Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Place aux immortels - Patrice Quélard

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

4 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
1 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Au printemps 1915, Léon Cognard, lieutenant de gendarmerie bourlingueur et anticonformiste, quitte sa brigade bretonne pour rejoindre le front de Picardie et prendre le commandement d’une prévôté de division d’infanterie. Sa nouvelle position est des plus délicates entre une bureaucratie tatillonne et l’hostilité légendaire des fantassins à l’égard des gendarmes, ces empêcheurs de tourner en rond considérés comme des planqués.
Lorsqu’il est confronté à un suicide suspect au sein de l’unité dont il doit assurer la police, Léon traite l’affaire avec son opiniâtreté habituelle. Mais celle-ci l’entraîne dans un engrenage qui risque bien de faire trembler la Grande Muette sur ses fondements…
Certains crimes ne doivent-ils pas demeurer impunis ?
À la guerre, y a-t-il encore de la place pour l’idéalisme ?
Et surtout, quelle valeur reste-t-il à la vérité quand seule compte la victoire ?

Prix du roman de la Gendarmerie nationale 2021.

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Vos #AvisPolar

  • SIGPRO2022 26 décembre 2021
    Place aux immortels - Patrice Quélard

    Place aux immortels de Patrice Quelard

    Ce livre a reçu le prix du roman de la Gendarmerie Nationale 2021 ! Un livre que je devais absolument lire ayant un passé avec cette belle Institution. Au printemps 1915, dit l’auteur, Léon Cognard, lieutenant de gendarmerie, bourlingueur et anticonformiste quitte sa brigade bretonne pour rejoindre le front de Picardie en tant que commandant d’une unité prévôtale de division d’infanterie. La Gendarmerie hier comme aujourd’hui sur décision du ministère de la Défense, met en place au sein des forces armées françaises stationnées à l’étranger ou engagées en opérations extérieures des détachements prévôtaux en charge de missions de police générale et de police judiciaire militaire. Actuellement environ 80 gendarmes Officiers de Police judiciaire sont déployés à l’étranger.
    Mais revenons à notre roman. Nettement moins exposées que les troupes en première ligne, les unités prévôtales, sont mal considérés et rencontrent une franche hostilité parmi les soldats et officiers, considérés comme des planqués, des empêcheurs de tourner en rond. Raillés sous le nom d’immortel car considérés comme des planqués, des militaires qui se prétendent militaires mais ne vont pas au front, tuer et se faire tuer.
    Le lieutenant Léon Cognard dont vous retrouverez en italique ses commentaires qui ne manquent pas de sel, fort en gueule, ne se laissera pas marcher sur les pieds quelque soit l’officier supérieur qu’il rencontrera. Cela commence par sa présentation au colonel Testard, chef d’état major du Général Bouyssou, lors de sa prise de fonction. « Celui-ci me charge de vous souhaitez la bienvenue de sa part, mais il n’a pas le temps de vous recevoir dans l’immédiat... Ce que Cognard traduit par ni dans l’immédiat ni demain, ni jusqu’aux calendes grecques, et si jamais il souhaite vous recevoir un jour, ce ne sera sûrement pas pour vous accrocher une médaille. »
    Or, voilà que le lieutenant Léon Cognard va être confronté au suicide suspect du caporal Guyader. Léon et son adjoint Bellec va alors avec opiniâtreté enquêter sur cette mort, trop vite classée en suicide par le commandant de ce régiment. Souvent, lorsque l’on cherche l ! On trouve . Bien entendu cela ne fait pas que des heureux et là l’enquête ouverte par Léon Cognard va faire trembler la Grande muette sur ses fondements !
    Certains crimes ne doivent pas demeurer impunis et quelle valeur à la vérité quand seule compte la victoire ! Interroge Patrice Quelard dans son livre place aux immortels .
    Vous allez découvrir une figure, comme l’on dit, celle de Léon Cognard, ne manquant ni humour, ni sens du terrain , ni de l’enquête sur son cheval Rossinante. Vous découvrirez autour de lui, des personnages haut en couleur dont même les détails physiques vous seront précisées. Vous verrez un homme, un officier de gendarmerie dans son rôle d’encadrant, veillant à la santé physique des hommes placés sous ses ordres, vous ressentirez cet esprit de corps qui l’anime et vous le retrouverez en duel sur une plage de Bretagne, le 7 octobre 1917. Ce livre et précis, réaliste, détaillé par son auteur qui n’est pas un gendarme, mais on aurait pu le penser, livre un regard sur les missions de la gendarmerie prévôtale lors de cette première guerre mondiale avec bonhomie, humour et sens du service .
    Ce livre Place aux Immortels, prix du roman de la Gendarmerie 2021, je vous invite à le découvrir. C’est un bel hommage aux gendarmes prévôtaux à cette époque est une belle histoire criminelle.Vous aurez sûrement un peu de nostalgie a quitté ce Capitaine Léon Cognard ce 30 juin 1919, dans sa brigade d’Etel alors qu’il recherche sur son bureau la circulaire pour une demande de volontaire pour la prévôté au Levant dans l’empire Ottoman. Ou le voir partir, « voir des aras bleus en liberté ça c’était un projet fondateur ! Quelle plus belle destination d’aventure que l’Amérique du Sud, pour un ingénieux hidalgo sur son fringant destrier ! » Bonne lecture ! Bien à vous.

