Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Le Tueur au miroir - Fabio Mitchelli

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

8 #AvisPolar
6 enquêteurs
l'ont vu/lu
1 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

" Je n’ai fait que leur donner un instant de gloire. " Willy B. Richardson, alias William R. Bradford (1948-2008), le " Killer Photographer ".
Fasciné par leurs tatouages, il les appâte avec son appareil photo, fige leurs désirs de starlettes sur du papier glacé, puis les tue et s’empare de ce qu’il convoite. Le lendemain, on retrouve le corps de ces jeunes femmes sur les berges du Saint-Laurent, le pubis orné d’éclats de miroir et un morceau de peau découpé.
Pour piéger celui qu’à Montréal on appelle déjà " le tueur au miroir ", il faut des flics borderline : Louise Beaulieu, qui se fiche des limites et des règles, et Carrie Callan, qui, sous son air bien sage, est un vrai pitbull.
Des photographies à clé, un secret de famille, des messages cryptés... Le passé rattrape Louise. Désorientée, elle ment et triche. Et Carrie soupçonne l’impensable : des liens entre l’enquêtrice québécoise et Singleton, le redoutable tueur en série qu’elles ont traqué ensemble un an auparavant.

Vos #AvisPolar

  • musemania 28 janvier 2019
    Le Tueur au miroir - Fabio Mitchelli

    L’originalité de ce thriller repose sur le fait que l’auteur s’est librement inspiré des meurtres commis par William Richard Bradford dans les années 80. Conjuguer des faits réels à un roman peut être un exercice périlleux et pourtant, Fabio M. Mitchelli s’y est très bien aventuré malgré les libertés des points de vue géographique et historique.

    Enquête rondement menée à travers le Canada et les États-Unis, le duo d’enquêteurs est ici féminin et fait suite à une première aventure, « La forêt obscure ». Malheureusement, je n’ai pas lu le premier opus et j’avoue que les rappels sont très courants au fil de l’histoire. Vous pouvez bien entendu lire « Le tueur au miroir » indépendamment du premier mais je pense que ça serait dommage au risque de louper une suite logique. Autant certains livres permettent ce genre de chose (je pense à « Tuer l’ange » de Sandrone Dazieri), autant ici l’auteur fait de très (trop ?) nombreux rappels et j’ai regretté de ne pas avoir trouver « La forêt obscure » pour suivre une suite logique. Je crains avoir loupé des subtilités entourant l’histoire des enquêtrices.

    Le suspense est présent tout au long du récit et ça, c’est vraiment appréciable. L’auteur s’attèle à travailler efficacement sur la psychologie des protagonistes et en fait des personnages torturés tant physiquement que mentalement. Chacun des rôles trouve sa place dans la trame. Tout s’enchaîne très vite et les temps morts sont absents.

    Autre point que j’ai particulièrement aimé dans la lecture de ce thriller est l’utilisation d’expressions québécoises qui sont pour moi, belge, un réel plaisir dépaysant. Je ne lis pas beaucoup de livres venant du Canada et je trouve cela bien dommage de ne jamais m’y risquer (même si j’ai un petit coup de cœur pour Patrick Sénécal, rencontré lors de la précédente Foire du livre de Bruxelles).

    Sans vous révéler la fin de l’histoire (certes inattendue et percutante), cette dernière sous-entend très fort une suite au récit. Mais là, je m’arrête et vous préconise d’aller découvrir ce livre par vous-même tout en vous conseillant de commencer d’abord par « La forêt obscure ».

  • Booksnpics 20 février 2019
    Le Tueur au miroir - Fabio Mitchelli

    Il est des thrillers que l’on ne peut lâcher tant l’intrigue nous tient en haleine…. « Le tueur au miroir » est de ceux-là. Même si ce roman est une fiction, l’auteur s’inspire très largement mais aussi très librement de l’histoire de William Richard Bradford, tueur en série américain, condamné pour deux meurtres commis en 1984. Déplaçant l’action au Canada, modifiant la chronologie ainsi que les noms des intervenants, Fabio M. Mitchelli s’approprie l’histoire et nous livre un thriller sans failles.
    A travers ce roman, nous retrouvons Louise Beaulieu et Carrie Callan, déjà rencontrées dans « Une forêt obscure » (Editions Robert Laffont, Coll. La Bête Noire, 15 septembre 2016). Jouant sur la complémentarité, et les divergences des deux enquêtrices, l’auteur nous entraîne dans un récit haletant mélange de manipulation et d’obstination.
    Une véritable pépite dans le monde du thriller.

