Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Les Jardins d’hiver - Michel Moatti

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

6 #AvisPolar
3 enquêteurs
l'ont vu/lu
3 enquêteurs
Veulent le voir/lire

Résumé :

Buenos Aires, 1979. Qui est vraiment Jorge Neuman ? Un écrivain populaire, figure de la résistance à la junte militaire au pouvoir ? Ou un homme totalement détruit par la disparition de sa fille, puis de sa femme ?

J’ai rencontré Jorge Neuman par hasard, en pleine Guerre sale. Je l’ai ramassé sur le bord de la route, alors qu’il venait de s’enfuir d’un camp. Il m’a raconté, m’a ouvert les yeux. Il a voulu que je dise au monde entier ce qui se passait dans son pays, mais j’ai eu peur. Je suis rentré en France et lui a disparu.

Aujourd’hui, quarante années plus tard, je recherche ses traces partout où il a pu en laisser. Je cherche ceux qui ont croisé sa route, comme le sinistre capitaine Vidal, qui a sans doute assassiné celles qu’il aimait. Je cherche, et maintenant j’ai peur de ce que je vais trouver.

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Vos #AvisPolar

  • redg 18 février 2021
    Les Jardins d’hiver - Michel Moatti

    Merci à Bepolar de m’avoir fait découvrir cet auteur, un livre passionnant qui revient sur un pan sombre de l’histoire de l’Argentine une écriture forte journalistique qui plonge les lecteurs dans une ambiance oppressante dans les dessous glaçants d’une dictature .

  • Musemania 12 février 2021
    Les Jardins d’hiver - Michel Moatti

    Je me rends compte au fil de mes lectures que j’aime beaucoup celles qui allient fiction et faits réels. Découvrir des lieux ou des moments historiques par les livres permet d’étendre bien entendu ses connaissances générales l’air de rien, mais surtout de s’ouvrir au monde et surtout, de ne pas oublier.

    C’est sur des événements authentiques qui se sont déroulés fin des années 70 – début des années 80 en Argentine que l’auteur Michel Moatti, installe les prémices de son nouveau roman noir. Évidemment, j’avais déjà entendu parler de cette dictature de la terreur en Argentine. Elle a occasionné de très nombreux morts et aussi disparus mais cela m’a surtout permis d’engendrer un intérêt certain pour cette période et de vouloir ne pas en rester là. Si vous avez d’ailleurs quelques conseils de livres ou documents intéressants sur ladite période, n’hésitez pas à m’en faire part.

    Tout commence par une rencontre inopinée, entre Mathieu Ermine, jeune français attaché culturel en Argentine, qui prend en stop Jorge Neuman, sur une route près de Buenos Aires fin 1979. En sang et complètement hagard, Jorge Neuman est sauvé par ce jeune français, idéaliste qui ne connaît que de façade le pays dans lequel il se trouve. Vient alors le récit de Jorge Neuman, professeur et auteur ayant été enlevé, battu et torturé comme son épouse par la junte militaire au pouvoir. Petit à petit, Neuman va dévoiler certains des secrets les plus noirs de son pays. Mais qui est finalement vraiment Jorge Neuman ? Qu’est-il devenu ? Mathieu Ermine va se retrouver, malgré lui, avec le besoin d’en savoir plus sur ce disparu.

    Même si on se sait dans un roman de fiction, Michel Moatti a le talent admirable de nous offrir un livre qui pourrait être en tout point une biographie crédible d’un opposant argentin. A maintes reprises, j’ai eu l’impression de lire un document politique sur de vraies personnes, tant le travail de recherche que la justesse de la plume de l’auteur en font un très solide roman noir.

    L’auteur s’est inspiré de faits ainsi que de personnages réels, dont il nous dévoile une partie en épilogue, et qui m’ont littéralement fortement fascinée. Même plusieurs jours après avoir refermé ce livre, il reste encore hanter mon esprit. Ce n’est pas un livre que l’on oublie facilement. Bien du contraire, c’est un véritable réveil de conscience pour nous mais aussi pour les générations futures.

    C’est à la fois vif, émouvant, réaliste, faisant réfléchir sur la barbarie et le côté sombre d’individus au cours de l’histoire. Mais aussi sur la détresse de tout un peuple abandonné, sur les coupables qui se firent oublier pour échapper aux poursuites pénales, sur ces milliers de disparus dont les familles n’ont jamais pu faire leur deuil.

    Originalité dans le corpus de ce bouquin, c’est d’avoir des typographies différentes selon que l’on se trouve face à un témoignage ou face à des écrits de Jorge Neuman. Cela a été intelligemment pensé et cela facilite fortement la lecture. Jusqu’à la dernière page, j’ai été scotchée et fascinée par les personnages.

    Comme vous l’aurez compris, c’est un gros coup de coeur de ce mois de février car ce livre m’a vraiment pris aux tripes !!! Je vous conseille très vivement cette lecture qui allie aussi bien le romanesque à l’Histoire sombre de l’Amérique du Sud. Il marquera très fort mon année littéraire.

    Je remercie Agnès Chalnot et les éditions Hervé Chopin pour leur confiance.

  • Jessica JORGE 8 janvier 2021
    Les Jardins d’hiver - Michel Moatti

    Avant d’ouvrir ce livre, je ne connaissais Michel Moatti que de par son nom. Maintenant cela est chose faite et je suis ravie de cette découverte.

