Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Le goût du rouge à lèvres de ma mère - Gabrielle Massat

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

6 #AvisPolar
3 enquêteurs
l'ont vu/lu
1 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Qui a assassiné Amy Colfer, proxénète notoire ? Telle est la question qui ne cesse de hanter son fils, Cyrus, depuis une quinzaine d’années. Un nouveau meurtre relance le cold-case. Le jeune homme décide alors de revenir à San Francisco, dans le milieu interlope qui était le sien. Guidé par une soif de vérité et de vengeance, Cyrus Colfer – mi-truand, mi-indic – mène l’enquête de son côté, avec détermination. À un détail près : il est devenu aveugle.
Source : Éditions Points

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Vos #AvisPolar

  • Musemania 21 novembre 2021
    Le goût du rouge à lèvres de ma mère - Gabrielle Massat

    Voilà bien un roman noir complètement atypique. Tout d’abord, son style d’écriture. Alors qu’on pourrait s’attendre à un écrivain masculin par le fait que l’écriture est très vive et acérée, son auteure est bien une femme. N’y voyez absolument pas une quelconque remarque sexiste ou féministe. C’est juste que tout l’univers du livre est fortement doté d’une empreinte masculine.

    Ensuite, le personnage principal de Cyrus Colfer, c’est l’anti-héros par excellence ! 27 ans, vivotant de menus trafics quelconques sans intérêt et ayant perdu sa mère dans des circonstances sanglantes (poignardée à de nombreuses reprises) alors qu’il était encore adolescent. Ayant grandi bien loin de conditions optimales pour un enfant, Cyrus a toujours évolué au sein du milieu de la prostitution où sa mère, après avoir été elle-même prostituée, était devenue proxénète. Dix ans après son meurtre, le retour de l’une de ses connaissances pourrait permettre à Cyrus de découvrir le nom de l’assassin et pourrait enfin venger sa mère.

    Un autre élément conséquent dans le fil du récit qu’il n’y a pas lieu de mettre de côté, tant il est conséquent, est le fait que Cyrus est atteint de cécité. Pourtant, il s’est fait la promesse de venger sa mère et souhaite plus que tout retrouver sa place dans le milieu qu’il a toujours connu.

    Malgré ses nombreux défauts, Cyrus est attachant par ses failles justement, lui qui a dû se construire seul dès son plus jeune âge. Très condensée, l’histoire ne manque pas d’éléments, tels des pièces d’un puzzle et la construction que l’auteure a faite de ses personnages est remarquable par son souci du détail.

    Une virée totalement diabolique dans les bas-fonds de San Francisco vous sera offert sur un plateau par Gabrielle Massa pour son tout premier roman noir pour adultes après son incursion préalable dans la littérature pour adolescents par sa dystopie « L’enfant papillon », parue en 2015

    Il me tarde découvrir son second roman, paru également aux Editions du Masque, depuis le 16 juin 2021, sous le titre de « Trente grammes ».

  • Les_lecturesdeflo 5 novembre 2021
    Le goût du rouge à lèvres de ma mère - Gabrielle Massat

    « Ma première cigarette avait le parfum des intestins qui se vident et le goût du rouge à lèvres de ma mère. »

    Ah oui, ça commence fort ! Cette citation est la toute première phrase du roman. L’immersion est immédiate. J’ai été totalement happée dès le prologue.

    L’écriture de @gabriellemassat est corrosive et tranchante. ça sent l’argent sale, la drogue, le sexe et le sang, le tout saupoudré d’une pointe d’humour qui rend cet ouvrage digeste et addictif malgré la violence qui s’en dégage.

    L’intrigue est habilement menée. Quant au personnage principal, je l’ai tout simplement adoré. Cyrus Colfer se démène pour trouver l’assassin de sa mère, proxénète notoire, quinze ans après les faits. C’est un antihéros déterminé, cynique au charisme incroyable. Certes, il est atteint de cécité, ce qui, il faut bien l’avouer, est plutôt original, mais malgré son handicap, il n’a pas froid aux yeux (oui d’accord, elle est facile celle-là), et ne manque pas de ressources. Il n’hésite pas à se fourrer dans le pétrin pour glaner des informations et mettre à jour la vérité.

    Toutefois, certains secrets feraient parfois mieux de rester enfouis à jamais…

    J’ai beaucoup aimé cette lecture faite dans le cadre du Prix du Meilleur Polar 2022 des Editions Points, et je vous invite à partir à la rencontre de Cyrus Colfer. Vous n’y serez pas insensibles.

