Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Les Ravagé(e)s - Louise Mey

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

2 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
1 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Andréa est une silhouette chancelante après un énième samedi soir alcoolisé. Ses amies ont prolongé la fête, les taxis ont déserté la place, le vide a empli l’espace et on a qu’une envie, ici et maintenant : faire passer le temps plus vite. Mais pas le choix. Il s’agit d’être pragmatique : mettre un pied devant l’autre, entendre le bruit de ses pas en triple exemplaire et trouver ça normal, fixer la lumière, un point de civilisation. Ne pas tomber.

Pourtant, cette nuit-là ne ressemble pas aux autres. La tête collée au bitume, dans l’urine et la poussière, Andréa a mal.

Alex est flic et mère célibataire. Elle officie aux crimes et délits sexuels d’un commissariat du nord de Paris. Chaque jour, elle voit défiler les plaintes pour viol, harcèlement, atteinte à la pudeur. L’ambiance est à l’anesthésie générale et il faut parfois lutter pour continuer à compatir. Ses parades pour éviter de sombrer : la bière, sa fille et les statistiques.

Sauf quand deux affaires viennent perturber la donne.

Vos #AvisPolar

  • Les Lectures de Maud 18 juillet 2018
    Les Ravagé(e)s - Louise Mey

    Alex et Marco sont des personnages sympathiques, plongés au cœur d’une enquête d’agressions sexuelles où les victimes sont des hommes.
    Thème peu abordé par les auteurs de thrillers, intrigue bien ficelée même si parfois elle parait creuse, une fin prévisible. Ce que je regrette surtout : un rythme qui manque de dynamisme, voir mou. Je suis un peu déçue par cette lecture car je me suis ennuyée.

  • elisa 3 juillet 2019
    Les Ravagé(e)s - Louise Mey

    Un résumé qui m’a beaucoup attiré mais qui a agrandi ma déception à la fin de cette lecture.
    Louise Mey écrit avec un style d’écriture qui ne m’a pas touché, même s’il faut l’avouer j’ai parfois ri à certains passages. Des phrases parfois trop longues avec beaucoup de virgules, des tournures de phrases qui m’ont paru compliquées à comprendre à la première lecture et un rythme un peu lent. On voit aussi très rapidement que presque tous les hommes ont des "blagues" un peu trop lourdes vis-à-vis de leurs collègues, les mêmes hommes qui côtoient des personnes victimes de viols et d’agressions sexuelles.
    Le plus décevant pour moi reste l’histoire. Le résumé m’attirait mais après quelques chapitres les deux enquêteurs Alex et Marco, avec l’aide de nombreux collègues, n’arrivent pas à faire avancer l’histoire. Et on en reste là, en tant que lecteurs : l’histoire principale, l’enquête, n’avance pas. On a rarement le droit à une piste, des moments de la vie d’Alex mais l’enquête pour laquelle j’ai ouvert ce livre connait un rebondissement seulement vers la fin du livre.
    Une fin qui m’a laissé avec beaucoup trop de questions car trop rapide sur les dernières pages. Il se passe plusieurs choses dans la vie d’Alex, l’histoire avance d’un coup mais on apprends pas grand chose en soit et le thriller se termine sans que je sache si j’ai apprécié ou non.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.