Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

La Cave - Natasha Preston

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

5 #AvisPolar
1 enquêteur
l'a vu/lu
1 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Imaginez une maison comme n’importe quelle autre. Dedans, une pièce. Dans cette pièce, une armoire. Derrière cette armoire, une porte. Au-delà de cette porte, des escaliers. Et en bas, une cave. Une cave où sont séquestrées trois filles, Rose, Iris et Violette, soumises à la folie maniaque et meurtrière d’un homme : Trèfle.
Dans une autre maison, dans une ville où il ne se passe jamais rien, Summer mène une vie parfaitement banale. Elle a des parents, un frère, des copines, un petit ami. Mais un soir, sa route croise celle de Trèfle, et Summer ne rentre pas chez elle. Elle se retrouve enfermée dans une cave en compagnie des autres filles et rebaptisée Lilas. Mais contrairement aux autres filles, elle n’est pas prête à accepter son sort jusqu’à faner et dépérir…

Vos #AvisPolar

  • Louison Lit 5 juillet 2017
    La Cave - Natasha Preston

    J’étais intriguée par ce roman, le résumé de la quatrième de couv m’avait bien accroché le seul hic c’était la cible du livre à savoir un thriller destiné aux ados ; mais la superbe couverture a fini de me convaincre et me voilà lancé dans la lecture de ce roman. Un roman écrit à trois voix, celle de Summer, cette très jeune fille de 16 ans qui va être kidnappée, celle de Lewis, son petit ami qui ne s’arrêtera jamais de la rechercher et enfin celle de Trèfle son bourreau psychopathe, kidnappeur, tueur. Dès le premier chapitre nous sommes dans l’action puisqu’il s’agit de l’enlèvement de Summer qui va se retrouver dans une cave joliment aménagée, avec trois autres jeunes femmes portant toutes le nom de Fleurs, il y a Rose, Iris et Violette, il ne manquait plus qu’elle qui sera désormais Lilas. L’auteur nous décrit avec beaucoup de talent la psychologie des personnages. Nous voyons au fil des pages se dresser le portrait effrayant de Trèfle un homme maniaque avec des comportements obsessionnel, irrationnels et surtout imprévisibles qui n’a qu’un seul but, celui de formé une famille idéale telle qu’il la conçoit. Alors même si les filles mettent en place une sorte de routine de vie, elles ne sont jamais à l’abri d’un dérapage et le prix à payer est leur survie. Le syndrome de Stockholm ce met en place sous nos yeux ébahis. La peur est toujours présente lorsque leur bourreau arrive dans la cave, les pires horreurs sont à prévoir mais toujours traitées en superficie et laissant la place à l’imagination plutôt qu’à la description ce qui est ok pour un thriller jeunesse. L’atmosphère devient pesante et glauque mais pas autant que j’aurai pu l’espérer ni avec la même force comme j’avais pu le vivre dans le roman de Chevy Stevens « Séquestrée ». Pour un thriller jeunesse c’est parfait mais en tant qu’adulte la dose n’est pas assez forte si je puis dire. A côté de ce que peut vivre Lilas, il y a tout ce que doivent endurer son petit ami et ses proches. On peut ainsi suivre l’enquête telle qu’elle se déroule au long des mois qui s’écoulent et l’angoisse de ne jamais la retrouver. Il y a aussi pas mal de flashbacks qui nous montrent comment de quel façon la relation entre Summer et Lewis à commencer et toutes les petites choses qui la rendent si précieuse. Des flashbacks Trèfle en vie aussi et ils sont déstabilisants pour lui et nous dévoilent l’origine de sa folie. Un livre qui se lit vite à l’écriture fluide et qui encouragera les jeunes filles à ne pas sortir seules de chez elle le soir