  • Sazbook72 27 octobre 2021
    Le goût du rouge à lèvres de ma mère - Gabrielle Massat

    ✒Dès les premières pages on est plongé dans un polar/thriller pas conventionnel ce n’est une enquête (polar) ni une un suspens (thriller) sur fond de mystère mais une incursion dans le monde du crime organisé où tout est codifié.
    Le style de l’écriture est efficace avec de nombreux dialogues, on se perd un peu dans l’histoire (pour ma part) avec les nombreux personnages qui entourent l’intrigue et le fait que l’autrice utilise quelques fois les pseudos au lieu des noms, je pense pour donner un côté authentique.
    Les personnages sont bien campés dans leurs rôles entre le duo de flics l’un intègre et l’une casse coup et fonceuse. Le truand sans pitié et en mode instinct de survie et l’associer en " col blanc" qui ne se mouille jamais dans les basses besognes , sa maitresse avocate et le personnage principal touchant et sympathique avec un côtés aventureux qui joue avec sa santé et sa vie quelques fois.
    Note : ❤❤❤❤/5
    Synopsis :
    Cyrus Colfer, petit dealer à la petite semaine😏, vit à San Diego. Il a fuit son ancienne vie auprès de sa mère Amy Colfer (assasiné), bras droit de Samson Edges caïd et patron d’un réseaux de prostitution.
    Jones & Seagrave flic du SFPD (police de San Francisco) viennent l’interroger sur la mort de Earl Montgomery. Cela va déclencher son retour au bercail, une reprise de contact avec les anciens partenaires d’Amy Colfer et son demi- frère Kurt. A partir de là, C.C. va jouer au chat et à la souris avec les malfrats du coin, devenir un indic "un canaris". Les coups vont pleuvoir et sa vie sera en danger et rien ne va l’arrêter pour connaître la vérité.

  • LeSuricate 22 août 2021
    Le goût du rouge à lèvres de ma mère - Gabrielle Massat

    Avec "Le goût du rouge à lèvres de ma mère", l’auteure parvient à créer tout ce que j’aime. Partant d’un anti-héros à la fois ambigu et clair dans ses principes, pour livrer une enquête policière rythmée par les bagarres et les punchlines ravageuses. Gabrielle Massat livre un polar haletant maîtrisé de bout en bout. Sans pour autant rentrer dans les clichés des multiples descriptions de hiérarchisation au sein des différentes institutions, rendant le tout clair et simple à suivre. Petit bonheur supplémentaire, j’ai réussit à deviner une partie de la fin quelques chapitres avant ladite fin. Ce roman se classe en bonne place pour être un des favoris de la sélection pour le prix du meilleur polar des éditions points.

  • kris_k 12 août 2021
    Le goût du rouge à lèvres de ma mère - Gabrielle Massat

    Le goût du rouge à lèvres de ma mère est un livre que j’avais très envie de découvrir. C’est son titre ainsi que sa première de couverture qui m’ont directement attiré.

    L’histoire parle de Cyrus Colfer, aveugle, qui à la mort de sa mère, Amy, va se retrouver dans une famille d’accueil loin de sa ville natale. 15 ans après suite à un nouveau meurtre de Earl Montgomery, Cyrus reviendra à San Francisco, pour essayer de découvrir qui a tué sa mère.

    J’ai trouvé ce livre, d’une histoire très complète, avec une panoplie de personnages, qui peut parfois être difficile à resituer, mais j’avoue que grâce à mon pense bête, je n’ai eu aucun souci pour suivre cette histoire.
    Ici on retrouve, une écriture brutale qui ne mâche pas ces mots et qui a tendance à partir dans la vulgarité, et j’adore ça. Il faut dire que l’histoire assez noir, évolue dans un sale milieu, celui des truands et des proxénètes, il en va de soi que le langage soit adapté à la situation.
    Ce livre est un polar pur et dur, qui pour moi ne contient pas de longueurs, mais qui mettra quand-même un certain temps d’arriver à la fin et c’est ça qui fait de ce livre un polar complet et que quelque part on en a pour son argent !

    En conclusion, peut-être pas un coup de coeur mais une très bonne histoire, qui mérite qu’on le découvre et je suis étonné de ne pas voire plus de critiques à propos de ce livre.

    Ce fût une belle découverte !

  • celine85 1er juillet 2021
    Le goût du rouge à lèvres de ma mère - Gabrielle Massat

    Cyrus Colfer décide de revenir à San Francisco 15 ans après le meurtre de la célèbre proxénète Amy Colfer sa mère. A l’époque c’est lui qui a retrouvé le corps de sa mère lardé d’un nombre incalculable de coups de couteau. Une nouvelle affaire de meurtre va relancer tout ça et il veut retrouver l’assassin de sa mère, envie de connaitre la vérité et avec une touche de vengeance derrière cette recherche. La tache va être compliqué car il est aujourd’hui en situation de handicap, il est devenu aveugle mais ce n’est pas cela qui va diminuer sa détermination.
    J’ai tout de suite accroché à l’intrigue et au style de l’auteure qui est direct, tranchant. Une enquête captivante avec un bon rythme, un roman noir, du suspense, un milieu violent, particulier, noir et cette détermination de passer outre ce handicap m’a vraiment plu.
    C’est le 4ème livre que je lis dans le cadre du prix du meilleur polar points

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.