La Terre des morts - Jean-Christophe Grangé

Notez
Notes des internautes
(11)
5
commentaires
Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !
Vous devez être inscrit ou connecté pour bénéficier de votre médiathèque!
Notez
Notes des internautes

Résumé :

Le commandant Corso est saisi de l’enquête sur les meurtres de stripteaseuses à Paris et pense hériter d’une nouvelle affaire criminelle, mais il se trompe. Alors qu’un affrontement sans merci s’amorce avec son principal suspect, un peintre débauché et assassin, un nouvel adversaire change la donne : Claudia Muller, une avocate manipulatrice qui va projeter une lumière nouvelle sur cette affaire.

Pour aller plus loin

Vos avis

  • nadfab 54 17 mai 2018
    La Terre des morts - Jean-Christophe Grangé

    Je me le suis commander pour mon anniversaire.Hate de le lire,car,avec Grangé,nous ne sommes jamais déçu.

  • Sangpages 26 juin 2018
    La Terre des morts - Jean-Christophe Grangé

    Je pourrai te dire que depuis 24 ans, Grangé et moi c’est une histoire d’amour et que même si parfois on n’était pas toujours d’accord, ce 13ème est une vraie apothéose de son talent...
    Je pourrai te dire que "La terre des morts" est une plongée en apnée dans le monde du SM, bondage, Shibari, perversions et autres réjouissances...
    Je pourrai d’ailleurs te dire que c’est cru et qu’il pourrait tout de même te déranger si tu as une âme sensible...
    Je pourrai te dire que c’est aussi un plongeon dans l’art contemporain et que ce mélange du porno hard et de l’art à quelque chose de vraiment troublant...
    Je pourrai te dire que comme toujours les personnages sont travaillés à la perfection...
    Je pourrai te faire, d’ailleurs, un descriptif complet des personnages avec toute la psychologie qui va avec...
    Je pourrai te parler de son style nerveux, direct et intense, de son génie mais aussi de sa capacité à fixer les images sur ta rétine en version indélébile...
    Je pourrai te dire que je me suis fait mener en bateau et que ce sera pareil pour toi...
    Je pourrai te dire que la trame est excellente et le final juste parfait...
    Je pourrai te dire que je l’ai lu en 2 jours et ce, juste parce que je ne voulais pas laisser mes enfants crever de faim...
    Mais je peux te dire quand même que j’ai inventé un prétexte pour ne pas aller voir l’intégralité du match de foot de mon fils pour pouvoir le finir...
    Je pourrai te dire que c’est un one-shot et que j’adore ce fait-là...
    Je pourrai te dire que comme à son habitude, il fait un petit passage en Suisse...
    je pourrai te dire beaucoup de choses...
    Mais à quoi bon ?
    Pas moyen de te faire comprendre l’essence même du truc...
    Rien qui ne paraisse pas insipide...
    Alors j’arrête mon blabla et te dis qu’une chose :
    LIS-LE ! C’est juste MAGISTRAL !!!