  • Killing79 24 décembre 2021
    Place aux immortels - Patrice Quélard

    Pourquoi ne l’ai-je pas lu plus tôt ? Voilà la question que je me pose à la fermeture de ce livre. Pourtant, je connaissais déjà Patrice Quélard qui m’avait impressionné il y a quelques années avec « Fratricide ». A l’époque, je n’avais pas tari d’éloges sur ce magnifique roman. A la sortie de ce nouvel opus, j’étais ravi de retrouver l’auteur. Hélas, pris dans la spirale des sorties littéraires, celui-ci était resté coincé dans ma Pile à Lire. Heureusement, cette erreur est réparée et je m’en félicite !

    J’ai retrouvé avec plaisir sa plume virtuose. Il sait créer une ambiance et plonger le lecteur dans son univers. La première guerre mondiale n’est pas ma tasse de thé, mais il arrive, grâce à son travail et son talent, à m’entraîner avec lui dans les tranchées.

    Sous couvert d’une enquête pour meurtres, on découvre le fonctionnement interne et le rôle méconnus de la gendarmerie pendant le conflit. On rencontre surtout le génial lieutenant Léon Cognard. Il est de ces personnages qu’on n’oublie pas. Il est charismatique, éloquent et philosophe à ses heures perdues. Sa persévérance et sa confiance en lui frôlent parfois l’arrogance. Mais ses qualités et ses défauts en font un homme haut en couleur qui illumine le récit. Il joue avec les mots et les passes d’armes avec ses collaborateurs de la Grande Muette, en particulier avec ses supérieurs, sont des moments jouissifs de cette lecture.

    « Place des immortels » est la formidable introduction d’un héros que j’aurai une grande joie à retrouver pour une prochaine aventure. Jusque-là, Patrice Quélard était un peu confidentiel. Je peux comprendre que vous soyez passés à côté. Mais maintenant qu’il est soutenu par un éditeur de renom, vous n’avez plus d’excuses pour ne pas lui laisser sa chance. Je vous garantis que vous me remercierez d’avoir mis en avant ce grand écrivain !

    https://leslivresdek79.wordpress.com/2021/12/24/patrice-quelard-place-des-immortels/

  • jml38 21 avril 2021
    Place aux immortels - Patrice Quélard

    1915, Léo Cognard, lieutenant de gendarmerie, prend le poste de prévôt de division dans le département de la Somme, au plus fort du conflit. Il se fait rapidement remarquer par une attitude originale, autant auprès de ses hommes que de ceux d’autres unités.

    L’intérêt du récit est d’abord et surtout historique, l’intrigue policière que propose l’auteur se présentant comme une petite histoire noyée dans la grande. le rôle de la gendarmerie, la prévôté, en période de guerre n’ayant pas souvent été évoqué, on le découvre à travers le quotidien de personnes chargées d’accomplir des tâches de maintien de l’ordre qui leur attirent inimitié et rancoeur de la part de soldats qui, confrontés à la loterie mortelle des combats, les considèrent comme des planqués.

    Dans ce cadre où la mort frappe les hommes par milliers, le lieutenant s’intéresse à celle d’un capitaine dont l’épouse est persuadée qu’il n’a pas été tué par un projectile ennemi, puis à un suicide fortement douteux dans le même régiment. Mais il s’aperçoit vite que son sens de la justice n’est pas partagé par la hiérarchie d’une armée qui porte bien son surnom de « grande muette ».

    Léo Cognard est un homme cultivé, passé maître dans l’art de la rhétorique, ce qui nous vaut de savoureuses passes d’armes avec ses supérieurs, dont le colonel Testard, et avec certains officiers de l’infanterie plus gradés que lui, à qui il tient tête, fort des prérogatives que lui donne la position de la gendarmerie en temps de guerre. Têtu, il n’hésite pas, quitte à obtenir le surnom de Don Quichotte, à se battre contre des brasseurs de vents qui n’apprécient pas sa détermination à obtenir réparation pour les familles des deux soldats dont la mort ne doit rien aux balles allemandes.

    Son obstination lui vaut une réputation de prétentieux et d’emmerdeur. Réfutant le premier terme, souvent question pour lui de point de vue et de circonstance, il reconnaît aisément qu’en ce qui concerne le deuxième, si ne pas faire comme les autres c’est être un emmerdeur, alors oui, il en est bien un depuis toujours.

  • Solène246 5 avril 2021
    Place aux immortels - Patrice Quélard

    Tout d’abord, je tenais à remercier une nouvelle fois les éditions Éditions Plon pour leur confiance qu’ils m’accordent en m’envoyant leur service presse.
    Nous voici dans un polar historique avec une bonne enquête judiciaire.
    L’auteur nous embarque dans ce pan de l’histoire qui est peu connu, comme la place de la gendarmerie pendant la seconde guerre mondiale.
    Voici un polar historique très riche, précis et réaliste.
    Pour les personnes qui aiment les polars historiques, il faut le lire !

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.