. C’est un bon flic, tenace, sérieux, mais il est toujours sur un fil et valse avec ses démons. Il enquête sur une affaire de pédophilie avec l’aide de Jade et il doit gérer les demandes d’un psychopathe, l’équarrisseur qui n’accepte de parler qu’à lui pour révéler les corps de ses victimes. Outre ses enquêtes, il essaye de ne pas se noyer et de définitivement mettre un terme à sa relation avec son ex femme journaliste Diane.

    L’atmosphère est à la fois poisseuse, lors des crimes et irréelle avec la magie du Canada et de cette neige. On alterne vision de nature par moment, caractéristique de la société canadienne et la violence plus brutale des criminels. L’Asie n’est pas loin avec les origines de Mark, son père et une partie de l’histoire se déroulent en Corée et dans ses quartiers. On découvre aussi des coutumes comme la mudong que je ne connaissais pas. L’enquête est rythmée et nous fait découvrir les ombres de l’âme humaine, la violence sauvage, folle.

    Les personnages sont tourmentés par leurs passés et leurs quêtes de justice ou de vengeance. La qualité de ce roman est la densité psychologique des personnages, leurs failles. L’analyse fine qu’elle fait de la société canadienne et coréenne ainsi que besoin de se reconstruire, de faire face des personnages. Comme toujours la violence n’est pas gratuite chez l’auteure, elle nous en révèle sur la société son racisme, le populisme à travers la candidate aux municipales, la course à l’info avec Diane, l’envers des beaux quartiers. Les violences faites aux enfants à travers ce réseau pédophile sont aussi en filigrane et le système de bande, de meutes de ce type de prédateur. Le « mal » n’existe pas ce sont les choix de ces hommes , leurs actions qui jettent de la noirceur sur la société.

    Jade est le personnage le plus solaire, malgré ses blessures, j’ai aimé aussi sa jumelle Greta, la fragilité de la mère de Mark. Il est rare d’avoir un héros coréen sans caricature ce qui est le cas de Mark, dingue de musique et épris de justice.

    Une enquête que je vous invite à découvrir efficace, intelligente et bien écrite, une fois de plus l’auteure a réussi à capturer l’ambiance , une réflexion sur la violence aux services de personnages attachants et faillibles donc bonne lecture de Mousson froide.

  • lafilleaux1001lectures 15 juin 2021
    Mousson froide - Dominique Sylvain

    En 1997, à Séoul, une petite fille se fait assassiner par son propre père, sous les yeux impuissants de son grand frère... Le décor est planté !
    .
    Nous nous retrouvons ensuite propulsés quelques décennies plus tard, à Montréal. Nous y faisons la connaissance de Mark, enquêteur brillant d’origine coréenne, mais qui s’avère être souvent sous l’emprise de l’alcool et de médicaments.
    .
    En ce moment, il traque des pédopornographes et a engagé un véritable bras de fer avec un tueur en série à la recherche de ses différentes victimes.
    .
    Dans chacune de ces enquêtes, Mark va pouvoir compter sur l’aide d’une maître-chien hors-pair, Jade, qui veille sur lui d’un œil toujours bienveillant, en compagnie de son chien Jindo.
    .
    Mais quand Yong-hwan, un horrible malfrat, et avant tout meurtrier, sort de sa prison coréenne, un vent de vengeance va souffler de Séoul à Montréal. Et Mark et Jade vont se retrouver aux premières loges…
    .
    A travers ce roman noir, je découvre la plume de Dominique Sylvain. Et je peux vous dire que c’est une plume des plus incisives qui ne fait pas dans la dentelle. Elle arrive à nous happer totalement dans cette intrigue et fait monter la tension crescendo !
    .
    L’histoire change régulièrement de point de vue. Nous suivons tantôt Mark, tantôt Jade, tantôt Yong-hwan… Mais surtout, nous avons un narrateur qui intervient de manière régulière tout au long du récit qui n’est autre que… Jindo. Oui, oui, vous avez bien lu ! Jindo, le chien de Jade, nous raconte l’histoire de son œil d’expert à quatre pattes et au flair infaillible. Et aussi surprenant que cela puisse paraître, c’est extrêmement intéressant. Cela donne une dimension tout à fait nouvelle et différente au récit.
    .
    En tout cas, un roman palpitant et original, une plume incisive, que je vous conseille de découvrir fortement si vous avez envie d’une lecture bien sombre !

