Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Survivre - Vincent Hauuy

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

17 #AvisPolar
5 enquêteurs
l'ont vu/lu
4 enquêteurs
Veulent le voir/lire

Résumé :

2035. La Terre est en sursis : les catastrophes climatiques se multiplient, les sociétés sont en ébullition et les réserves d’eau potable se raréfient. Le survivalisme prend de l’ampleur. Survivre devient à la fois un défi et une obsession. C’est aussi le thème et le nom du grand jeu télévisé que lance le milliardaire Alejandro Perez, magnat des intelligences artificielles.
Dans l’énorme complexe construit ad hoc dans l’Idaho, le lancement de Survivre s’annonce spectaculaire. Mais lorsqu’un agent de la DGSE infiltré dans l’organisation de Perez disparaît, son frère, l’ex-journaliste Florian Starck, se décide à intégrer l’émission.
Et découvre un envers du décor aussi mystérieux que terrifiant.
Car la promesse d’un grand divertissement dissimule un objectif beaucoup plus sombre. Dès la première épreuve, le compte à rebours commence.
Pour les candidats.
Pour Florian Starck.
Et pour nous tous.

Vos #AvisPolar

  • Aude Lagandré 21 mars 2020
    Survivre - Vincent Hauuy

    Un livre qui arrive à point nommé dans une atmosphère actuelle très préoccupante. « Survivre », un titre qui donne des frissons face à ce que nous vivons actuellement, et qui remet en cause nos libertés individuelles pour le bien collectif. Ne serait-ce que pour ces raisons-là, il est intéressant de lire ce roman pour découvrir comment Vincent Hauuy imagine notre futur. Un futur proche, puisque nous sommes ici en 2035. La terre est en grande difficulté et connaît des « vagues migratoires sans précédent », des canicules meurtrières, des conflits qui explosent, des villes sous loi martiale, des guerres entre pays pour négocier le prix de l’eau. La pauvreté accrue provoque des guerres civiles sans précédent « Quand on a tout perdu, la perspective de la mort n’est plus un frein. » Florian Starck est ce qu’on appelle un survivaliste, et un exilé volontaire. Il a fui la société pour se réfugier en pleine nature, celle-ci lui ayant pris les deux êtres qui comptaient le plus dans sa vie. Il a quitté la société parce qu’il ne supportait plus l’espèce humaine. Il est appelé par sa sœur Claire, ministre de l’Intérieur pour participer à « un divertissement international sur le thème de la survie, la grande préoccupation du moment. » Son rôle officiel sera de coacher une participante pour l’aider à remporter le jeu. Sauf que sa véritable mission ne va pas s’arrêter là…

    Vincent Hauuy sort de sa zone de confort (les thrillers classiques) pour nous proposer un roman dystopique et sa vision du monde dans quinze ans. Avant tout, sachez que ce n’est pas MA zone de confort habituellement, mais comme j’aime quand les auteurs sortent de la leur, je sors aussi de la mienne. La vision d’un avenir proche m’a toujours fortement angoissée, car nous vivons rarement dans des prairies à cueillir des pâquerettes en pique-niquant près d’une rivière aux eaux claires. L’auteur dévoile « une course entre l’homme et la nature », puis une course entre l’homme et l’intelligence artificielle. Autant dire que le monde 2.0 imaginé est très loin d’être un monde idéal, et on se demande ce que Florian qui a tenté de « créer un environnement autosuffisant » vient faire dans ce stupide jeu télé, comme en fleurissent déjà des dizaines en 2020. Sachez simplement que les choses ne sont pas aussi simples qu’elles paraissent, le reste c’est à vous de le découvrir.

    Je ne sais pas si c’était la période parfaite pour commencer ce roman d’anticipation (avant l’annonce du confinement), toujours est-il qu’il a été terriblement anxiogène pour moi. Ce qui veut dire que la recette de l’auteur fonctionne, me direz-vous ! J’ai appris de nouveaux mots comme bushcraft ou collapsologues dont je n’avais même aucune connaissance. Vincent Hauuy possède un réel talent de conteur puisqu’en quelques chapitres, ce monde de 2035 devient le nôtre. Florian est devenu rapidement une copie de Mike Horn version augmentée MacGyver, et le jeu « Survivre », une imitation en beaucoup moins drôle de Koh Lanta. Nous sommes également, et il ne faut pas l’oublier au cœur des nouvelles technologies terriblement développées en quinze ans. L’intelligence artificielle a fait des bonds de géant et commence progressivement à remplacer les hommes que nous sommes. Il y a vraiment de quoi s’inquiéter.

