Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Sacrifices - Ellison Cooper

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

4 #AvisPolar
2 enquêteurs
l'ont vu/lu
1 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Neuroscientifique, spécialiste du comportement des psychopathes, Sayer Altair est appelée d’urgence par le FBI. On vient de retrouver des ossements humains dans une grotte perdue du parc national de Shenandoah. Un tueur semble y déposer ses victimes depuis des décennies. Lorsque l’affaire est reliée à la disparition inquiétante d’une femme et de sa petite fille quelques mois auparavant, une course contre la montre s’engage pour les retrouver avant l’issue fatale.

Alors que l’enquête semble au point mort, un psychopathe anonyme dont Sayer étudie le profil, le Sujet 037, lui propose son aide. Mais peut-elle vraiment lui faire confiance ?

Galerie photos

Vos #AvisPolar

  • Kirzy 5 février 2020
    Sacrifices - Ellison Cooper

    Il s’agit du deuxième volet des enquêtes de Sayer Altair, neuroscientifique agent du FBI. S’il est souvent fait référence à Rituels ( gros spoil sur son dénouement ) sous la forme d’une sous-intrigue dans les bureaux du FBI à Quantico, Sacrifices peut se lire tout à fait indépendamment.

    Ça démarre très très fort : un agent du FBI de la brigade cynophile en promenade privé tombe dans une grotte souterraine non répertoriée, en plein coeur du parc de Shenandah en Virginie. Bingo, sept « corps » y sont entassées, des ossements datant d’une vingtaine d’années mais aussi deux bien plus frais qui sont immédiatement reliés à l’enlèvement d’une mère et de sa jeune fille.

    Ellison Cooper mène l’enquête pieds au plancher dans cette course contre la montre pour retrouver vivantes les deux disparues. Chapitres sont brefs, alternant les points de vie, équilibre habile dialogues / action, intrigue en multi-couches enchâssant cold cases / crimes récents / crimes à venir, suspense maîtrisé, tout est d’une rare efficacité à la poursuite du serial killer. Avec en bonus, une petite touche bienvenue de mythologie grecque, ainsi que des personnages attachants comme la badasse Sayer Altair, black et motarde, qui mène l’enquête en parallèle d’une étude sur la psyché des psychopathes non criminels.

    Efficace, forcément très addictif, mais très américain, ou plutôt très séries américaines, ce qui est moins à mon goût ... à l’image du titre français, un peu racoleur car en dévoilant un peu trop. le titre original ( Buried - « Enterrées » ) me semblait bien plus subtil. Surtout, j’ai été gênée par des rebondissements échevelées, certes très cinématographiques : notamment les irruptions du serial killer sorti de nulle part pour tenter de se débarrasser des preuves et témoins gênants : trop bulldozer et pas méga crédible.

    Bref un bon divertissement, pas complètement ma came mais je comprends parfaitement que ce genre de polar surdopé plaise, pour le coup, je suis un peu à contre-courant.

  • Lettres et caractères 11 février 2020
    Sacrifices - Ellison Cooper

    Chronique de la mauvaise foi, bonjour ! Aujourd’hui je vous fais un retour sur un polar que je n’ai pas réussi à terminer. Et dans le domaine des polars ça commence à être un peu une habitude chez moi.

    Rien que le mot "polar" commence d’ailleurs à me filer doucement de l’urticaire. Je crois que je suis en train de développer une sorte d’allergie à la flicaille de service qui enquête sur des meurtres à l’aide de médecins légistes qui cherchent désespérément à déterminer le jour du décès et de profileurs qui jouent aux devinettes pour tenter de cerner la personnalité du tueur. Oh mais zut, je viens de vous livrer le cœur de l’intrigue de ce que je viens de lire. Mince alors !

