Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Maigret et le corps sans tête - Georges Simenon

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

1 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

L’un après l’autre, les morceaux d’un cadavre, découverts par des mariniers, sortent des eaux du canal Saint-Martin, au-dessus de l’écluse des Récollets. Seule la tête demeure introuvable. C’est dans un bistro voisin, sur le quai de Valmy, que Maigret va entreprendre de humer les mystères du quartier. Le patron du café, Omer Callas, est absent : au dire de sa femme Aline, il s’approvisionne en vins dans la région de Poitiers. Le policier a tôt fait de repérer les amants - l’un régulier, l’autre occasionnel - de cette femme évasive et sèche, adonnée à la boisson. Peu à peu l’étau se resserre autour d’elle. Mais quel intérêt pouvait-elle avoir à faire disparaître un mari aussi peu gênant ? La vérité surgira, étonnante, liée à ces paradoxes du coeur humain, à ces énigmes de la personnalité et du destin que Georges Simenon excelle à débusquer dans les existences les plus ordinaires.

Parution en 1955.

Vos #AvisPolar

  • Polars urbains 31 mai 2019
    Maigret et le corps sans tête - Georges Simenon

    Dernier roman « américain » de Simenon, Maigret et le corps sans tête raconte l’enquête toute en finesse d’un policier qui ne dispose d’aucun début de preuves après qu’un corps démembré ait été repêché dans le canal Saint-Martin et qui va donc devoir se contenter de son intime conviction comme point de départ. Une enquête au cours de laquelle Maigret va avoir de longues conversations (ou plutôt des bribes de conversation) avec la patronne d’un bistrot quai de Valmy, une femme distante, souvent agressive, qui s’adonne à la boisson et se donne à tout un chacun, toute au désir de choquer et de rejeter les avantages matériels que lui a donnés sa naissance.

    « A cause de la boisson, elle vivait dans un monde à part et n’avait que des contacts indifférents avec la réalité.

    Aline Calas est un des personnages féminins les plus achevés de l’œuvre de Simenon. La personnalité énigmatique de cette femme secrète, dont le mari pourrait bien être l’inconnu dont le corps a été repêché dans le canal, suscite immédiatement l’intérêt de Maigret et va le conduire à avoir une relation particulière avec elle ; peut-on aller jusqu’à parler d’emprise - « Ce qui ne se rapportait pas directement à elle n’intéressait que médiocrement le commissaire. » - comme même Madame Maigret finira par le penser ?

    Dans le bistrot qu’elle tient quai de Valmy avec son mari disparu, Maigret va quasiment s’installer (« Il restait seul dans le petit café comme s’il en était le propriétaire, et l’idée l’amusa tellement qu’il se glissa derrière le comptoir ») et procéder par petites touches pour arracher à Aline les éléments qui l’éclaireront sur sa vie et amènera Simenon à rappeler que Maigret, à défaut de raccommoder les corps (jeune homme, il a dû abandonner ses études de médecine), se voit comme « un raccommodeur de destinées ». Cette complicité – « Elle aussi comprenait le commissaire. C’était comme s’ils avaient été tous les deux de la même force, plus exactement comme s’ils possédaient l’un et l’autre la même expérience de la vie. » – va l’amener à cerner la véritable personnalité d’Aline, bien avant que maître Canonge, le notaire du village dont elle est originaire, vienne apporter, Deus ex machina, les éléments manquants.

    Grand roman, Maigret et le corps sans tête est l’histoire du déclassement volontaire et systématique d’une femme qui refuse sa condition première et se révolte contre son milieu familial pour vivre ce qu’elle pense être sa vraie vie ; une vie qui va se résumer pendant plus de vingt ans à une existence sombre et solitaire qui, finalement, la satisfait. Et quand un événement imprévu vient mettre en péril cette existence, le pire se produit.

    « Il savait exactement à quel point elle était descendue. Ce qu’il ignorait encore, c’est d’où elle tait partie pour en arriver là. Répondrait-elle avec la même sincérité aux questions sur son passé ? »

    On trouvera dans le roman des thèmes ou des lieux chers à Maigret comme le monde des mariniers avec la péniche Les deux frères (on retrouve le même nom en flamand dans Maigret et les témoins récalcitrants) qui découvrent une partie du corps, et bien sûr le Canal Saint-Martin, quartier encore populaire à l’époque de l’enquête, fréquenté par les artisans, les mariniers attendant l’écluse, les infirmiers de l’hôpital Saint-Louis tout proche et quelques filles (la nuit).

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.