    Le réalisme du roman m’a mise mal à l’aise… J’étais tellement dans ce nouveau monde que j’ai eu peur qu’il soit le mien, alors que je sais très bien qu’il va être le mien. J’ai éprouvé plusieurs fois un réel malaise physique en lisant ce que nous avions fait de notre terre, et ce qui nous restait encore à détruire. À l’heure où nous sommes tous confinés dans nos maisons, ce roman n’a jamais semblé aussi réel : le monde entier est attaqué par un virus qui fait des milliers de morts. Vincent Hauuy en rajoute une couche pour bien nous expliquer qu’il s’agit là qu’un début : « Je me souvenais d’un projet pluridisciplinaire à grande échelle, principalement financé par les pays du G8, la Chine et l’Inde ; une coalition internationale qui avait pour but d’estimer les dangers liés à la fonte accélérée du permafrost. Au menu des réjouissances, une étude sur le méthane, le mercure et bien sûr les bactéries et virus prêts à se libérer de leurs gangues de glace. »

    Jusqu’à présent, la transhumance consistait à déplacer saisonnièrement un troupeau vers de nouveaux pâturages. Vous allez découvrir qu’en 2035 ce n’est plus tout à fait le cas… et c’est terriblement oppressant. IL n’est pas facile de sortir un roman sur une thématique pareille en ces temps troublés. L’auteur n’avait sans doute pas prévu de s’inscrire aussi près d’une situation si anxiogène et si réelle. Toutefois, j’espère que ce texte trouvera son public parce qu’il est un excellent roman du genre et que fermer les yeux sur une situation existante n’est pas forcément la meilleure chose à faire. Vincent Hauuy m’apparaît aujourd’hui comme un lanceur d’alerte, transformant l’envers d’un jeu vidéo en réalité.

    Je remercie les éditions Hugo thriller pour ce premier envoi de leur catalogue et Netgalley qui avait eu la gentillesse d’accepter ma demande.

    #SURVIVRE #NETGALLEYFRANCE

  • Mouchemike 2 avril 2020
    Survivre - Vincent Hauuy

    Quel bonheur de retrouver la plume de Vincent Hauuy dans ce nouveau livre que je classerai dans les thrillers d’anticipation.

    Nous allons donc suivre Florian Starck, un français qui a tout abandonné pour vivre dans la nature en autonomie totale ? Nous sommes donc en 2035, la terre est en fin de vie à cause du réchauffement climatique, les glaciers fondent à vue d’œil provoquant la montée des eaux. Des super-ouragans ont fait leur apparition et peuvent ravager une région en un clin d’œil. Le monde est en proie à la rebellions et les machines contrôlées par des IA ont remplacé les Hommes dans les activités professionnelles.

    voilà le contexte de notre histoire dans laquelle notre personnage principal va évoluer et va devoir retrouver son frère disparu alors qu’il enquêtait secrètement sur Alejandro Perez, un richissime homme d’affaires aillant créé la plus part des IA existantes. Son nouveau projet, proposer une émission de télé-réalité, où des gens de tous horizons vont devoir survivre dans des conditions extrêmes.

    Un livre nous poussant à la réflexion sur notre façon de vivre, de consommer, d’utiliser nos ressources. Un livre inspiré de notre consommation réelle actuelle et qui sonne tellement VRAI. J’ai presque l’impression de lire dans 20 ans une véritable histoire d’un homme essayant de survivre dans un monde ravagé.

    Un énorme coup de Cœur pour moi, un grand bravo à Vincent Hauuy qui a su se renouveler en proposant un Thriller dans un contexte complètement inhabituel et qui à su en faire un grand Thriller. Un an d’attente entre chaque livre est vraiment trop long pour moi.

  • jeanmid 4 avril 2020
    Survivre - Vincent Hauuy

    Survivre est un mot à la « mode » ou plutôt du moment , Survivre au virus . Survivre au confinement . Dans son imagination débridée et créative de créateur de jeux vidéo , Vincent Hauuy invente un futur beaucoup plus catastrophique .
    Le monde de 2035 est un monde où chacun se bat pour de l’eau par cette canicule incessante . Un monde où les plus chanceux ou à la constitution la plus forte passent à travers les gouttes des épidémies bactériennes à répétition . Un monde où les plus démunis s’attaquent à ceux qui ont encore quelque chose . Un monde où règnent les conflits permanents entre groupes ou nations et où les pillards attaquent sans merci les communautés humaines encore bienveillantes alors que les drones et autres robots pullulent quelles que soient leur taille . Souvent pour tenter de réparer un manque comme la disparition de certains insectes comme les abeilles . D’autres pour faire la guerre ou espionner .La technologie à l’image de ceux qui la conçoivent ou l’utilisent . « Good or Evil. »
    C’est dans ce contexte particulier que l’on fait connaissance avec Florian Starck . Un homme qui a tout perdu : sa famille comme son optimiste dans un monde meilleur et qui vit en quasi ermite depuis 4 ans dans un coin de la France . Sa soeur ,Claire , ministre de l’intérieur dans le gouvernement actuel , lui demande de sortir de sa retraite pour tenter de retrouver leur frère ainé , Pierrick, parti en mission pour la DGSE , espionner un certain Alejandro Perez , industriel milliardaire qui oeuvre dans le milieu de l’intelligence artificielle . Pierrick a disparu et le seul moyen de le retrouver est que Florian participe à un jeu de télé-réalité organisé et sponsorisé par Perez . Une émission diffusée dans le monde entier appelée « Survivre » . Pierrick a conseillé d’embaucher son frère comme coach dans l’émission . Contraint et forcé Florian va finalement accepter d’y aller et ce , bien que cela soit en contradiction avec ses idéologies ; il sait qu’il peut compter sur sa soeur mais il aura également besoin de ses connaissances en milieu hostile pour se sortir de cette aventure plutôt périlleuse comme sa jeune candidate , Zoé , de certains mauvais pas ..

