Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Pour solde de tout conte - Jocelyne Bacquet

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

3 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Dans ce thriller, Jocelyne BACQUET vous propose ici la deuxième enquête des inspecteurs Verney et Charcot, devenus complices par la force des choses dans "Fallait Pas", le Tome 1 de cette série.Cette nouvelle affaire, toute en suspens, nous emmène à la lisière de la folie, un voyage dans les méandres du cerveau d’une psychopathe, une sorte de « copycat », ces tueurs en série qui en imitent un autre. La différence, c’est qu’elle a décidé de s’inspirer des contes de fées de notre enfance...Elle est imprévisible, mais aussi provocatrice et très joueuse. Ce qu’elle aime, en dehors de faire le mal, même si pour elle ce mot ne revêt aucun sens, c’est le pouvoir qu’elle exerce sur autrui.Elle met à mort plus qu’elle ne tue, allant ainsi au bout de son pouvoir.Devenue compulsive, elle va se mettre en danger. En danger de perdre son pouvoir et de se perdre elle-même.Si la folie vous intrigue, vous donne envie d’aller lire ce qui se passe dans la tête des tueurs compulsifs, si vous vous demandez comment une femme peut-être à la fois mère et serial-killer, ce livre vous tend les bras...

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

  • Acheter sur Cultura

Pour aller plus loin

Vos #AvisPolar

  • alexandra 25 avril 2021
    Pour solde de tout conte - Jocelyne Bacquet

    Nouvelle enquête du duo Charcot Verney après "Fallait pas".
    Ou comment réussir à sourire alors qu’on lit un truc répugnant qui nous ferait frémir chez n’importe quel autre auteur !
    C’est génial et ça s’appelle la "Jocelyne touch"😁
    Prenez une tueuse en série qui rêve de transmettre le flambeau à ses enfants, qui s’inspire des contes d’Andersen pour commettre ses crimes. Marie, puisqu’elle se fait appeler Marie, a une vie sociale parfaite, une façade irréprochable. Mais ça c’est pour la vitrine...
    Elle se livre au lecteur sans filtre, on sait tout d’elle, comment, quand et pourquoi elle a commencé à tuer... Elle jouit de son histoire, elle recherche le plaisir dans tous les crimes qu’elle commet, c’est perçu comme un besoin sexuel, instinctif. Elle n’a aucun empathie, n’éprouve rien pour personne. Vous avez dit psychopathe ? Sociopathe ?
    L’auteur n’épargne rien au lecteur mais il n’y a aucun sentiment de gore inutile ou de surenchère parce que sur le choix des mots, des tournures de phrase on comprend que l’auteur s’amuse... je visualisais l’auteur en train de pouffer de rire devant son clavier l’idée du bon tour ou du truc dégueu qu’elle allait infliger à la victime/ au lecteur.
    Bizarrement le passage qui m’a le plus fait peur c’est quand elle attrape le chat Diabolo !😱
    Et puis nous retrouvons notre sympathique trio Verney, Charcot et Durant. Ils sont diablement efficaces et perspicaces, Verney s’affirme par rapport à la première enquête. Il n’est plus le petit jeunot sans expérience face à Charcot de la PJ. Durant est là fidèle au poste.
    J’ai beaucoup aimé ce jeu entre Marie et les policiers, comme une gamine qui cherche l’attention de ses parents, comme le chat qui offre le cadavre d’une souris à ses maitres. La psychologie de Marie est effrayante, son attitude et ses projets pour ses enfants font froid dans le dos. La mécanique dans son cerveau est un régal à observer, l’élaboration de ses scénarios... finalement on se rend compte que l’auteur ne s’attarde pas sur la mise à mort en elle-même mais on suit le besoin naitre dans l’esprit de Marie, on sait qu’elle passe à l’acte puis rideau. Et hop nous voilà face aux flics qui apprennent le meurtre et hop les voilà à la morgue. Finalement on ne voit rien mais on devine, on imagine, on anticipe... et c’est diablement retors et efficace.

