Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Les Retournants - Michel Moatti

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

2 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Août 1918. Vasseur et Jansen ont décidé de fuir. Quitter le front de la Somme et ne pas mourir dans les derniers assauts de cette guerre qui n’en finit plus. Alors qu’ils s’éloignent des tranchées sous de fausses identités, les deux lieutenants scellent leurs destins.
Ils se connaissent mal, mais Jansen comprend très vite que son complice est un psychopathe prenant un plaisir insupportable aux crimes qu’ils doivent commettre.
Ils trouvent refuge au domaine d’Ansennes, une étrange propriété à l’abri de la guerre et du monde. Là vivent un vieil industriel ruiné, sa fille Mathilde, poitrinaire et somnambule, et la très secrète Nelly Voyelle, leur domestique.
Mais déjà, François Delestre, dit “le Chien de sang”, un capitaine de gendarmerie traqueur de déserteurs, est sur la piste des deux hommes. Comme les limiers de chasse au flair infaillible, il a la réputation de ne jamais lâcher sa proie…

Vos #AvisPolar

  • Encore Un Livre 4 mars 2019
    Les Retournants - Michel Moatti

    J’ai enfin lu mon premier Michel Moatti et c’est une très belle découverte que je viens de faire ! Je connais ses deux thrillers Retour à Whitechapel et Blackout Baby, mais je n’ai pas encore eu l’occasion de les lire, même s’ils figurent dans ma bibliothèque depuis un moment.
    J’ai eu la chance de lire Les Retournants grâce à Babélio et sa masse critique.
    Dans tous les cas ces deux- là ne vont pas tarder à être lus !
    Il y’a dans ce roman noir quasi historique, quelque chose que j’ai rarement rencontré dans mes lectures qui traitent de 14-18, c’est dans cette forme de fiction que Michel Moatti a excellé, en variant les impressions et sensations étranges et les affres de la guerre. Sans pour autant nous en décrire les conséquences, sans pour autant rentrer dans les détails, rien de ce que j’ai déjà lu ou entendu mais un contexte méconnu celui de la fuite assez peu abordé au final dans ce registre, c’est un roman noir mais pas que...avec ces moments de tensions, ces moments de violences mais aussi certains aspects d’un autre genre qui planent lors de la lecture....mais au vu de la quatrième de couverture je ne vous en dis pas plus ;)
    Je salue vraiment cette audace d’avoir écrit Les retournants sous cette forme, c’est ce que j’ai le plus apprécié et malgré le fait qu’il soit estampillé thriller,sans forcément l’être à l’état pur j’ai passé un très bon moment de lecture, et je vais plonger dans ses autres romans le plus tôt possible !
    Une très belle découverte pour moi que cet auteur, ce n’est pas forcément une histoire dynamique mais elle a le don de tenir en haleine, et d’être une des plus captivantes que j’ai eu à lire dans ce registre.

  • kirzy 12 avril 2019
    Les Retournants - Michel Moatti

    Ce que j’ai le plus aimé dans ce roman noir, très noir , qui glisse vers le thriller psychologique, c’est son ambiance.
    Sombre donc. Août 1918, Première guerre mondiale, front de la Somme, les tranchées. Deux soldats qui ne veulent pas mourir dans l’assaut de trop d’une guerre qui semble ne jamais vouloir finir. Les retournants, ce sont eux, deux soldats qui désertent et retournent à l’arrière en usurpant l’identité deux médecins retrouvés morts. Un capitaine de gendarmerie surnommé le Chien de sang, se lance dans la traque pour les ramener devant la cour martiale.

    Michel Moatti a un vrai talent de conteur pour retranscrire l’ambiance mortifère de la Grande guerre qui tire sur sa fin, on y croit dès les premières pages qui nous plongent dans l’enfer des tranchées.

    L’inquiétude monte progressivement même si vers le milieu, j’ai ressenti un manque de rythme dans cette montée du suspense. Peut-être parce que j’ai compris vers où l’auteur voulait nous emmener, noir, toujours noir bien évidemment.
    Malgré ce petit bémol, j’ai apprécié le duo de retournants formé par l’honnête instituteur et le psychopathe avec lequel il se retrouve enchaîné depuis leur pacte de désertion.
    Ce qui est troublant et très intéressant, c’est que la guerre déboussole tellement tous les repères moraux de l’époque que le lecteur n’est même pas surpris de découvrir les monstruosités commises par le retournant malfaisant. Ce basculement distille un malaise glaçant. le portrait de la France de 14-18 est pour le moins terrifiant.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.