  • Ophé Lit 3 octobre 2018
    La Terre des morts - Jean-Christophe Grangé

    J’étais un peu fâchée avec Mister Grangé. « Kaiken » et surtout « Le passager » (que je n’ai même pas terminé) m’avaient entraîné à demander le divorce d’avec cet auteur que pourtant j’adorais. Puis sont venus « Lontano » et « Congo Requiem » qui m’ont fait réviser mon jugement… Je retrouvais le Grangé que j’aimais.
    Avec « La Terre des Morts », j’abandonne toute idée de divorce ! Jean-Christophe Grangé est bien de retour, au sommet de son art.
    « La Terre des Morts » est noir, dérangeant, déstabilisant, violent…
    Quand Corso, flic torturé, est chargé de reprendre une enquête en cours sur la mort d’une strip-teaseuse, il ne s’attend pas à engager le duel de sa vie…
    Jean-Christophe Grangé nous emmène avec lui dans le monde de la pornographie, du bondage, du SM, de la perversité, de nos désirs et des déviances sexuelles, mais aussi celui de l’art, avec de nombreuses références à des peintres torturés tel que Goya, personnage omniprésent dans l’intrigue. Toutefois attention, si « La Terre des Morts » reprend un sujet qui a fait palpiter les petites culottes d’un certain nombre de ménagères (vous voyez de quelle trilogie je parle), ici pas d’édulcorant, pas de fantasmes convenus. Du sexe brut, violent… La découverte d’un monde connu des seuls initiés.
    Pour autant, je ne réduirais pas ce thriller à une visite guidée des dessous du sexe.
    Corso passera par de multiples phases durant son enquête, phases qui permettent à l’auteur de développer des sujets tels que l’obsession, la haine, le divorce, la confiance, les rapports hommes-femmes :
    « Catherine Bompart, quand elle parlait d’amour – ce qui bizarrement lui arrivait très souvent – disait : »Les hommes n’aiment que l’extérieur, les femmes ne sont intéressées que par l’intérieur. Nous aimons le fruit et sa saveur. Ils se contentent des épluchures. »
    Il traite également d’autres sujets que je ne peux malheureusement pas évoquer sans risquer de spoiler et de gâcher votre plaisir.
    Côté intrigue, l’auteur joue avec nous tout au long des 553 pages… Si un suspect nous est assez rapidement donné en pâture, le doute persiste. Il s’immisce dans nos têtes tel un serpent, il est le coupable parfait. Pourtant… Mais ce ne peut qu’être lui… Les montagnes russes des soupçons, certitudes… Pour un final inattendu. Aucun ennui, aucune rupture dans le rythme de ce thriller brûlant.
    Un bémol toutefois, lié à mon côté professionnel je pense, le côté flic qui s’affranchit de toutes les règles en 2017… Si c’était possible dans les années 70, aujourd’hui…
    Pour autant ça n’a pas gâché mon plaisir à la lecture, et Corso ne serait pas Corso sans ce côté excessif.
    « La Terre des Morts » est un excellent thriller, qui pour moi, marque le retour de Grangé dans son style originel. Un thriller noir, violent, surprenant. Un roman qui nous tient tant en haleine qu’il est difficile de le lâcher avant le point final.

  • kate25 11 octobre 2018
    La Terre des morts - Jean-Christophe Grangé

    Je suis un peu gênée. J’etais soufflée a l’époque des rivières pourpres et livres suivants, par la volence des situations et des caractères, par l’originalité des histoires et la noirceur des âmes décrites. Depuis quelques livres, et celui ci ne déroge pas à la règle, l’écriture ne me parle plus. Les thèmes trop souvent « a la mode » la vulgarité systématique du langage et des personnages moins alambiqués. L’obession quasi hypnotique du sexe sado maso bien en vogue.
    La terre des morts démarre plutôt pas mal mais s’enlise vite et la fin ne tient pas debout comme un coup Litteraire qui aurait mal tourné. Bref une déception même si parfois on retrouve le Grangé des grands jours.

  • QuoiLire 5 décembre 2018
    La Terre des morts - Jean-Christophe Grangé

    Après une virée en Afrique, Jean-Christophe Grangé revient en France, en région parisienne (proche de chez moi), pour nous entraîner dans les bas fonds de la société, du sexe violent et de l’art contemporain incompréhensible(s). Pour ce plongeon, nous suivons des personnages hétéroclytes, complexes, un poil caricaturales (le flic téméraire, beau gosse mais avec un brin d’inconscience) qui vont se révéler et évoluer au fur et à mesure de l’aventure.

    Toutefois, l’auteur sombre dans la facilité car non content de nous donner un descriptif précis, et donc peu ragoûtant, de l’état des cadavres ; l’auteur cherche volontairement à choquer son lecteur avec de nombreuses énumérations de pratiques sexuelles extrêmes et carrément déviantes (démentes).

    Encore une fois, pour notre plus grande déception, le final est bâclé : sur un dernier rebondissement, l’auteur nous dévoile la vérité et tous les aspects de l’affaire, sans aucune possibilité pour le lecteur de deviner le dénouement. Pourquoi me diriez-vous, parce que comme le dit le personnage dans le livre, la police n’a pas mené correctement son enquête pour découvrir les éléments unissant tous les protagonistes.

    Si la taille de ce roman se situe au dessus de la moyenne, le lecteur restera captivé par l’histoire tout au long des 560 pages. L’enquête progresse pas à pas, des découvertes relancent régulièrement l’investigation, voire la réoriente totalement. L’écriture toujours aussi fluide et impeccable de Jean-Christophe Grangé fait que les pages défilen, et la taille de ce livre ne constitue pas un handicap.

    Bref, chez Jean-Christophe Grangé, je suis toujours à la recherche du successeur Du vol des cigognes, de ce roman intelligent et à suspense ; mais ce n’est pas La terre des morts qui va assurer la relève.
    (https://quoilire.wordpress.com/2018/12/05/jean-christophe-grange-la-terre-des-morts/)

Votre commentaire

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.