    On connaissait l’auteur de thrillers . on découvre Vincent Hauuy sous un nouveau jour : le roman d’anticipation . Et on peut dire que le bougre ne s’en sort plutôt pas mal nous offrant un récit glaçant parce qu’il est terriblement plausible . le bonhomme a bien étudié son truc ne laissant aucune matière à l’improvisation et à l’à peu près dans ces descriptions : que ce soit la horde de robots de tout poil , les termes employés en matière de randonnées extrêmes - je crois que je vais pouvoir passer maitre dans l’art et la manière de trouver de l’eau dans le sable ou la terre comme faire du feu avec deux morceaux de bois ( ça me fait me penser à une pub …) grâce à lui , moi qui ait du mal à réparer une ampoule - ou les personnages parfaitement incarnés qui rendent cette histoire parfaitement crédible . de temps à temps il faut mettre la lecture en pause et se dire « Tout ça n’est que de la fiction mon garçon ! » . On retrouve par contre le rythme trépidant des thrillers afin que le lecteur se retrouve embarqué jusqu’au bout dans cette histoire , que je n’espère en rien prémonitoire .

  • bookliseuse 5 avril 2020
    Survivre - Vincent Hauuy

    2035, Florian Starck, ancien journaliste, vit en reclus dans les Alpes, au milieu de nul part dans une cabane qu’il a construit.

    On découvre un monde qui survit difficilement, suite à diverses catastrophes climatiques, épidémies bactériennes, un monde à l’agonie. Il manque de tout, de nourriture, d’eau, de travail. La population fuit la misère, les climats arides allant d’un endroit à un autre, on les appelle les réfugiés climatique.

    Florian va devoir quitter son refuge, quand sa sœur, lui apprend la disparition de leur frère espion pour le compte de la DGSE, elle lui demande de l’aider à le retrouver. Il réalisait un reportage sur Alejandro Perez, quand il a disparu.

    Il va devoir accepter de devenir coach de survie aux Etats-Unis dans l’Idaho, pour une émission de télé-réalité créé par Alejandro Perez, milliardaire précurseur dans la création des intelligences artificielles.

    Au fil des pages, on découvre un monde horrible, où tout se monnaie, même les organes. On ne parle réellement pas de vivre, mais de survivre.

    L’auteur, Vincent Hauuy, n’est-il pas visionnaire ? N’a-t-il pas au fond raison sur l’avenir de l’espère humaine ? Il décrit tellement bien comment l’humanité en est arrivée là, que l’on ne peut que se dire, mon Dieu, on fonce droit contre le mur si l’on ne change pas rapidement de comportement. On se pose d’autant plus rapidement la question quand on voit ce qui se passe actuellement avec le COVID-19.

    Vincent est vraiment sorti de sa zone de confort, ce roman n’a absolument rien à voir avec ses autres livres. Même si cela reste un thriller, je le classerai dans un genre complètement différent, celui de l’anticipation.

    Ce livre, il faut le dire, fait froid dans le dos. La description de ce monde pourri, ou rien d’autre ne compte que sa propre survie au détriment des autres est tellement réaliste. On a qu’une envie, partir loin de tout et vivre dans un lieu désert loin de tout ça.

    À livre à lire absolument !

  • Matildany 6 avril 2020
    Survivre - Vincent Hauuy

    2035. Le monde est devenu chaos, les changements climatiques ont accentué les catastrophes naturelles et les inégalités sociales, amplifié l’insécurité.
    Florian Starck vit en ermite dans les Alpes, après avoir perdu sa femme et sa fille. Ses échanges sociaux se résument à quelques interactions avec la communauté voisine.

    Contacté par sa sœur, figure importante de l’État, qu’il évitait jusque-là, au vu de leurs idéaux antagonistes, il apprend que leur frère aîné Pierrick a disparu. Chargé par la DGSE d’espionner les coulisses d’un nouveau jeu de télé- réalité, "Survivre", mis en place par Alejandro Perez, milliardaire et génie des nouvelles technologies, il avait recommandé son frère comme entraîneur dans le jeu, avant de se volatiliser. Florian décline mais de retour chez lui, une rencontre avec une bande de pillard, qu’il esquive par lâcheté, entraîne un drame chez ses voisins.

    Honteux, il accepte alors sa mission et découvre à son tour le jeu, où il sera chargé de coacher Zoé, jeune participante de 16 ans. Entre les moments où il lui enseigne la survie, il enquête afin de découvrir où se trouve Pierrick, et découvre un monde où les Intelligences Artificielles sont la nouvelle norme.

    Un thriller d’anticipation, qui sonne très juste au niveau des conséquences d’une crise climatique. On sent que Vincent Hauuy s’est solidement documenté, après avoir livré son imagination aux dérives de la société.