  • Loudiebouhlis 26 février 2019
    Le Tueur au miroir - Fabio Mitchelli

    Dans son nouveau roman, Fabio M.Mitchelli s’inspire des crimes de William R. Bradford , un tueur en série américain condamné en 1988 à la peine capitale pour les meurtres de deux jeunes femmes. Lors de son arrestation, la police retrouvera une cinquantaine de photographie de jeunes femmes mystérieusement disparues et/ou victime de crimes commis dans les années quatre-vingt. Il modifiera quelques détails comme la géographie et la chronologie des événements pour en faire une fiction palpitante dans laquelle nous avons le plaisir de retrouver son duo d’enquêtrices découverte dans son premier roman (Une forêt obscure).

    Avant tout, rassurez-vous si ce livre vous tente, vous n’avez aucune obligation de lire son précédent roman. Sauf si vous aimez suivre l’évolution des différents enquêteurs. 

    Mon avis se trouve être en deux teintes pour le coup. J’aime le fait que Fabio M.Mitchelli s’inspire de faits réels. Étant une grande adepte de livre portant sur la documentation des tueurs en séries internationaux ou même d’émissions telles que "Chroniques criminelles", j’ai été irrémédiablement attiré par ce livre. J’aime également sa plume, cependant l’accentuation de l’accent québécois de l’une des enquêtrices m’a pesé. Agacé même. Un langage beaucoup trop fleurie, voir exagéré. Des expressions méconnues et inexpliqués rendaient ma lecture pesante. Au début, j’ai cherché la signification des expressions ou mots purement québécois et finalement, j’ai été lassé de devoir chercher plusieurs significations par page. J’avais déjà eu ce problème dans son premier roman mais je pense que celui-ci a été trop pour moi. 

    Malgré ça, le tueur au miroir reste un roman très bien écrit, avec une intrigue bien ficelée et une deferlante de rebondissement. On est surpris, du début à la fin. Un rythme fluide, facile à lire. Des personnages avec une histoire de vie bien propre a chacun et suffisament developpé pour capter l’attention et la curiosité du lecteur. J’ai passé un très bon moment de lecture et ne peux que vous recommander ce genre de lecture pour tous les gens qui comme moi sont très interessé par la culture criminelle du monde. 

  • Ju lit les Mots 11 mars 2019
    Le Tueur au miroir - Fabio Mitchelli

    Une intrigue diablement bien construite, un rythme de folie, pour une enquête dense et rythmée.

    Avec « une forêt obscure », j’étais ressortie mitigée, un goût d’inachevé avec quelques incohérences. Pourtant ici, j’ai trouvé que l’écriture de l’auteur avait pris en assurance et en maturité, pour livrer au lecteur un polar rondement mené qui accroche sans temps morts et sans incohérences.

    On se retrouve un peu dans un jeu de construction, comme des poupées russes que l’on découvre peu à peu… Un effeuillage en douceur d’une intrigue qui tient en haleine.

    Il y a bien une enquête principale qui lie le lecteur à ce tueur au miroir… Mais l’auteur nous livre une autre intrigue qui vient construire et agrémentée, en arrière plan, une histoire beaucoup plus complexe qu’il n’y parait. Et c’est là où l’auteur a réussi à m’embarquer complètement, au point d’avoir du mal à lâcher mon bouquin !