  • Mes évasions livresques 17 octobre 2018
    La Cave - Natasha Preston

    La quatrième de couverture m’a tout de suite interpelée et force est de constater que ce thriller psychologique à destination des adolescents et des jeunes adultes tient toutes ses promesses...
    Bien qu’ estampillé jeunesse, ce roman n’a rien de puéril ou de soft . Effectivement, les protagonistes principaux sont de jeunes gens mais l’horreur psychologique est bien présente comme elle pouvait l’être dans Room d’Emma Donoghue.
    Il n’y a pas de scènes de sexe explicite ou de gore à outrance mais l’infamie est bien présente et ça fait froid dans le dos...
    La construction du récit est intelligente avec quelques flashbacks pour expliquer des zones d’ombre.
    Natasha Preston nous livre ici un suspense psychologique tendu et plein d’adrénaline avec des personnages aux personnalités bien tranchées.
    Je déplore tout de même que le personnage de Trèfle ne soit pas plus approfondi et la passivité de certains personnages.
    Une bonne lecture qui se lit très rapidement et qui est à découvrir mais qui ne restera pas un must.

  • Ju lit les Mots 26 janvier 2019
    La Cave - Natasha Preston

    J’ai été assez surprise de découvrir ce thriller classé dans la catégorie Young Adults.

    Pour ceux qui auraient tendance à ne pas se lancer dans des livres de cette catégorie, il serait dommage de ne pas découvrir « la cave », vous risqueriez de passer à côté d’un très bon moment de lecture, mais surtout de ne pas vivre le paroxysme de l’horreur.

    Au départ, j’avais un peu peur de tomber sur une enquête classique suite à l’enlèvement de Summer qui mène une vie parfaitement normale d’une ado de 16 ans. Elle est entourée de ses parents, amis et un petit ami. Le tout commençait d’une manière assez « nian-nian » et je me disais que je ne le finirais certainement pas !

    Le tournant arrive rapidement, sans que l’ennui ne s’installe, lorsque Summer croise la route de Trèfle et ne rentre donc pas chez elle…

    Imaginez une maison comme n’importe quelle autre. Une pièce. Dans cette pièce, une armoire. Derrière cette armoire, une porte. Au-delà de cette porte, des escaliers. Et en bas, une cave.

    Une cave où sont séquestrées trois filles, Rose, Iris, Violette, et où Summer rebaptisée Lilas, les rejoint.

    ❝ – Qu’est-ce qu’il attend de nous ?

    – Je ne sais pas exactement, mais je crois qu’il cherche une famille. La famille idéale. Il choisit des filles, qu’il trouve parfaites, comme des fleurs.❞

    Ces filles sont soumises à la folie meurtrière d’un homme : Trèfle, dont la folie est telle qu’il a décidé qu’elles faisaient partie de sa famille et qu’il les protégeait… Mais le cauchemar ne s’arrête pas là…

    ❝ Il a souri en montrant ses dents trop blanches et trop bien alignées.
    Tout en lui était impeccable : sa peau, ses cheveux, ses vêtements, repassés avec soin, ses maudites dents. L’image du loup déguisé en agneau lui allait comme un gant.❞

    L’auteur nous entraîne dans la psychologie des personnages. Une alternance de point de vu très intéressante.

    D’un côté Summer/Lilas avec son quotidien, l’évolution de ses pensées, sa vie dans « la cave » sa relation aux autres, le regard qu’elle porte sur ses quo-détenues est sans complaisance…

    ❝ La solitude est pire qu’une maladie mortelle. Chaque jour qui passe, on s’efface un peu plus. ❞

    On est parfois plongé dans les pensées de Trèfle, on est dans son esprit et sa vision des choses est bercée d’illusions, on en apprend plus sur sa vie, son enfance… Ses pensées, sont terrifiantes et absurdes à la fois !

    Enfin, Lewis, le petit ami de Summer qu’on découvre lors de la disparition de Summer, ses recherches, ses espoirs … Ses émotions sont palpables et sa douleur est transmise à travers le récit de l’auteur.

    Ces alternances donnent du rythme à cette lecture, qui sans cela aurait été assez plate et sans intérêt pour tomber dans une banale enquête suite à disparition, comme une mauvaise série TV.

