Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Radio-Vérité - Jean-Jacques Pelletier

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

0 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Vous avez dit radio vérité ?
Sébastien Cabot, l’animateur vedette de Radio-V – la chaîne qui dit la vraie vérité au vrai
monde –, n’est pas rentré à la station après la pause du lunch. La thèse de la disparition est rapidement écartée quand un premier message est reçu par la station, qui le transmet à la police.
Les demandes des ravisseurs, le mysté rieux " Front de libération des victimes ", sont simples :
" Versez la rançon, fermez Radio-V et Cabot sera libéré ". L’inspecteur Théberge, qui avait d’abord pensé à une opération pour mousser les cotes d’écoute, ne croit pas non plus à une initiative personnelle de Cabot, en renégociation de contrat. Ne connaissant la chaîne et ses émissions que de (mauvaise) réputation, le policier demande au service de l’informatique de lui envoyer leur meilleur gars, croyant que la clef de son enquête passe par le site Internet de la station. Le gars en question, c’est Claude Roussel, une jeune femme qui, sous ses airs bon enfant, cache une crack informatique redoutable. Les résultats de son analyse des enregistrements des derniers mois de l’émission de Cabot laissent Théberge pantois. Ce ne sont pas un ou deux individus que les propos de l’animateur visent avec véhémence, mais des pans entiers de la population : les prostituées, les BS, les immigrants, les politiciens, les gauchistes, les féministes, les homosexuels, les artiss... bref, tous ceux qui ne font pas partie du vrai monde, dixit l’animateur. Avec une si longue liste de suspects, l’enquête de Théberge piétine, si bien que les V les fans irréductibles de Cabot et de ses comparses décident de lancer leur propre enquête, perquisitionnant les maisons de la ville avec l’espoir de retrouver leur idole. Plutôt que de l’aider, cette opération génère un flot de plaintes et la police, submergée, ne sait plus où donner de la tête.

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

  • Acheter sur LesLibraires.fr
  • Acheter sur Emaginaire
  • Acheter sur Cultura
  • Acheter sur Rakuten

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.