    Les explications quant au développement de l’intelligence artificielle ne nuisent pas au rythme du roman, le tout dans une narration aux aspects cinématographiques. Les personnages sont bien calibrés, mais ils auraient peut-être mérité un approfondissement pour un peu plus de densité, je n’aurait alors pas boudé des pages en plus. Une lecture distrayante, avec une résonnance particulière en cette époque de pandémie.

    https://instagram/com/danygillet

  • Matildany 6 avril 2020
    Survivre - Vincent Hauuy

    2035. Le monde est devenu chaos, les changements climatiques ont accentué les catastrophes naturelles et les inégalités sociales, amplifié l’insécurité.
    Florian Starck vit en ermite dans les Alpes, après avoir perdu sa femme et sa fille. Ses échanges sociaux se résument à quelques interactions avec la communauté voisine.

    Contacté par sa sœur, figure importante de l’État, qu’il évitait jusque-là, au vu de leurs idéaux antagonistes, il apprend que leur frère aîné Pierrick a disparu. Chargé par la DGSE d’espionner les coulisses d’un nouveau jeu de télé- réalité, "Survivre", mis en place par Alejandro Perez, milliardaire et génie des nouvelles technologies, il avait recommandé son frère comme entraîneur dans le jeu, avant de se volatiliser. Florian décline mais de retour chez lui, une rencontre avec une bande de pillard, qu’il esquive par lâcheté, entraîne un drame chez ses voisins.

    Honteux, il accepte alors sa mission et découvre à son tour le jeu, où il sera chargé de coacher Zoé, jeune participante de 16 ans. Entre les moments où il lui enseigne la survie, il enquête afin de découvrir où se trouve Pierrick, et découvre un monde où les Intelligences Artificielles sont la nouvelle norme.

    Un thriller d’anticipation, qui sonne très juste au niveau des conséquences d’une crise climatique. On sent que Vincent Hauuy s’est solidement documenté, après avoir livré son imagination aux dérives de la société.

    Les explications quant au développement de l’intelligence artificielle ne nuisent pas au rythme du roman, le tout dans une narration aux aspects cinématographiques. Les personnages sont bien calibrés, mais ils auraient peut-être mérité un approfondissement pour un peu plus de densité, je n’aurait alors pas boudé des pages en plus. Une lecture distrayante, avec une résonnance particulière en cette époque de pandémie.

    https://instagram.com/danygillet

  • mouffette_masquee 21 avril 2020
    Survivre - Vincent Hauuy

    Résumé : 2035, le monde n’est plus ce que l’ont connaît. Pillages, effondrement économique et politique, catastrophes naturelles à la chaîne. Florian s’est exilé depuis quatre ans déjà en pleine forêt, dans les Alpes, où il vit en autarcie. Après un énième coup du sort et la disparition de son frère aux USA, il décide d’abandonner son exil afin de tenter de le retrouver. Pour cela il accepte le rôle de coach dans une nouvelle émission de télé-réalité américaine dont le but, pour les candidats, est très simple : Survivre.

    Mon avis : En ce moment, je ne sais pas si c’est dû au confinement mais je me lance dans la lecture de livres qui, sur le papier, ne sont pas pour moi. Cette fois-ci : une dystopie ! Moi qui déteste les récits futuristes, la science-fiction et la technologie de pointe, me voilà servie. Mais de l’autre côté de la balance, il y a l’auteur. Et ça, ça change tout. Son talent est tel qu’il m’a embarquée dans son aventure pour ne me libérer, à la fin, pantelante et en pleine réflexion sur le sens de la vie et ce que nous, humains, sommes en train d’en faire. Prise au jeu, j’avais l’impression d’être l’ombre de Florian et de subir les épreuves, le stress en même temps que lui. Acculée et apeurée par les épreuves qu’il traversait. Dubitative quant à ces expériences et avancées technologiques. Fataliste quand à l’avenir de l’humanité ; surtout avec cette pandémie que nous subissons en ce moment, et les dérèglements climatiques de plus en plus nombreux auxquels nous devons faire face. J’ai beaucoup aimé Zoe, avec son côté grognon d’adolescence rebelle mais pétillante d’intelligence. Je ne m’attendais pas à tout ça. Mais quelle aventure ! Si vous ne l’avez pas encore lu, n’hésitez pas, vous ne pourrez qu’aimer.