    Ceux qui ont lu Sacrifices vont forcément dire que j’exagère et que je suis d’une mauvaise foi affligeante. Et ils auront raison ! Car ce roman sort des sentiers battus à sa façon puisque côté flics on a droit cette fois à une fliquette experte en neurosciences. Côté décor on a laissé dernière nous le 36 quai des orfèvres pour un parc national en Virginie Occidentale. Et du côté du cadavre on joue aux osselets avec des restes humains trouvés au fond d’une grotte. Donc oui, on change complètement d’ambiance. Alors pourquoi ce désintérêt de ma part pour ce polar ? (aïe, ça y est, les démangeaisons me reprennent !)

    Tout simplement parce que je n’en peux plus d’avaler la même recette à longueur de livres. On change un ou deux ingrédients et ça crie à la nouveauté. Mais imaginez que vous aimiez le curry de poulet. Vous en mangez un, puis deux, puis trois puis au bout d’un moment le curry de poulet commence à vous sortir par les yeux. Qu’à cela ne tienne, essayons le curry de dinde pour changer ! Je ne suis pas sûre que vous y verriez une grande différence… Quant à savoir qui est le poulet et qui est la dinde dans l’histoire, je n’avancerai aucune hypothèse.

    Donc oui pour moi Sacrifices c’est le polar de trop qui, bien qu’en cherchant à innover sur la forme, reste d’une banalité affligeante sur le fond. Comme à chaque fois, je me demande ce qui pousse tous ces auteurs à tartiner des pages sur l’enquête alors que ce qui passionne les foules (et par foules j’entends moi et moi, ce qui fait déjà du monde) c’est l’autre aspect, les vrais acteurs du drame, ceux sans qui ce foutu polar n’existerait pas ! Qui a décrété un jour que les flics étaient plus intéressants que les meurtriers et les victimes ? Je ne pige pas et je pige de moins en moins cet attrait pour les dessous des enquêtes où la technologie l’emporte sur l’humain. En tout cas moi et moi n’y arrivons plus. Il nous faut des failles, de l’humain, de l’émotion, de la peur, de la folie, de la perversité, des erreurs, de la manipulation, de la naïveté mais certainement pas de la datation au carbone 14 et de la mesure de fémurs.

    Aujourd’hui les seuls polars que je lis encore sont des lectures imposées (jurys littéraires comme ici) et malheureusement mon intérêt est presque à chaque fois proche de zéro. Celui-ci n’est pas plus mauvais qu’un autre, il est même sûrement meilleur que la plupart si j’en juge à la qualité de l’écriture mais ça n’est pas un livre pour moi. Du côté des thrillers j’arrive encore à dénicher ce que je considère comme des pépites de temps à autres mais là aussi j’ai le sentiment que ça commence à doucement ronronner.

    P.S : par contre j’adore la couverture ! (ça compense, non ?)

    Avis complet sur lettres-et-caracteres.com

  • l’oeil de sauron 25 mars 2020
    Sacrifices - Ellison Cooper

    Si le début de l’histoire m’a bien plu, rapidement, hélas, je me suis ennuyée voire bien énervée. J’ai eu l’impression d’être prise pour une idiote, ce n’est pas possible !

    L’histoire, même sans connaitre tous les développements est simplistes, coule de source et voir tous les enquêteurs piétiner et partir systématiquement dans la mauvaise direction, au bout d’un moment, ça contrarie fortement ! j’avais envie de lui crier : « Hé, ouvre les yeux, c’est évident » , 3mais fais fonctionner ton cerveau, analyse bordel ! », bon vous voyez le genre… Pour vous donner un exemple de bêtises énormes : oh tiens des squelettes humais et des cadavres récents AU MEME ENDROIT, non, je pense que ce sont des affaires différentes. WTF ? T’es sérieuse là ? On va vraiment gober ça ? Genre tous les tueurs se débarrassent de leurs cadavres au même endroit !! J’imagine la scène : « Salut, qu’est ce que tu fais là toi ? Moi je jette un cadavre et toi ? oh moi aussi, énorme, viens on va boire une bière ! »

    Bon, vous le voyez ça me met colère ce genre de choses, mais franchement, il y a de quoi ! Oh, bine sûr, on essaie de nous tromper à plusieurs reprises, mais même ça, ça ne prend pas, désolée. C’est vraiment trop simple.