    Cette seconde trame en toile de fond, donne de l’épaisseur au récit et permet de découvrir un polar doublé d’un excellent thriller. Un simple polar ne m’aurait peut être pas complètement emballé, alors qu’avec cette construction les personnages sont palpables, vivants…

    On a de l’empathie pour Louise qui est limite borderline, dont j’ai adoré découvrir l’intimité et les blessures.. Carrie est plus effacée mais permet de maintenir la barque à flot en restant droites dans ses pompes…

    Ce tueur complètement barge dont on devine la folie… Que l’auteur construit sans concession, sans lui trouver d’excuses… Pour ne pas donner la possibilité au lecteur d’avoir de l’empathie pour lui… Souvent les tueurs en série sont flanqués d’une histoire bien glauque et inconsciemment on leur trouve toujours des excuses… Ici point d’excuse…. Permettant ainsi au lecteur d’avoir un esprit plus critique…

    Plus les pages se tournent plus nous allons de révélation en révélation… Et même si j’ ai deviné dans quoi m’embarquait l’auteur, je n’ai pas boudé mon plaisir lorsque les révélations se font…

    Justement parce que l’auteur a pris le temps de décortiquer, analyser en prenant le recul nécessaire pour nous annoncer l’impensable.

    Une intrigue beaucoup plus recherchée, fine et travaillée, avec ce recul palpable dans les descriptions… Comme un narrateur qui décide de s’effacer pour laisser ses personnages vivres pleinement cette intrigue à la chute inimaginable… Un final magistral pour une construction et une intrigue magistrale !

    Bravo à l’auteur qui a su se renouveler tout en restant dans le genre qu’il affectionne, et a conquis une lectrice qui partait réticente…

  • VALERIE FREDERICK 8 mai 2019
    Le Tueur au miroir - Fabio Mitchelli

    J’avais énormément apprécié « Une forêt obscure », le précédent thriller de Fabio M. Mitchelli ; j’ai donc eu grand plaisir à retrouver son duo d’enquêtrices de choc, Louise et Carrie. Ici, la première est mise en valeur sur plusieurs plans. Tout d’abord parce qu’elle se retrouve être la principale enquêtrice de l’enquête en cours : des corps de jeunes femmes sont retrouvés dans un parc d’attraction, un pan de peau découpé et des brisures de miroir collés sur le sexe. Ensuite parce ce qu’elle se retrouve liée au tueur en série Daniel Singleton qui semble le suivre comme une ombre et l’aider à trouver le coupable.
    Nous revoilà plongés dans les milieux obscurs des soirées fines, de la prostitution et des réseaux pédocriminels. Il faut avoir le cœur accroché et l’art de louvoyer entre des individus qui sont tout sauf recommandables.
    Nos enquêtrices vont de nouveau s’allier pour « s’entre protéger » et voguer, jamais loin l’une de l’autre, dans cet océan de pervers en tous genre.
    Un bon thriller, mais plus « soft » que le précédent, et je m’y suis un peu ennuyée, j’avoue…
    Toutefois, la fin semble augurer d’une suite et si c’est le cas, je serai au rendez-vous.

  • mavic 2 juillet 2019
    Le Tueur au miroir - Fabio Mitchelli

    Je l’ai vu passer de nombreuses fois sur les réseaux sociaux. Il m’intriguait, me tentait… j’ai cédé au plaisir de le découvrir. Et ma foi, je suis bien contente d’avoir sauté le pas. C’est rythmé, oppressant, dégoûtant, intriguant, prenant et surtout j’en aurai bien repris une p’tite dose en plus. Je vous parle aujourd’hui de Le tueur au miroir paru en poche aux éditions Points.
    Avant toute chose, je dirais qu’il est bien de lire le premier tome de la saga Beaulieu et Callan avant d’attaquer celui-ci. Sans être trop dérangeant, l’auteur fait pas mal de référence à ce qu’il s’est passé lors de leur dernière enquête. Ca m’a juste donné envie de découvrir Une forêt obscure au plus vite pour mieux connaître nos deux flics : Louise Beaulieu et Carrie Callan. J’ai réussi à passer outre même si j’avais la sensation qu’il me manquait quelques pièces de puzzles.

    Passons aux choses sérieuses maintenant.

    Voilà un livre qui se dévore, qui m’a régalé de bout en bout. Je crois bien que c’est une des rares fois où je lis, je lis et je suis surprise de voir que j’en suis déjà à ce point de l’histoire, que j’ai autant avancée sans m’en rendre compte.

