Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Les chiens de chasse -

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

9 #AvisPolar
3 enquêteurs
l'ont vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Dix-sept ans après son incarcération pour l’enlèvement et le meurtre de la jeune Cecilia Linde, Rudolf Haglund retrouve la liberté... Et son nouvel avocat affirme être en mesure de démontrer que Haglund a été condamné sur la base de preuves falsifiées. William Wisting, à l’époque jeune policier chargé de l’enquête, est devenu une figure exemplaire et respectée, incarnant l’intégrité et les valeurs d’une institution souvent mise à mal dans l’opinion publique. Au coeur d’un scandale médiatique et judiciaire, suspendu de ses fonctions, Wisting décide de reprendre un à un les éléments du dossier. Les policiers auraient-ils succombé au syndrome des "chiens de chasse", suivant la première piste que leur indique leur instinct, au risque d’en négliger d’autres, et s’acharnant à étayer leurs soupçons pour prouver la culpabilité supposée de leur "proie" ? Ou l’enquête aurait-elle été manipulée ? Mais par qui, et dans quel but ?

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Vos #AvisPolar

  • Bill 20 juillet 2021
    Les chiens de chasse -

    J’avais bien apprécié ’Fermé pour l’hiver’, il y a quelques semaines, alors je n’ai pas attendu bien longtemps pour retrouver l’inspecteur Wisting.

    Dans cet opus, Rudolf Haglund, sort de prison après avoir purgé une peine de 17 ans pour enlèvement et meurtre d’une jeune fille. Sitôt libéré, il porte plainte contre la police pour falsification de preuves.

    Wisting avait été l’inspecteur en charge de l’enquête initiale, il est aussitôt mis à pied par son supérieur, ancien juriste ayant lui aussi fait partie de l’équipe d’enquêteurs qui avaient conclu çà la culpabilité de Haglund.

    Bien que suspendu, notre héros va reprendre tous les éléments de l’enquête originelle, pour découvrir le coupable de la falsification et mener l’enquête sur un nouvel enlèvement de jeune fille.

    Un policier, pas très causant, mais pas bourru non plus, efficace, opiniâtre, suivant ses pistes jusqu’au bout et surtout pourvu d’un réseau de collègues, même parfois retraités, qui ne rechignent aucunement à lui apporter leur aide ! 

    Les personnages secondaires sont dotés d’une belle consistance, l’écriture fluide et précise m’a fait penser à celle de Henning Mankell, et dans une moindre mesure à celle de Jo Nesbo. 

    Les trois enquêtes suivantes m’attendent dans ma liseuse, je ne pense pas attendre longtemps pour m’y plonger 

  • Honolu_lit 21 mai 2021
    Les chiens de chasse -

    17 ans après son incarcération pour l’enlèvement et le meurtre d’une jeune femme, Rudolf Haglund est libéré. Son avocat prétend que cette condamnation se serait faite sur la base de preuves falsifiées / créées de toutes pièces. Parce qu’il faut bien un coupable,Wisting, à l’époque chargé de l’enquête se retrouve mis en cause et donc suspendu de ses fonctions jusqu’à nouvel ordre.
    Mais, injustement et rapidement condamné par sa hiérarchie et la presse, il va reprendre toute l’affaire de façon officieuse et enquêter en sous-marin avec l’aide de sa fille Line, brillante journaliste d’investigation, dont le flair est aussi développé que celui de son flic de père. Ils vont devoir répondre à deux questions : celui que tout accuse est-il vraiment coupable ? Quel lien avec une nouvelle affaire de meurtre qui vient se téléscoper à cette histoire ?

    Comme le précédent (et premier traduit de la série), Les chiens de chasse est un bon polar nordique diablement efficace. Assez classique dans sa construction et son déroulement, l’enquête est néanmoins très bien ficelée et amenée. Je ne sais pas si c’est dû au cv de Jørn Lier Horst (ancien enquêteur spécialisé dans les homicides il me semble), mais j’ai trouvé l’intrigue vraiment crédible. Point de sensationnel, tout me semble assez juste et authentique. Le rythme est bon, le suspense est maîtrisé et subtilement dosé.

    Par ailleurs, le tandem père / fille, flic / journaliste fonctionne vraiment bien . Ce duo est attachant, il en émane d’ailleurs je trouve beaucoup de tendresse.

