Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Comme de longs échos - Elena Piacentini

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

5 #AvisPolar
2 enquêteurs
l'ont vu/lu
1 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

"Partout, les monstres sont chez eux…"

Vincent Dussart est sûr de son coup.

Ce break imposé par sa femme va prendre fin aujourd’hui. Il n’a rien laissé au hasard. Comme toujours.

Confiant, il pénètre dans la maison de son épouse. Le silence l’accueille. Il monte les escaliers. Puis un cri déchire l’espace. Ce hurlement, c’est le sien. Branle-bas de combat à la DIPJ de Lille. Un mari en état de choc, une épouse assassinée et leur bébé de quelques mois, introuvable. Les heures qui suivent cette disparition sont cruciales. Le chef de groupe Lazaret et le capitaine Mathilde Sénéchal le savent.

Malgré ses propres fêlures, ou peut-être à cause d’elles, Sénéchal n’est jamais aussi brillante que sous la pression de l’urgence. Son équipe s’attend à tout, surtout au pire. À des milliers de kilomètres, un homme tourne en rond dans son salon. L’écran de son ordinateur affiche les premiers éléments de l’affaire. Ce fait divers vient de réveiller de douloureux échos…

Inspiré d’un fait divers, Comme de longs échos met en scène une nouvelle héroïne : Mathilde Sénéchal à la DIPJ de Lille.

Jusqu’alors, le héros d’Elena Piacentini se prénommait Leoni, commandant de police à la section homicide de la PJ.

Vos #AvisPolar

  • Sonia Boulimique des Livres 18 mars 2019
    Comme de longs échos - Elena Piacentini

    Un nouvel auteur que je découvre, et j’ai passé un très bon moment !

    L’enquête est palpitante, on découvre la folie humaine en cascade. Il y a un côté ésotérique à l’ensemble qui n’est pas pour me déplaire.

    Le personnage de Mathilde est très complet. Elle a une forte personnalité. Malgré son paraître dur et sans cœur, elle est en fait très sensible. J’espère la retrouver dans une suite, pour découvrir peut-être ce qu’elle cache sous sa carapace.

    Orsalhier, ancien flic, vient en aide à Mathilde. Il a bossé sur une affaire identique il y a 18 ans. Les similitudes troublantes entre les 2 affaires le pousse à apporter son soutien, et tenter de résoudre ce meurtre et cet enlèvement qui le mine depuis 18 ans.

    Vincent, mari de la victime, est suspecté dès le départ. Il va devoir creusé dans ses ressources au plus profond de lui-même pour prouver son innocence et pour survivre à sa garde à vue, dans l’optique de découvrir la vérité.

    Elena met ses personnages à dure épreuve. Ils sont malmenés par la vie, leur passé, mais également dans le présent. J’aime ces personnalités tourmentées à l’extrême.

    L’écriture est soignée, allant à l’essentiel, sans chichis. On est mis dans le bain extrêmement rapidement. Les chapitres sont courts, le rythme rapide, le lecteur n’a pas vraiment le temps de souffler. Une course contre la montre s’enclenche dès les premières pages pour retrouver ce bébé enlevé.

    Ce livre est tiré d’un fait réel, cela fait froid dans le dos. Les monstres sont partout….

  • lecturesdudimanche 12 avril 2019
    Comme de longs échos - Elena Piacentini

    Sur les conseils judicieux de Geneviève, auto-définie comme la « Porte-flingue du Collectif Polar« , blog que j’affectionne particulièrement, je me suis mise à la lecture de cette histoire :

    Vincent Dussart subi un « break » imposé par sa femme. Persuadé qu’il ne s’agit que d’un surmenage temporaire lié à la naissance de leur petit garçon, il est convaincu de pouvoir rapidement reconquérir le cœur de sa belle et réunir sa famille. C’est ainsi qu’il débarque un matin avec pour projet d’emmener sa femme pour une escapade romantique, laquelle est censée sceller leur réconciliation. Pourtant, lorsqu’il entre dans la maison de son épouse, c’est son cadavre qui l’attend. Elle a été froidement assassinée… Quant à leur bébé, il est introuvable… Un seul indice, une trace de son sang qui ne laisse que très peu d’espoir à une issue favorable.

    Le chef de groupe Lazaret et le capitaine Mathilde Sénéchal, avec leur équipe à qui a été confiée l’enquête, savent qu’ils entament une véritable course contre la montre dans laquelle chaque minute perdue peut être fatale.

    Le ton est donné. Pourtant, même si l’on nage en apnée, par peur de reprendre son souffle en sacrifiant de précieuses secondes, l’histoire ne prend pas pour autant un tempo haletant. En effet, l’auteur prend le temps de dépeindre l’humain en dessinant une palette de couleurs, sombres comme la couverture, et pourtant pas définitivement noires. Entre le vécu des flics, l’attitude plus que suspecte du mari, l’arrivée inopinée d’un ex-flic hanté par une vieille affaire, Elena Piacentini alterne entre l’oppression et les bouffées d’espoir.