    Ceci est lié à plusieurs choses.

    Tout d’abord les personnages principaux que sont Louise Beaulieu et Carrie Callan. Deux femmes au fort tempérament, qui n’ont pas pour habitude de se laisser marcher sur les pieds et qui vont sacrément morfler dans cette intrigue. Elles possèdent un humour légèrement grinçant et mention spéciale pour Louise que j’ai adoré lire juste pour les expressions québécoises qu’elle nous sort à toutes les sauces. Autant dire que ça détend l’atmosphère autour d’une intrigue glaçante.

    C’est là que vient mon deuxième point positif. En s’inspirant d’un célèbre tueur en série, l’auteur nous livre un tueur au miroir exceptionnel et complètement dérangé autour d’une intrigue rondement ficelée. Je me suis prise au jeu, à cette course contre la montre avant le prochain meurtre. De la colère, de l’incompréhension et de la pitié ont accompagnés ma lecture par rapport à ce meurtrier sadique et complètement dérangé. Je suis sûre d’une chose : lui il n’est pas tout seul dans sa tête haha.

    L’intrigue tourne principalement autour de la traque du tueur au miroir, rien d’étonnant vous me direz. Pourtant c’est à travers cette résolution que l’on apprend à mieux connaître nos deux flics et à nous de percevoir qu’elles ne sont pas épargnés une seule seconde.

    Entre un désir de vengeance flamboyant et la quête à la vérité, nos deux protagonistes vont vivre des émotions telles des montagnes russes. Notamment à cause de mystérieux Singleton, ennemi juré de ces deux filles mais d’autant plus de Carrie Callan. Et c’est là que je pense qu’il faut avoir lu le tome précédent pour mieux comprendre les aboutissants de leurs relations et leur complexité. Je ne dévoilerais rien ici, mais on peut voir que l’auteur s’est attardé sur les relations entre les différents personnages et les exploite jusqu’au bout du bout pour plus de véracité à mon sens.

    Et quand éclate la vérité, le dénouement ça secoue émotionnellement parlant.

    Et pas que les personnages, le lecteur aussi en prend pour son grade. Un dénouement avec ici et là des p’tits rebondissements pour maintenir l’intérêt du lecteur qui est déjà au summum. C’est un livre qui ne se lâche pas comme ça, tant le besoin est présent de connaître la fin de toutes les intrigues que l’auteur nous déroulent au fur et à mesure.

    Je vous rassure, il n’y en a pas 10 non plus et quand bien même, il le mêle si bien à son histoire, à son enquête qu’à aucun moment tu te dis « mais qu’Est-ce que ça fout là ça ? ».

    En bref,

    Voilà un auteur que je suis contente d’avoir découvert. Je me suis prise au jeu de l’enquête, au jeu de piste à vouloir savoir la fin avant même d’être à la moitié du livre. L’ambiance, un rythme soutenu qui laisse que peu de repos au lecteur font que l’on s’immerge facilement à l’histoire. On passe un peu par toutes les émotions mais bon sang que c’est bon. On en redemanderait presque encore un peu tant le style de l’auteur est agréable, fluide et ne souffre d’aucune perte de rythme. Lisez Une forêt obscure avant mais après plongez-vous vite dans Le tueur au miroir.

  • jeanmid 24 avril 2020
    Le Tueur au miroir - Fabio Mitchelli

    Où nous retrouvons nos deux héroïnes du précédent roman de Fabio M.Mitchelli , " Une Forêt obscure" : la québécoise Louise Beaulieu et l’américaine Carrie Callan . Deux fliquettes que rien n’arrête , ni les convenances ni la hiérarchie quand il s’agit de débusquer un tueur en série . Cette fois elle vont se retrouver à Montréal pour tenter de stopper un dangereux psychopathe surnommé Inkskin que la passion maladive pour les tatouages pousse à tuer des jeunes filles qui en portent , leur laissant seulement un petit souvenir de son passage postmortem : des fragments de miroir brisé. Mais la véritable mission de Carrie au Canada est de retrouver la trace de Singleton , le tueur de l’Alaska échappé de sa prison , qui serait rentré en communication avec Louise en toute discrétion...
    L’auteur nous offre ici un nouveau récit haletant et captivant. C’est vif , percutant même . On n’a pas le temps de faire beaucoup de gras . Un véritable thriller en barre made in France , qui nous gratifie d’une belle brochette de personnages aussi terrifiants que réalistes .Des vrais méchants que l’on ne peut imaginer que dans ses pires cauchemars. Il faut bien pour en venir à bout deux dures à cuire comme ces deux nanas en acier trempé qui ne s’en laissent pas compter et dont l’opiniâtreté finira , on l’espère par payer .

