Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

5 polars qui nous font envie pour septembre 2020 !

Cet automne, halte à la déprime ! Voici 5 polars qui nous font de l’œil en ce mois de septembre !

Au bal des absents de Catherine Dufour.
Notre première envie, c’est le roman de Catherine Dufour. Plutôt habituée des romans de science fiction et de fantasy, ainsi que des récits historiques, cette autrice confirmée s’essaie au polar pour nous raconter l’histoire de Claude qui à l’aube de ses quarante ans se lance dans une mission un peu spéciale. On lui demande de louer une villa dans laquelle une famille entière s’est évaporée un an plus tôt. Objectif pour elle : résoudre l’enquête... C’est surtout pour Claude, vivotant du RSA, l’occasion d’avoir un toit pendant quelques jours. on connait l’humour et la férocité de la plume de Catherine Dufour et on a vraiment très très envie de voir comment elle se débrouille en polar. Une autrice à suivre !

Le banquier de Daech de Pascal Canfin
Si le nom vous dit quelque chose, c’est normal. Pascal Canfin est député européen et était ministre délégué au Développement entre 2012 et 2014 sous la présidence de François Hollande. Il rejoint ainsi la liste des hommes et femmes politiques s’étant frottés au polar. On se souvient d’Edouard Philippe et de Bill Clinton par exemple. Ce qui nous intrigue dans ce roman, c’est qu’il embrasse la question djihadiste avec un jeune journaliste enquêtant sur le financement de Daech à la City de Londres et à Beyrouth. Or le sujet ne lui était pas tout à fait inconnu lorsqu’il était en fonction puisqu’il a notamment travaillé pour la lutte contre la corruption et les paradis fiscaux. On est curieux de voir comment il s’en tire dans la peau d’un romancier et si son histoire sonne vraie en écho à son expérience...

La pire espèce d’Armèle Malavallon
On avait découvert Armèle Malavallon il y a quelques mois avec le thriller Dans la peau. Lors d’une interview, elle nous avait dit travailler avec un personnage de vétérinairedans lequel il y serait "question notamment de la maltraitance animale et de l’élevage industriel". Ce roman, c’est La pire espèce et il sera bientôt dans nos mains. Son héros va devoir justement enquêter du côté de Montpellier sur la souffrance animal et la disparition justement de deux hommes accusés de maltraitance. Un sujet totalement d’actualité et qui nous intéresse d’autant plus qu’elle est vétérinaire et qu’elle vit justement à Montpellier. Voilà qui nous promet un certain regard sur cette question.

Requiem pour un diamant de Cécile Cabanac
Il y a plusieurs mois, Cécile Cabanac avait publié un premier roman plutôt convaincant : Des Poignards dans les sourires. Celle qui a été journaliste et réalisatrice pour la télévision récidive en cette rentrée avec Requiem pour un diamant , un polar dans lequel un bijoutier est retrouvé baignant dans son sang alors que la femme avec laquelle il travaillait a disparu. Une nouvelle fois le lien avec Clermont Ferrand est fort comme dans son précédent livre. C’est l’heure de la confirmation pour Cécile Cabanac et on a hâte de parcourir ses pages...

Le dernier message de Nicolas Beuglet
Pour le moment, on ne sait rien ou presque du prochain roman de Nicolas Beuglet à lire en septembre. L’éditeur a simplement inscrit cette phrase : "Serez-vous capable d’affronter la vérité ?". C’est un peu juste. Peut être, mais comment ne pas lire le nouveau polar de l’auteur du Cri, de L’île du Diable ou Complot ? On attend Le dernier message avec gourmandise...

Galerie photos

Votre #AvisPolar

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.