    Du coup, je dirai beaucoup de longueurs, une faible histoire en parallèle mais rien d’incroyable. Un duo d’enquêteurs comme on en voit rarement, tant l’un est invisible, je n’en parlerai même pas, je vais encore m’énerver. Tout tourne autour de Sayer, si on n’a pas compris que c’est elle l’héroïne du bouquin c’est qu’il faut changer de lunettes car en fait, les autres personnages sont littéralement invisibles, c’est très vite lassant, je n’aime pas les personnages trop parfaits.

    Bref, une lecture loin de m’avoir ravie, je suis même carrément déçue. Je mettrai un point positif pour la couverture, je l’adore, c’est pour elle que j’ai lu le livre au départ.

  • Musemania 30 mars 2020
    Sacrifices - Ellison Cooper

    Quel plaisir de retrouver l’agent spécial Altair après en avoir fait sa connaissance dans le premier tome de la série avec « Rituels ». Si j’ai intercalé ce dernier dans mes lectures, c’était parce que mes copines du Grand Prix des Lectrices Elle 2020 ont eu la bonne idée de retenir le second tome « Sacrifices » comme polar pour le mois de février.

    Vu que j’avais déjà beaucoup apprécié « Rituels », c’était donc avec beaucoup de plaisir que je me suis plongée dans « Sacrifices ». Dès le début, je peux vous dire que je n’ai pas été déçue. Si j’avais beaucoup aimé « Rituels », j’ai adoré « Sacrifices » !! Même si j’avais trouvé son premier opus déjà bien abouti, avec du suspens bien dosé, Ellison Cooper a encore plus bossé son sujet et a même amélioré tout son travail d’écriture.

    Après une première enquête éreintante en tant qu’agent spécial en chef, Sayer Altair est à nouveau appelée par la sous-directrice du FBI, Holt, à la suite de la découverte de squelettes dans le parc national de Shenandoah, en Virginie. Après le désastre rencontré par la mise en évidence d’un tueur en série au sein du FBI, les effectifs viennent à manquer. Sayer ne pourra donc compter que sur une équipe restreinte alors la vie d’une mère et sa fille sont en danger, dans les mains d’un dangereux et mystérieux tueur.

    Si en lisant les résumés des livres d’Elilison Cooper, vous avez l’impression de vous retrouver dans une série telle que « Esprits criminels », je ne peux pas vous donner tort. Moi-même j’ai eu ce ressenti. Dotée d’une plume sans pareille au niveau de ses descriptions, l’auteure pourrait facilement retrouver ses livres en adaptation télévisuelle ou cinématographique.

    Comme je l’avais dit dans ma chronique rapide de « Rituels », un des points forts de l’auteure est de ciseler finement ses personnages avec leur psychologie, leur caractère, leur vécu. Dès lors, c’est tout un travail d’orfèvre qui accompagne ses protagonistes, oublier un des chapitres serait vraiment une perte pour le lecteur. Si ce livre vous tente, prenez votre mal en patience. Munissez vous d’abord de « Rituels » et ensuite lisez celui-ci. Cela en vaut vraiment la peine et vous me remercierez plus tard, promis 😉

    J’espère de tout coeur que l’auteure n’en restera pas là et que son personnage d’agent spécial, Sayer Altair, deviendra une héroïne récurrente qu’on pourra retrouver rapidement car, à peine j’avais tourné la dernière page du livre, qu’elle me manquait déjà.

    Si je devais vraiment trouver un bémol à ce livre : son titre traduit en français car je trouve qu’il dévoile un peu trop de la substance du récit. C’est dommage selon moi.

    Lu dans le cadre du Grand Prix des Lectrices Elle 2020, sélection « Polar », du mois de février.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.