  • Sharon 21 avril 2020
    Survivre - Vincent Hauuy

    Cela pourrait presque être demain, d’ailleurs c’est demain que l’action se passe : qu’est-ce que quinze ans au regard de l’humanité ? Voici quinze ans, nous nous disions que la canicule avait eu lieu deux ans plus tôt. Nous ne pensions pas être confinés quinze ans plus tard - et l’auteur n’aurait sans doute pas pensé que son livre sortirait dans une telle claustration.
    Nous suivons Florian Starck, ou plutôt, nous découvrons le monde tel qu’il est en 2035 avec Florian. Il a été un journaliste particulièrement brillant. Il dénonçait, déjà, les risques que courait la Terre, il parcourait le monde pour le faire. le drame est survenu : sa femme et sa fille sont mortes au cours de la première grande catastrophe naturelle de ce siècle. Il y en aurait d’autres après. Depuis leurs morts, Florian accomplit ce qui étaient leurs rêves : vivre de manière autonome, seul. Non loin, une communauté s’est installée. Alors non, ce n’est pas idyllique : les réfugiés climatiques sont nombreux, dérangent (comme les réfugiés actuels me direz-vous), les violences sont le quotidien, les tempêtes et autres tornades sont extrêmement fréquentes. Et c’est au milieu d’une situation tout sauf réjouissante - les pillards pillent et saccagent, quand ils ne tuent pas ceux qui leur résistent ou, plus simplement, tuent pour faire un exemple - que Florian est sollicité par sa soeur Claire : leur frère Pierrick, plus sauvage encore que Florian, a disparu. Aussi, Florian se doit d’accepter le poste de coach dans une émission de télé-réalité nommée tout simplement Survivre, et entraîner une candidate, Zoé, dont il ne comprend pas trop la présence dans ce type d’émission : elle ne correspond pas aux critères que l’on est habitué à avoir.
    Nous sommes en terrain connu, puisque les gentils téléspectateurs actuels se délectent de ce type d’émission, tout en sachant fort bien que les non moins gentils participants ne risquent pas grand chose - avec tout le staff technique qui les entoure. On ne laissera pas mourir un candidat, qu’on se le dise ! Là, les enjeux sont moins limpides, surtout que c’est un magnat des intelligences artificielles qui est au commande. Que cache donc réellement ce programme ? Et qu’est devenu le frère de Florian ? Pierrick est un agent de la DGSE infiltré, homosexuel et fiancé à un autre journaliste - son homosexualité ne semble poser de problèmes à personne. Tout au long de ce récit, il sera caractérisé de manière indirecte, voire même en creux, parce que jusqu’à la fin, on aura des doutes sur ses véritables motivations, sur son caractère. D’ailleurs, on ne saura la finalité de ce qui était en jeu qu’à la fin - et ce n’est foncièrement pas optimiste. Peut-on l’être quand on voit que personne ne se bouge ? Qu’il est trop tard ou presque ?
    On ne croise pas vraiment des personnes qui distillent l’espoir, plutôt des personnes qui vivent de leur mieux dans cette situation, sans excès de confort - comme cette charmante famille que Florian croisera dans l’Idaho, prenant bien soin de leur chien robot. Il en est d’autres qui ne sont pas prêts du tout à renoncer à leur relatif confort - tant qu’ils n’y sont pas forcés, pourquoi le feraient-ils ? Fermer les yeux, s’accommoder, y compris quand les conflits éclatent continuellement, de groupe en groupe ou de pays à pays, que l’on s’adapte - tant que l’on a, finalement, un certain confort.
    L’adaptation, jusqu’à quand ? Difficile à dire. Certains ont déjà la réponse dans cette intrigue, et la gardent pour eux. Je le ferai aussi, bien entendu. L’épilogue laisse quelques questions ouvertes, à nous d’imaginer peut-être la suite.
    Je ne pouvais terminer cet avis sans parler de Sandra, la fille défunte de Florian. Plus que son oncle, plus que d’autres personnages, elle est véritablement vivante, puisqu’elle parle avec son père, le conseillant, l’avertissant. Chaque lecteur est libre d’interprêter cette voix comme il l’entend, conscience de Florian, reflet de ses peurs, de ses remords, ou véritable intervention apportant une touche fantastique au récit. Je n’ai pas réussi à parler d’elle à travers ma critique, peut-être parce qu’elle est le personnage le plus prenant de ce récit.

  • Maks 25 avril 2020
    Survivre - Vincent Hauuy

    C’est un très bon moment de lecture que j’ai particulièrement apprécié, un thriller d’anticipation mêlant divers genres (science-fiction, écologie, aventure, politique et géopolitique, dérèglement climatique, survivalisme, télé réalité, espionnage industriel, robotique, action) et tant d’autres.

    Au niveau de l’écriture c’est comme à l’habitude avec Vincent Hauyy, fluide, dynamique et rempli de suspense. Les personnages sont assez sympas mais pas inoubliables, si ce n’est le personnage principal qui lui est tout simplement excellent, un survivaliste bourru, ayant du mal à faire un deuil terrible et se voyant propulsé d’une vie d’ermite aux caméras de la télé réalité, de la simplicité d’une vie en forêt à celle de devoir côtoyer des IA.

    Rien d’autre à dire si ce n’est "lisez-le" !

    https://unbouquinsinonrien.blogspot.com/2020/04/survivre-vincent-hauuy.html

  • Sylvie Belgrand 9 mai 2020
    Survivre - Vincent Hauuy

    Quelque part entre notre monde de plus en plus au bord de la catastrophe climatique et Hunger Games, il y a "Survivre".
    Cette dystopie explore les thèmes de l’effondrement du monde, de l’intelligence artificielle, de la télé réalité, de la manipulation, bref, de tout ce qui nous fascine et nous angoisse à la fois. C’est très bien écrit, crédible et haletant. Passionnant.
    À lire parce que peut-être il n’est pas trop tard.

