Honky Tonk Samouraïs - Joe R. LANSDALE

Notez
Notes des internautes
1
commentaire
Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !
Vous devez être inscrit ou connecté pour bénéficier de votre médiathèque!
Notez
Notes des internautes

Résumé :

Hap, ancien activiste hippie et rebelle plouc autoproclamé, et Leonard, vétéran du Vietnam dur à cuire, noir, gay, républicain et addict au Dr Pepper, sont sur un banal contrat de surveillance dans l’est du Texas. Alors que la planque sans intérêt touche à sa fin, ils aperçoivent un homme qui maltraite son chien. Leonard règle l’affaire à coups de poing. Résultat : l’agresseur de chien, salement amoché, veut porter plainte. Une semaine plus tard, une certaine Lilly Buckner débarque dans leur nouvelle agence de détectives privés pour leur faire une proposition : soit ils acceptent de retrouver sa petite-fille, soit elle livre à la police une vidéo de Leonard tabassant l’agresseur de chien. Le duo accepte de rouvrir ce vieux dossier et découvre que le concessionnaire d’occasion où travaillait Sandy cache de sombres secrets

Vos avis

  • Emilie Resse 9 octobre 2018
    Honky Tonk Samouraïs - Joe R. LANSDALE

    Texas, en plein été.

    On retrouve dans cet opus les fameux Hap et Léonard, un duo aussi improbable que fascinant ! Les deux meilleurs amis du monde. L’un est blanc, l’autre noir. L’un est hétéro, l’autre homo. Tout les oppose ! Et pourtant, c’est un duo de choc qui va encore une fois mener l’enquête.

    Alors qu’ils étaient sur le point de terminer une planque et de clore une affaire d’adultère, nos deux comparses sont témoins d’une scène qui ne va pas les laisser de marbre. En effet, un homme est en train de tabassé sauvagement son chien. Ayant un profond respect des animaux (notamment des chiens, car les chats c’est peut-être un peu moins sûr), Léonard va donner une bonne rouste à cet inconnu.

    Lilly Buckner, qui a vu et filmé toute la scène, va débarquer une semaine pus tard à l’agence pour leur proposer un marché, sous peine de transmettre sa vidéo aux flics.

    Et c’est là, que les ennuis vont commencer pour Hap et Léonard. Ils vont se retrouver embarqué dans une histoire hallucinante où des personnages totalement frappadingues vont apparaître (l’Annulateur par exemple) ou ré-apparaître (comme Vanilla Ride). Tous les personnages de Joe Lansdale sont extraordinaires et haut en couleur !

    « Certains jours, on ne pouvait simplement pas savoir à quel Léonard on aurait à faire. Le Léonard joueur et sarcastique, le justicier tueur au cœur de pierre, ou le gamin morveux qui réclamait ses biscuits et ses Dr Pepper et s’ennuyait tout le temps. Chacune de ces personnalités, qui composaient la totalité de Léonard, était, au mieux, bizarre. » (page 63)

    Les dialogues sont crus, mais tellement hilarants qu’on se retrouve à se bidonner seul pendant la lecture. L’auteur nous a concocté un excellent roman noir humoristique.

    « Franck dit à Léonard :

    Vous avez dû être un sacré jardinier pour qu’ils fassent de vous leur héritier...

    Elle voulait qu’on parte, mais n’avait pas pu s’en empêcher. Elle se demandait peur-être s’il y avait vraiment un business là-dedans. Un jardinier gigolo.

    Eh bien, sans même parler du jardin, j’avais deux champs à labourer à l’intérieur. Et je bossais bien. Je savais faire pousser une rose qui vous embrasse le cul tous les matins et vous chante une berceuse le soir. » (page 71)

    Nos deux comparses se retrouvent dans des situations bien cocasses. On se demande même parfois comment c’est possible.

    « Vous seriez capable de déclencher une guerre à la fête d’anniversaire d’un gamin. Et Jim Bob aussi. Vous trois réunis, c’est une catastrophe ambulante. C’est l’Hindenburg, plus le Titanic, plus le plus grand ouragan de 1900 sur l’île de Galveston réunis dans un gros bordel. Ecoute Hap, vous vous êtes fichus dans un sale merdier. » (page 256)

    Notons également le travail remarquable du traducteur Frédéric Brument : certaines répliques sont tellement culottées que la retranscription n’a dû être ni aisée ni de tout repos pour ses zygomatiques.

    Alors, si vous ne connaissez pas encore Hap et Léonard, il est temps de filer à leur rencontre !

Votre commentaire

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.