Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

La vie sans toi - Xavier De Moulins

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

3 #AvisPolar
1 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

« Malgré la violence que nous avons dû endurer, nous sommes toujours ensemble, Eva et moi. Dans nos errances respectives, nous avons la rage silencieuse. Un jour, tout finira par exploser. »Mariés, Paul et Eva ont vécu il y a huit ans un drame qu’ils s’efforcent d’oublier. Un jour, un homme mystérieux débarque dans leur vie... Chaque famille a ses secrets, chaque couple ses mensonges. Mais nul n’échappe aux fantômes du passé.Avec La Vie sans toi, Xavier de Moulins signe un thriller psychologique addictif, où la réalité se révèle bien plus trompeuse que les apparences.

Vos #AvisPolar

  • kateginger63 3 mai 2019
    La vie sans toi - Xavier De Moulins

    La dissection d’un couple qui explose
    *
    Au risque de décevoir certains fans de cet auteur, je suis passée complètement à côté de ce roman. Et pourtant j’ai réellement été attirée par les différents sujets de ce thriller psychologique : les non-dits, la narration à plusieurs voix (donc plusieurs points de vue possibles), l’explosion d’émotions refoulées, la réputation de l’auteur pour son écriture poétique et fluide.
    *
    Le début m’a paru prometteur. On entre dans le vif du sujet avec la voix des deux parents éplorés. Chacun englués dans sa douleur. Le décès de leur fils qui cristallise leur quotidien (malgré leurs deux filles bien vivantes). Une impossibilité de communiquer rend tout difficile et insupportable. L’alternance des voix permet de mieux comprendre leurs affects, leurs caractères, leurs différences. La mère dans le réel et le concret, le père dans la création et l’onirisme.
    Et puis tout bascule dans le chaos à l’arrivée d’une troisième narration. La tension s’accroît. Et puis là, l’auteur m’a perdu....
    Entre les différentes dates (nous changeons donc continuellement d’espace-temps), et même une quatrième voix, le lecteur ne sait plus reconnaître la vérité du mensonge.
    Est-ce voulu ? Oui, certainement pour descendre dans la folie avec les différents protagonistes.
    Plusieurs fois, je suis revenue en arrière pour chercher "la phrase perdue que j’aurais manqué". Mais non, pas de sésame. C’est à n’y rien comprendre.
    J’ai lu la suite (la dernière partie) avec beaucoup de questionnements , de doutes sur l’intrigue. La purée de pois s’est épaissie. Je n’ai pas compris ce final. Il est vrai que nous naviguons entre le paranormal et la réalité tout le long du récit mais j’aurais voulu quelque chose de plus "vraisemblant".
    *
    Malgré une écriture efficace et soignée, le fracas d’un couple bien disséqué, une peur constante pour certains personnages, je n’ai pas adhéré à ce drama psycho-psychiatrique :)

  • Lettres et caractères 16 mai 2019
    La vie sans toi - Xavier De Moulins

    A quoi sait-on que l’on est heureux ?

    A quoi reconnait-on le bonheur ?

    Pour Eva et Paul, le goût du bonheur se révèle par petites touches à travers leur vie au côté de leurs trois enfants.

    Mais en ont-ils seulement conscience avant que le drame ne s’invite dans leur foyer ?

    Évidemment que non. S’ils avaient su, ils auraient vécu différemment, auraient fait d’autres choix. Ils auraient profité pleinement de l’insignifiance des moments heureux.

    Mais depuis que la nuit s’est emparée de leur vie, chacun gère à sa manière son malheur. Car si le bonheur se partage, le malheur se vit en solitaire, s’entretient et se cultive. Face à cette famille fracassée par la vie, un homme va venir bousculer l’ordre établi et redistribuer les cartes du destin.