    #Survivre #VincentHauuy #HugoThriller #Dystopie #livres #chroniques #lecture

    Le quatrième de couverture :

    2035. La Terre est en sursis : les catastrophes climatiques se multiplient, les sociétés sont en ébullition et les réserves d’eau potable se raréfient. Le survivalisme prend de l’ampleur. Survivre devient à la fois un défi et une obsession. C’est aussi le thème et le nom du grand jeu télévisé que lance le milliardaire Alejandro Perez, magnat des intelligences artificielles.
    Dans l’énorme complexe construit ad hoc dans l’Idaho, le lancement de Survivre s’annonce spectaculaire. Mais lorsqu’un agent de la DGSE infiltré dans l’organisation de Perez disparaît, son frère, l’ex-journaliste Florian Starck, se décide à intégrer l’émission.
    Et découvre un envers du décor aussi mystérieux que terrifiant.
    Car la promesse d’un grand divertissement dissimule un objectif beaucoup plus sombre. Dès la première épreuve, le compte à rebours commence.
    Pour les candidats.
    Pour Florian Starck.
    Et pour nous tous.

  • Les livres de Cédrick 11 mai 2020
    Survivre - Vincent Hauuy

    On parle depuis plusieurs années de dérèglement climatique. On commence à en mesurer concrètement les conséquences. Les changements majeurs dans notre vie semblent parfois encore loin, loin... Mais comment pensez-vous pouvoir survivre en 2035 ? Survivre et non vivre car malgré les alarmes, nonobstant les projections scientifiques, l’Homme a poursuivi son mode de vie destructeur. De nouvelles technologies ont été développées pour pallier aux crises climatiques, sanitaires, sociales et politiques annoncées mais chacun peut constater que ce n’est pas suffisant. Que faire face à cet échec ? Certains deviennent ermites en montagne, d’autres développent des intelligences artificielles devant être capable de suppléer à notre incompétence, tandis qu’un milliardaire en fait un jeu télévisé, "Survivre". Je ne veux pas vous en dire plus pour ne pas trop dévoiler d’ingrédients de cette intrigue captivante.
    Les éditions Hugo Thriller et l’auteur Vincent Hauuy nous livrent ici un thriller de grande qualité, sur fond d’anticipation. Ce roman vous propose plus de 400 pages de suspens, sans une seule d’ennui. Le style est agréable à lire, bien rythmé et les personnages sont intéressants, bien exploités.
    En ouvrant ce livre, saurez-vous où vous allez ? Il vous assure un parcours captivant mais pour aller où ? C’est aussi une des forces de l’auteur qui nous mène par le bout du nez. Êtes-vous intéressé.e.s par le voyage ? Qu’avez-vous pensé de votre lecture ? Bonne lecture !

  • myfabulousreading 22 mai 2020
    Survivre - Vincent Hauuy

    Un thriller d’anticipation mêlant géopolitique, survivalisme et télé réalité du futur...autant vous dire que c’est parfaitement d’actualité ! L’auteur est concepteur de jeux vidéos, on comprends donc d’une part, son inspiration, d’autre part qu’il maîtrise aussi bien le sujet des nouvelles technologies et notamment des intelligences artificielles.

    J’ai été séduite par le personnage de Starck (Florian de son prénom). Je me l’imaginais comme une gros gaillard barbu, gros dur au cœur tendre. Il a un sacré caractère ce monsieur, mais reste sensible et attachant, notamment par son vécu.

    Le roman se lit bien. J’avoue avoir été transportée par la plume de l’auteur malgré le fait que je me sois quelque peu perdue dans les méandres des intelligences artificielles et autres algorithmes. C’est tout de même pointilleux tout ça !

    Je regrette également que le thème du survivalisme n’ait pas été un peu plus approfondi car clairement on apprends quand même quelques astuces sympathiques qui, sait-on jamais, pourrait servir un jour, mais aussi et surtout car c’est le thème principal de ce roman.

    Quoiqu’il en soit, cela reste un roman sympa à lire avec une intrigue intéressante et prenante. C’est loin d’être optimiste, mais c’est en tout cas empreint de réalisme.

    Résumé.
    2035. La Terre est en sursis : les catastrophes climatiques se multiplient, les sociétés sont en ébullition et les réserves d’eau potable se raréfient. Le survivalisme prend de l’ampleur. Survivre devient à la fois un défi et une obsession. C’est aussi le thème et le nom du grand jeu télévisé que lance le milliardaire Alejandro Perez, magnat des intelligences artificielles.
    Dans l’énorme complexe construit ad hoc dans l’Idaho, le lancement de Survivre s’annonce spectaculaire. Mais lorsqu’un agent de la DGSE infiltré dans l’organisation de Perez disparaît, son frère, l’ex-journaliste Florian Starck, se décide à intégrer l’émission. 
    Et découvre un envers du décor aussi mystérieux que terrifiant. 

