Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Les meilleures séries polar de 2020

I May Destroy You (HBO)

Présentée à la manière d’un puzzle, la série suit un personnage victime d’abus sexuels et contraint de tout reconstituer petit à petit. Brillante analyse de la culture du viol.

Dérapages, saison 1 (Arte)

Une série coup de poing, qui relève du thriller social et apparaît plus que jamais dans l’air du temps. Inspiré du récit de Pierre Lemaitre, « Cadres noirs », lui-même tiré d’un fait réel, "Dérapages" documente les méthodes managériales extrêmes d’un PDG sans scrupules et raconte aussi la descente aux enfers d’un senior, victime du néo-libéralisme. Une création saisissante, sublimée par l’interprétation d’Alex Lutz et celle d’Eric Cantona.

Ozark, saison 3 (Netflix)

Le suspense s’étiole à peine dans ce troisième volet, guerre de pouvoir shakespearienne mâtinée de drame familial.

Moloch, saison 1 (Arte)

Des gens prennent feu dans une ville en bord de mer. Une jeune journaliste et une psychologue mènent l’enquête. Série atmosphérique et thriller fantastique, cette production franco-belge signée Arnaud Malherbe suscite le trouble et la perplexité, tandis que les failles des protagonistes se dévoilent. Les interprètes livrent une performance remarquable, en particulier Marc Zinga, dans un rôle à la fois mystérieux et inquiétant.

Perry Mason (HBO)

Vous vous souvenez de la série des années 1950 ? HBO en signe un reboot et c’est captivant.

Laetitia (France 2)

Adaptation du magnifique livre d’Ivan Jablonka, « Laëtitia ou la fin des hommes », la série de France 2 évoque un fait divers terrible à travers une création qui ne se complaît jamais dans le sordide. Cette production intelligente et sensible réhabilite la mémoire d’une victime qui, à travers son destin tragique, documente aussi les maltraitances subies par des milliers de femmes. Dans le rôle principal, Marie Colomb fait figure de révélation.

Ratched (Netflix)

Plus prolifique que jamais, Ryan Murphy revient avec une série prequel à "Vol au-dessus d’un nid de coucou". Macabre, kitsch, irrévérencieux et incontournable.

Bloodride saison 1 (Netflix)

Imaginez qu’on ait, dans un shaker, mélangé la mythique série télévisée Les contes de la crypte avec Les monstres de Dino Risi : vous obtenez Blooride, création norvégienne horrifique, comique, satirique, qui brocarde nos défauts humains et les dérives de nos sociétés contemporaines, impactées par l’égoïsme et la compétition entre les individus. Si tous les épisodes n’ont pas la même qualité, certains offrent quelques jolies surprises, aussi reflexives que l’incontournable Black Mirror.

Du sport au meurtre : dans la tête d’Aaron Hernandez (Netflix)

Une série docu retraçant la trajectoire d’Aaron Hernandez, ex de la NFL passé de jeune joueur prometteur à meurtrier.

Amour fou (Arte)

Sans doute le thriller domestique de ces derniers mois, transcendé par la performance de Clotilde Hesme, dont l’étrangeté évanescente avait déjà fait merveille dans Les Revenants. Rebecca, au doux nom hitchcockien, est une doctoresse qui mène a priori une existence paisible avec son mari. Mais elle cache un lourd passé qui va de nouveau suinter comme une plaie purulente... Cette mini-série emprunte à la fois à Chabrol et à l’auteur de Psychose. Peut-être l’une des plus belles créations originales proposées par Arte, depuis bien longtemps !

Les Enquêtes extraordinaires (Netflix)

Une série autour de célèbres crimes non résolus, à commencer par l’affaire Xavier Dupont de Ligonnès.

Mais aussi…
The Outsider (HBO)
Little Fires Everywhere (Netflix)
Au royaume des fauves (Netflix)
Homecoming, saison 2 (Amazon Prime)

,

Galerie photos

spip-slider
spip-bandeau

Votre #AvisPolar

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.