Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Trois bonnes raisons de lire Ken Follett

L’art de briller dans plusieurs genres du polar
Follet a été récipiendaire en 2013 de l’une des plus prestigieuses récompenses que peut recevoir un auteur de romans policiers ou de thrillers, à savoir le « Grand Masters Award », remis par la guilde d’auteurs spécialisés « Mystery Writers of America ». Il a reçu cette distinction pour ses contributions à deux sous-genres majeurs du polar, le thriller historique et le roman d’espionnage.
En effet, si l’écrivain britannique est moins identifié que d’autres auteurs au genre, c’est d’abord et avant tout parce que ses plus grands succès (Les Piliers de la terre donc, tome fondateur de la « Fresque de Kingsbridge », mais aussi la « Trilogie du Siècle », entamée par La Chute de géants) sont davantage associés à des grandes sagas romanesques qu’à du polar à proprement parler. Les frontières sont assez poreuses entre le thriller historique, composante du polar et ces grandes séries de romans qui ne contiennent que certains éléments caractéristiques du genre (meurtres, complots, etc.).

Follett est aussi un auteur reconnu du roman d’espionnage : si on songe davantage à des auteurs comme Ian Fleming (créateur de James Bond) ou John le Carré, le gallois a pourtant connu ses premiers succès dans ce genre si prisé des auteurs britanniques, notamment en 1978 avec L’Arme à l’œil, roman qui lui valut une prestigieuse récompense, le prix Edgar-Allan-Poe du meilleur roman.

L’art de sublimer un riche travail de documentation

Follett a débuté sa carrière comme journaliste et cela se ressent à la fois à style d’écriture, riche en descriptions détaillées et fouillées (des lieux, des événements, des pensées de ses personnages), mais aussi dans ses recherches préparatoires. Car ce conteur si prenant du Moyen-Âge ou du siècle des guerres mondiales n’a jamais reçu de formation académique sur ces périodes, ses romans sont donc issus d’un incroyable travail de recherches, couplé à un fort intérêt personnel pour les ères qu’il décrit.

L’une des signatures de l’auteur est en effet d’amasser de prodigieuses quantités de documentations en amont de son travail d’écriture, pour servir et crédibiliser ses intrigues. Il n’hésite d’ailleurs pas à s’adjoindre les services des plus grands spécialistes historiques, afin de vérifier la cohérence, traquer d’éventuels anachronismes, aussi bien en ce qui concerne les grandes dates et événements que dans la vie du quotidien de ses personnages. La trame romanesque, inventée, semble ainsi plus réelle et pourrait tout à fait avoir été vécue par ces êtres de fiction auxquels nous nous attachons tant.

L’art de la synthèse : ambition littéraire et sens du suspense

La vraie spécificité de Ken Follett, son ambition littéraire, c’est donc d’allier maîtrise des codes du polar et art du suspense porté à son paroxysme, de manière très cinématographique. La lecture de ses romans est en effet très addictive et l’on qualifiera souvent ses œuvres de « page-turners intelligents ».
Il existe en effet quelques « recettes » qu’on peut souvent retrouver dans ses romans, ce qui vaut parfois quelques critiques à l’auteur gallois : un découpage de la narration qui fait monter la tension (alternances des points de vue de personnage jusqu’à un point de rencontre narratif, raccourcissement progressif des chapitres, cliffhangers en fin de chapitre qui donnent envie de lire la suite), des éléments de romance amoureuse, un arrière-fond historique très riche, des personnages aux caractères bien identifiés, parfois à la limite de l’archétype (rôles positif ou négatifs, alors que nous sommes tous un nuancier de ces tendances).

On pardonne aisément à l’auteur gallois certaines facilités tant ces caractéristiques sont étroitement associées à la construction romanesque, aux éléments importants qui jalonnent nos vies à tous : amours, conflits, choix, actions et réactions vis-à-vis des grands événements de notre temps. Si les récits de Follett sont si passionnants, c’est tout simplement qu’ils décortiquent les passions humaines.

Enfin, ce qui différencie Follett d’autres auteurs, et ses personnages du commun des mortels, c’est que ces derniers sont des acteurs directs ou fortement touchés par la grande Histoire. Ballottés par des événements qui les dépassent, de nombreux retournements de situations imprévisibles, ces êtres de papier vivent une vie trépidante, une vie « de rêve », une vie littéraire qui nous permet de nous projeter dans d’autres lieux et époques. C’est ce qu’on appelle le pacte littéraire. Et Follett vous en donnera toujours pour votre argent.

Galerie photos

Votre #AvisPolar

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.