    J’ai hâte de poursuivre cette série, qui n’est pas spectaculaire, mais qui, avec sa finesse, m’a vraiment tapé dans l’œil, et que j’aime approfondir un peu plus à chaque fois.

  • jml38 21 avril 2021
    Les chiens de chasse -

    L’originalité de ce polar norvégien se situe dans l’inversion des rôles classiquement proposés par le genre. Rudol Hanglund, qui vient de passer dix-sept ans en prison, attaque la police en justice, l’accusant de l’avoir fait condamner avec de fausses preuves.

    L’inspecteur William Wisting, qui était le responsable de l’enquête, se retrouve l’accusé principal, démis de ses fonctions par un supérieur qui ne l’aime pas, soumis à une enquête interne pour faute grave, et à la une de journaux qui ne laissent pas passer l’occasion de faire du chiffre sur son dos.

    En lieu et place d’un policier sûr de lui dans la traque de l’habituel psychopathe, nous avons un inspecteur en plein doute, qui cherche à comprendre où lui et son équipe ont pu s’égarer à l’époque, se transformant en « chiens de chasse », avec comme unique objectif de cerner la cible, le suspect, sans dévier un instant de cette quête de preuves pour le faire condamner, délaissant tout autre piste qui aurait pu se présenter. Il reste cependant persuadé de la culpabilité de Hanglund.

    Wisting ne peut que reprendre le dossier pour tenter de prouver qu’il n’est pas à l’origine des malversations, et que c’est le bon coupable qui vient de sortir de prison. Il peut compter sur l’aide précieuse de sa fille Line, journaliste spécialisée - bon sang ne saurait mentir - dans les affaires criminelles, en charge justement de couvrir un meurtre pour lequel elle se trouve souvent en avance sur les flics.

    Sans que le rythme soit époustouflant, le suspense monte progressivement dans une intrigue bien construite, façon puzzle où les éléments prennent leur place au moment opportun pour maintenir l’intérêt du lecteur.
    Un agréable polar, sans être pour moi un coup de coeur.

  • LeslivresdePauline 14 avril 2021
    Les chiens de chasse -

    Après avoir dévoré le premier tome, ce seconde volume confirme mon affection pour cet auteur norvégien ! L’histoire se met en place gentiment, c’est ce que je préfère dans les polars nordiques ! L’action est lente mais bien présente ! J’ai hâte de continuer cette série !

  • lili 8 avril 2021
    Les chiens de chasse -

    Second tome de la série, ou nous retrouvons le commissaire William Wisting. J’ai vraiment bien accroché à la lecture du premier (fermé pour l’hiver), et je suis très contente de le retrouver.

    RESUME

    Comme tout policier à la criminelle, William Wisting a une affaire qui le hante. La disparition et le meurtre de Cécilia Linde dix-sept ans plus tôt. Le présumé meurtrier Rudolf Haglund, qui a purgé sa peine de prison, prétend toujours être innocent mais prétend également détenir des preuves qui le disculperait.

    Etant l’inspecteur en chef de l’époque, William Wisting est suspendu de ses fonctions le temps que la police des polices mène leur propre enquête.

    Mais Wisting ne compte pas attendre leur verdict sans rien faire, et se replonge dans l’enquête afin de découvrir lui même si effectivement il a omis un détail qui aurait pu changer le verdict.

    Parallèlement sa fille Line, journaliste d’investigation, se lance dans une enquête suite à une altercation sur l’un de ces reportages.

    Chose improbable au départ, les deux affaires se retrouvent étonnamment liées. Le père et la fille se lance ensemble dans cette enquête afin d’innocenter Wisting.

    MON AVIS

    J’ai vraiment accroché sur le premier livre, mais celui-ci je l’ai lu très rapidement, étant complètement absorbé par l’enquête. Les chapitres défilent, avec sans cesse des rebondissements.

    Le final se dessine depuis quelques chapitres avant la fin, mais l’auteur nous y emmène avec subtilité.

    Si vous aimez les polars nordiques, vous devriez ajouter cet auteur dans votre wishlist ou votre PAL.

  • lartduthriller 12 octobre 2020
    Les chiens de chasse -

    J’ai acheté cet ouvrage sans trop savoir où j’allais. La couverture me tentait alors j’ai foncé, et c’est une bonne découverte !

