Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Je tue les enfants français dans les jardins - Marie Neuser

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

2 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Lisa, jeune professeur d’italien, se rend chaque jour au collège comme on va à la guerre, avec, en guise d’armée ennemie, les élèves. Au fond de la classe, les garçons se disputent le rôle de commandant en chef en rivalisant d’insultes et de menaces. Du côté des filles, ce n’est guère plus apaisé : comment faire comprendre à une gamine de douze ans qu’elle ne doit pas se prostituer, même pour se payer des vêtements de marque ?
Seule solution pour survivre sur ce champ de bataille où règne la loi du plus fort, se forger une carapace, en attendant son heure... l’heure de la contre-attaque.

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Galerie photos

Vos #AvisPolar

  • laurinevalenheler 11 avril 2020
    Je tue les enfants français dans les jardins - Marie Neuser

    J’avais hésité à traiter ce roman comme un thriller mais au bout du compte, je crois que c’est bien de cela dont il s’agit… Et je l’ai dévoré avec un tel appétit qu’il me semblait judicieux de prendre le temps d’écrire quelques mots dessus, et ce même s’il me semble bien difficile de rendre justice à ceux de Marie Neuser... À sa plume aérienne et violente, stratosphérique et enveloppante.

    Je tue les enfants français dans les jardins narre le quotidien difficile, pour ne pas dire insoutenable, d’une jeune professeure d’italien qui se fait malmener par ses élèves dans une école de la République aux valeurs oubliées, telle qu’elle est réellement.

    Je crois que c’est ce que j’ai préféré dans ce roman, outre son écriture bluffante menée à la première personne, malgré quelques maladresses au début qui s’estompent bien vite : son réalisme.
    L’auteure, elle-même professeure dans la vie, n’hésite pas à présenter les choses telles qu’elles sont, loin de l’aseptisation pratiquée par les médias. Cette histoire (fictive, mais si proche du réel) m’a particulièrement touchée personnellement. Combien de jeunes issus de la génération "millenials" ont voulu devenir professeur avant de voir ce qui aurait pu être leur vocation se fracasser contre leurs idéaux et une difficile réalité de terrain ? D’ailleurs, le personnage ne l’a pas supporté non plus, s’embarquant sur les terres de la folie. Et c’est là qu’intervient la partie thriller… Brillamment conduite, là encore, un crescendo vers la démence qui se confronte à la morale.
    Glaçant de réalisme. Etant pourtant préparée à cette vérité, et bien comme il faut en tant qu’ex-aspirante prof, j’ai quand même pris une claque.

  • Sangpages 30 novembre 2018
    Je tue les enfants français dans les jardins - Marie Neuser

    Après mon coup de foudre sur Délicieuse, j’ai eu une envie subite et urgente de retrouver la plume de Marie Neuser. Intriguée par ce titre, je me suis jetée dessus et quelle bonne idée j’ai eu là !
    J’ai envie de dire, maintenant que j’ai lu deux de ses livres, que quoi qu’elle écrive, ce sera bon, ce sera beau et que cela t’emportera là où tu n’avais pas forcément envie d’aller.
    Sa plume, elle me fait rêver. Ses mots, ses phrases sont comme une mélodie que tu peux écouter, réécouter inlassablement. Tout sonne juste sans aucune fausse note. C’est franchement orgasmique !!!
    "Je tue les enfants français dans les jardins", est un récit terrifiant à la première personne d’une prof, Lisa Genovese qui essaye, tant bien que mal, d’enseigner l’italien.
    Son quotidien, sa vie dans une classe de jeunes "défavorisés" de 16 ans environ. Un quotidien peu reluisant qui tient plus du combat, que de l’éducation. Un quotidien qui est, sans doute, le vrai quotidien de beaucoup de profs.
    Je crois que c’est un des récits le plus flippant que j’aie lu depuis quelques temps parce que, oui, j’ai réellement frissonné et, oui, ça m’a vraiment foutu les boules grave de grave d’imaginer cette jeune génération supposée être l’avenir de notre monde.
    Au travers de ce récit en apparence "banal", Marie dénonce toute une société, dénonce la problématique d’éducation aujourd’hui, la difficulté de se faire respecter, la difficulté pour certains jeunes de se faire une place dans notre monde qui est leur difficulté à eux aussi. Même s’il ne sont, certes, pas tous, à mettre dans le même panier, cette jeunesse pourrie existe pour de vrai.
    C’est génialement brillant !
    Une montée crescendo tout en souplesse pour te conduire jusqu’au final ébouriffant comme seule Marie Neuser sait le faire. Un final qui te laissera interrogatif, c’est certain.
    Pour tout te dire, je n’ai jamais vraiment rêver d’être prof mais là encore moins…
    Par contre, la question qui reste puisque Marie Neuser est, elle-même, prof dans sa fausse vie : est-ce une expérience vécue ? 😜
    A lire absolument !

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.