Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Mort à vie - Cédric Cham

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

2 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Cédric Cham ne fait jamais dans la dentelle et nous livre des romans noirs époustouflants de brutalité, de cruauté, de cynisme, de réalisme glaçant, mais aussi d’émotions. Accrochez-vous !

Lukas coule une vie tranquille aux côtés de Camille et de leur fille Léana. Jusqu’au jour où tout vole en éclats : il est interpellé, et dans la foulée mis en garde à vue pour homicide involontaire... Voulant protéger son frère Eddy, Lukas va endosser une lourde faute qui n’est pas la sienne. Un choix terrible ! Pris dans cette spirale infernale, il se retrouve placé en détention provisoire. Fiché, numéroté. Écrou 52641. Ici, il va tenter de survivre entre Rudy et Assane, ses compagnons de cellule, dans un univers dont il ignore tout. Il va aussi devoir affronter Moussa et ses sbires... De l’autre côté des barreaux, Eddy, entouré d’une faune interlope, s’enfonce toujours davantage… Chacun construit sa propre prison. Personne n’y échappe…

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

  • Acheter sur Cultura

Vos #AvisPolar

  • jml38 21 avril 2021
    Mort à vie - Cédric Cham

    Cinquième roman de Cédric Cham, l’auteur au grand sourire mais aux univers bien sombres. Il nous propose cette fois une plongée profonde dans un monde carcéral qu’il connaît bien. Lukas n’avait a priori aucune raison de s’y retrouver, et pourtant c’est lui qui doit affronter ce microcosme au fonctionnement codifié, où tout se paye, d’une façon ou d’une autre.

    Pendant le temps de son incarcération, son frère Eddy traîne de petits coups tordus en plans foireux au service d’un soi-disant frère de coeur, tout heureux d’avoir rencontré en Nina l’âme soeur, celle pour qui il se sent capable de changer de vie. Un couple qui a perdu sa raison de vivre crie vengeance, et un brigadier de la Crim’ utilise les infos d’un indic qui le prend pour son bienfaiteur.

    Tous les éléments d’un roman noir sont présents, et l’auteur, de son habituel style sobre et efficace, ne laisse que peu de moments de répit à son lecteur, témoin comme toujours impuissant d’une dérive aussi tragique qu’inéluctable, sans qu’il lui soit possible d’en appréhender la véritable ampleur avant les dernières pages.

    Je n’ai pas été surpris de la noirceur du propos, en habitué des récits désespérés de Cédric Cham qui semble définitivement persuadé que ce sont les chants les plus beaux. Le roman de l’auteur qui me fera rire n’est certainement pas pour tout de suite, mais qu’il ne change rien et continue l’exploration de la part noire de l’âme humaine, exercice dans lequel il excelle.

  • L’atelier de Litote 11 novembre 2020
    Mort à vie - Cédric Cham

    Lukas vivait heureux entre sa femme Camille et sa fille Léana, mais çà c’était avant. Avant que son frère Eddy ne commette un acte irréparable. Lukas à toujours eu à cœur de protéger son frère et pour lui il va endosser les conséquences de son acte. Dès lors le récit se situe en milieu carcéral dans un univers qui a ses codes et ses lois. Lukas ne sait pas s’il arrivera à tenir le coup alors que dehors la vie continue et que sa vie est irrémédiablement marquée et qu’Eddy ne change pas. On parle de spirale infernale moi j’ai surtout vu un drame digne d’une tragédie grecque avec sacrifice et tout et tout. L’auteur maîtrise parfaitement la construction de ses personnages. La psychologie des deux frères joue sur le thème de la culpabilité, de la jalousie, c’est puissant avec une écriture sans concession qui appuie là où cela fait mal. Alors c’est noir terriblement noir, infiniment triste et surtout complètement vain. On ne lutte pas contre le destin, la fatalité ce que vous voulez avec des retours de manivelle céleste d’une violence inouïe. L’univers de Cédric Cham est décidément bien sombre, il nous en parle avec une telle maîtrise qu’on pourrait croire qu’il a vécu plusieurs vies et pas des plus heureuses pour en arriver à ce point précis où tout fout le camp. Une désespérance qui englue les personnages hommes ou femmes comme dans une toile d’araignée où ils se feront tous manger. Cette exploration du côté sombre de la force est un peu sa signature et c’est un domaine où il excelle, que pouvons nous faire nous autres simples lecteurs devant tant d’acharnement, en prendre plein la face et dire merci. Parce qu’après tout la vie c’est cela aussi des moments fugaces de bonheurs pour de grands moments d’incertitude. Bonne lecture.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.