    Il y a plein de manière de croire à l’Amour (vous savez, avec un grand « A » !). Si vous voulez en connaitre les plus retorses, lancez-vous…

  • lecturesdudimanche 12 avril 2019
    Comme de longs échos - Elena Piacentini

    Sur les conseils judicieux de Geneviève, auto-définie comme la « Porte-flingue du Collectif Polar« , blog que j’affectionne particulièrement, je me suis mise à la lecture de cette histoire :

    Vincent Dussart subi un « break » imposé par sa femme. Persuadé qu’il ne s’agit que d’un surmenage temporaire lié à la naissance de leur petit garçon, il est convaincu de pouvoir rapidement reconquérir le cœur de sa belle et réunir sa famille. C’est ainsi qu’il débarque un matin avec pour projet d’emmener sa femme pour une escapade romantique, laquelle est censée sceller leur réconciliation. Pourtant, lorsqu’il entre dans la maison de son épouse, c’est son cadavre qui l’attend. Elle a été froidement assassinée… Quant à leur bébé, il est introuvable… Un seul indice, une trace de son sang qui ne laisse que très peu d’espoir à une issue favorable.

    Le chef de groupe Lazaret et le capitaine Mathilde Sénéchal, avec leur équipe à qui a été confiée l’enquête, savent qu’ils entament une véritable course contre la montre dans laquelle chaque minute perdue peut être fatale.

    Le ton est donné. Pourtant, même si l’on nage en apnée, par peur de reprendre son souffle en sacrifiant de précieuses secondes, l’histoire ne prend pas pour autant un tempo haletant. En effet, l’auteur prend le temps de dépeindre l’humain en dessinant une palette de couleurs, sombres comme la couverture, et pourtant pas définitivement noires. Entre le vécu des flics, l’attitude plus que suspecte du mari, l’arrivée inopinée d’un ex-flic hanté par une vieille affaire, Elena Piacentini alterne entre l’oppression et les bouffées d’espoir.

    Il y a plein de manière de croire à l’Amour (vous savez, avec un grand « A » !). Si vous voulez en connaitre les plus retorses, lancez-vous…

  • mlle javotte books 24 août 2019
    Comme de longs échos - Elena Piacentini

    Comme de longs échos est un excellent polar français...une enquête extrêmement bien construite, un récit très immersif aux côtés des enquêteurs sur un rythme allant crescendo vers un dénouement très bien amené.

    Je ne connaissais pas cette auteure et c’est complètement par hasard que je suis tombée sur ce titre dans les rayonnages de la bibliothèque...grand bien m’en a pris car j’ai été conquise tant par la plume de l’auteure que par l’intrigue qu’elle nous a offerte dans ce polar passionnant.

    Un peu dans la même veine que Fred Vargas, Elena Piacentini nous offre un récit policier très descriptif, au rythme assez lent. C’est du coup un récit très immersif où le lecteur se retrouve happé aux côtés des enquêteurs, vivant avec eux les découvertes, les interrogatoires et c’est très plaisant. On a vraiment l’impression de vivre l’enquête policière. Tout se déroule de manière cohérente, pas de rebondissement avec des révélations surprises ou des mises en rapport rapides qui mènent les enquêteurs sur la piste du/des coupables. Tout se tient, c’est très bien ficelé et le lecteur est complètement conquis.

    Et en plus d’une intrigue extrêmement bien menée, l’auteure nous offre un savant mélange entre l’enquête et la vie personnelle des enquêteurs qu’on apprend à connaître au fil des pages . Elle a su trouver le juste équilibre qui fait qu’on prend plaisir à découvrir les personnages dans leur vie personnelle et dans leurs relations avec les autres tout en ne perdant jamais de vue l’enquête policière qui reste prépondérante. L’héroïne, le capitaine Mathilde Sénéchal, est une jeune femme bien mystérieuse dont on découvre les failles au fil des pages et dont on devine un passé mouvementé. Elle est une enquêtrice attachante et intelligente qui mène cette enquête de main de maître. D’autres personnages plus secondaires prennent place dans cette enquête et apportent leur contribution à la résolution de l’énigme.

    Bref, pour une première découverte de cette auteure c’est une très belle réussite et je ne peux que vous encourager, si ce n’est pas déjà fait, à découvrir cette auteure. En tous cas moi je vais lire d’autres de ses romans avec grand plaisir.

  • Sylvie Belgrand 9 décembre 2019
    Comme de longs échos - Elena Piacentini

    Mais quel plaisir de retrouver au détour de ma MAL ( Montagne À Lire ), les mots, le rythme, les images d’Éléna Piacentini, dans ce roman d’une rare puissance !
    J’ai été fascinée par cette course contre la montre haletante. Et j’ai surtout adoré les héros. Ils ont tous quelque chose d’attachant, de terriblement humain et profond.
    N’attendez pas aussi longtemps que moi pour le découvrir. C’est un excellent polar !

    #CommeDeLongsEchos #ElenaPiacentini #FleuveNoir #polar #thriller #lecture #livres #chroniques

    Le quatrième de couverture :

    Vincent Dussart est sûr de son coup.
    Ce break imposé par sa femme va prendre fin aujourd’hui. Il n’a rien laissé au hasard. Comme toujours.
    Confiant, il pénètre dans la maison de son épouse. Le silence l’accueille. Il monte les escaliers. Puis un cri déchire l’espace. Ce hurlement, c’est le sien. Branle-bas de combat à la DIPJ de Lille. Un mari en état de choc, une épouse assassinée et leur bébé de quelques mois, introuvable. Les heures qui suivent cette disparition sont cruciales. Le chef de groupe Lazaret et le capitaine Mathilde Sénéchal le savent.
    Malgré ses propres fêlures, ou peut-être à cause d’elles, Sénéchal n’est jamais aussi brillante que sous la pression de l’urgence. Son équipe s’attend à tout, surtout au pire. À des milliers de kilomètres, un homme tourne en rond dans son salon. L’écran de son ordinateur affiche les premiers éléments de l’affaire. Ce fait divers vient de réveiller de douloureux échos...

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.