  • Saveur Littéraire 28 avril 2020
    Le Tueur au miroir - Fabio Mitchelli

    Le tueur au miroir, c’est qui ? Nan, pas le tueur en lui-même, bien sûr ! D’abord, on retrouve Louise Beaulieu, très gentille et très aimable flic québecoise [quand je dis aimable, bah, vous verrez, hein !] et sa collègue de Juneau, ville d’Alaska, Carrie Callan. Deux flics qui ont eu en commun une sombre histoire ; celle d’avoir connu un tueur en série que l’on retrouve également dans cet opus. Vous connaissez beaucoup de tueurs en série qui aident les flics à démasquer d’autres tueurs en série ? Celui-là, il déroge à la règle, il aide. Mais pourquoi ? Question importante ! Gardez-la, la réponse viendra avec la lecture !

    Qui est ce fichu tueur au miroir, qui viole et tue ses victimes, des jeunes filles et des femmes qui ont des rêves de paillettes et de star ? Qui est-il, cet être qui découpe leur tatouage ? C’est un type fascinant et flippant, à qui l’auteur donne vie d’une manière sublimement exécutée ! J’aime la psychologie, même si je ne fais pas d’études en rapport avec, mais avec le tueur au miroir (le tueur, pas seulement le livre, eheh !), j’ai pu m’amuser, m’introduire dans un esprit dérangé. Oh, vous n’imaginez pas ce qu’il est, ce type qui façonne un miroir brisé sur le sexe de ses victimes. Vous n’imaginez pas ce qu’il est vraiment.

    Trois enquêtes, oui, trois enquêtes qui se mêlent les unes les autres ! Les corps mutilés que l’on retrouve régulièrement, le corps d’un travesti emmuré dans un immeuble, et une affaire de prostitution ! Et en plus, en plus, ce fameux tueur en série du dernier opus, un certain Daniel Singleton pour qui, je l’avoue, j’ai fini par me prendre d’affection. Pas le mot bien choisi quand on sait qui est cet homme, hein ? Son histoire et ses interactions ont attiré mon attention, dirons-nous ! Et si je me doutais bien de ce qui se tramait, ça n’a pas le moindre du monde gêné ma lecture, au contraire ! Je me demande juste si nous le reverrons un jour. Imaginons que Fabio M. Mitchelli, l’auteur de ce brillant coup de coeur, fasse une suite avec toutes les fins que ça comporte, est-ce que notre tueur en série qui prend en horreur les “farfadets” referait une apparition ?

    Style magnifique, direct, tranchant même ! Les chapitres s’enchaînent, plusieurs parties sur plusieurs points de vue, tout se chevauche, pas de pause ! On ne nous épargne rien, les victimes qui meurent à petit feu, le tueur au miroir et ses pensées à vous glacer le sang.... La plume de l’auteur va vous ravager le cœur !

    Beaucoup de personnages, mais les intrigues sont bien distinctes, chaque personnage a quelque chose de personnel, on ne s’y perd pas et on comprend chaque fil. On se mord les doigts en attendant le verdict, ce qui arrivera aux personnages, et pour certains, on souffre avec eux !

    ’Fin voilà, coup de cœur comme pas permis. Lisez, n’ayez pas peur, laissez-vous plonger dans ce tableau d’âmes perdues.

    (https://saveurlitteraire.wordpress.com/2018/07/24/16-le-tueur-au-miroir-fabio-m-mitchelli/)

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.