    J’ai parfois eu envie de secouer certaines filles pour les réveiller ! Un syndrome de Stockholm complètement déstabilisant, qui les pousse à faire et accepter des choses qu’en temps normal elle auraient rejeté en bloc, mais es-ce seulement ça ? La peur parfois vous fait accepter le pire….

    ❝ La question est toute simple et la réponse est « jamais ». L’enjeu n’est pas d’abandonner ou non, c’est de survivre. Je ne sais pas si nous sortirons d’ici en vie, mais accepter ses conditions est notre seule chance d’y parvenir. ❞

    De temps en temps on a des retours en arrière avec les années indiquées en début de chapitre, notamment sur Trèfle et comment il a basculer… Certains passages concernent Summer et sa relation avec Lewis. Ces détails ajoutent à l’intrigue un rythme non négligeable.

    L’ambiance est angoissante, certains passages sont choquants, glauques. Tout est tellement dingue dans ce livre que cela frôle la perfection dans le récit et la vérité ne semble pas loin. Malgré tout, l’espoir est très présent.

    Certains passages seront gores à souhait, choquants pour certains et trop crus pour d’autres ! Mais c’est là toute la qualité d’un très bon thriller qu’on a du mal à lâcher et qui allie la terreur et l’espoir. Deux antonymes dans un thriller, mais l’auteur arrive à les marier avec talent.

    En bref, une lecture addictive qui prend son envol à la dernière partie ! Je pensais même à mon livre lorsque je devais faire autre chose ! J’étais impatiente de connaître le dénouement.

    Un huis clos, angoissant qui va vous remuer et ne ménagera pas vos nerfs ! Une lecture à découvrir et surtout un récit magnifiquement construit par son auteur Natasha Preston.

    Un thriller jeunesse de qualité, avec une psychologie des personnages et un psychopathe digne du genre. Le final est très différent d’un thriller classique, mais cela tient de la classification Young Adults…

  • AUFILDESPAGES 26 février 2019
    La Cave - Natasha Preston

    J’avoue que ce livre m’a de suite attiré par sa couverture et ce titre qui en dit beaucoup tout en étant mystérieux. J’ai donc vite lu sans "voir"qu’il était dans la catégorie Young Adult. SI vous aimez les 8clos ce livre est fait pour vous.
    Summer est kidnappée par un déséquilibrée psychopathe qui cherche sa famille idéale en séquestrant "ses fleurs" comme il les appelle. Summer devient malgré elle LILAS et rejoint (Iris, Violette, Rose ) Ce roman est décrit par 3 points de vue : Summer alias Lilas ; Lewis son petit ami et Trèfle le zinzin psychopathe à la folie meurtrière. On partage les sentiments des protagonistes dans une atmosphère sombre, glauque et violente.
    Pourquoi ces jeunes femmes sont elles là et surtout que risquent t’elles si elles vont à l’encontre de Trèfle ... J’avoue que j’ai eu des sueurs froides sur certains passages j’ai même eu parfois l’impression d’être dans cette cave avec elles .. et souffrir. La fin est peut être un peu abrupte & l’auteure aurait peut être pu souligner davantage les points sur le syndrome de Stockholm. Je pense que j’attendais un final explosif et pas vraiment surprenante à mon gout ce qui est dommage ....
    En tout cas j’ai eu un bon Kif en lisant ce livre

  • Aelithsu 22 juillet 2019
    La Cave - Natasha Preston

    J’avais beaucoup entendu parler de ce roman, et je voulais absolument le lire, ce que je n’ai pas regretté un instant.
    On est dans du pur thriller ici, malsain, prenant aux tripes, pas un instant de répit pour les émotions avec ce récit.
    La situation de notre héroïne dégénère rapidement et sans arrêt, on franchit beaucoup de caps dans l’horreur.
    J’ai beaucoup aimé donc, et après l’avoir refermé, je me sentais encore mal à l’aise !
    Une excellente lecture.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.