  • loeilnoir 27 mai 2020
    Survivre - Vincent Hauuy

    Un titre qui en un mot en dit long… Et je vous avoue, que dès les premiers chapitres je me suis demandé si j’avais véritablement envie de lire ce roman -actuellement- alors que nous traversons une crise sanitaire mondiale sans précédent… Mais si ma réponse est non, alors quand fais-je le lire ? Y aura t-il au moins des jours meilleurs où nous pourrons en toute insouciance nous plonger sans crainte dans un thriller d’anticipation ? Oui, mais la réalité, il faut la regarder en face, et c’est donc la boule au ventre que j’ai repris ma lecture, mais en donnant toute ma confiance à l’auteur qui ne m’a pas déçu.

    D’une plume fluide et extrêmement documentée, Vincent Hauuy nous entraîne dans un futur qui n’a jamais été aussi proche… Accrochez-vous, le voyage est chaotique mais nous n’allons pas loin : un bond d’une petite quinzaine d’années pour rejoindre Florian Starck, un homme qui a tout perdu depuis la mort de sa femme et de sa fille, à qui il a fait une promesse : survivre pour qu’elles continuent d’exister à travers lui. Ex-militaire, ancien journaliste d’investigation, lanceur d’alerte à ses heures sur l’avenir de la planète, Florian s’est retiré du monde et vit maintenant en ermite dans les Alpes… Jusqu’au jour où son frère Pierrick, espion à la DGSE, disparaît lors d’une enquête sur un génie des nouvelles technologies nommé Alejandro Perez, célèbre créateur d’intelligences artificielles, et concepteur d’une non moins célèbre émission de télé-réalité diffusée dans le monde entier, baptisée « Survivre ». Pour retrouver la trace de son frère, Florian décide de rejoindre Seattle où se situe le studio d’enregistrement de l’émission et intègre le jeu en tant que coach d’une des candidates, Zoé Pelletier, 16 ans, dont le but, justement, est de survivre au coeur d’une nature hostile… Cette immersion va lui permettre d’approcher le laboratoire de recherche sur les IA abrité par le studio… Qu’est-il arrivé à Pierrick ? Que se passe-t-il de si secret dans ce laboratoire ? Alors que le jeu bat son plein, une menace extérieure gronde… Ne nous y trompons pas, si ce roman a des airs d’Hunger Games et de Koh-Lanta, c’est pour mieux vous tromper cher lecteur, car Survivre est bel et bien un thriller d’anticipation, où pointe une dose d’espionnage pour satisfaire les plus durs à cuire.

    L’ensemble est novateur et fait véritablement froid dans le dos : des phénomènes météorologiques extrêmes ont changé la face du monde par leurs conséquences désastreuses : réfugiés climatiques, début d’anarchie, épidémies… L’auteur a particulièrement développé ses personnages, notamment Florian, dont les souvenirs nous ramènent parfois en 2020 où la technologie de l’époque est à peine plus évoluée que la notre… Froid dans le dos… je vous le dis, mais terriblement bien imaginé, intelligent et addictif… Les questions se succèdent, tant sur l’intrigue, que sur l’avenir de notre monde.

    L’auteur a franchi un cap depuis Le Tricycle rouge, en osant un genre qui a le vent en poupe et qui lui sied à ravir. Je remercie Net Galley et les Editions Hugo Thrillers pour la lecture de ce roman, que je vous conseille fortement.
    Retrouvez mes chroniques sur https://loeilnoir.wordpress.com/

  • Leratquilit 5 juin 2020
    Survivre - Vincent Hauuy

    Tout d’abord, en ouvrant ce livre, je ne m’attendais pas à retrouver autant de sujets d’actualité, bien que ce roman soit un thriller d’anticipation, et c’est là qu’on se rend compte que finalement, 2035, c’est pas si loin. On passe en effet par des thèmes actuels comme les pandémies et les virus qui se propagent et tuent des milliers de gens, ou encore la géopolitique (les Etats-Unis survoltés accusant entre autre la Chine de tous les maux. Tiens donc, ça ressemble un peu à 2020 ça !)
    J’ai bien aimé le thème de l’IA mais il y a à mon goût trop de sujets mêlés et on s’y perd un peu. On passe de l’écologie à la géopolitique en passant par le survivalisme, la télé-réalité ou encore la robotique et l’intelligence artificielle. On sent que l’auteur s’est un peu trop éparpillé et bien que l’IA semble être le sujet principal, il semble de pas aller au bout de sa pensée.
    Je suis mitigée sur ce bouquin et pourtant, le thème et les sujets abordés avaient tout pour me plaire et la lecture avait bien commencé.