    Premier polar nordique pour ma pomme, en plus, le tome 2 d’une saga en cours ... On va suivre l’inspecteur Wisting accusé d’avoir falsifié des preuves dans une affaire datant de 17 ans. Il va remettre en cause toute sa thèse de l’époque, retracé chaque millimètre de l’enquête pour savoir si, son équipe et lui, n’étaient pas allé trop vite en besognes et n’avaient pas agit comme des chiens de chasse à se convaincre de la culpabilité d’un innocent tombé au mauvais moment. En parallèle sa fille Line, va également l’aider et elle va enquêter sur de mystérieuses disparitions/meurtres à l’heure actuelle ...

    C’est très bien mené, je suis sortie de cette lecture rassasiée, les zones d’ombres, les questions que je me posais ont obtenues réponses, et je me suis attachée à ces deux personnages à la vie matraquée.

  • lartduthriller 12 octobre 2020
    Les chiens de chasse -

    J’ai acheté cet ouvrage sans trop savoir où j’allais. La couverture me tentait alors j’ai foncé, et c’est une bonne découverte !
    Premier polar nordique pour ma pomme, en plus, le tome 2 d’une saga en cours ... On va suivre l’inspecteur Wisting accusé d’avoir falsifié des preuves dans une affaire datant de 17 ans. Il va remettre en cause toute sa thèse de l’époque, retracé chaque millimètre de l’enquête pour savoir si, son équipe et lui, n’étaient pas allé trop vite en besognes et n’avaient pas agit comme des chiens de chasse à se convaincre de la culpabilité d’un innocent tombé au mauvais moment.
    En parallèle sa fille Line, va également l’aider et elle va enquêter sur de mystérieuses disparitions/meurtres à l’heure actuelle ...

    C’est très bien mené, je suis sortie de cette lecture rassasiée, les zones d’ombres, les questions que je me posais ont obtenues réponses, et je me suis attachée à ces deux personnages à la vie matraquée.

  • IsaVP 1er août 2020
    Les chiens de chasse -

    Dans la famille Wisting, il y a la fille, Line, journaliste dans un grand quotidien qui enquête sur le meurtre d’un inconnu commis en plein rue et il y a le père, William, enquêteur de la police criminelle norvégienne depuis de nombreuses années. Alors quand resurgit, 17 ans après, l’affaire du meurtrier de la jeune Cécilia pour vice de procédure, la fille va collaborer avec son père pour trouver d’un côté un assassin avec de mystérieuses motivations et de l’autre un policier véreux qui a falsifié des preuves pour obtenir une condamnation.
    L’enquête est méthodiquement menée par l’auteur dont le passé de policier nous permet de suivre toutes les procédures avec quantité de détails et de précisions et c’est à la fois intéressant mais également un peu trop rationnel à mon goût.
    Ce polar bien écrit manque de la poésie que l’on trouve habituellement dans la littérature nordique et si je l’ai trouvé distrayant, le dépaysement que savent offrir ces régions au climat rude mais riches en légendes, n’était pas au rendez-vous.

  • l’oeil de sauron 10 juin 2020
    Les chiens de chasse -

    Bien que ce livre ait reçu le prix du meilleur polar scandinave, il reste, à mes yeux, un peu simple pour être vraiment bien. Il ravira certainement les personnes qui apprécient les polars non sanglants, centrés sur l’enquête. Je ne dis pas que je n’ai pas aimé mais voilà, il ne fera jamais parti de mon top 10.

    C’est un roman très bien construit, avec une histoire bien pensée, un meurtrier libéré après 17 ans, la remise en question de l’enquête de l’époque, la falsification de preuve… c’est top et ça peut déboucher sur une histoire haletante, le hic c’est que, on devine aussi très vite certaines choses et d’autres semblent être un cheveu dans la soupe et perdent en crédibilité. Le suspens est mal amené en fait du coup, ça coince. De même, on devine vite les liens même sans avoir tous les tenants et les aboutissants, on se doute un peu des choses.

    A côté de ça, l’enquête de Wisting avec sa fille reste agréable et on passe un bon moment. Je me rends bien compte que c’est pauvre tout ce que je vous dis mais c’est parce que ce livre n’a pas remué grand chose.

    J’en lirai d’autres, entre deux romans plus intenses pour décompresser donc en fait, si vous n’aimez pas les thrillers trop violents, c ‘est impeccable.

    https://loeildesauron190081932.wordpress.com/2020/06/10/les-chiens-de-chasse-de-jorn-lier-horst/

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.