Le sang du monstre - Ali Land

Notez
Notes des internautes
3
#AvisPolars
Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !
Vous devez être inscrit ou connecté pour bénéficier de votre médiathèque!
Notez
Notes des internautes

Résumé :

Après avoir dénoncé sa mère, une tueuse en série, Annie, quinze ans, a été placée dans une famille d’accueil aisée, les Thomas-Blythe. Elle vit aujourd’hui sous le nom de Milly Barnes et a envie, plus que tout, de passer inaperçue. Elle a néanmoins beaucoup de difficultés à communiquer avec les ados de son âge et préfère les enfants plus jeunes, plus particulièrement une petite fille vulnérable du voisinage. Sous son nouveau toit, elle est la proie des brimades de Phoebe, la fille des Thomas-Blythe, qui ignore tout de sa véritable identité. À l’ouverture du procès de la mère de Milly, qui fait déjà la une de tous les médias, la tension monte d’un cran pour la jeune fille dont le comportement va bientôt se faire de plus en plus inquiétant.

Galerie photos

Vos #AvisPolar

  • valmyvoyou lit 26 février 2019
    Le sang du monstre - Ali Land

    Annie, quinze ans, a dénoncé sa mère, une tueuse en série d’enfants. Cette dernière est arrêtée et l’adolescente est placée en famille d’accueil. Afin que le lien ne se fasse pas entre la meurtrière et elle, son identmité est changée. Elle devient Milly.

    Ce n’est pas facile pour Milly. Elle va au même lycée que Phoebe, la fille de la famille qui l’accueille, or cette dernière est déterminée à lui faire vivre un enfer. De plus, elle doit, prochainement, témoigner contre sa mère, le seul repère qu’elle a toujours eu. Elle a aussi très peur que l’on découvre son identité. Enfin, elle se questionne beaucoup. Peut-on être différent du monstre qui nous a mis au monde ?

    Ce thriller est écrit à la première personne. Nous sommes dans la tête de Milly. Elle revient sur son passé, par bribes, décrit son nouveau quotidien et livre certaines de ses pensées.

    Une mère reste une mère. Le lien ne se défait pas juste par l’éloignement. Milly entend sa mère dans sa tête. C’est une lutte entre ses sentiments filiaux et le rejet des monstruosités que sa génitrice a faites, et entre sa culpabilité d’avoir parlé et celle d’être la fille du monstre.

    C’est un thriller psychologique addictif. On navigue entre empathie et répulsion, entre certitudes et doutes, entre espoir et crainte.

    Milly raconte son passé, mais aussi sa nouvelle vie. "J’ai raconté l’histoire, encore. Et encore. Je leur ai tout raconté. Enfin. Presque tout." Quel est ce « presque tout » ?

    Pourquoi ais-je eu cette sensation de malaise ? Pourquoi j’ai eu l’impression d’être sur le fil ? Qu’est-ce qui explique ce récit dérangeant ? Vous le saurez en lisant Le sang du monstre. C’est un suspense psychologique qui tient en haleine. Nous sommes plongés dans l’esprit d’une adolescente de quinze ans et c’est incroyablement bien rendu. Tous les personnages ont quelque chose à cacher, les apparences ne montrent pas tout.

    J’ai adoré Le sang du monstre que j’ai dévoré.

  • AUFILDESPAGES 27 février 2019
    Le sang du monstre - Ali Land

    Voici un thriller psychologiquement dérangeant mais tellement kiffant ! J’ai eu un beau coup de coeur pour ce 1er roman d’Ali Land ! Ici nous avons Milly (Annie de son vrai nom) placée en famille d’accueil chez son psy qui est là pour la simple et bonne raison : Elle a dénoncé sa mère d’horribles crimes.
    Milly 15 ans doit passer en jugement pour rémoigner contre sa mère mais celle ci la hante jour et nuit ! L’auteure installe un climat angoissant et les traumatismes que Milly a subit sont palpables.
    Malgré tout elle tente de se réinsérer dans la vie et tente d’échapper à la jalousie de la fille de famille Phoebe qui ne l’accepte pas et qui ne connait rien de son passé. La reconstruction de Milly est semée d’embûches et son but est d’assister au probés de sa mère pour pouvoir avancer, envers et contre tous .. mais quand on a 15 ans et que l’on dénonce sa mère de terribles faits, comment peut on trouver la force de se reconstruire à coté .... ?

  • Sangpages 27 février 2019
    Le sang du monstre - Ali Land

    Etre issue de l’utérus d’une tueuse d’enfant, avoir subi des sévices indescriptibles, devoir se cacher, changer d’identité, dénoncer sa propre mère à la police, témoigner face à elle au tribunal, se retrouver dans une famille d’accueil...Il y a incontestablement mieux pour une fille de 16 ans...
    La monoamine Oxydase A, enzyme encodée dans le gène MAOA serait désigné comme le gène de la violence. Pourrait-il vraiment y avoir un rapport entre la génétique et l’aptitude à la violence et au côté antisocial ?
    Annie devenue Milly pourrait-elle avoir en elle ce qui ferait l’essence même des grands tueurs en série ?
    Serait-t-elle capable de vivre ou plutôt de survivre avec ce bagage, ce boulet qu’elle tire péniblement derrière elle ?
    De mener une ville normale à l’école, dans une famille ?
    Pourrait-t-elle outrepasser cette amour-haine ressentie pour sa génitrice qui sans cesse lui parle dans sa tête ?
    Pourrait-t-elle se sentir un jour autrement, que différente ?
    Pourquoi subit-elle la haine de Phoebe, la fille du psy qui la recueillie dans leur famille ?
    Pourrait-t-elle s’en sortir, être enfin aimée ?
    Et vous ? Qu’auriez-vous fait ?
    Happée dès la 1ère page, lu d’une traite, terminé au milieu de la nuit. Ce livre m’a tout simplement percutée, giflée, bouleversée. Il m’a clairement prise aux tripes et m’a laissé pantelante, abasourdie, comme si j’avais été percuté de plein fouet par un bus à deux étages ! (j’ai pas essayé mais ça doit faire cet effet-là 😁)
    Des phrases courtes, un récit à la 1ère personne.
    Un regard sur les gens, leur relation, leur vie, leur secret, le regard des autres. Mais aussi un regard sur le harcèlement, la méchanceté gratuite...
    De l’émotionnel en vrac, pur, dur, horrible. Percutant. Dérangeant.
    Un livre qui n’est que douleur.
    Chaque mot, chaque phrase a résonné au plus profond de moi...Chaque mot m’a fait mal, très mal...Chaque mot se marque sur toi comme un tatouage indélébile.
    Une interrogation, une ambiguïté. Une confusion. Un véritable questionnement...
    Se retrouver, pour une fois, non pas dans la tête d’une tueuse en série (et non pas d’un tueur) mais dans celle de sa fille. Original. Différent !
    Un style excellent et j’ai, d’ailleurs, été très surprise de découvrir qu’il s’agissait là d’un premier roman d’une auteur anglaise infirmière en psychiatrie. Juste époustouflant ! Un livre que je ne suis clairement pas prête d’oublier !
    Vous l’avez compris, un énorme coup de cœur, un des meilleur livre que j’aie lu et c’est pas peu dire !!!
    On court, on rampe, on se précipite...si ce n’est pas déjà fait...
    Ne pas lire ce ptit chef d’œuvre serait un crime et je suis prête à vous dénoncer !!!

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.