  • L’atelier de Litote 10 juin 2020
    Survivre - Vincent Hauuy

    On connaissait l’auteur pour ses romans policiers aujourd’hui Vincent Hauuy nous propose un changement de cap radical avec Survivre, c’est un roman d’anticipation sombre et réaliste. Nous sommes en 2035 et Florian Starck vit en ermite dans les Alpes, depuis la mort de sa femme et de sa fille. Ancien légionnaire et journaliste d ‘investigation, il a choisit de s’isoler. Bientôt sa sœur fait appel à lui pour retrouver la trace de son frère Pierrick agent secret qui semble avoir disparu. Il va ainsi suivre sur sa piste qui mène au Etats-Unis, infiltré comme coach. La participante Zoé Pelletier 16 ans recrutée pour une émission de télé réalité nommé Survivre où toutes les données sont gérer par des IA Intelligences Artificielles. Très vite on est immergé dans l’ambiance de l’émission qui a pour but l’élimination des candidats par des épreuves de survie, il ne doit en reste qu ‘un. Ce qui nous différencie d’un Koh-Lanta c’est principalement l’environnement extérieur qui s’avère menaçant. J’ai apprécié ce thriller futuriste pour son côté espionnage et technologies high-tech qui ont une place importante sur fond d’aléas climatiques extrêmes. En lisant ce roman, j’avais l’impression de regarder à travers une boulle de cristal, le triste avenir de notre planète. Le personnage de Florian est conforme à l’idée que je me fais d’un héros et celui de la jeune Zoé représente tout l’espoir que nous pouvons mettre dans l’avenir mais rien n’est écrit d’avance. L’intrigue est riche en rebondissements et en découvertes de toutes sortes. C’est sombre, c’est brut et râpeux mais il en va ainsi de la survie depuis que notre terre est devenue hostile. Une vision bien pessimiste mais tout à fait crédible c’est ce qui donne le frisson. Avec un final à vous faire dresser les poils sur les bras. Bonne lecture.
    http://latelierdelitote.canalblog.com/archives/2020/06/10/38333261.html

  • ludi33 25 juin 2020
    Survivre - Vincent Hauuy

    Vincent Hauuy, dans son roman, nous propulse dans un monde de demain fort réaliste. le climat y est de plus en plus déréglé, la télé-réalité continue à exister, bref, un monde pas si différent du notre. Dans ce contexte, son héros, ours mal léché et solitaire, accepte de devenir coach dans une émission de survie. Avec comme idée de découvrir ce qui est arrivé à son frère.
    L’intrigue suit le fil d’un thriller plutôt classique avec l’enquête que mène Florian et qui va l’amener dans un univers bien loin de sa montagne alpine. Florian est un personnage qui a de l’épaisseur, un ancien journaliste, avec un lourd passé personnel qui préfère vivre loin de la civilisation. Les personnages secondaires sont tout aussi bien croqués, tour à tour attachants ou inquiétants. Si le suspense n’est pas haletant, l’intrigue est bien menée et nous ouvre l’univers inquiétant des intelligences artificielles.
    Au final, le roman est bien écrit et agréable à lire.

  • mavic 1er juillet 2020
    Survivre - Vincent Hauuy

    Ce nouveau thriller vous happe de la première à la dernière page et ceux pour plusieurs raisons.

    Tout d’abord, la qualité de l’écriture de l’auteur qui s’améliore de livre en livre et rend difficile la pause-lecture. A travers ses mots il est parvenu à titiller mon imagination et chaque scène, chaque moment ont pris vie sous mes yeux. Au-delà de parvenir à susciter mon intérêt, il a surtout réussi à me plonger dans son histoire, dans l’histoire de Florian Starck et le monde dans lequel il survit.

    C’est là qu’arrive la deuxième raison de ma boulimie livresque : l’intrigue.

    Elle fait froid dans le dos, d’autant qu’elle résonne particulièrement avec notre époque actuelle. Et il n’est pas difficile de s’imaginer une vie proche de celle que vit notre protagoniste et ceux qu’il rencontre tout au long de son aventure. Oui parce que partir enquêter sur la disparition de son frère tout en participant à une émission de télé-réalité, j’appelle ça une aventure et une aventure bien mouvementée d’ailleurs !

    L’intrigue se place petit à petit tout en nous dévoilant la vie en 2035, là où la vie tient plus de la survie que du confort, que les éclats font rage et là où la télé-réalité emporte toujours un certain succès.

    Alors forcément, on passe par plusieurs émotions durant notre lecture surtout que plus on avance dans l’histoire et plus on se retrouve dans le flou le plus total à l’instar de Florian Starck. Comme lui, on tâtonne, on attend de voir les aboutissants de Survivre, l’émission de TV et surtout de comment ça va se terminer.

    C’est un livre qui se lit rapidement grâce à des chapitres courts qui ne donnent pas l’impression de s’éterniser inutilement, mais aussi grâce à des fins de chapitres qui t’empêche de te dire « bon je vais m’arrêter là pour ce soir, c’est déjà pas mal ».

    Que nenni lecteurs !

    Ici, l’appréhension et l’angoisse te prendront jusqu’aux tripes et toi aussi tu auras la sensation d’étouffer dans ce monde aux airs apocalyptiques.

    En bref,

    Vincent Hauuy se réinvente à chacun de ses livres et c’est une véritable bouffée d’air frais à lire même s’il parvient à te donner des sueurs froides et quelques cauchemars. Survivre s’ancre malheureusement, à merveille à notre devenir et il a de quoi provoquer quelques angoisses. L’intrigue est bien ficelée et on suit notre fil conducteur comme si notre survie et celles des personnages en dépendait. Je ne peux que te conseiller de te laisser tenter à ton tour.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.