    Qu’est-ce qu’un chagrin d’amour face à la violence
    du monde ?
    Rien, absolument rien, et pourtant. La comparaison est obscène ?
    L’amour aussi, parfois.
    Avec ce roman je découvre un véritable écrivain. Xavier de Moulins a une écriture chaleureuse, incarnée, juste et généreuse. Impossible de ne pas se laisser embarquer dans une histoire aussi bien racontée. Que ça soit la description des sentiments, des épreuves, d’une passion - l’équitation - que je connais sur le bout des doigts, tout semble véritablement incarné, vécu de l’intérieur, ça sonne parfaitement juste. J’ai pris un plaisir fou à lire La vie sans toi, surtout la première partie. La fin, comme pour beaucoup il me semble, m’a laissée un peu interloquée. J’aurais préféré une fin moins ouverte mais en dehors de cela ce roman est une vraie réussite.

    Avis complet sur : https://www.lettres-et-caracteres.com/le-blog/la-vie-sans-toi-xavier-de-moulins

  • valmyvoyou lit 24 mai 2019
    La vie sans toi - Xavier De Moulins

    J’ai l’impression de ne pas avoir lu un livre, mais quatre, car le mélange des genres est hallucinant.

    La première partie donne une vision globale de l’histoire. Cela commence comme un livre de littérature générale. Depuis huit ans, Paul et Eva tentent de survivre, chacun à sa manière. Elle se plonge dans le travail et est à la limite du burn-out. Lui est artiste peintre et ne trouve plus l’inspiration. Le drame qu’ils ont vécu est dans l’atmosphère, on le ressent, mais on ne sait pas ce qu’il s’est passé. Chacun raconte sa perception de leur vie. Un homme, Andreas, entre dans la vie d’Eva. Il lui fait du bien, il lui permet d’être une autre, d’être une femme qui n’a pas vécu l’horreur.

    Puis, une phrase angoissante clôt la partie.

    La deuxième nous plonge dans un thriller psychologique. Le plan se resserre sur un personnage, et relate ce qu’il s’est passé le mois précédent. L’angoisse monte. Elle est adoucie par une nouvelle voix attendrissante qui a aussi des éléments à apporter.

    Puis, arrive la troisième partie, la scène s’est déplacée. Les chapitres alternent entre les époques, les situations et les personnages. Les fantômes du passé se dévoilent. Une phrase m’a perturbée, j’ai cru que l’auteur s’était trompé et là, j’ai découvert que c’était moi qui me faisais berner depuis le début. Mais de quelle manière ?

    Enfin, dans la quatrième partie, les pièces s’emboîtent et montrent ce que les apparences cachaient. Un nouveau personnage révèle les clefs de l’énigme. Tout s’explique et se tient. J’ai été bluffée par la construction de ce livre. J’ai été épatée en réalisant que l’auteur m’avait bien eue. Je comprenais la part obscure de l’histoire, j’étais admirative de la façon dont l’histoire était ficelée. Les révélations et les rebondissements m’ont extasiée.

    Cependant, j’ai l’impression de ne pas avoir compris le dernier paragraphe. Sans ce dernier, j’ai une vision claire de l’intrigue, mais il me perturbe, il ouvre la voie à d’autres hypothèses. Je suis proche du coup de cœur, mais cette fin ouverte m’a déstabilisée.

    C’est le premier livre de Xavier de Moulins, et j’ai succombé à la beauté de son écriture. Elle est intimiste et rythmée, poétique et addictive. Les chapitres sont courts et la plume s’adapte aux faits et au narrateur.

    Conclusion

    J’ai adoré La vie sans toi. Je suis très proche du coup de cœur. J’ai apprécié de me faire duper par Xavier de Moulins. Sans le dernier paragraphe qui m’a déstabilisée, cela en serait un.

    Le mélange des genres est épatant et il est impossible de classer ce livre. Cette originalité m’a énormément plu. Cela m’a rendu curieuse de connaître la suite. Les révélations, les secrets et les rebondissements m’ont tenue en haleine. Les sentiments et émotions m’ont emportée. La réalité et la folie se côtoient et la psychologie se mélange au suspense.

    C’est un livre formidable.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.