Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Cuisine sanglante - Minette Walters

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

2 #AvisPolar
1 enquêteur
l'a vu/lu
1 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

" D’où provenait la fascination qu’exercait Olive Martin ? Du spectacle grotesque de son mètre cinquante-cinq pour quelque cent vingt kilos ? De la répulsion qu’elle inspirait ? Elle avait débité sa mère et sa sœur en morceaux qu’elle avait rassemblés sur le sol de la cuisine en une composition abstraite sanguinolente. Le crime mis à part, ce qui rendait son cas exceptionnel, c’est qu’elle avait plaidé coupable et même refusé de répondre. "

Dès sa première rencontre avec Olive Martin, Rosalind Leigh, qui a accepté d’écrire un livre sur elle, a le sentiment que la meurtrière obèse n’est pas coupable. Mais alors pourquoi ces aveux ?

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Galerie photos

Vos #AvisPolar

  • l’oeil de sauron 28 janvier 2021
    Cuisine sanglante - Minette Walters

    Test réussi, ce livre peut se lire sans qu’on se dise, wahou, ça vieillit mal, c’est pénible à lire.

    Pourquoi après toutes ces années ça fonctionne ? tout simplement parce qu’on n’assiste pas aux meurtres, ça se passe 6 ans plus tard et on suit Roz qui doit écrire un livre sur Olive Martin, l’Artiste. On suit le cheminement de son enquête pour écrire le livre le plus juste qui soit. Ce n’est donc pas une enquête policière, on ne râle pas après les techniques de l’époque, loin de là. C’est assez hors du temps finalement.

    Le personnage d’Olive est très bien écrit et ce, jusqu’à la fin. Coupable ou non ? Ah ah, mystère. Si j’ai apprécié Roz et Hawksley, je les trouve plus effacés, personnages principaux pourtant mais on ne va pas assez au bout des choses en ce qui les concernent, ils sont… flous. En tout cas, c’est comme ça que je les vois et je n’ai pas ressenti grand chose en les suivant, contrairement à Olive qui est un personnage très particulier et très ambiguë.

    L’histoire, je vous en ai plus ou moins parlé déjà. Ce livre à écrire sur Olive Martin et les meurtres atroces de sa mère et sa sœurs. Il y a des raccourcis peut être dans les avancées de Roz, je ne suis pas dit « oh, incroyable, je ne l’avais pas vu venir ». Tout est assez fluide et suit son petit bonhomme de chemin. Attention, je ne dis pas que c’est mal et ça ravira les lecteurs qui n’aiment pas se prendre la tête mais ça reste un peu lisse à mon sens. Le rapport avec Hawksley est lui, too much, ça ne sert pas à grand chose et la coïncidence me gêne. Après, ça n’engage que moi.

    Voilà, un petit « thriller » si on peut dire sympathique et qui passe le cap du temps sans problème. Une lecture agréable dans une Angleterre pluvieuse.

    https://loeildesauron190081932.wordpress.com/2021/01/28/cuisine-sanglante-de-minette-walters/

  • Oryane 7 juillet 2020
    Cuisine sanglante - Minette Walters

    Cuisine sanglante, Minette Walters

    Olive Martin haute de son mètre cinquante-cinq pour quelque cent vingt kilos. Elle a une sinistre notoriété et provoque de la répulsion. Surtout sachant qu’elle avait débité sa mère et sa sœur en morceaux qu’elle avait rassemblés sur le sol de la cuisine en une composition abstraite sanguinolente. L’énormité du crime, jointe à l’impression terrifiante que sa silhouette apocalyptique avait produite sur les membres du tribunal lui avaient valu une condamnation à perpétuité. Le crime mis à part, ce qui rendait son cas exceptionnel, c’est qu’elle avait plaidé coupable et même refusé de répondre, n’avait accepté aucun avocat. Et avait dit au policier arrivait le premier sur les lieux n’avait pu contrôler son dégoût.
    Dès sa première rencontre avec Olive Martin, Rosalind Leigh, qui a accepté non sans dégoût d’écrire un livre sur elle, a le sentiment que la meurtrière obèse n’est pas coupable. Mais alors pourquoi ces aveux ? Qui protège-t-elle ? Et pourquoi.

    Mon avis : ce livre est réellement intéressant. Il mène la danse jusqu’à la fin il nous laisse sur les fesses. J’ai adoré être transporté dans ces 2 temps : celui du meurtre et de l’écriture d’un livre. Moi qui ai toujours voulu écrire ici les idées fusent et ca apporte un joli mélange.

    Citation : "Dans la vie , on fait des choix, bons ou mauvais, et ensuite il faut vivre avec. Avant de venir ici, je ne savais rien. Depuis, j’ai acquis une certaine expérience." Elle tira une longue bouffée de sa cigarette.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.