Souper mortel aux étuves - Michèle Barrière

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

1 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Paris, 6 janvier 1393. Messire Jehan est retrouvé la gorge tranchée dans des étuves mal famées de la rue Tirechappe. Constance n’a plus qu’une idée : venger son mari. Elle se fait embaucher comme cuisinière par Isabelle la Maquerelle, la patronne des étuves. Elle doit affronter l’irascible Guillaume-cuisinier à la cour du roi-, qui arrondit ses fins de mois au service d’Isabelle. Leurs joutes culinaires deviennent vite l’attraction majeure du quartier de la Grande Boucherie. Malgré les embûches, la jeune femme mène l’enquête. C’est à Bruges, sur la piste des assassins de son mari, qu’elle rencontrera l’amour ! Mais pourra-t-elle échapper au piège mortel qui lui est tendu et confondre ses ennemis ?

Vos #AvisPolar

  • 1001histoires 16 avril 2019
    Souper mortel aux étuves - Michèle Barrière

    Souper mortel aux étuves : Paris , janvier - février 1393 . Alors qu’il était sur le point de confondre des faux - monnayeurs , Jehan le vieux mari de la jeune et belle Constance est assassiné dans une étuve , bain d’une maison close . Constance , désireuse d’éclaircir les circonstances de la mort de son époux , rentre au service de la tenancière de la maison close en proposant de ... cuisiner pour les clients fréquentant les étuves . Il y a déjà un préposé à la préparation des repas , Guillaume , cuisinier du roi et élève du célèbre Taillevent .

    Il s’ensuit de mémorables et goûteuses joutes culinaires ; la préparations des mets est étonnante de naturel , choix des ingrédients ( viande , poisson , légumes , fruits , épices ) , description des instruments de cuisine , utilisation du vocabulaire de l’époque . On suit l’eau à la bouche la préparation d’huîtres à la braise , du blanc-manger , de la sauce roquette et de bien d’autres recettes de l’époque ( avec l’aide du lexique de l’auteur c’est parfait ) .

    Les interventions historiques sont habiles et justes , approfondies par les notes de l’auteur : la folie du roi Charles VI , le pèlerinage à Saint Jacques de Compostelle , Paris au 14ème siècle , Bruges à l’époque première place financière de la vieille Europe . Il y a même un zeste d’évocation de Nicolas Flamel , les connaisseurs de Jean D’Aillon devraient savourer ce livre .

    Bibliographie de Michèle Barrière

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.