7/13 - Jacques Saussey

Notez
Notes des internautes
2
commentaires
Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !
Vous devez être inscrit ou connecté pour bénéficier de votre médiathèque!
Notez
Notes des internautes

Résumé :

Hiver 2015. Durant l’absence prolongée des propriétaires, une villa de la banlieue parisienne est le théâtre d’un crime atroce. Lorsqu’il arrive sur les lieux, le capitaine Magne découvre avec effroi que le corps n’est plus reconnaissable. Pas de vêtements, pas de papiers : l’identification s’annonce compliquée. Décembre 1944. Londres. Un officier américain scrute avec inquiétude le brouillard qui plombe le ciel de l’Angleterre. Il projette de traverser la Manche au plus vite pour rejoindre la France où il doit préparer l’arrivée prochaine de ses hommes. Le mauvais temps s’éternise mais bientôt, une proposition inattendue va faire basculer son destin. Soixante-dix ans plus tard, elle confrontera les enquêteurs du quai des Orfèvres à l’un des mystères les plus stupéfiants qu’ils aient jamais rencontrés.

Vos avis

  • Mes évasions livresques 2 octobre 2018
    7/13 - Jacques Saussey

    Nous retrouvons le fameux duo d’inspecteurs créé par Jacques Saussey : Daniel Magne et Lisa Heslin, que nous avions laissé dans une situation bien douloureuse à la fin du précédent opus Ne prononcez jamais leurs noms. Vous pouvez bien sûr lire ce roman sans avoir lu les autres puisque l’enquête est indépendante mais pour le suivi des personnages, il vous manquera le background bien qu’il soit habilement rappelé en quelques phrases...

    Nous suivons trois intrigues dans ce roman dont deux plus proéminentes : tout d’abord, nous sommes projetés lors de l’hiver 2015 où le capitaine Magne se retrouve à enquêter sur le meurtre sordide d’une femme sans vêtements, sans papiers et surtout sans tête...
    Puis, nous remontons le temps en décembre 1944 où un officier américain (mais pas que ...) s’apprête à traverser la Manche en avion pour une mission capitale malgré la météo défavorable...
    Enfin, nous assistons à la longue reconstruction psychologique de Lisa, qui n’est plus que l’ombre d’elle-même depuis les faits relatés dans le précédent roman...

    Polar hautement addictif, 7/13 nous plonge dans un mystère vieux de 70 ans qui fait écho de nos jours par des circonstances surprenantes. Alternant notre époque avec cette fameuse nuit et des documents d’époque, le roman fonctionne comme un puzzle dont le dénouement libère le motif intrigant... L’auteur s’est hautement documenté pour nous livrer une intrigue aux petits oignons (la bibliographie donne le tournis !!! ) et les personnages sont truculents, les inspecteurs parisiens côtoyant un duo de policier icaunais, aidant à relâcher la pression dans les situations les plus glauques...

    Un polar hautement recommandable dont Jacques Saussey nous fait cadeau en ce début d’année, rempli d’action, de faits de société, d’écologie, d’humour et de rebondissements et de nombreux clins d’oeil à ses amis auteurs :) Une bien jolie préface d’Olivier Norek d’ailleurs...
    Que dire d’autre ?
    Vivement le prochain polar de Jacques Saussey, qui est un grand auteur à mes yeux et que je vous recommande urgemment...

  • C’est Contagieux 3 octobre 2018
    7/13 - Jacques Saussey

    Un mystère qui subjugue, des mots qui le conjuguent et un scénario qui ne fait pas de fugue, le nouveau thriller de Jacques Saussey envoie la sauce !
    7/13 n’est pas la note attribuée au livre (!) mais un nom de code dont la résolution éclairera (ou pas) un mystère historique tout droit issu de la seconde guerre mondiale. D’histoire dans l’Histoire il sera donc question et c’est un des grands atouts de ce roman.

    Atout car il permet à l’auteur d’emmener son histoire de meurtres plus loin, de lui donner consistance et résonance historique.

    Dur de ne pas spoiler cette partie sans vous gâcher le plaisir de la découverte mais c’est amené originalement et avec beaucoup de subtilité.

    Reprenant quasiment où le précédent roman « Ne prononcez jamais leurs noms » s’était achevé, c’est une équipe en perdition que l’on découvre. Une équipe qui lèche encore ses plaies et panse les coups reçus lors de la précédente enquête. Faut dire qu’ils ont l’air d’avoir pris cher ! Ce Jacques n’est pas un tendre. Je te rassure lectrice dubitative et toi aussi lecteur désarçonné, nul besoin de l’avoir lu pour pénétrer la mansion 7/13 car ses marches ne sont pas hautes pour qui ne connaît pas le chemin et je les ai gravi sans peine car l’auteur est un bon terrassier.

    Le second atout, vraie réussite du bouquin est le traitement réservé aux personnages récurrents, que l’auteur tente de recoudre tout déchirés qu’ils sont. Ces scènes sont le pic émotionnel qu’il te faudra escalader non armé d’un piolet mais plutôt d’une boîte de Kleenex tant Saussey les manipule avec délicatesse et pudeur. Donner de la substance est un exercice parfois compliqué que Saussey exécute haut la main, alternant les points de vue d’un chapitre à l’autre.

    Jacques Saussey n’hésite cependant pas à prendre des risques avec certains de ses personnages. Il adjoint à son équipe récurrente de flics un duo bigarré très atypique. Un peu fatigants à la longue mais diablement attachants. Ils ajoutent une dose d’humour Keatonesque/burlesque à l’ensemble. Il faut un talent maîtrisé pour avoir le courage de se lancer dans cette initiative.

    7/13 n’est pas qu’un thriller, il prend aussi le temps de se poser sur notre société et ses brûlants sujets d’actualité. Jacques Saussey y aborde notamment le sujet des migrants, ses implications dans notre monde en mouvement, sous un jour différent de « Entre deux mondes », le poignant roman d’Olivier Norek qui signe d’ailleurs la préface de 7/13. La boucle est bouclée. Si la question des migrants ne constitue pas l’arc central du roman, Saussey l’habille néanmoins d’une palette émotionnelle l’ancrant dans notre réalité avec un humanisme qui n’appartient qu’à lui.

Votre commentaire

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.