  • jeanmid 21 mai 2021
    Mousson froide - Dominique Sylvain

    L’année 2021 marque l’arrivée de Dominique Sylvain chez un nouvel éditeur et d’un magnifique roman qui m’a comblé tant par le style que par les personnages qui incarnent ce roman .
    Des personnages marqués par leur passé , un passé qui , comme souvent , a tendance à nous rattraper malgré tous les efforts déployés pour s’en défaire .
    C’est le cas de cette famille coréenne , dont la petite fille a été affreusement massacrée par son père , devant sa mère et son frère . Des images qui vont marquer à vie Chang Wook et sa mère Bo-Ra en ce jour de juin 1997 alors que la pluie de la mousson ne parvenait pas à refroidir la chaleur étouffante de la capitale sud coréenne .
    Yong-Hwan venait de tuer sa petite fille , mais ce voyou alcoolisé n’avait aucun remords : il avait obtenu sa vengeance même s’il devait pour cet acte , passer vingt-cinq ans de sa vie derrière les barreaux .
    Vingt cinq ans plus tard , janvier 2022 : un épais manteau de neige a recouvert Montréal , on y retrouve nos deux rescapés qui ont refait leur vie au Canada . Ils ont changé de nom pour ne laisser aucune trace de leur ancienne existence . Mark Song est lieutenant dans la Police de Montréal et sa mère Min-young est cuisinière dans un restaurant . Mark et son groupe travaillent actuellement sur une enquête dans le milieu de la pédopornographie . Afin de détecter les moindres traces d’images ou de vidéos enregistrées sur un support informatique chez des suspects , il fait appel à une brigade cynophile spécialisée . Jindo est lui formé pour détecter l’odeur du film protégeant les puces en silicium présentes dans n’importe quelle carte mémoire , clef USB , tablette ou ordinateur .Avec sa maîtresse , Jade, ils sont des atouts précieux dans les recherches de preuves . Jade , d’origine amérindienne , est justement logée au rez-de chaussée de l’appartement de Min-Young et elle est secrètement amoureuse de Mark , à qui elle souhaite cacher ses sentiments compte tenu de leur relation professionnelle et malgré les incitations de sa soeur jumelle ..Les nuits de Mark sont ,quant à elles , peuplées de cauchemars où sa petite soeur tient , malgré elle , le premier rôle .Les doses d’alcool et de médicaments combinés ne parviennent pas à l’en guérir mais ne contribuent qu’à le transformer en zombie la journée . Un coup de massue supplémentaire venant de Séoul risque à tout jamais de ranimer ses douloureux souvenirs .

    Disons - le sans exagération : “Mousson Froide” est sans doute l’un des meilleurs romans que j’ai lu de l’auteure , également responsable d’une maison d’édition dédiée aux romans noirs japonais depuis quelques années .
    J’ai été captivé par ce récit à multiples facettes et multi-narrateurs . On suit cette passionnante enquête policière , qui nous entraîne dans les bas-fonds de l’âme humaine et nous fait découvrir les exploits réalisés par ces chiens à l’odorat formé à détecter l’insoupçonnable aux nezs moins aguerris de leurs collègues en uniforme . Jindo , un de nos narrateurs , nous fait découvrir les moindres cachettes qui recèlent une trace électronique des ignobles agissements de ces hommes pervertis par leurs pulsions malsaines . Jindo est un témoin privilégié de la vie privée de sa maîtresse mais également des sentiments confus entre Jade et Mark , avec qui elle partage un héritage difficile et de douloureux souvenirs . C’est une des originalités de ce roman : faire parler un chien et c’est vraiment savoureux . Cela contribue sans aucun doute à nous attacher à cette fratrie débordante d’humanité , qui s’épaule dans les moments difficiles , tentant d’oublier les douleurs du passé. Malheureusement on va vite découvrir que les années de prison n’ont pas calmé l’ignoble Yong-Hwan . Bien au contraire .L’auteur trouve la bonne tonalité comme un parlé symptomatique de ce voyou arrogant et de son état d’esprit : froid , sans aucune morale ni bienveillance envers son prochain ( notamment son meilleur ami ) , calculateur , manipulateur et terriblement redoutable . de quoi nous le rendre hautement antipathique en quelques pages .
    Grâce à l’auteur rien ne nous échappe en effet des sentiments , des espoirs , des regrets ou des rêves de chaque protagoniste , une manière de nous les rendre plus “vrais” et plus "concrets ".

    Si l’enquête et ses développements nous laissent peu de temps pour souffler , le rythme de la dernière partie s’accélère franchement, nous laissant incapable de lâcher une seule seconde le livre . Un mélange d’émotions nous traverse subrepticement , aiguisé par une intensité dramatique qui monte crescendo et semble ne jamais vouloir fléchir .
    Le théâtre de ces péripéties et de ces rebondissements est la ville de Montréal et sa banlieue , une ville attirante , surtout en hiver . Même si ici nos protagonistes ne sont pas là pour faire du tourisme - d’ailleurs certains quartiers décrits ici ne sont sans doute pas dans le Guide du Routard - mais bien pour chasser le crime et se protéger contre de dangereux revenants .
    Un grand millésime pour ce roman de Dominique Sylvain

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.