    En parcourant ces pages, j’ai en appris un peu plus sur le passé trouble et peu connu, pour ma part, de l’Argentine dans les années 70.
    De l’intérieur, à travers la vie de Jorge et de l’extérieur, avec Mathieu qui mène l’enquête.

    J’ai dévoré Les jardins d’hiver en 2 soirées, difficile de le fermer !

  • L’atelier de Litote 6 décembre 2020
    Les Jardins d’hiver - Michel Moatti

    Un roman très sombre qui reprend des faits historiques qui se sont déroulés en Argentine dans les années 76 à 83. Des années de terreur après le coup d’état des généraux, la dictature militaire est au pouvoir et traque tous ceux qui pourraient lui être contraire. Matthieu Ermine est alors jeune professeur coopérant à l’Université, il va croiser la route de l’écrivain Jorge Neumann qui va lui remettre un manuscrit racontant tout ce que sa femme et sa fille disparue et lui-même ont du endurer. Il fuit le pays au plus vite se sentant menacé. Des années plus tard il va reprendre les écrits de l’écrivain pour mieux comprendre cette période. Les récits des exactions, des tortures, des disparitions et les pratiques de la police secrète font froid dans le dos. Nous sommes face à un scénario retors qui nous fait vivre plusieurs temporalités et celle du présent n’est certes pas la plus tranquille. Matthieu cherche à savoir si Jorge Neumann est encore vivant, il cherche aussi à retrouver son bourreau Vidal. Toutes ses recherches et les milieux qu’il doit fréquenter rendent le roman passionnant. Dans un savant mélange de réel et de fiction, l’auteur retrace le parcours d’une victime mais en ajoutant une donnée majeure qui donne une profondeur au récit. Je me suis attachée aux personnages que ce soit les survivants mais aussi la femme et la fille de Neumann disparues tragiquement. Beaucoup d’émotions et une question qui me reste en tête qu’aurais-je fais dans cette situation, à la place de Matthieu. Comment peut-on en arriver à être un bourreau ou encore comment peut-on trahir les siens pour avoir la vie sauve ? De nombreuses questions sans réponses que se posent Matthieu lorsqu’il veut écrire la biographie de Neumann. Un parcours que nous suivons à ses côtés, qui prend aux trippes et vient mettre en lumière des faces sombres de l’être humains. Bonne lecture.
    http://latelierdelitote.canalblog.com/archives/2020/12/06/38614131.html

  • Emysbook 27 novembre 2020
    Les Jardins d’hiver - Michel Moatti

    Après la parution de "Et tout sera silence" Michel Moatti revient avec un nouveau thriller complétement différent.
    Place à l’imagination et au noir. On voyage entre l’Argentine et la France !
    Après avoir ramassé un homme faisant du stop c’est une vie qui bascule ou plutôt deux. C’est un personnage un peu étrange qui est ramassé. D’ailleurs l’aurait vous prit ?
    Personnellement j’aurais continué ma route. Cependant de confidence en confidence les deux hommes s’écoutent et l’un se livre. Il vient d’être relâché. Il dit être auteur ? Mais est-ce vrai ? Peut-on lui faire confiance ?
    Il était résistant ? Comment le croire ? Comment penser qu’il a été relâché ?
    Et pourtant…
    Quand il se livre c’est l’horreur en réalité qui se montre à nous. Des sueurs froides. L’impression que l’Argentine n’est qu’oppression, peur et atrocité en cette année 1979.
    On ressent toute la peur que les habitants peuvent avoir.
    La preuve notre personnage principal repart en France le lendemain et décide de se taire. Il ne donnera pas l’alerte. Il n’aidera pas son prochain. Il fuira et ceux pour de longues années.
    Et pourtant des années après il décide de parler, de s’ouvrir, de révéler l’horreur et se confier à se monde extérieur.
    Au premier abord le roman commence lentement et nous bourre de détail. Il faut rester concentrer pour ne pas louper les personnages et comprendre qui ils sont ainsi que le rôle qu’ils vont jouer dans ce récit. Mais au fil des lignes et de chapitres on se place dans la peau d’un Argentin. On cherche a comprendre et le suspense prend une place d’avantage importante et entraînante.
    Je l’ai trouvé différent de son précédent roman mais toujours avec la même plume, la même façon de s’exprimer, de diffuser la réalité et de nous informer. Nous prévenir…
    Merci beaucoup Herve Choppin pour cette découverte !

  • Djustinee 25 novembre 2020
    Les Jardins d’hiver - Michel Moatti

    J’ai eu du mal à rentrer dans le récit et dans les faits historiques. C’est aux alentours de la page 70 que j’arrive à comprendre où l’auteur m’emmène.

    On fait face à des atrocités dans ce livre. Fictives et historiques. L’atmosphère y est oppressante. On ne ressort pas de ce roman le cœur léger.

    Je salue le travail de recherche de l’auteur. Je ne connaissais pas les faits historiques énoncés. 

    J’apprécie les différentes polices de caractère entre le récit, les témoignages et les feuillets de Neuman. Cela permet de savoir où on se situe et de donner une structure au récit.

    Néanmoins, je ne suis pas passionnée par l’histoire mais je vous conseille de vous y plonger pour vous forger votre opinion

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.