Trois bonnes raisons de lire : La dernière nuit à Tremore Beach

Mikel Santiago est une étoile montante du polar. Né sur la côte basque, vivant à Bilbao après avoir vécu en Irlande et aux Pays-Bas, il vient d’être publié chez Actes Sud (et repris en janvier dans la collection Babel Noir) pour La dernière nuit à Tremore Beach.

Voici trois raisons de lire ce roman selon Alexandre Carreca...

- Parce que l’intrigue, a priori simple, est plus complexe qu’on ne pourrait le croire : un homme, touché par la foudre, se met à avoir des visions terriblement réalistes dans lesquelles ses enfants et ses amis sont sauvagement assassinés. Crises de somnambulisme ? Schizophrénie ? Véritable don de double-vue ? Le mystère sé dévoilera peu à peu.
- Parce que l’auteur possède ce talent de faire monter la tension de façon presque insoutenable jusqu’au paroxysme final, le tout dans un décor de fin du monde (un village perdu sur la côte irlandaise, durant une tempête)
- Parce que si vous aimez les premiers romans de Stephen King, vous allez adorer "La dernière nuit à Tremore Beach".

En bonus, quelques pages à lire...

Galerie photos

spip-bandeau
spip-slider

Votre commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?