  • celine85 21 avril 2021
    Pour solde de tout conte - Jocelyne Bacquet

    C’est encore avec un très grand plaisir que j’ai découvert un autre livre de Jocelyne Bacquet. Cette fois je vais vous parler de « Solde de tout conte ». Il s’agit de la deuxième enquête des inspecteurs Verney et Charcot devenus complices par la force des choses dans « Fallait pas », le tome 1 de cette série (voir dans mes anciennes publications si vous souhaitez en savoir plus sur ce tome 1).
    Ici 2 femmes sont retrouvées mortes dans des ruelles différentes mais dans le même quartier. Même si elles ne sont pas mortes de la même façon, ils ont fait le rapprochement sur ses deux victimes car on a retrouvé à chaque fois un papier glissé dans une poche de leur pantalon. Il était écrit une année 1843 et 1845. Baptiste pense avoir trouvé le lien : les contes de fées, les contes d’Anderson. La façon dont la victime a été tué rappel le conte 1843 « le rossignol et l’Empereur de Chine » et 1845 « La petite fille aux allumettes ». Avoir cette explication est un début mais l’enquête s’annonce très compliquée…
    Une petite originalité dans ce livre, derrière ces meurtres se cache une femme et oui une psychopathe. Elle nous plonge dans la tête de cette femme qu’elle appelle « Marie » au début et qu’elle nous présente comme une mère de deux enfants. Comment peut-elle faire ça ? Mère de famille et serial killer ! On est happé par cette histoire dès le début. Je suis une nouvelle fois conquise par la plume de Jocelyne Bacquet. Va-t-il y avoir une suite ?....

  • Les lectures de Maryline 20 avril 2021
    Pour solde de tout conte - Jocelyne Bacquet

    Encore un coup de cœur avec cette deuxième enquête menée par Verney et Charcot !

    L’auteure commence par nous rappeler la définition d’un psychopathe. Ça annonce d’entrée la couleur ! J’adore ! Par contre, moi qui revendique le statut de psychopathe, je le dis solennellement, je n’en suis pas une finalement, loin de là ! J’aime lire ce genre d’intrigue mais de là à reproduire les faits et gestes de ces personnes ! Non merci, je n’en suis pas capable ! Ça reste de la fiction après tout !

    Le roman est découpé en plusieurs parties mais j’avoue que je ne suis pas sûre que ces dernières soient vraiment utiles, je n’en ai, du moins, pas compris la signification. Pour le reste, tout est parfait !

    Marie, jeune mère divorcée depuis un an, savoure enfin cette situation de célibat depuis environ 6 mois. Elle peut dorénavant être elle-même et s’adonner à sa passion (dont je ne vous dirais rien ! Na !). L’auteure réussit parfaitement à tenir le lecteur en haleine dès le début avec ce secret bien gardé que Marie aime pratiquer lorsque ses enfants sont chez leur père.

    De leurs côté, les inspecteurs Verney et Charcot se voient confier une nouvelle enquête. En effet, deux jeunes femmes sont retrouvées mortes dans deux ruelles différentes, tuées de manières divergentes. Très vite, ils font un lien (avec l’aide de la femme de Verney) avec les contes d’Andersen (d’où le titre !).

    Benoit, quant à lui, est un jeune professeur en vacances qui vient tout juste d’emménager dans sa nouvelle maison. C’est l’été et il a deux mois pour remettre en état le jardin de deux hectares. Il fait la connaissance de ses deux voisines respectives de droite et de gauche, Lauren et Karine, ainsi que de son troisième voisin, un homme qu’il ne peut pas voir tellement la végétation est dense de ce côté-là mais avec qui il converse aisément chaque jour ou presque.

    J’ai beaucoup aimé ce thriller, il est vraiment plein de suspense, d’action et de rebondissements. L’auteure des crimes (eh oui, c’est une femme !) aime jouer avec Verney et Charcot et prend des risques fous ! On se demande comment elle va s’en sortir ! On la suit dans les méandres de ses souvenirs avec quelques flash-back, on découvre son cheminement meurtrier, on apprend ce qui lui fait du bien dans ses actes... Bref, on est un peu dans sa tête et c’est super bien décrit ! Charcot et Verney forment un super duo, l’un est très observateur alors que l’autre est plus dans la retenue. Mais ils sont complémentaires et se soutiennent sans cesse. Je les trouve très attachants.

    J’ai adoré, tout autant que la première enquête (Fallait pas). Bravo à l’auteure car ce n’est pas forcément facile de réussir deux fois de suite à produire un coup de cœur ! Et c’est la cas ici pour moi, deux enquêtes, deux coups de cœur.

    Une saga de polars comme je les aime ! J’espère bien que l’auteure ne va pas s’arrêter ici et que Verney et Charcot reviendront prochainement dans une nouvelle enquête. Une auteure à suivre, une écriture et un style très prometteur. Bravo à elle pour cette merveille encore une fois !

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.